Je prends tout moi, je suis un vraie pute de la DS

- MatMac

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Satellaview : BS The Legend of Zelda – Ancient Stone Tablets

De tout temps, l’Homme a voulu rejouer au Satellaview. En effet, cette plateforme de Nintendo, mystérieuse et inaccessible, a hébergé des magazines mettant en scène Mario de manière …inhabituelle, mais aussi quelques petites perles. Comme je m’y suis remis récemment, c’est l’occasion de faire une série d’articles sur les jeux les plus intéressants de ce service.


Précédemment dans la même série :


Dans un article précédent, j’ai parlé du remake Satellaview de The Legend of Zelda, contenant des graphismes 16-bits, et des voix doublées, grâce au Soundlink. On est un petit peu dans le même registre ici, mais dans le monde du meilleur Zelda : A Link To The Past. BS The Legend of Zelda: Ancient Stone Tablets, de son vrai nom BS Zelda No Densetsu: Inishie No Sekiban, a été diffusé en 1997 sur Satellaview, et nulle part ailleurs. Il est composé de 4 épisodes, à raison d’un par semaine.

Mieux qu’un remake, il s’agit d’une pseudo-suite à l’épisode SNES, qui se déroule 6 ans après la fin de celui-ci. Dans cet épisode, on ne joue pas Link, mais son avatar BS-X, qui peut être garçon ou fille, au choix. Cela explique la casquette et la couleur des cheveux, qui passe du rose de Link au vert pour le garçon BS-X, et rouge pour la fille.

Votre avatar est projeté dans Hyrule, pour incarner le « Héros de la Lumière », et empêcher le retour de Ganon, comme l’a rêvé Zelda. Étant là aussi sur un jeu Soundlink, on est guidé par la voix de plusieurs personnages, dont Aginah, le frère de Sahasrahla, et Zelda. Sans rentrer dans les détails d’un scénario de toute manière OSEF, il s’agit de récolter huit tablettes antiques, soit deux par semaine, dans autant de donjons.

En tant que jeu Soundlink, tout est chronométré, que ce soit la durée de l’aventure, ou les événements scriptés. En gros, pour chaque épisode, on a un peu moins d’une heure pour passer deux donjons originaux, et trouver les tablettes qu’ils contiennent. En plus de ça, chaque semaine contient des petites quêtes annexes, et de nombreux secrets : beaucoup de rubis cachés dans les grottes, des fragments de coeur, mais aussi des objets, et mini-jeux.

Chaque semaine donne accès à une partie de plus en plus grande d’Hyrule. Globalement, c’est le même monde que celui d’A Link To The Past, mais adapté localement, avec par exemple de nouvelles cavernes cachées un peu partout. On trouve aussi une boutique permettant de louer des objets pour une durée limitée. Bien que limitée à la pelle et à une épée plus puissante, c’est amusant de voir que ce concept de location, ré-utilisé dans A Link Between Worlds plus tard, était déjà là en 97.

Les objets sont les mêmes qu’avant, à l’exception d’une amélioration assez spectaculaire des Bottes de Pégase : on peut changer de direction en pleine course ! Mine de rien, cette petite modification change beaucoup l’appréhension de l’espace. Il est très plaisant de courir partout comme un fou. Cela rend l’expérience bien plus dynamique, et cohérente avec le contre-la-montre imposé par le Soundlink. Franchement, j’en viens à penser que cette fonctionnalité aurait dû être dans A Link To The Past à la base.

Bref, est-ce que ça vaut le coup d’y rejouer aujourd’hui en émulation ? Alors oui. Complètement. C’est même une des meilleurs expériences offertes par le Satellaview selon moi. Déjà, c’est un plaisir de retrouver le monde d’ALTTP, légèrement adapté à une vraie aventure annexe de 4h. C’est typiquement le genre de contenu qui serait vendu en DLC aujourd’hui, sauf qu’à l’époque c’était gratuit, à condition d’avoir un Satelleview bien sûr. Comment ne pas être séduit par un DLC gratuit du meilleur Zelda, avec musiques orchestrales et doublages ? Ensuite, comme pour BS The Legend of Zelda, les événements scriptés, apportent un petit côté inattendu à l’aventure, assez sympa. Zelda ne se prive pas de faire des allusions à l’aventure de Link 6 ans plus tôt, ce qui fait toujours plaisir au fan. Et puisqu’on parle des voix…

L’émulation

En général, les jeux Soundlink ne se prêtent pas bien à l’émulation, en grande partie parce qu’on perd la bande son. Mais comme Zelda a une communauté de fans un peu fous, les ROMs ont été patchées dans tous les sens pour les rendre jouables dans les meilleurs conditions possibles. J’avais parlé de ce projet formidable, qui consiste à refaire un doublage amateur en anglais de BS The Legend of Zelda, et de l’intégrer au jeu grâce au MSU-1. Eh bien, ils l’ont fait aussi pour Ancient Stone Tablets ! Alors OK, la voix d’Aginah est un peu forcée, mais peu importe ce côté amateur : c’est génial de rejouer à cet épisode dans des conditions proches de l’original, et compréhensibles par les anglophones. Ces gens méritent plein de bisous. Le niveau des patches de BS Zelda est tel aujourd’hui, qu’il y a même la petite vidéo au début, diffusée à l’origine pour patienter lors de la transmission du jeu par satellite.

Pour jouer avec les voix anglaises et les musiques orchestrales d’origine, voici la procédure :

  • Depuis cette page, télécharger les 4 fichiers « Official Week 1-4 », et décompresser.
  • Télécharger le patch MSU1, décompresser le tout.
  • Pour chaque semaine, appliquer le patch .ips sur le fichier .smc correspondant, avec par exemple l’outil en ligne de ROMhacking.net.
  • Depuis cette page, télécharger les 4 fichiers .7z, et décompresser (c’est un peu gros).
  • Pour chaque semaine, renommer les fichiers .pcm et .msu pour qu’ils aient le même nom que le .smc patché, si ce n’est pas déjà le cas.
  • Lancer le .smc patché avec Snes9x ou BSNES, ça devrait être bon. Sinon, venez me demander sur le forum.
  • Pour garder sa progression d’une semaine à l’autre, faire une copie du fichier .srm, en lui donnant le nom du fichier .smc suivant.

Voilà ce que ça donne, en vidéo. Vous pourrez comparer avec l’original, si ça vous dit.

Conclusage

J’adore Ancient Stone Tablets avec les voix anglaises, et j’encourage fortement n’importe quel amateur de Zelda, et de Nintendo en général, à le faire. Pour moi, c’est le meilleur titre Satellaview, d’autant plus qu’on a la chance de pouvoir y rejouer aujourd’hui, dans des conditions exceptionnelles. Foncez !

Le topic Satellaview sur le forum.


Par Tardigrade
Le 28 janvier 2022 | Catégories : Articles, Editos

Si c'est pas portable, c'est pas potable.
Voir les articles de Tardigrade

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 476 : du 9 au 15 mai 2022
Le 15 mai 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 475 : du 2 au 8 mai 2022
Le 8 mai 2022, par Gueseuch


Dojo Hebdo 473 : du 18 au 24 avril 2022
Le 24 avril 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 472 : du 11 au 17 avril 2022
Le 17 avril 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 471 : du 4 au 10 avril 2022
Le 10 avril 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 470 : du 28 mars au 3 avril 2022
Le 3 avril 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 469 : du 21 au 27 mars 2022
Le 27 mars 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 468 : du 14 au 20 mars 2022
Le 20 mars 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 467 : du 7 au 13 mars 2022
Le 13 mars 2022, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal