Vaut mieux une petite chaque jour qu'une grosse tout les 6 mois.

- Gné, à propos des news de Smash Bros. Ou d'autre chose...

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !




Émission s23e06 − Sea of Stars
Le 25 mai 2024, par Mortal

Émission s23e05 − Rétro Fighterz
Le 1 mai 2024, par Mortal



Satellaview : Radical Dreamers, et les mini-jeux Chrono Trigger

De tout temps, l’Homme a voulu rejouer au Satellaview. En effet, cette plateforme de Nintendo, mystérieuse et inaccessible, a hébergé des magazines mettant en scène Mario de manière …inhabituelle, mais aussi quelques petites perles. Comme je m’y suis remis récemment, c’est l’occasion de faire une série d’articles sur les jeux les plus intéressants de ce service.


Précédemment dans la même série :


Si Square a laissé tomber Nintendo pour Final Fantasy VII, il a quand même soutenu la Super Famicom jusqu’au bout, y compris sur Satellaview. En effet, l’éditeur carré a sorti plusieurs titres sur cette plateforme, dont certains d’une licence particulièrement appréciée de la SNES : Chrono Trigger. Il y a tout d’abord quelques mini-jeux tout-à-fait anecdotiques, mais aussi un titre bien plus intéressant, que j’aborderai à la fin de l’article.

Chrono Trigger Character Zukan

Diffusé en 1995, c’est le 1er « DLC » de Chrono Trigger. Cette character library est simplement une petite application qui rassemble des infos sur tous les personnages du jeu, ennemis compris. On peut aussi visualiser, pour chaque personnage, les frames d’animation une par une. Ce contenu a par la suite été inclus dans les versions PlayStation et DS du jeu, dans le mode extra.

En émulation : la ROM brute est disponible et fonctionnelle, mais tout en japonais. Si besoin, vous avez une traduction en anglais sur GameFAQs. Hors aspect historique, l’intérêt est très limité.

Chrono Trigger Music Library

Dans le même esprit que Character Zukan, Music Library est une application permettant simplement d’écouter les musiques cultes de Chrono Trigger. Elle a aussi été incluse dans les versions PlayStation et DS.

En émulation : la ROM brute est disponible et fonctionnelle. Il existe un patch pour traduire le nom des chansons en anglais. Hors aspect historique, l’intérêt est très limité.

Chrono Trigger Jet Bike Special

Ludiquement un peu plus intéressant que les deux précédents, Jet Bike Special propose le mini-jeu de course de Chrono Trigger, en standalone. Et au vu du menu principal, on sent que Square a vraiment forcé pour inclure plusieurs options :

  • Game Mode 1 : le même mini-jeu que dans Chrono Trigger, avec 3 boosts donc.
  • Game Mode 2 : la même chose, mais sans boost (wow).
  • Record : les 10 meilleurs temps.
  • From Jonny : un conseil de la part de Jonny, en japonais.
  • Exit : Quitter le jeu, et revenir au menu RPG du Satellaview.

En émulation : la ROM brute est disponible et fonctionnelle. Le menu principal est en anglais d’origine, pas de japonais requis (à part pour comprendre les conseils de Jonny, mais bon, on va survivre sans). Rien de bien excitant non plus.

Radical Dreamers: Nusumenai Hōseki

« Nusumenai Hōseki » = Le joyau qu’on ne peut pas voler.

OK, là on cause. Diffusé en 1996, Radical Dreamers est encore à ce jour une exclusivité Satellaview. Il s’agit d’un visual novel, qui constitue une pseudo-suite à Chrono Trigger, ou plutôt un prototype de Chrono Cross, qui fait le lien entre les deux grands RPG.

 

Le jeu est écrit par Masato Kato (Chrono Trigger / Cross, Xenogears…) et à la musique, on retrouve un Yasunori Mitsuda en pleine forme. Le narrateur de l’aventure est un garçon du nom de Serge, accompagné par la jeune voleuse Kid, et Magil (qui est en fait [Spoiler] Magus [/Spoiler]). Le groupe s’apprête à infiltrer le manoir de Lynx, pour y dérober la Frozen Flame. Là, normalement, l’évocation de tous ces noms doit faire frétiller du slip tout amateur de cet univers. Et le plus beau, c’est que le jeu a une traduction amateur en anglais de bonne facture, et même une française (qui n’a pas marché de mon côté).

En revanche, le gameplay est moins réjouissant. C’est une forme d’aventure textuelle assez basique, qui rappelle les livres dont vous êtes le héros, sans le côté RPG. Il n’y a ni système de combat, ni inventaire, ni carte, ce qui fait qu’on se perd facilement dans ces lieux qui se ressemblent un peu tous. Il n’y a pas non plus de portraits clairs des personnages : peut-être par économie de moyens, on ne les voit que de loin, de dos, ou juste en silhouette, ce qui fait que le jeu manque un peu de personnalité à mon sens. Honnêtement, je ne suis pas allé au bout. D’ailleurs, Kato lui-même n’était pas non plus satisfait de la qualité de son œuvre. C’est la raison pour laquelle le jeu n’est jamais ressorti, alors qu’il aurait pu le faire par exemple en tant que bonus dans une compil. Et c’est aussi de cette insatisfaction qu’est né Chrono Cross, qui a démarré avec l’idée de faire une version aboutie de Radical Dreamers.

Au final, je trouve que Radical Dreamers est un jeu plus intéressant à étudier qu’à pratiquer. Je ne le conseillerais donc pas pour ses qualités ludiques, mais pour son historique et son univers. Sur ce point, il y a vraiment des choses passionnantes à en tirer pour un amateur de Trigger / Cross. Par exemple, c’est là qu’on y apprend pour la première fois la relation entre Kid, Lucca et Schala. Et puis il y a les musiques de Mitsuda : certains des thèmes sublimes de Chrono Cross sont déjà là. Ils installent avec brio une ambiance plus sombre qu’à l’accoutumée, et c’est vraiment chouette de les entendre dans leur version SFC d’origine. Et si vous vous demandez si Radical Dreamers est canon dans cet univers : une référence dans Chrono Cross suggère que RD s’est déroulé dans un monde parallèle. La réponse est donc : « plus vraiment depuis Chrono Cross ».


Par Tardigrade
Le 16 avril 2021 | Catégories : Articles, Editos

Si c'est pas portable, c'est pas potable.
Voir les articles de Tardigrade

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 589 : du 8 au 14 juillet 2024
Le 14 juillet 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 588 : du 1er au 7 juillet 2024
Le 7 juillet 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 587 : du 24 au 30 juin 2024
Le 30 juin 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 586 : du 17 au 23 juin 2024
Le 23 juin 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 585 : du 10 au 16 juin 2024
Le 16 juin 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 584 : du 3 au 9 juin 2024
Le 9 juin 2024, par Gueseuch


Dojo Hebdo 583 : du 27 mai au 2 juin 2024
Le 1 juin 2024, par Gueseuch


Dojo Hebdo 582 : du 20 au 26 mai 2024
Le 26 mai 2024, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !




Émission s23e06 − Sea of Stars
Le 25 mai 2024, par Mortal

Émission s23e05 − Rétro Fighterz
Le 1 mai 2024, par Mortal