Je parviens pas à différencier les musiques d’ascenseur, les musiques de porno et les musiques de gare. Du coup, faudrait envisager de tourner un porno dans l’ascenseur d'une gare.

- meduz à propos des musiques de fond du dojobar

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !




Émission s10e10 − DOOOOOOOOOOM!!
Le 20 novembre 2017, par Mortal



Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Quelques astuces pour arriver à reconnaître les contre-façons de jeux GameBoy Advance

Si comme moi, vous achetez régulièrement des jeux GameBoy Advance, la mésaventure vous est probablement déjà arrivée : vous vous êtes retrouvé avec une contrefaçon. Certaines sont grossières et se repèrent facilement « en vrai », d’autres sont vraiment très bien faites et beaucoup plus difficiles à débusquer, spécialement lorsque l’on achète sur Internet.

Les contrefaçons de certains jeux GBA très recherchés (Fire Emblem, Kirby, etc…) sont de plus en plus fréquentes que ce soit sur eBay, LeBonCoin ou Holdies, il faut donc grandement se méfier. Il se trouve que j’ai récemment fait l’acquisition de deux contrefaçons particulièrement difficiles à démystifier, il a donc fallu que j’affine un peu ma méthode pour les traquer et les éviter. Fort heureusement, il reste quand même des moyens permettant de reconnaître une contrefaçon de l’extérieur (i.e. sans la démonter) et la qualité des photos des sites d’enchères en ligne et de petites annonces sur Internet s’améliorant continuellement, la tâche du chasseur de cartouches averti s’en retrouve d’autant simplifiées.

Je tiens cependant à vous rappeler que seule un démontage de la cartouche vous permettra de vous assurer que vous achetez bien un original. Les fabricants de contrefaçons ne prennent généralement pas la peine de faire des contrefaçons de PCB fidèles aux originales.

L’étiquette

Commençons par le plus simple : l’étiquette doit systématiquement avoir le logo CE (pour les jeux européens), le Nintendo Seal of Quality ainsi que le logo Nintendo (rouge sur fond blanc systématiquement) précédé parfois de la mention Licensed by (ce n’est malheureusement pas systématique sur toutes les cartouches originales). Les jeux nord-américains n’ont pas la mention CE mais systématiquement la notation ESRB.

Si l’un des logos est manquant ou a une tronche bizarre (mauvaise couleur, mauvaise police de caractères, déformé, etc…), vous pouvez passer tout de suite votre chemin : il s’agit d’une contrefaçon et plutôt grossière en plus.

De la même manière, l’étiquette doit avoir le bon code présent sur l’étiquette : si vous n’êtes pas certain du code, la section Release Data d’une fiche de jeu GameFAQS devrait pouvoir vous le fournir. Au pire, recherchez le code que vous voyez sur l’étiquette dans un moteur de recherches et vous devriez très vite vous rendre compte s’il y a un problème.

Le code devrait être AGB-BPEE et non AGB-AXPE

Dernier repère sur l’étiquette : elle doit avoir un poinçon avec un numéro (en général, il arrive parfois qu’il y ait une lettre et un numéro), parfois deux poinçons sur certaines cartouches.

L’emplacement du poinçon est normalement toujours le même d’une cartouche du même jeu à l’autre. Après, ça n’est pas toujours si évident que cela à vérifier (le décalage est souvent de quelques millimètres seulement).

Vous pouvez toujours essayer de trouver des photos des étiquette sur Internet pour comparer. Méfiance cependant, il arrive que les cartouches américaines (qu’on trouve plus souvent sur la toile) aient des logos/images complètement différentes des versions européennes.

La cartouche

Si l’étiquette semble bonne (contient tous les éléments sans erreur flagrante), il est temps de jeter un œil au plastique de la cartouche. Malheureusement, à ce stade, cela peut devenir assez compliqué de trouver des défauts et l’on est souvent tributaire de la qualité des photos. Sans compter que certains défauts sont difficiles à voir sans avoir une autre cartouche authentique pour comparer.

L’arrière de la cartouche doit avoir le logo Nintendo écrit correctement, entouré ainsi que le code des cartouches GBA (AGB-002) et la mention PAT. PEND. MADE IN JAPAN.

Toujours pareil : si l’un des éléments est manquant ou semble bizarre (tordu, lettre manquante, point manquant, etc…), il s’agit probablement d’un faux.

Dernier point de repère sur la cartouche (malheureusement pas toujours le plus simple à repérer), le logo GameBoy Advance sur le devant. Les contrefaçons, même les meilleures, ont souvent un logo erroné : les mots doivent avoir des lettres très épaisses et une gravure peu profonde, la plupart des contrefaçons ont des lettres plus fines et une gravure assez profonde (facile à sentir au touché, plus compliqué sur une photo).

Même si l’étiquette n’est pas parfaite, c’est le logo GBA qui trahit la contrefaçon

Dans l’exemple ci-dessus, l’étiquette peut être très trompeuse : la différence de couleur n’est pas évidente à voir (surtout qu’elle peut changer en fonction de l’exposition ou de l’appareil qui prend les photos). Par contre, il est incontestable que le logo GameBoy Advance est foireux. Bien foireux, même.

Et enfin la PCB

Le meilleur moyen de vérifier qu’un jeu est bien un original reste tout de même le démontage. Premier signe : il ne doit y avoir qu’une seule vis à l’arrière et elle doit être de type Y.

Si c’est une vis cruciforme ou plate, vous avez probablement affaire à un faux. Les vis des faux sont également souvent pointues alors que Nintendo n’utilise que vis plates au bout :

Fausse cartouche à gauche, vraie cartouche à droite

Et enfin, il reste le circuit interne. Là encore, il faut se méfier des images que l’on trouve sur Internet, il arrive souvent que les cartouches américaines et européennes ne soient pas les mêmes, il est même parfois possible de tomber sur deux révisions différentes de la même cartouche (avec parfois des différentes énormes !) :

Metroid: Zero Mission fait partie des jeux ayant subis une grosse révision pendant leur production : Nintendo a abandonné le système pile-bouton + RAM en faveur de mémoire flash. Les deux jeux ci-dessus sont donc parfaitement originaux, malgré leurs différences.

Mais du coup, comment peut-on repérer les fausses PCB ? Certains signes ne trompent pas :

En vrac :

  • sur la cartouche de droite, les connecteurs ne sont pas en cuivre et ont des trous (!)
  • toujours à droite, le logo Nintendo est un gros pâté
  • le numéro de série de la carte est le même, pourtant elles ne se ressemblent pas
  • il y a un gros blob noir sur chaque carte
  • il y a une carte fille soudée sur la carte de droite

Il suffit généralement de regarder le numéro de série de la carte sur Internet pour pouvoir vérifier s’il s’agit de la bonne PCB. Autre signe permettant éventuellement de se repérer, les cartouches originales ont systématiquement deux carrés de cuivre (en haut à gauche et en bas à droite). Je n’ai jamais croisé une cartouche contrefaite ayant ces deux carrés.

Petite astuce supplémentaire : il est généralement possible de voir les logos sur la carte en regardant dans la fente du port cartouche. C’est du coup plus facile de vérifier en brocante par exemple.

Que faire si vous avez acheté une contrefaçon ?

Quelque soit l’âge de la cartouche ou la technologie utilisée, vendre des contrefaçons est illégal… mais comme Nintendo ne vend plus de GBA depuis belle lurette, il ne va pas tenter d’aller attaquer tous les vendeurs sur Alibaba en justice.

La première chose à faire est de contacter le vendeur et de lui faire part de vos constatations. Dans la plupart des cas, cela suffit pour qu’il vous rembourse contre le retour de la cartouche, en tout cas sur les sites fonctionnant avec un système de réputation (eBay, Holdies, etc…). Cela ne sert à rien d’être agressif d’ailleurs : beaucoup de gens vendent des contrefaçons en toute bonne foi (certaines contrefaçons ont été produites durant la vie de la GBA ou très peu de temps après).

Si le vendeur refuse de reconnaître que sa cartouche est fausse, essayez de trouver une image de la vraie cartouche.

Si vous pensez qu’un vendeur recelle de fausses cartouches, n’hésitez pas à lui signaler puis, s’il ne retire pas ses ventes, à le signaler au responsable du site de vente (qui sera bien obligé la plupart du temps de faire quelque chose).

Quoiqu’il en soit, si vous trouvez des contrefaçons dans votre collection, je vous invite à les détruire purement et simplement : éviter que des gens se fassent berner, c’est toujours une bonne politique .



Partagez !

Twitter Facebook Google+ e-mail Delicious Digg Reddit Stumble Upon

Réagissez !

Envoyez-nous un commentaire ! Crachez votre venin ! Oh oui ! On aime ça !

Par Mortal
Le 16 septembre 2017 | Catégories : Editos

En tout cas, moi, si j'étais une fille, je serais facile.
Voir les articles de Mortal

A voir également
Les trucs qu'on a rédigé avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 245 : du 4 au 10 décembre 2017
Le 10 décembre 2017, par Gueseuch

Nintendo et le blocage régional
Le 9 décembre 2017, par Mortal

Les Mario à la con : Kaettekita Mario Bros.
Le 7 décembre 2017, par Tardigrade



Les céréales Nintendo
Le 28 novembre 2017, par Tardigrade

Les Mario à la con : Pôle Emploi no daibouken
Le 27 novembre 2017, par Tardigrade

Dojo Hebdo 243 : du 20 au 26 novembre 2017
Le 26 novembre 2017, par Gueseuch

Les Mario à la con : tricot et broderie
Le 20 novembre 2017, par Tardigrade

Dojo Hebdo 242 : du 13 au 19 novembre 2017
Le 19 novembre 2017, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !




Émission s10e10 − DOOOOOOOOOOM!!
Le 20 novembre 2017, par Mortal



Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal