En parlant d'interface, a propos des ports in/out du systeme digestif, autant le port in a kiffé sa life le combo quick/kebab de ce week-end, autant le out me fait un conflit materiel là

- gné, fan d'Imossel

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s16e01 − C’est la reprise !!
Le 6 octobre 2020, par Mortal

Émission s15e10 − Final !!
Le 1 juillet 2020, par Mortal

Émission s15e09 − Metroidvania
Le 21 juin 2020, par Mortal


Émission s15e07 − Baten Kaitos
Le 26 mai 2020, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


[NDS] Le Dojo rentre de vacances, et il vient vous mettre en garde.

Prout.

On l’a échappé belle mes amis, encore un peu et on arrivait à un mois complet sans la moindre mise à jour. Il faut dire qu’il n’y avait pas grand chose à newser ces temps-ci bon ok, cette excuse ne marche pas en période d’E3. Mais voyez vous, s’occuper de la v7 ça monopolise l’attention, bon ok, ça fait longtemps qu’on la répète celle-là, mais au moins c’est vrai. De toute façon l’heure n’est pas aux excuses, il y a bien plus grave mes amis. Si vous suivez bien le dojo, vous savez que… bon ok on n’en avait même pas parlé mais toujours est-il que si vous suivez bien nos sites concurrents (en espérant que vous avez au moins le bon goût de ne pas choisir PN), vous savez que le 14 septembre prochain sortira le fabuleux Freshly Picked – Tingle’s Rosy Rupeeland, ou Tingle RPG pour faire plus rapide. Et vous savez qu’il s’agit là de la date de sortie européenne (comprenant donc la France \o/). Car oui, même s’il nous aura fallu attendre une bonne année, nous avons le plaisir d’avoir droit à ce jeu bien bizarre dans notre contrée, alors qu’on avait pas tant de chances que ça. Et puis on l’aura avant les ricains et ça, ça fait toujours plaisir.


Mais je sais ce que vous vous dites. Ce jour là, y a Super Paper Mario qui sort, c’est un jeu avec Mario, ça a l’air cool, en plus y a pas grand chose sur Wii en ce moment, il a eu de bonnes critiques, le concept est sympa, l’ambiance assure, blablabla, c’est plus important que le jeu douteux avec l’autre tantouse de Tingle. GROSSIERE ERREUR. Sachez d’abord mes amis qu’il ne s’agit pas là que d’une de ces bizarreries japonaises à l’esprit purement commercial, bon, il y a un peu de ça, mais ça va bien plus loin. D’abord, Tingle est un personnage cool. On a beau dire, il a peut-être une sale tronche et des fringues bizarres, il est bien plus proche de nous que cet espèce d’idéal à la con qu’est Link. Moi aussi j’aimerais bien sauver le monde, mais faut bien se rendre à l’évidence. J’ai pas deux mèches blondes de beau gosse, je suis pas l’élu de la légende, je n’ai jamais rien fait de particulier qui ferait qu’on me décerne une quelconque insigne de courage (alors, la Triforce, vous pensez…) et puis je préfère me faire une partie de Ouendan ou lire le dernier chapitre d’Eyeshield que me prendre la tête dans un donjon rempli de bestioles bizarres.


Tingle lui, il est comme nous. Il n’est pas spécialement doué pour la baston, il aimerait bien baiser plus souvent, et il pense plus à avoir du pognon qu’aux malheurs du monde. Vous refusez peut-être de l’admettre, mais voilà la vérité, Tingle nous correspond, lui, ce qui n’est pas le cas de cette blondasse de Link qui a eu 50 fois l’occasion de se taper Zelda sans jamais en profiter. Mais parlons du jeu mes amis. Tingle RPG est un bon jeu. Nous n’irons jamais prétendre qu’il s’agit là du jeu du siècle, mais le fait est que nous avons affaire à un jeu Nintendo qui se veut original dans l’ambiance, purement "gamer", et qui ironise beaucoup. Le genre de jeu qui se fait plutôt rare chez Nintendo. On pourrait même dire qu’il s’agit d’une sorte de parodie officielle de la saga Zelda. Et pour vous aider à mieux vous rendre compte de ce que cette aventure propose, vous trouverez plus bas un petit compte-rendu des dix première heures de jeux de rom vat, modérateur en chef du forum qui a été élu – et ce n’est pas rien – homme de l’année 2006. Le bougre enchaîne les qualités jusqu’à comprendre le japonais, et a ainsi pu acheter le jeu l’an passé.

Cliquez Cliquez Cliquez

Mais revenons à nos moutons. Je vous sens toujours peu convaincus, et si je fais confiance à rom vat pour la suite, je sais bien ce que vous risquez de vous dire. "Ok, ça à l’air cool comme jeu, mais ça peut attendre, j’ai pas beaucoup de fric et je préfère m’occuper de Super Paper Mario pour le moment". Et voilà toute la faiblesse du raisonnement. Car sachez, mes amis, que si Nintendo nous a offert cette fleur qu’est la localisation européenne de cette oeuvre, ils ne vont pas non plus aller jusqu’à croire qu’il s’agit d’un jeu à fort potentiel. Et même pas du tout à vrai dire. Car si vous avez eu l’occasion de vouloir vous procurer les récentes adaptations GBA de Final Fantasy V ou Final Fantasy VI, voire même les jeux tiers comme Lunar Knights (ces liens ne sont pas des pubs, mais une démonstration douloureuse soulignant à quel point il est difficile de se les procurer, malgré la sortie récente de ces titres), vous savez déjà l’horreur qui se cache derrière ces succès mort-nés dans lesquels l’éditeur n’a aucune confiance et ne donne donc aucune chance. Tingle RPG n’aura en effet droit qu’à 8 000 exemplaires de production française pour le lancement, et sans doute pas grand chose qui suivra. Inutile de dire qu’aucune pub télévisée n’est prévue. Et sachez qu’avec 8 000 exemplaires pour la production du jeu, on entre dans la catégorie des titres qui ont une bien courte vie. En bref, si vous voulez l’avoir, il ne faudra pas s’y prendre trop tard, car d’ici l’année prochaine, il ne s’agira plus que d’une relique introuvable, y compris sur le net, à moins que Nintendo ne change ses plans, ce qui est bien peu probable.


Avant de faire un petit récapitulatif final des sorties européennes de Nintendo à venir, on soulignera que Super Paper Mario sera bien à 49 euros, désormais bien établi comme le prix de base d’un jeu Nintendo sur Wii, tandis que pour ceux qui ne l’avaient pas remarqué, Cérébrale Académie est finalement sorti au prix de 30 euros. Oui, je sais, c’est la moindre des choses pour un tel jeu qui de toute manière ne nous intéresse pas des masses, mais il est important de le noter. De même que Resident Evil 4 à inauguré les jeux Nintendo sur Wii à 40 €, il existe maintenant un prix à 30 €, en espérant que Nintendo pense à réutiliser ces catégories de tarif…

Nom du jeu
Csl.
Prix
Prod. (Fr.) pour la sortie
Date de sortie
Pokémon Diamant & Perle
NDS
40 €
480 000
27 juillet
Trauma Center : Second Opinion
Wii
49 €
20 000
10 août
Tingle’s Rosy Rupeeland
NDS
40 €
8 000
14 septembre
Super Paper Mario
Wii
49 €
70 000
14 septembre
Zelda : Phantom Hourglass
NDS
19 octobre
Metroid Prime 3 Corruption
Wii
26 octobre
Donkey Kong Jungle Climber
NDS
Octobre
Naruto DS
NDS
Octobre
English Training 2
NDS
Octobre
Forever Blue (Endless Ocean)
Wii
Q4 2007
Super Mario Galaxy
Wii
Q4 2007
Battalion Wars 2
Wii
Q4 2007
Resident Evil Umbrella Chronicles
Wii
Q4 2007
Mario Party DS
NDS
Q4 2007
Vision Training (Flash Focus)
NDS
Q4 2007
Advance Wars 2
NDS
Q4 2007
Wii Fitness
Wii
2008
Mario Kart Wii
Wii
2008
Super Smash Bros. Brawl
Wii
2008

Nous rappelons que ce tableau ne concerne que les sorties européennes de jeux distribués par Nintendo. Voici maintenant, pour votre plus grand plaisir, les premières impressions (postées sur le forum) de rom vat, l’unique, datant de septembre 2006 sur Tingle RPG.



Rom vat, dans sa jeunesse.

(en fait non, c’est juste son avatar)

La seconde raison pour laquelle il faut parler un minimum japonais, c’est que les textes sont souvent drôles (ils vont pas vous faire éclater de rire, mais au moins sourire). Se couper du texte, c’est se couper assez radicalement de l’ambiance, et pour un jeu comme Tingle RPG c’est dommage. L’ambiance donc, quelle est-elle ? Bah c’est du Tingle, donc du mauvais goût, de la parodie de Zelda, et puis de l’humour plus classique aussi. Pour donner quelques exemples, au début du jeu Tingle est allongé chez lui et il se gratte les fesses ; de même à la fin des donjons, quand on récupère plein d’argent, Tingle soulève fièrement son petit derrière. A un autre moment, alors qu’on vient de résoudre une énigme dans un donjon, au lieu d’entendre la musique des Zelda (la petite musique quand on débloque une porte par exemple), la garde du corps qui nous accompagne sort un radio-cassette et on entend la même musique mais remixée dance. Ce soir j’ai vu d’autres trucs assez drôles mais je préfère ne pas spoiler, en espérant que ce jeu arrivera chez nous.

Le déroulement du jeu à présent : ça ressemble beaucoup à Zelda, mais j’ai presque envie de dire que c’est mieux. De ce que j’ai vu pour l’instant, je trouve que c’est très équilibré, comme Wind Waker avant la quête des morceaux de triforce. La progression, globalement, suit un schéma aventure/donjon, mais ce n’est pas toujours aussi systématique, et on a parfois de longues séquences sans donjon. Les zones sont bien organisées : on a une ville comme point de départ, mais elle évolue à chaque fois qu’on passe certaines étapes (des personnages différents, de nouvelles choses à faire), et les autres zones sont des îles auxquelles on accède en sautant de la tour qu’on doit faire monter en jetant de l’argent dans une fontaine (ça n’a rien de logique mais c’est le postulat tingle-ien). Au départ la tour est basse, et donc on ne peut pas accéder qu’à une zone, et ensuite à la suivante, etc. Mais une fois qu’on a réussi à aller dans la 3ème zone par exemple, on peut revenir jusqu’à la 1ère zone grâce à des ponts (chaque zone est une île). Une fois qu’on connaît les zones, c’est très facile de les traverser rapidement (une zone fait peut-être 4 "écrans" de large et autant de haut).

Tout le jeu est basé sur l’argent : le but du jeu, c’est d’en trouver, et ça permet de parler aux gens ou d’acheter des objets. On trouve facilement des fruits ou des objets qu’on peut revendre, mais on peut aussi les cuisiner suivant des recettes qu’on aura elles-mêmes achetées. Je récupère 10 os, je peux parler au cuisinier, il m’indique une recette, et finalement je peux gagner en cuisinant 3 os ce que j’aurais gagné avec 12 os à l’état brut. J’aime beaucoup ce système, c’est presque comme de leveling dans un RPG, il m’est arrivé de refaire toujours le même passage pour récupérer des os, les cuisiner et les revendre (les ennemis d’un écran reviennent toujours quand on passe à un autre écran, donc on peut facilement récupérer ce qu’on veut comme ça). D’ailleurs les points de vie de Tingle, c’est l’argent qu’il a, donc par ce biais-là c’est vraiment du leveling.

Tingle est faible, et donc il ne peut pas trop se battre (en fait quand il se bat il perd de l’argent, et s’il n’a plus d’argent il meurt). Il a donc recours à des gardes du corps (un à la fois), qu’il embauche moyennant finances. Ensuite, quand on approche d’un ennemi, il suffit de le toucher avec le stylet et le garde du corps va l’attaquer ; pour aider le garde du corps, on appuie plein de fois sur le nuage de fumée résultant du combat (on fait pareil quand Tingle se bat lui-même). Le garde du corps, lui, a une vie "normale", avec des coeurs, et il faut parfois lui donner une potion pour éviter qu’il meure (il perd toujours un peu de vie dans les combats, même si on l’aide) (mais bon, il perd sa vie très lentement, on n’a pas besoin de constamment l’abreuver en potion).

Une des différences importantes avec Zelda, ce sont les donjons. Dans Zelda, ce que j’aime beaucoup, c’est que les donjons ont des architectures extrêmement bien pensées, c’est un plaisir d’explorer une série de pièces puis de voir qu’on revient au point de départ, d’où on explore une autre zone, qui nous ramène à nouveau au point de départ, et alors on met deux pierres dans un réceptacle et là tout bouge et on se retrouve dans la pièce menant au boss final. Dans Tingle, cet aspect n’est pour ainsi dire pas présent (sur les deux donjons que j’ai faits en tout cas), les donjons sont plus linéaires, et les énigmes dans les donjons sont elles aussi très différentes (et il y en a moins). Dans le deuxième donjon par exemple, on doit retrouver trois objets, mais on les obtient en parlant avec des personnages, en remarquant de quoi ils ont besoin, etc. C’est pour ça aussi que les dialogues sont très importants, plus que dans un Zelda.

Pour revenir sur l’aspect pécuniaire, quasiment tout dans le jeu fait intervenir l’argent. Si on veut quelque chose, la personne qui l’a va demander combien on accepte de payer ; si au contraire on a rendu un service, alors la personne concernée va nous demander combien on veut, mais évidemment il ne faut pas demander trop. Pour les passages importants, l’argent est cumulé (on ne sait pas combien il faut donner, on donne 100, ça suffit pas, alors on rajoute 50 et ça passe), mais c’est une minorité de cas, le plus souvent on donne 100 et si ça suffit pas, il faut donner 150. On peut perdre pas mal d’argent comme ça, c’est aussi une des raisons pour lesquelles il peut être intéressant de faire attention à sauvegarder fréquemment. La sauvegarde d’ailleurs ne se fait pas n’importe où mais seulement dans la maison de Tingle, où l’on peut revenir assez facilement en général. Pour sauvegarder, on passe par la charmante Pinkle, avec un fond musical très sensuelle ("mmhhh… mmhhh… talk to me…").

Pour parler du jeu plus classiquement, les graphismes sont jolis et colorés, la musique est bien mais pas inoubliable, l’histoire il n’y en a pas vraiment mais c’est pas un problème car tout s’enchaîne bien (on cherche juste de l’argent pour accéder à Ruppie-land, là où il n’y ni études ni travail, de la nourriture à profusion et de belles femmes), et la maniabilité est étrange mais ne gêne quand même pas trop. L’idéal c’est de jouer en posant sa DS sur le bord d’une table, comme ça on peut la tenir de la main gauche sans se fatiguer, et la main droite s’occupe du stylet. Au sujet du stylet, certains diront peut-être que c’est pas génial, qu’on aurait pu faire pareil sans, mais je suis plutôt convaincu. On voit quelque chose avec lequel on veut interagir ? On s’en approche et on appuie dessus, que ce soit pour monter à une échelle, attaquer un ennemi, parler à quelqu’un, actionner un mécanisme, remuer des ingrédients dans une casserole,…

En résumé, je suis totalement convaincu par Tingle, qu’on peut comparer à un Zelda au second degré avec un côté RPG plus poussé (beaucoup de personnages et d’interactions, pas ce côté "cinématique pour dire qu’il faut trouver 15 machins ; 15 donjons ; cinématique pour dire que c’est fini"). J’espère que la suite du jeu continuera à ce niveau, et prions pour qu’il soit localisé parce que mieux ou pas mieux qu’un Zelda, c’est un jeu neuf et frais, et ça fait plaisir !


Par The_lascar
Le 27 juillet 2007 | Catégories : Nouvelles

Moi j'aime pas les citations ! :grognon:
Voir les articles de The_lascar

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Horace : le monde à l’envers
Le 18 octobre 2020, par Gallaxys

Dojo Hebdo 394 : du 12 au 18 octobre 2020
Le 18 octobre 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 393 : du 5 au 11 octobre 2020
Le 11 octobre 2020, par Gueseuch



Dojo Hebdo 391 : du 21 au 27 septembre 2020
Le 27 septembre 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 390 : du 14 au 20 septembre 2020
Le 20 septembre 2020, par Gueseuch

Nintendo Direct Mini : Partner Showcase 17/09/2019
Le 17 septembre 2020, par Gallaxys

Dojo Hebdo 389 : du 7 au 13 septembre 2020
Le 13 septembre 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 388 : du 31 août au 6 septembre 2020
Le 6 septembre 2020, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s16e01 − C’est la reprise !!
Le 6 octobre 2020, par Mortal

Émission s15e10 − Final !!
Le 1 juillet 2020, par Mortal

Émission s15e09 − Metroidvania
Le 21 juin 2020, par Mortal


Émission s15e07 − Baten Kaitos
Le 26 mai 2020, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal