Je prends tout moi, je suis un vraie pute de la DS

- MatMac

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Les aventures de SaMuS

Lundi 10 Juin 2002. SaMuS « Wireless » se rend à son magasin favori pour y acheter le nouveau contrôleur révolutionnaire de Nintendo, WaveBird. À sa grande déception, il n’arrive pas à trouver la manette nulle part, même après avoir cherché dans 3 différentes grosses chaînes de magasin. Mais notre héros réfléchis à un plan de série « B »: « Qu’il en soit ainsi, balivernes! Je reviendrai demain après le travail, c’est tout! » C’est ainsi que celui qu’on surnomme « Wireless » (pour la plus commune des raisons du monde) s’en retourne à la maison, sans rien avoir dépensé (peut-être deux ou trois revues cochonnes, mais rien d’alarmant).

Mardi 11 Juin 2002. « Ce soir, je vais le trouver, quoi qu’il arrive, ce damné contrôleur! Je te capturerai, WAVEBIRRRRD! », de s’écrier notre ami, juste après s’être ouvert un oeil. Malheureusement, pour avoir ouvert sa grande gueule trop tôt le matin, SaMuS a eu une très mauvaise journée au travail: « Merde… Faut absolument que j’y aille quand-même, sans ça, Sony va être encore plus puissant! ». C’est alors qu’il se rend chez « super Future Shop », et qu’est-ce qu’il aperçoit sur les tablettes de la première rangée de la section Biggie ‘N’ dans son bel emballage de plastique rigide avec un carton noir et blanc muni d’un GameCube violet dans le fin de ce carton, avec le sceau de qualité officiel de Nintendo en plus du logo du GameCube et de « NINTENDO GAMECUBE » marqué en gros? Le fameux WAVEBIRDTM, WIRELESS CONTROLLER / CONTRÔLE MANUEL SANS FIL WAVEBIRDMC! Avec hâte et maladresse, le héros se précipite pour le « check-out », demande à la caissière de payer $50.00 avec sa carte de débit et le reste en espèces, pour un total de $57.49, donc $7.49, cash (et nous nous devons de censurer la raison pourquoi il a du payer de cette façon). Voilà qui est chose faite, et en route pour l’auto!

Mais les péripéties de « Wireless » ne s’arrête pas là! En s’en allant de retour chez lui, SaMuS brûle une lumière rouge parce qu’il était distrait en attendant de tourner; quelqu’un lui « claxonnait » dans le derrière du micro, et puis, quand il a enfin réussi à tourner dans la direction où il voulait, d’un coup d’oeil du miroir, il voit l’auto qu’il lui claxonnait le micro ainsi qu’un auto de policier juste après. Effrayé de peur d’avoir un ticket en provenance de l’État (oui, c’était les Fédéraux!), notre « Indiana » se garre sur le côté de la route, attendant patiemment de se faire arrêter, mais se rend plutôt compte que la police poursuivait le gars qui lui claxonnait le micro. L’explication des trois dernières phrases: SaMuS attendait sur la lumière. Sans le savoir, le gars qui le claxonnait se faisait poursuivre par la police derrière plus loin, mais SaMuS n’en avait aucune idée! Donc « Wireless », en flânant sur la lumière et passant le feu pendant qu’il était rouge a ainsi aidé la police en ralentissant la voiture qui le claxonnait. Merveilleux n’est-ce pas? Mais il a toujours sa mission a terminer!

Enfin de retour à la maison, SaMuS est trop occupé et est finalement trop fatigué. Il se résigne donc à attendre au lendemain pour tester sa nouvelle merveilleuse acquisition (NdS: C’est ça. Vous allez dire que je sais royalement comment me torturer! Mais c’est ce qui fait les moments les plus parfaits.)

Mercredi 12 juin 2002. Il arrive enfin de son travail. Il ouvre l’emballage de plastique, qui est en passant très chiant à ouvrir. L’emballage contient: deux piles alcalines AA, un récepteur pour brancher dans le port de la manette, un livre d’instruction, et bien sûr, le WaveBird lui-même. Il fait remarque qu’il est très facile d’ouvrir le compartiment à piles, et que ce n’est pas du tout emcombrant l’endroit où se dernier est situé. Allez, place les piles SaMuS, qu’attends-tu? « Ça y est, enfin la première étape de ma mission est presque terminé. » En effet, il lui reste encore à brancher le récepteur sur le port de manette de la GameCube, à régler la fréquence sur le même canal aussi bien sur la manette que sur le récepteur. Et maintenant, l’interrupteur de l’alimentation de la manette à ON, ainsi que le bouton du GameCube. Quoi de mieux que de l’essayer avec Spider-Man? « Ça devrait me donner l’occasion de me sentir plus « dedans », car selon Shigeru Miyamoto, le WaveBird a été conçu pour que les gamers soient plus concentrés sur le jeu, sans avoir la distraction d’une connection physique reliant virtuellement le joueur et la télévision. » Et ça réussi. Étrangement, une pensée vient à l’esprit de notre héros : «Wow! Quel génie tu es, Nintendo! O.K., On se doit de se rabaisser à une version de la manette sans le kit de vibration. Hmmm. Mais avec le poids des piles (le compartiment remplaçant totalement le kit de vibration, est environ le même, peut-être un petit peu plus lourd, mais vraiment une différence légère qu’il est très difficile de remarquer. Quelle idée de génie! On a le même feeling d’avoir le contrôle originale, sans avoir le tracas du «phil»!» (NdS : En passant, je tiens toujours à mon Dojo-Emploi). Mais « Wireless » (c’est ainsi qu’on le surnomme, pour la raison du monde la plus commune) est un petit Thomas: « J’ai vu sur le web aujourd’hui que je pourrais aller à plus de 100 pieds de distance de ma console avec ma manette. Je me dois de l’essayer! » Comme témoin, son seul et unique système de son (attaché aussi à son kit de « DJ private party »). Il grimpe ses haut-parleurs de 500 watts au niveau 7 sur 10, s’en va tranquillement en direction de l’arrière de la maison, qui mène à une porte coulissante pour sortir dans la court de derrière. Pour être sûr qu’il est toujours en communication avec son NGC, SaMuS va de haut an bas continuellement dans le menu de Spider-Man en entendant le son du curseur se déplacer. Il a son ruban à mesurer à la main. Il est maintenant à 10 pieds. Il recule toujours et se retrouve de plus en plus près de la porte coulissante. 15 pieds. « Ding! » « Ding! » Le curseur se déplace toujours. Continuons. 20 pieds. Soudain, comme un petit con, le héros s’arrête totalement, tout d’un coup, et semble réfléchir (…): « Ça y est, je suis convaincu, je n’aurai jamais besoin d’aller aussi loin avec mon contrôleur pour jouer… MISSION ACCOMPLIE, WIRELESS! », de s’écrier l’étalon.

Et c’est ainsi que le héros d’une histoire vraiment unique s’installa pendant des heures et des heures et des heures de plaisir. Mais il y a aussi des « goodies » qui furent trouvés après l’histoire. SaMuS a trouvé quelque chose de très pratique. Si jamais vous jouer à un jeu à un joueur, que vous êtes en compagnie d’un ami, et que vous ne voulez pas vous passer la manette à toutes les 30 secondes, aussi que vous avez 2 WaveBirds, bienvenue au paradis, et à l’intelligence Nintendo. Réglez votre récepteur sur le port au canal #1 (par exemple). Réglez aussi les deux manettes WaveBirds sur le canal numéro un. Le joueur qui commence à jouer met son interrupteur d’alimentation à ON. Quand il a fini et que l’autre joueur veut continuer le prochain niveau par exemple, sans se déplacer, le joueur 1 ferme tout simplement l’interrupteur et le joueur 2 ne fait tout simplement que d’allumer le sien et le tour est joué! Simple, mais génial et pratique non?

Restez branché pour, qui sait, peut-être un autre épisode des aventures de SaMuS « Wireless! »


Par SaMuS
Le 13 juin 2002 | Catégories : Nouvelles

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de SaMuS n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 434 : du 19 au 25 juillet 2021
Le 25 juillet 2021, par Gueseuch


Satellaview : Special Tee Shot
Le 19 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 433 : du 12 au 18 juillet 2021
Le 18 juillet 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 432 : du 5 au 11 juillet 2021
Le 11 juillet 2021, par Gueseuch


Satellaview : Tamori no Picross
Le 5 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 431 : du 28 juin au 4 juillet 2021
Le 4 juillet 2021, par Gueseuch

Satellaview : Kaizō Chōjin Shubibinman Zero
Le 28 juin 2021, par Tardigrade


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal