Pastis pour la gorge. Coca pour le mal de tronche.

- Dr. MectonLaFlemme prodiguant d'excellents conseils contre la grippe.

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


The Touryst : le bon jeu au bon moment

J’ai aimé The Touryst bien plus que de raison, parce que c’était exactement le jeu dont j’avais besoin à ce moment-là.

Cela faisait quelque temps que les déceptions s’enchaînaient pour moi sur Switch, y compris de la part de Nintendo. Depuis Link’s Awakening en fait, qui me reste toujours en travers de la gorge. Que ce soit à cause d’une technique foireuse, de contrôles bancals, de prix abusés, ou de portages opportunistes au minimum syndical. Et ben là, rien de tout ça : on a un jeu exclusif, soigné, bourré de charme, avec des contrôles, une technique et une direction artistique par-faits ! Et pour un prix correct (20€). Quel plaisir de juste se déplacer dans ces environnements colorés, d’admirer les reliefs cubiques, de sauter sur les parasols, de rencontrer ces personnages rigolos.
Après c’est sûr, si on regarde en détail les mécaniques ludiques, c’est pas du Jonathan Blow : les énigmes sont plutôt simples, sans jamais faire crier au génie. Dans le genre, il y a eu certes beaucoup mieux.

Mais entre un excellent élève qui bâcle son travail parce qu’il n’en a plus rien à foutre, et un élève moyen qui met énormément de soin, d’amour et de sincérité dans son travail, j’ai plutôt envie de féliciter le deuxième. Pour ces raisons, j’ai vraiment passé un super moment avec The Touryst. La presse a l’air de s’en tamponner royalement, mais moi en tout cas, je ne l’oublierai pas, ce petit jeu. La prochaine fois que je déprime sur un jeu Switch bâclé, j’irai faire un petit tour dans les îles de The Touryst, ça me remontera le moral. Merci Shin’en !


Par Tardigrade
Le 27 novembre 2019 | Catégories : Editos

Si c'est pas portable, c'est pas potable.
Voir les articles de Tardigrade

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 404 : du 21 au 27 décembre 2020
Le 27 décembre 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 403 : du 14 au 20 décembre 2020
Le 20 décembre 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 402 : du 7 au 13 décembre 2020
Le 13 décembre 2020, par Gueseuch



Dojo Hebdo 400 : du 23 au 29 novembre 2020
Le 29 novembre 2020, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal