C'est une tête brûlée, lui, un déglingo, le genre de mec qui enlève les clés USB sans les éjecter…

- Mortal dépeignant Holaf, plein de fougue.

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s15e10 − Final !!
Le 1 juillet 2020, par Mortal

Émission s15e09 − Metroidvania
Le 21 juin 2020, par Mortal


Émission s15e07 − Baten Kaitos
Le 26 mai 2020, par Mortal

Émission s15e06 − Trials of Mana
Le 11 mai 2020, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Entrevue avec l’ancien et le nouveau président de Nintendo (Première partie)

Pour étendre cette philosophie, cela voudrait dire que les personnes qui possèdent déjà une PlayStation 2 n’achèteront pas de GameCube. Malheureusement, nous ne suivons pas cette philosophie.

Ce texte est une traduction intégrale d’une entrevue réalisée par Dengeki avec Hisroshi Yamauchi, Satoru Iwata et Shigeru Miyamoto et traduite en anglais par Jeff Williams de XenGamers. Que de l’excellent!

En plus de la reconstitution de la direction de Nintendo, la compagnie a tenu une conférence de presse annonçant ses futurs plans. Hiroshi Yamauchi discute de son choix de remplacement par Satoru Iwata. Et même plus, le grand maître Shigeru Miyamoto parle lui des problèmes rencontrés avec la technologie de réseau. Ce soir, nous somme heureux de présenter toutes les réponses aux questions de cette conférence, traduit depuis Dengeki.

Dengeki: Pourquoi avez-vous choisi Iwata-san pour remplacer le président à la tête de la compagnie?

Yamauchi-san: La raison pour laquelle j’ai choisi Iwata-san se résume en gros à ceci : son savoir et sa compréhension du hardware et du software chez Nintendo. (…) Dans notre industrie, il y a de ceux qui croient qu’ils arriveront au succès simplement à cause du succès qu’ils ont eu auparavant ou de leur fortune, mais ceci ne garanti en rien le succès. En regardant les succès qu’ils ont eu depuis qu’ils sont entrés dans le monde du jeu, il est évident que nos compétiteurs ont eu droit à plus de déceptions que de succès. On dit que Sony est présentement le gagnant dans le monde du jeu vidéo. Toutefois, en considérant sa "victoire", vous devez vous souvenir que leur succès s’est fait récemment. Même si Sony se vend d’être le meilleur sur le marché, leur fortune pourrait changer. Demain, il pourrait perdre sa force, car les échecs sont une partie du business. Si je prend en compte toutes les expériences que j’ai vécu comme président chez Nintendo, j’en suis venu à la conclusion qu’on se doit de posséder un certain talent pour diriger une compagnie dans une telle industrie. J’ai choisi Iwata-san en me basant sur ce critère. À long terme, je ne sais pas si Iwata-san maintiendra la position actuelle de Nintendo ou l’amènera jusqu’à des sommets encore plus hauts. Au moins, je crois qu’il est la personne la mieux placée pour cet emploi.

Dengeki: Avez-vous intentionnellement choisi quelqu’un dans la quarantaine pour cette position?

Yamauchi-san: Je n’ai pas vraiment fait attention à ce fait. Je dois pourtant dire que quelqu’un de mon âge n’aurait pas été pris en considération [rires]. Je ne me suis pas basé sur un âge en particulier mais la question de jeunesse a eu un effet important sur les choses. La santé était en considération aussi. Dans ce business, le président se doit de voyager en Amérique et en Europe pour établir des contacts avec de nombreuses personnes. J’avais un grand désir de faire ces choses, mais mon désir s’est enfuit avec mon état de santé, et la plupart du temps je ne pouvais pas voyager. La façon de communiquer chez Nintendo était donc insuffisante. Comme les choses continuent toujours de changer, je pense qu’Iwata-san saura relever le défi. En résumé, la question de santé et de l’âge était un aspect important pour être capable de prendre soin de la compagnie, autant à la maison que n’importe où ailleurs.

Iwata-san: j’ai remarqué que les gens commèrent beaucoup à propos de mon âge. Il est remarquable qu’une personne de mon âge peut servir comme président d’une compagnie de telle envergure. Quand Nintendo présenta la Famicom en 1983, j’en étais seulement à ma deuxième année dans le "vrai monde". Une chance s’est présentée à moi avec l’opportunité de travailler chez Nintendo et leurs produits depuis le début. Depuis l’introduction de la Famicom, j’ai regardé l’industrie du jeu s’agrandir. Quand j’ai commencé à travailler ici il n’y avait personne pour m’enseigner comment on fabrique des jeux. Je me suis pris en main, regardant ce que Miyamoto mijotait quand nous travaillions ensemble, et appris à travers toutes ces années. Et j’en suis maintenant rendu à ce point.

Quand je fus sélectionné comme le nouveau président, je n’ai jamais pensé à mon âge comme un désavantage. Présentement, 70% de nos ventes viennent d’en dehors du pays. L’Amérique est un marché grandiose, ce qui nous indique que nous devons considérer davantage la communication entre Kyoto et l’Amérique. Depuis que l’Internet et la vidéo conférence ont allégé le fardeau des contacts directs, il y a tout de même toujours plus à obtenir d’une rencontre physique avec nos contacts internationaux. Pendant ces trois dernières années, le temps où le GameCube était en développement sous le nom de Projet: Dolphin, je suis allé en Amérique chaque mois. Durant ce temps, j’ai fait le trajet plus de 40 fois, du Japon à l’Amérique aller-retour. J’ai tellement rencontré de gens que j’ai maintenant un sentiment authentique d’accomplissement. L’âge est sans aucun doute un avantage. Plutôt que de penser à mon âge comme d’une responsabilité, je le considère comme un atout.

Dengeki: Est-ce que la structure de leadership de la compagnie de Yamauchi-san, sa "dernière obligation et testament", est exactement comme elle l’était auparavant?

Iwata-san: Je crois que Yamauchi-san peut vous procurer des réponses plus intéressantes que les miennes, donc… [rires]

Yamauchi-san: Et bien, je ne suis pas sûr de quand je vais mourir mais peut-être que je ne serai plus ici pour longtemps… [rires]. Pour ce qui est de la structure, ce n’est pas un devoir mais plutôt un souhait. Après avoir travaillé pour cette compagnie depuis tellement d’années, mon plus grand tracas est de savoir comment l’industrie va progresser à partir de maintenant. J’ai mes propres idées concernant le futur du jeu; toutefois, si je parle comme je le désire, ceci prendra vraiment trop de temps. À la place, permettez-moi de résumer. À mesure que l’industrie du jeu s’agrandit, je crois qu’il sera très difficile pour un seul individu de diriger la compagnie.

Dengeki: Yamauchi-san, avec votre retraite, avez-vous quelques mots à dire aux nouveaux exécutifs de la direction?

Yamauchi-san: Comme je suis maintenant à la retraite, je n’ai pas d’autres choses à partager. En guise de coïncidence avec mon départ de la compagnie, j’ai seulement un désir: que Nintendo donne naissance à plein de nouvelles idées et créer un hardware qui reflète cette réflexion. Et la même chose pour les softwares. Ce qui devrait éblouir les consommateurs avec le nouveau et l’intérêt. Finalement, et d’une importance accrue, compléter ces produits rapidement et les vendre à un prix comparable à ceux du marché d’aujourd’hui. J’imagine que beaucoup de gens doutent de cette requête, mais Nintendo a toujours réussi avec ces objectifs. Je demande que la compagnie continue de poursuivre ce but; ainsi se résume ma seule et dernière demande auprès des employés de la nouvelle direction. Je ne sais pas quelle sorte de softwares ils feront, mais je suis certain que j’aurai le temps de les voir.

Comment prévoyez-vous d’utiliser les vastes ressources financières de Nintendo?

Iwata-san: Je ne peux m’exprimer avec des termes simplistes, mais nos compétiteurs ont changé le terrain de jeu – précisément Microsoft avec un potentiel estimé de 41 billion de dollars en capital. En comparaison, Nintendo a approximativement 7.5 billion de dollars disponible. Ceci veut dire que nous devons utiliser notre argent intelligemment. Dans cette industrie du jeu à risque élevé, la compétition avec une grosse compagnie comme Microsoft signifie que nous devons nous limiter. Il viendra un jour où les coûts d’opération se mesureront aux billions de dollars; nous ne savons tout simplement pas quand ce jour viendra. Même quand Yamauchi-san était jeune, les compagnies ont expérimenté le risque de la banqueroute. Au fil des ans, les spécifications ont peut-être changé mais les faits restent les mêmes: un manque d’argent signifie la fin du business de cette compagnie, et nous avons pleinement conscience de cette possibilité. Même si nous avons le potentiel financier, nous ne voulons absolument pas nous détourner de notre objectif primordial, c’est-à-dire le jeu.

Dengeki: Quels sont vos plans afin de vous déclarer numéro un dans l’industrie du jeu maison?

Iwata-san: La plupart des gens pensent que le numéro un vient du plus grand nombre de consoles vendues. Je comprends cet aspect car actuellement le plus grand nombre de consoles vendues se traduit en une augmentation des ventes de softwares. Toutefois, il y a plein de gens qui voient la vente de consoles maison de la même façon que celle des réfrigérateurs ou des lave-vaisselles (Note de SaMuS: PlayStation 3? ). La plupart des consommateurs remplacent tout simplement ces items quand elles ne fonctionnent plus. Pour étendre cette philosophie, cela voudrait dire que les personnes qui possèdent déjà une PlayStation 2 n’achèteront pas de GameCube. Malheureusement, nous ne suivons pas cette philosophie.

Premièrement, nous ciblons la qualité des softwares auxquels les consommateurs voudront jouer. Développer des titres 1st-party est notre façon de dire aux joueurs, "Si vous le voulez, vous aurez besoin d’un GameCube." Bien sûr nous aimerions que le GameCube soit "la" plateforme nouvelle génération. Simplement parce que la PS2 domine le marché en termes d’unités vendues, je ne crois pas que Sony soit imbattable. Dans bien des maisons Japonaises la PlayStation 2 sert seulement de lecteur DVD, avec ses capacités de gameplay laissées de côté. En prenant ceci en note, il serait insignifiant de comparer le nombre de PS2 vendues par celui de NGC vendus. Chez Nintendo, nous ferons de notre mieux pour gagner la crédibilité des joueurs comme la compagnie avec les meilleurs jeux disponibles.

Fin de la première partie; cliquez ICI pour la deuxième partie.


Par SaMuS
Le 13 août 2002 | Catégories : Editos

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de SaMuS n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 390 : du 14 au 20 septembre 2020
Le 20 septembre 2020, par Gueseuch

Nintendo Direct Mini : Partner Showcase 17/09/2019
Le 17 septembre 2020, par Gallaxys

Dojo Hebdo 389 : du 7 au 13 septembre 2020
Le 13 septembre 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 388 : du 31 août au 6 septembre 2020
Le 6 septembre 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 387 : du 24 au 30 août 2020
Le 30 août 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 386 : du 17 au 23 août 2020
Le 23 août 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 385 : du 10 au 16 août 2020
Le 16 août 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 384 : du 3 au 9 août 2020
Le 9 août 2020, par Gueseuch


Dojo Hebdo 382 : du 20 au 26 juillet 2020
Le 26 juillet 2020, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s15e10 − Final !!
Le 1 juillet 2020, par Mortal

Émission s15e09 − Metroidvania
Le 21 juin 2020, par Mortal


Émission s15e07 − Baten Kaitos
Le 26 mai 2020, par Mortal

Émission s15e06 − Trials of Mana
Le 11 mai 2020, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal