Faut pas déconner quand même, on est sur un forum de bon goût.

- Konino, concernant le fait d’acheter le PlayStation Portal

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !




Émission s22e07 − On fait le bilan !
Le 23 décembre 2023, par Mortal

Émission s22e06 − Super Mario RPG
Le 9 décembre 2023, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !

Direct du 2024-04-09 sur Splatoon (Wii U)
Le 14 avril 2024, par Jean-Fulgence




Direct du 2024-04-05 sur Unicorn Overlord (NS)
Le 8 avril 2024, par Jean-Fulgence


Trauma Center: New Blood (Wii)

Analyse de Trauma Center: New Blood

Après une version DS qui nous aura fait bien transpirer et un remake sur Wii plutôt réussi, Trauma Center, nouveau fer de lance d’Atlus dans un genre complètement inédit (simulation de chirurgie) nous revient sur Wii après pratiquement deux ans d’absence.

Scalpel… Clamp… Clé à molette…

Il n’aura pas fallu très longtemps pour qu’un cinglé lâche de nouveau un virus mortel menaçant toute l’humanité et que l’on soit donc obligé de chausser les gants en latex et de charcuter tout ce qui a le teint un peu verdâtre à grand coup de scalpel. Alors oui, ça sent franchement le réchauffé et oui, il n’y a pas beaucoup de nouveautés dans cet épisode, mais les quelques ajustements opérés depuis le précédent suffisent à relancer l’intérêt du jeu.

Le jeu en coopération est LA principale fonctionnalité du titre et ce qui lui apporte tout son intérêt. Comment a-t-on pu opérer des patients seul auparavant ? C’était tout simplement de la folie ! Maintenant, comme on peut faire le mode histoire à deux, les opérations se retrouvent largement simplifiées et l’on a pas besoin d’avoir 6 mains et 3 yeux pour arriver à finir certaines chirurgies particulièrement complexes. La comparaison entre l’opération seule et l’opération à deux est réellement frappante : certaines missions relèvent de l’exploit en solo et sont d’une facilité déconcertante en duo.

D’autant plus que les pouvoirs de guérir des deux chirurgiens que l’on peut incarner sont complémentaires : l’un peut ralentir le temps et l’autre empêche le patient de perdre de la vie (mais on ne peut pas lui en redonner), ce qui amène un côté stratégique supplémentaire que ce soit seul ou à deux.

En terme de missions, Atlus nous a gâté et se paie même le luxe de se renouveler tout au long du jeu en vous proposant quelques opérations des plus amusantes : un canedas, un chien, des patients dans un reality show, etc… Ca change un peu des tumeurs et autres greffes, dont le mode opératoire n’a malheureusement pas beaucoup bougé depuis la version DS. Mais on pardonnera aisément ce petit défaut dans la mesure où le nouveau virus est particulièrement coriace et exigera du joueur beaucoup de concentration et surtout de transpiration pour venir à bout de chaque cas.

FIBRILATION !!! AMENEZ-MOI LES PALETTES !!!

On pourra regretter que l’habillage n’ait pas bougé d’un pouce depuis le premier épisode. On est toujours face à une version au rabais des mauvais soaps américains dans le plus pur style "La clinique des coeurs brisés", avec tous les clichés du genre : l’infirmière que l’on croit gentille, mais qui en fait est au service du méchant pour sauver son frère gravement malade ; l’amour inavoué de la brillante chirurgienne pour le brillant chirurgien, etc… C’est mielleux et assomant au possible et en même temps, on imagine mal comment les développeurs auraient pu faire avancer une scnéario aussi biscornu autrement.

Dommage tout de même que les cinématiques soient toujours en image fixe avec des dialogues écrits par des scénaristes en manque d’inspiration et doublés par des acteurs à peine meilleurs que les Teletubbies… En terme d’ambiance musicale, ça n’est pas ça non plus : entre les musiques d’ascenseur entre les missions et les morceaux ultra-stressants à la limite du supportable pendant les opérations, il faudra probablement faire des tests de dépistage de la surdité après quelques heures de jeu…

En bref…

Trauma Center: New Blood est une sympathique mise à jour de son prédécesseur sur Wii, dont on profitera vraiment pleinement en coopération. L’habillage, aussi bien graphique que scénaristique, commence cependant à veillir, un défaut que l’on pourra pardonner maintenant mais qui ne passera probablement pas la prochaine fois…

Les plus

  • Le mode coopératif
  • Le nouveau pouvoir de guérir
  • Quelques missions très originales
  • Les infirmières sexy :bave:

Les moins

  • Un scénario barbant qui s’enlise rapidement dans le sirupeux…
  • Le train-train de certaines opérations
  • Le classement en ligne des meilleurs joueurs, assez anecdotique
  • La dernière opération, bien moins exigeante que dans Under the Knife

La note

6/10


Par Mortal
Le 16 mars 2009 | Catégories : Analyses

Je le couperai au montage…
Voir les articles de Mortal

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 576 : du 8 au 14 avril 2024
Le 14 avril 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 575 : du 1er au 7 avril 2024
Le 7 avril 2024, par Gueseuch


Dojo Hebdo 574 : du 25 au 31 mars 2024
Le 31 mars 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 573 : du 18 au 24 mars 2024
Le 24 mars 2024, par Gueseuch

Vite vu : Mother Russia Bleeds (NS)
Le 18 mars 2024, par Mortal

Dojo Hebdo 572 : du 11 au 17 mars 2024
Le 17 mars 2024, par Gueseuch


Dojo Hebdo 571 : du 4 au 10 mars 2024
Le 10 mars 2024, par Gueseuch



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !




Émission s22e07 − On fait le bilan !
Le 23 décembre 2023, par Mortal

Émission s22e06 − Super Mario RPG
Le 9 décembre 2023, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !

Direct du 2024-04-09 sur Splatoon (Wii U)
Le 14 avril 2024, par Jean-Fulgence




Direct du 2024-04-05 sur Unicorn Overlord (NS)
Le 8 avril 2024, par Jean-Fulgence