C'est une tête brûlée, lui, un déglingo, le genre de mec qui enlève les clés USB sans les éjecter…

- Mortal dépeignant Holaf, plein de fougue.

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Super Mario Galaxy 2 (Wii)

super_mario_galaxy_2_boitier.jpg

Tout le monde attendait la suite de Super Mario Galaxy, d’abord parce que c’est probablement l’un des meilleurs jeux de la Wii, si ce n’est l’un des meilleurs jeux de ces 5 dernières années. Ensuite, parce que tout le monde avait envie de retourner tournoyer dans les étoiles, de redécouvrir cette expérience magique, surprenante et, disons-le carrément, bandante qu’était Super Mario Galaxy. Et bien voilà, il est là…

On prend les mêmes…

super-mario-galaxy-2-001.jpgÉvidemment, il ne faut pas s’attendre à un miracle : même s’il y a des innovations dans Super Mario Galaxy 2, elles restent pour la plupart mineures ou anecdotiques. Mais finalement, que peut-on vraiment ajouter à Super Mario Galaxy ? 120 étoiles supplémentaires ? Ça m’aurait suffi. Je ne demandais pas plus que cela. Et j’en ai même eu 240 pour le prix de 120 ! En fait, mis à part le retour de Yoshi, dont les pouvoirs et les possibilités sont intéressantes, le reste est vraiment pauvre : les anciennes transformations sont très peu présentes (un seul niveau pour le champignon-ressort, pareil pour le champignon-boo) et, parmi les nouvelles, seul le champignon-nuage est intelligemment exploité dans les niveaux. La nouvelle interface et la façon dont fonctionne les niveaux donne une impression moins décousue que dans le premier épisode où il fallait souvent se ruer sur un niveau particulier à l’arrivée d’une comète farceuse. Là, les déplacements du vaisseau sur la carte et le côté très prévisible des comètes rendent les parties plus rapides : on ne perd plus de temps à se déplacer dans la station orbitale, on peut aller droit au but directement. Dans le même état d’esprit, les grands niveaux d’exploration (la cave, le monde des abeilles) du premier ont pratiquement disparu dans le second. Il s’agit la plupart du temps de rusher jusqu’à l’étoile en ligne droite et la plupart des défis sont chronométrés. Les pièces violettes et autres sont rarissimes, pour ne pas dire inexistantes. Finalement, le jeu a été comme coupé en deux : l’exploration est réservée aux étoiles vertes.

…et on recommence de plus bel !

super-mario-galaxy-2-002.jpgHeureusement, malgré le peu d’innovation, le fun et la difficulté restent au rendez-vous. Nintendo a mis les moyens sur la table et les petits plats dans les grands pour proposer une aventure largement à la hauteur du premier épisode. On sent tout le savoir-faire de Big N à l’œuvre : finir basiquement le jeu est presque à la portée de tout le monde, mais le finir en entier est une vraie gageure. Le level design est toujours au top, les musiques sont à tomber, le niveau de finition est exemplaire, la maniabilité est précise au poil de fion. Comment peut-on fourrer autant d’idées géniales dans une seule galaxie ? Comment est-il possible que chaque planète contienne une petite astuce différente de la précédente ? C’est presque comme si chaque niveau était un jeu dans le jeu. À chaque instant, le joueur est à la fois surpris et ravi de ce qu’il a sous les yeux et des trésors d’ingéniosité que les game designers ont déployés pour rendre le niveau à la fois palpitant et difficile mais précis et intelligent.

En bref…

Oui, Super Mario Galaxy 2 n’est pas une révolution en soi. Mais Super Mario Galaxy ne l’était pas non plus. Et le fait est qu’on prend un pied monstrueux en jouant à cette suite, au moins autant que le premier. Et c’est bien là l’essentiel : on a enfin de quoi prolonger le plaisir procuré par le premier…

Les plus :

  • ÇA FAIT DU BIEN D’Y RETOURNER !
  • Moins de niveaux prise-de-tête…
  • Level design purement et simplement génial…
  • Musique, maniabilité et graphismes largement au-dessus de tout ce qui se fait en ce moment.

Les moins :

  • Sur la pochette, on a quand même furieusement l’impression que Mario sodomise Yoshi…

5/5 C'EST DE LA BOMBE BAYBAY !!


Par Mortal
Le 6 septembre 2010 | Catégories : Analyses

En tout cas, moi, si j'étais une fille, je serais facile.
Voir les articles de Mortal

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 404 : du 21 au 27 décembre 2020
Le 27 décembre 2020, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal