Les hommes politiques sont marrants. Encore que je ne pense pas qu'ils nous feront un jour autant marrer qu'ils nous emmerdent.

- Coluche

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Starfox Adventures (NGC)

Analyse de Starfox Adventures

Cette analyse a toute une histoire. Avant de recevoir mon jeu, il y a maintenant plusieurs mois, dès sa sortie américaine, on venait d’apprendre le rachat de son développeur Rareware par Microsoft. (Je le rappelle au cas où certains incultes n’étaient pas au courant. Il s’agit évidemment de lecteurs d’autres sites, puisque nos lecteurs fidèles sont les plus géniaux du monde. Comment ça « lèche boules » ?)

Bien, ma première idée était que le jeu serait excellent et je voulais rédiger une analyse choc où je dirais ce que je pensais du jeu et le noter 0/10 histoire de souhaiter bon vent au développeur anglais. Ca me semblait être une idée amusante, pleine de mauvaise foi, tout comme j’aime.

Et puis j’ai joué au jeu… La grande claque ! Qu’est ce qu’il est nul ! Je me suis ennuyé pendant une dizaine d’heures pendant lesquelles je réfléchissais à ce que j’allais mettre dans ce test. (Puisque je n’avais pas besoin de réfléchir pour avancer dans le jeu). Je pensais sérieusement lui mettre la note de 4. Mais j’ai finalement abandonné ce jeu qui ne me plaisait vraiment pas, et comme au dojo, on ne teste pas un jeu que l’on a pas fini, mon test n’a jamais vu le jour. J’ai cependant repris récemment et l’ai terminé. Mon avis une fois le jeu terminé a légèrement changé, et vous pouvez enfin contempler l’analyse de votre Dieu à tous (enfin de moi quoi).

Starfox Adventures est un jeu qui a divisé l’opinion. Certains adorent d’autres détestent. En réalité, tout dépend de ce que vous attendez de celui-ci. On parle de lui comme d’un Zelda-like, si c’est ce que vous pensez, tout comme moi, alors vous serez vraiment dépité par sa nullité. Si vous n’attendez rien de spécial, vous passerez peut-être un bon moment. J’attendais personnellement beaucoup d’une de mes licences préférées développée par le studio de développement qui a inspiré mon pseudo. Le dernier jeu de celui-ci pour Nintendo, qui aura demandé 6 ans de développement, ne pouvait être qu’une bombe vidéoludique. Je me suis lourdement trompé !

La première chose qui m’a choqué, c’est sa linéarité excessive. « Excessive » est un mot encore trop faible. Vous trouvez une machine sur laquelle il manque un rouage ? Ne cherchez pas trop loin ! Le coffre abritant le rouage manquant sera quoi qu’il arrive juste à coté. Vous voyez un baril explosif sur votre chemin ? Si dans un jeu tel que Zelda, vous tentiez de retenir son emplacement pour le moment où vous en avez besoin, ici, ne réfléchissez pas ! Prenez-le immédiatement, il y aura quelque chose à exploser juste à coté. Les quelques puzzles du jeu sont d’une simplicité enfantine, et Slippy vous aide terriblement dans les quelques passages où il serait possible d’être bloqué. Pour un peu, il viendrait prendre la manette et jouerait pour vous.

Et finalement tout ceci est peut-être un des seuls points faibles de ce jeu, mais il est énorme ! Prenez un épisode de la légende de Zelda et retirez lui son intérêt, qu’obtenez vous ? Un jeu absolument vide. Ceux qui ont répondu Starfox, jouent la facilité là, et ceux qui ont répondu Final Fantasy ont toute mon estime.

Alors qu’habituellement je déteste les cinématiques parce ce sont des passages inutiles où l’on ne joue pas, cette fois ci, ce jeu est tellement vide d’intérêt, que j’étais heureux de les regarder pour pouvoir arrêter d’y jouer un moment. Un comble. Il faut dire que Rare a tout de même soigné la présentation du jeu. Fox est terrible dans son rôle du héros blasé de toujours sauver le monde, j’ai rarement vu un personnage avec autant de charisme.

Un autre passage vide d’intérêt est la reprise de passages à-la-vrai-Starfox. Des combats de vaisseaux qui auraient pu être bien, mais qui ne présentent aucun intérêt. Cela ne sert pratiquement à rien de tirer sur les ennemis et sur les premiers niveaux, une fois les anneaux d’or obtenus, vous pouvez lâcher la manette, il est inutile de continuer, vous gagnerez de toute manière. C’était pourtant si simple de mettre un minimum d’intérêt dans ces passages… (Namco, ne nous foirez pas Starfox Armada, s’il vous plait !!)

Présentation

Cela aura certainement échappé à beaucoup de monde, mais c’est le premier jeu de Rare depuis un sacré bout de temps où les logos Rareware et Nintendo ne sont pas animés. Une preuve de maturité ? Ou bien une preuve de je-m’en-foutisme ? Je pencherais pour la seconde solution. Le menu de jeu est tout de même bien réalisé, avec un personnage du jeu par option de jeu. Bravo ! (Faut bien féliciter SFA pour quelque chose !)

Graphismes

Starfox Adventures est beau, on ne peut pas dire le contraire. La méthode Rare du « On bourre les graphismes, tant pis si ça rame » a été de nouveau utilisée, alors bien sûr, vu la puissance de calcul qu’il y a derrière, ça rame pas souvent, mais certains passages sont dignes du framerate de Jet force Gemini. Je trouve ça totalement inconcevable sur Gamecube. L’eau me choque aussi… Certes l’effet est… « beau » mais ça ne ressemble pas à de l’eau, sinon le reste est vraiment beau. Pas à la hauteur d’un Metroid Prime, mais très beau quand même. J’ai surtout été impressionné par la manière dont les développeurs ont modélisés les poils de Fox. Une technique très ingénieuse qui donne l’impression que chaque poil est modélisé. Je parie 15 € que l’idée vient de Nintendo ! ;o)

Audio

Je suis un grand fan des musiques de Rare. Et j’ai été très déçu. Il y a exactement 2 thèmes musicaux que j’adore vraiment. C’est vraiment peu. Les autres n’irritent pas nos oreilles, c’est déjà ça. Elles passent inaperçues et je serais incapable de vous les fredonner (heureusement, la météo est déjà pas top en ce moment…) alors que la musique est un point crucial dans l’ambiance d’un jeu. Dommage !

Maniabilité

Pas grand-chose à redire sur ce point de vue ci. Fox répond bien. Par contre, les combats sont ennuyeux à mourir. Oui, je pense vraiment que quelques personnes sont mortes d’un arrêt cardiaque en combattant un ennemi tellement on s’ennuie. Sans compter qu’il n’existe que très peu de type d’ennemis.

Les boutons sont gérés d’une manière assez spéciale que je n’ai pas réussi à apprivoiser. Le bouton C sert à utiliser l’inventaire et à sélectionner l’objet voulu pendant que l’on marche. Bonne idée, mais pas assez bien faite pour dire que c’est génial.

Scénario

Le scénario est mauvais. Non pas l’histoire qui fait débuter la partie, qui n’est ni bonne ni mauvaise, et pour tout dire, tout le monde s’en fout, mais plutôt le scénario du jeu en lui-même. C’est une succession de quêtes sans aucun rapport, vous libérez une âme, cela fera qu’un dinosaure se décidera à vous parler, quel rapport ? Aucun. Le scénario est saccadé, je n’aurais jamais cru dire ça de quelque chose d’autre que les graphismes, mais Rare nous aura montré ici toute sa puissance et son savoir faire en matière de saccades ! Histoire qu’on se souvienne d’eux pour ce qu’ils savaient faire de mieux.

Durée de vie

Mon compteur affiche 19 heures. Sachant que je n’ai jamais perdu, il s’agit de 19 réelles heures de jeu. Tout le monde dit que c’est trop court… A vrai dire, j’aurais préféré qu’il dure beaucoup moins longtemps, je me serais vraiment moins ennuyé dans ma courte vie.

En bref…

Vous l’aurez compris, Starfox n’est qu’une succession de passages sans intérêt. Les combats sont sans intérêt, les quêtes sont sans intérêt, on visite d’ailleurs pratiquement toujours les mêmes endroits, le scénario est sans intérêt, les phases de shoot sont sans intérêt, bref, le jeu est sans intérêt. Une honte d’avoir gâché une telle licence. Rare aurait certainement fait du bien meilleur boulot en faisant un jeu de plate forme aventure, comme un Banjo-Kazooïe ou un Donkey Kong.

Les plus

Fox a de la classe !
Les graphismes
L’analyse de Cyrare sur le jeu

Les moins

L’intérêt global

La poussière qui s’amasse généralement sur la boite

La note

5/10


Par Cyrare
Le 7 février 2003 | Catégories : Analyses

NDFR V7 : Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.
Voir les articles de Cyrare

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 429 : du 14 au 20 juin 2021
Le 20 juin 2021, par Gueseuch

Satellaview : UNDAKE30 Same Game
Le 18 juin 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 428 : du 7 au 13 juin 2021
Le 13 juin 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 427 : du 31 mai au 6 juin 2021
Le 6 juin 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 426 : du 24 au 30 mai 2021
Le 30 mai 2021, par Gueseuch

Satellaview : Sutte Hakkun
Le 25 mai 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 425 : du 17 au 23 mai 2021
Le 23 mai 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 424 : du 10 au 16 mai 2021
Le 16 mai 2021, par Gueseuch

Satellaview : Kirby’s Toy Box
Le 10 mai 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 423 : du 3 au 9 mai 2021
Le 9 mai 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal