Il a la Wii, il a des amis

- Kaiser Panda

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s18e02 − NDirect + Smash Direct
Le 17 octobre 2021, par Mortal

Émission s18e01 − Jeux de l’été
Le 3 octobre 2021, par Mortal

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal



Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Metroid Prime (NGC)

Analyse de Metroid Prime

Présentation

La présentation du jeu est très simple, mais très efficace. Le logo "Metroid Prime" apparaît devant un arrière plan impressionnant, représentant l’anatomie d’un Metroid. La musique vous sera familière. Le menu est très simplement élaboré, rappelant Metroid 3, nous donnant le choix de commencer 3 parties, de visiter les galeries d’images une fois débloquées et de profiter des bonus de la connexion GBA.

Graphismes

Le jeu est sans défaut. La qualité graphique est quasi-comparable à celle de Star Fox Adventures, mais sans aucun ralentissement du FPS. On pourrait croire que l’introduction du jeu est une cinématique, mais je vous l’assure, il s’agit de polygones articulés en temps réel par le puissant GPU de notre chère console. Les effets de visière sont à couper le souffle et contribuent à une immersion totale. On peut même apercevoir occasionnellement le visage de Samus reflété dans sa visière, un détail très subtil. Les visières thermique et rayon x sont particulièrement impressionnantes : si Samus passe sa main devant la visière au rayon x, on peut voir chaque os constituant sa main !!! Aucun bug de collision : lorsque les ennemis meurent, les membres pendouillant de ces derniers se courbent ou s’inclinent selon le relief du plancher. Les effets de lumière sont si naturels qu’on ne les remarque même pas. Les plus petits ennemis seront pulvérisés sous le feu du canon : les particules virevolteront alors dans tous les sens. Un beau spectacle visuel, surtout si vous avez préalablement recouvert la créature de glace ! Les lasers et missiles sont rendus d’une façon magnifique, tout comme l’environnement. Finalement, le costume de Samus est ma-gni-fique.

Audio

La musique est encore plus excellente que dans les précédents. Cette fois-ci, le directeur musical (le même depuis le tout premier Metroid) a choisi une musique électro-ambiante qui, je vous le promets, ne vous sortira plus de la tête une fois qu’elle y sera entrée. Donc, un magnifique travail de ce côté. À noter une reprise du célèbre thème de "New Norfair – Path to Rydley" et quelques mélodies qui rappelleront de bons souvenirs aux fidèles.

Rien à redire sur les effets sonores sinon qu’ils sont eux aussi très immersifs. Les bruits de pas varieront selon la surface du sol. Certains ennemis pousseront des cris à vous faire frémir. Je ne peut que m’imaginer les chanceux dotés d’un système Dolby Surround, car, même en mode stéréo, le son vous localise très bien dans l’espace. Les lointains et plaintifs cris des Metroids augmentent le niveau d’adrénaline au maximum. Libérez en un d’une de leurs capsules, et il s’attaquera au Space Pirates avoisinant. Vous ne les verrez pas mourir, mais les entendrez agoniser pendant que le jeune Metroid se régale d’énergie pure.

Maniabilité

Samus n’est pas aussi agile que dans ses anciennes aventures. Quoi qu’il en soit, les contrôles sont très naturels et pour la première fois, vous aurez du plaisir à sauter dans un first person shooter ! Les séquences de combat sont très réussies, même si le gameplay n’est pas axé sur elles. Le système de Lock-on vous rappellera les épisodes soixante-quatrièsques de Link ou le tout dernier Star Fox. La visière de combat affiche un radar, votre santé, vos munitions, une mini-map et une jauge de "danger", l’essentiel pour mener à terme votre mission. Si ces affichages vous gênent, vous pouvez en contrôler leur transparence ou simplement, les faire disparaître. La carte totalement en 3D est facile d’utilisation et très pratique. N’ayez aucune crainte, on s’y retrouve facilement ! La grosse surprise est l’immense plaisir que l’on peut avoir grâce à la Morph Ball et les upgrades, la Spider Ball et tout particulièrement, le Boost Ball. Tenez la pression sur B pour emmagasiner l’énergie, relâchez-la et la morph ball sera propulsée à toute vitesse. On se croirait dans Sonic ! Tous les articles que vous obtiendrez seront utiles et amusant à utiliser, y compris le Graple Beam. Vous devrez souvent alterner vos visières et vos lasers pour survivre, manipulation très facile, soit dit en passant. Les beam combos (puissants combos entre les missiles et les lasers) est aussi une nouvelle "feature" très intéressante. Je dois finalement être un peu déçu : Le speed booster. Le jeu aurait sûrement mérité 11/10 s’il avait été présent.

Scénario

Je n’entrerai pas ici dans les détails, pour ne pas vendre la mèche ! Vous pouvez scanner sûrement près d’un millier d’élément par l’intermédiaire la visière de balayage (eh ben quoi? je m’efforce de soigner ma langue!) Les runes Chozo et le système informatique des Space Pirates, une fois scannés, dévoileront l’histoire de ces derniers. Les données essentielles que vous scannerez seront téléchargées et sauvegardées dans un Log Book que vous pourrez consulter quand bon vous semblera. Tous les ennemis que vous rencontrerez sont identifiables et le scan vous révèlera peut-être ses points faibles. L’esprit des épisodes précédents est respecté: vous devez trouver un upgrade qui vous permettra d’accéder à un nouveau monde et ainsi de suite. Ces mondes soi dit en passant, sont très vastes. L’atmosphère est toujours très sombre, stressante et Samus travaille comme toujours en solo ! Bref, vous restez en haleine du début à la fin et vous passerez vos heures de classe (si bien sûr vous vous y rendez) à regarder votre montre, n’ayant qu’une chose en tête : Metroid !

Durée de vie

Si la durée de vie du jeu est immense, la votre risque d’être menacée car si vos proches ne vous rappellent pas de manger et dormir, vous l’oublierez sûrement. Un minimum de 25 heures de jeu chronométrés (autour de 30 heures réelles) pour un joueur très expérimenté est nécessaire pour compléter le jeu une première fois et environ 30 heures pour compléter à 100%. Je suggère par contre de désactiver le "hint system" qui vous dit où vous diriger sur la carte. À activer seulement lorsque vous êtes complètement bloqué ! Le jeu présente un réel défi par son niveau de difficulté. Les boss sont vraiment originaux et les vaincre nécessitera souvent plus d’un essai. Le deuxième niveau de difficulté, accessible après une première complétion du jeu, est vraiment "Hard". 4 galeries d’images sont déblocables si vous complétez totalement le jeu. Finalement, la connectivité GBA vous permet, dans un premier temps de vêtir le Fusion Suit dans Metroid Prime, et de jouer à Metroid 1 sur votre Gamecube.

En bref…

Metroid est le meilleur jeu jamais créé. Il ne comporte aucune faille, que se soit au niveau du gameplay, du graphisme ou du son et de la durée de vie. Le jeu est des plus "fun" et trouver de nouveaux upgrades est très gratifiant. Nintendo a donné un nouveau souffle à la série avec un scénario très prenant. J’affirme en toute objectivité que Metroid Prime est le meilleur jeu jamais créé. Je n’ai donc autre choix que de lui accorder la note parfaite.

Les plus

  • Immersion totale : Le jeu le plus complet et le plus riche en détails à ce jour

  • Morph Ball, Spider Ball, Boost Ball

  • Visières, Beams Combo, Graple Beam

  • Exploitation optimale des Power-Ups

  • Boss, difficulté, durée de vie

Les moins

  • Légères pertes dû à la transition 3D (Speed Booster, perte d’agilité de Samus)

  • L’inutilité effective du "Flamethrower" (même s’il est très cool)

La note

10/10


Par Iscariath
Le 21 décembre 2002 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Iscariath n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 447 : du 18 au 24 octobre 2021
Le 24 octobre 2021, par Gueseuch

Switch OLED, une semaine après
Le 20 octobre 2021, par Mortal

Vite vu : Cruis’n Blast (Nintendo Switch)
Le 18 octobre 2021, par Mortal

Dojo Hebdo 446 : du 11 au 17 octobre 2021
Le 17 octobre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 445 : du 4 au 10 octobre 2021
Le 10 octobre 2021, par Gueseuch


Satellaview : BS Super Mario Collection
Le 1 octobre 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 443 : du 20 au 26 septembre 2021
Le 26 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 442 : du 13 au 19 septembre 2021
Le 19 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 441 : du 6 au 12 septembre 2021
Le 12 septembre 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s18e02 − NDirect + Smash Direct
Le 17 octobre 2021, par Mortal

Émission s18e01 − Jeux de l’été
Le 3 octobre 2021, par Mortal

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal



Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal