La, la, la, la, la le sexe qui chante !

- Zegema en plein essai micro

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Metal Gear Solid: The Twin Snakes (NGC)

Analyse de Metal Gear Solid: The Twin Snakes

Après avoir connu un succès fou sur PlayStation, le titre d’aventure-espionnage de Konami débarque sur GameCube dans une version mise à jour qui n’est malheureusement pas aussi impressionnante que Resident Evil Rebirth, sorti il y a maintenant plus de deux ans. Metal Gear Solid The Twin Snakes a quand même suffisament de qualités pour attirer le fan d’action en manque de bons jeux. À l’époque, ce titre s’était fait remarqué pour son histoire particulièrement élaborée, son action révolutionnaire et son ambiance hors du commun. Sur ces points, Metal Gear passe encore très bien. Il s’agit toujours du jeu culte qui a influencé toute une génération de joueurs et de créateurs.

La principale constatation qu’on peut faire de ce jeu, c’est qu’il a certes été amélioré, mais qu’il n’a pas vraiment réussit à suffisament se rajeunir. Du coup, il fait pâle figure sur certains points lorsqu’on le compare avec les derniers succès du genre tel que Splinter Cell. Les points forts de Twin Snakes (l’histoire, l’infiltration, l’immersivité, etc…), ont parfois du mal à faire oublier le résultat moyen que nous offrent Konami et Silicon Knights.

Cliquez Cliquez Cliquez

Le gameplay se compose de phases l’infiltration et de tirs entrecoupées de nombreuses et très longues cinématiques/discussions avec les différents personnages du jeu. C’est que tout dans ce jeu rappelle un bon film d’action. L’histoire est simple mais très détaillée. La mise en scène, les génériques, la musique et les dialogues sont tous là pour plonger le joueur dans une expérience unique. Il n’y pas un jeu qui rapproche autant le cinéma avec le jeu vidéo. C’est sa plus grande qualité et son plus grand défaut. Le problème, c’est qu’on ne revoit pas un film de la même façon qu’on se refait une partie. Du coup, on coupe rapidement les cinématiques car il nous prend constamment l’envie de jouer ! Rien n’y fait, voilà que Snake entame une autre discussion…

Cliquez Cliquez Cliquez

Mentionnons quand même que certaines cinématiques sont hallucinantes par leur côté dramatique et par l’action très intense qu’elles dégagent. Par contre, l’absence d’images de synthèse donne au tout un aspect assez plat, terne, avec un manque évident pour les effets spéciaux, élément essentiel à tout bon film/jeu d’action.

Cliquez Cliquez Cliquez

Je pourrais m’étendre longtemps sur l’histoire mais je préfère ne rien dire. Elle constitue l’intérêt principal du jeu et son morceau le plus important. Mieux vaut la découvrir. Prévoyez du temps devant vous et installez-vous pour plusieurs heures de jeu consécutives. Ce n’est pas le genre de titre qu’on joue quand on a 10-15 minutes à perdre. Le jeu ne se découpe pas en missions et il est bon d’en garder le fil pour pleinement le savourer.

Présentation

Le titre a été soigné, c’est évident. Tout est de qualité. De la jaquette plutôt jolie aux menus agréables à utiliser (mais assez vides), le jeu se présente sous les meilleures auspices. Par ailleurs, dès la scène d’intro, le joueur est envouté et anxieux de débuter une partie. Là-dessus, il n’y a rien à redire. Le jeu donne envie. Reste le problème des cinématiques pas très jolies et les images des personnages en communication–radio qui sont très laides. Mais ça reste des détails, le jeu démarre très fort !

Graphismes

C’est du Silicon Knights : c’est joli, mais un peu dépassé. ^_^’ La modélisation est largement perfectible et certains décors ne brillent pas vraiment par leur éclat. Ceci dit, l’ambiance est là et c’est bien là tout ce que le vrai joueur demande. Côté animation, encore une fois, il n’y a pas de quoi écrire à sa mère (ou à Rayy ^^’). Snake court assez bizarrement et certains mouvements (quand il tourne en rampant sur le ventre par exemple) rappellent étrangement l’époque de la PlayStation ou de la Nintendo 64. C’est une autre histoire durant les cinématiques, où toutes les folies "matrix-style" seront permises. À noter que le jeu saccade régulièrement, mais c’est assez léger et surtout ça ne gène jamais le jeu.

Audio

Le célèbre thème de Metal Gear Solid est quasi absent. On a le droit qu’à un bête remix quand l’alarme se déclenche. De plus, la musique est étonnament discrète et calme pour la plus grande part du jeu. En général l’action dans un jeu ou dans un film est beaucoup plus soutenue (pensons à Splinter Cell par exemple). Décevant.

Maniabilité

L’adaptation de MGS sur GameCube a attiré beaucoup de critiques sur la prétendue mauvaise maniabilité du jeu. Pour ma part, je me suis très bien débrouillé. Il y a certes beaucoup de mouvements à apprendre, rien n’est vraiment logique dans la disposition des boutons, mais on finit par s’y retrouver sans trop perdre de temps. Ma seule complainte va contre certains mouvements qui se révèlent inutiles (ou très peu utilisés) et contre les combats aux poings qui sont beaucoup trop simples et répétitifs. Le mouvement est assez ridicule par ailleurs… On peut aussi déplorer qu’il n’est pas possible de changer la configuration de la manette.

Durée de vie

10 heures en incluant les cinématiques pour un premier passage. Ceci dit, l’expérience est unique et le jeu est remplit de trucs à découvrir. Il y a plusieurs fins, de nombreux bonus à débloquer et plusieurs niveaux de difficulté (avec ou sans radar et avec l’option "game over si découvert"). En fin de compte, The Twin Snakes est aussi long que beaucoup d’autres jeux d’aventure et il est assez intéressant pour qu’on y revienne avec plaisir jouer une autre partie.

En bref…

Un bilan assez mitigé en fait. Si vous n’avez pas joué à la première version parue sur PlayStation, le jeu est un immanquable pour le fan d’action et d’espionnage. Si vous l’avez déjà expérimenté, The Twin Snakes me paraît trop semblable pour vraiment valoir le coup. Par contre, il constitue un excellent complément à Splinter Cell (moins réaliste mais plus développé sur certains aspects). Reste que certains défauts ne permettent pas vraiment de le classer au rang de hit en puissance, d’autant plus que le travail de Silicon Knights est vraiment bâclé par moment. Tout de même, il s’agit d’un achat tout à fait valable à mes yeux.

Les plus

+ L’histoire et l’expérience unique de jeu
+ Riche en bonus
+ À posséder, un jeu culte

Les moins

– L’aspect technique

– La musique

– Trop de cinématiques (?)

– Globalement dépassé

La note

8/10


Par Martinus
Le 25 septembre 2004 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Martinus n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Satellaview : BS The Legend of Zelda
Le 5 mai 2021, par Tardigrade



Dojo Hebdo 421 : du 19 au 25 avril 2021
Le 25 avril 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 420 : du 12 au 18 avril 2021
Le 18 avril 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 419 : du 5 au 11 avril 2021
Le 11 avril 2021, par Gueseuch

Satellaview : BS F-Zero Grand Prix 1&2
Le 7 avril 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 418 : du 29 mars au 4 avril 2021
Le 4 avril 2021, par Gueseuch



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal