Je prends tout moi, je suis un vraie pute de la DS

- MatMac

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Mario Kart Double Dash!! (NGC)

Analyse de Mario Kart Double Dash!!

Un genre qui ne laisse pas indifférent : 8 concurrents, placés sur des karts, font la course pour être le premier. Rien de spécial jusque là, me direz-vous. Maintenant, si l’on ajoute à ceci des tracés tortueux, des carapaces rouges à tête chercheuse, des bananes éparpillées sur la piste, de la foudre s’abattant sur les adversaires… Ca y est, vous êtes devant Mario Kart ! Quatrième épisode de la série, celui-ci se devait d’innover, et cela passe par le fait de mettre deux personnages par kart. A vrai dire, j’ai vite jugé ce concept comme étant une arnaque, ne voyant pas vraiment ce que cela changeait, outre le fait de pouvoir garder une arme en réserve… Je me trompais. En effet, le jeu propose, en Multijoueurs, un mode dit "Coopération" où deux personnes jouent sur le même kart, l’un s’occupant des armes, l’autre dirigeant le kart. Je reviendrai plus tard sur ce mode.

Cliquez Cliquez Cliquez

Le mode Grand Prix est, comme à son habitude, constitué de trois niveaux de difficulté : 50cc, 100cc et 150cc, la rapidité augmentant avec la difficulté. Si finir les trois coupes en 50cc peut être réalisé les doigts dans le nez, le challenge deviendra nettement plus intéressant en 100cc, pour devenir plutôt ardu en 150cc… 3 coupes, constituées chacune de 4 circuits, sont disponibles dès le début. Viendront ensuite deux nouvelles coupes, la "Special Cup", et plus tard le "Grand Chelem", proposant d’enchaîner les 16 circuits les uns à la suite des autres (1 coupe en réunissant quatre, en clair). On trouvera ainsi uniquement ces seize circuits, avec un mode "Miroir" en prime, où le tracé des courses est inversé. Cela nous donne donc exactement le même nombre que pour Mario Kart 64, ce qui se révèle plutôt décevant, surtout après les 48 pistes de Mario Kart : Super Circuit sur GBA.

N’oublions pas non plus le mode "Bataille", qui permet de s’affronter à coup d’armes dans des arènes, 4 au départ, plus 2 bonus. Un bel effort ? Pas trop, non…

Cliquez Cliquez Cliquez

En effet, en ce qui concerne le mode Solo, c’est très décevant, étant donné qu’il est strictement identique à celui de Mario Kart 64 : Comme je l’ai dit, pas un seul circuit en plus, le même mode Miroir (qui, par ailleurs, ne provoque plus le même plaisir qu’avant), et rien que le mode "Contre la Montre" en plus du Championnat. Pire, les développeurs nous ont même enlevé la possibilité de s’essayer à n’importe quel circuit avec les concurrents (Il faut obligatoirement passer par le mode "Championnat" pour cela) ! Côté difficulté, c’est plutôt bien dosé, même si l’on arrive assez facilement à bout du jeu. Une des bonnes idées du jeu réside dans le fait qu’à pratiquement chaque coupe terminée en première position, et dans chacun des modes de difficulté, on obtient un bonus. Cela peut être une nouvelle coupe, un nouveau véhicule, ou même de nouveaux persos (Deux paires de nouveaux personnages sont à débloquer).

Cliquez Cliquez Cliquez

Le principe de Double Dash est clair : Deux personnages sur chaque véhicule, chacun ayant pas mal d’influence sur votre conduite. Il faut savoir que désormais, les aptitudes (Vitesse, accélération, poids) ne sont pas liées au perso, mais au kart, ce qui semble plutôt logique.

Il existe maintenant trois catégories pour les véhicules : Les légers, les moyens et les lourds, et c’est la taille des personnages choisis qui est décisive. Impossible en effet de prendre un véhicule léger avec un perso lourd et un autre moyen par exemple… En plus de ça, chaque paire logique (Diddy et Donkey Kong, par exemple) possède une arme spécifique, une arme bonus en quelque sorte, que seuls les deux personnages qui la composent peuvent avoir :

  • Mario & Luigi : Cinq boules de feu qui partent vers l’avant et rebondissent à chaque contact avec le décor.
  • Peach & Daisy : Un bouclier qui protége de toute attaque (Si une carapace vous touche par exemple, alors votre perso récupérera l’arme au lieu d’en faire les frais). Cette protection est efficace pour deux attaques seulement.
  • Yoshi & Birdo : Un œuf qui fonce automatiquement vers le perso de devant et qui, en plus de le toucher, fait apparaître trois objets sur la piste (S’il s’agit d’un champignon où une étoile, foncez dessus, mais attention, ça peut aussi être une carapace…).
  • Baby Mario & Baby Luigi : Un Chomp (gros chien) qui tracte automatiquement vos persos pendant quelques secondes (Il avance à une vitesse supérieure à votre vitesse habituelle, et défonce tout sur son passage).
  • Koopa Troopa & Paratroopa : Le trio de carapaces, rouges ou vertes, c’est aléatoire…
  • Donkey Kong & Diddy Kong : Une banane géante, difficile à éviter. Si quelqu’un se la prend, celle-ci se divisera en trois petites bananes.
  • Bowser & Baby Bowser : Une carapace géante qui fonce et rebondit dans tout les sens.
  • Wario & Waluigi : Une bombe qui explose et détruit tout dans un large périmètre (Il est possible de toucher 5 concurrents (voire plus) d’un coup avec ça !).

Au sujet des tracés, c’est plutôt une réussite. Pour la plupart assez originaux, de par leurs décors pour certains (Paquebot Daisy, Circuit Yoshi, ou encore Jungle Dino Dino), on retrouve quand même rapidement nos marques (le circuit de Mario Sunshine, la Route Arc-en-ciel, le Château de Bowser…). Il y a de l’action, une très bonne interactivité, bref, du tout bon de ce côté !

Cliquez Cliquez Cliquez

Passons sur ce mode solo anecdotique pour rentrer dans la gloire de Mario Kart, le mode "Multijoueurs". Et on commence par le mode Bataille.

Premier point noir, toujours pas de CPU… Ce mode reste donc réservé exclusivement au Multi, malheureusement… Bonne nouvelle cependant : Il s’est sensiblement amélioré, grâce à de nouveaux modes, en plus du classique combat à trois ballons. On trouve ainsi un mode où il faut garder un Shine un certain temps, et un autre où l’on ne trouve que des bombes pour décimer ses adversaires, ce qui engendre une jolie pagaille. C’est plutôt sympa et assez réussi, même si ce n’est pas exceptionnel non plus. Par contre, les terrains, eux, sont ratés, trop petits et peu originaux (Les deux arènes bonus rattrapent un peu le coup, mais c’est dans l’ensemble décevant).

Cliquez Cliquez Cliquez

Maintenant, revenons dans les classiques courses, et là, ô bonheur, la magie Mario Kart opère à nouveau ! Les nuits blanches vont enfin pouvoir recommencer, les délires, les crises de rire, le bordel, les hurlements des parents excédés, la folie pure quoi ! Toujours aussi hilarant, jouissif et génial ! On se retrouve en terrain connu, la magie du "Multijoueurs" étant une fois de plus effective. Côté LAN, c’est assez décevant pour ce que cela apporte… Mais le plaisir de jouer à 16 doit être énorme (Pas essayé, grr…) et cela permettra théoriquement par la suite de se lancer dans le Online, ce qui n’est pas négligeable…

Cliquez Cliquez Cliquez

Vient ensuite le mode Coopération, qui permet, comme je l’ai dit plus haut, de contrôler un des persos du véhicule, un ami prenant le contrôle de l’autre personnage. L’idée est très bonne, l’un s’occupe des armes, tandis que l’autre conduit, et ils peuvent intervertir à tout moment si les deux appuient simultanément sur le bouton Z. Vu comme ça, cela donne l’image d’un sacré boxon… Et c’est effectivement le cas, ce qui est génial ! C’est vite délirant, vous risquez de bien vous engueuler avec votre équipier, et je ne vous raconte pas le plaisir que procure une partie à quatre avec ce principe !

Présentation

Dés le début, le ton est donné : Au logo Nintendo, on entend Mario lancer un cri "Nintendooooooooooooo", puis au logo "Dolby Pro Logic", il continue avec un "Whaouuuuuuuuuuu" ! Cela nous met clairement dans l’ambiance, et la vidéo d’intro qui suit est tout simplement la meilleure que l’on ait pu voir, avec une jolie participation de Lakitu qui pêche de temps en temps… L’écran titre et les menus sont bien faits, mais ce n’est pas ce qui compte le plus…

Cliquez Cliquez Cliquez

Graphismes

Ils sont franchement bons. Il est à noter que ce Mario Kart est le premier à être totalement en 3D, décors et persos. Et là, on sent une sacrée différence avec Mario Kart 64. Le tout est franchement propre, lisse, et sans bogues, pas de ralentissements non plus, bref, aucun problème de ce côté. Ce n’est pas exceptionnel non plus, mais c’est exactement ce que l’on attendait. Côté vitesse, c’est également très bon, malgré les nombreuses critiques qui ont été formulées à ce sujet. Rien que le mode 100cc offre une vitesse suffisante, et cela devient parfait avec le 150cc, et ce même en ayant joué à F-Zero GX juste avant…

Audio

Pas mal critiquées, les musiques ne sont pas terribles mais collent bien à l’ambiance, et les bruitages sont quant à eux très bons. Certaines voix de persos sont par ailleurs vraiment réussies. Le tout correspond donc bien au jeu, c’est à dire un soft où l’on ne se prend pas la tête, où l’on s’éclate et où l’on rigole. Mention spéciale pour la "musique" sympathique lorsque l’on finit en mauvaise position dans le classement.

Cliquez Cliquez Cliquez

Maniabilité

Ce n’est pas très compliqué… Premièrement, c’est un jeu Nintendo. Deuxièmement, c’est sur le Cube. Troisièmement, c’est un Mario, et quatrièmement, c’est un Mario Kart.

Une maniabilité plus qu’intuitive (Si l’on appuie sur Start, on a directement accès à toutes les commandes du jeu), ce qui permet de ne pas s’embêter à expliquer les touches aux nouveaux, pour peu qu’ils aient besoin de les demander… La jouabilité en mode Coop. est également bien exploitée, de nouvelles commandes font leurs apparition, comme les touches L et R, qui permettent de faire pencher un peu le véhicule vers la gauche ou vers la droite, et surtout de voler un objet à un adversaire s’il y en a un à proximité. Notez qu’il est aussi possible de voler une arme si vous touchez quelqu’un pendant l’utilisation d’un champignon (Turbo). Les départs turbo se font aisément et peuvent être encore plus rapides en coopération, en réalisant, si les deux y parviennent, le fameux "Double Dash" du titre. Les dérapages se font plutôt facilement, et doivent être réalisés à deux en Coop.

Bref, dans l’ensemble, il y a plus de subtilités dans la maniabilité, surtout en coopération, ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Cliquez Cliquez Cliquez

Durée de vie

Tout dépend de vos exigences… Si vous êtes seul, que vous n’avez qu’une seule manette, pas de famille, pas d’amis, que vous restez cloîtré chez vous sans sortir et que vous connaissez déjà Mario Kart, oubliez ce jeu. De même, si vous faites le record du monde du gars qui reste le plus longtemps dans une maison sans en sortir et sans ne jamais voir personne, oubliez également ce jeu. Par contre, si vous avez de la famille qui joue pas mal, plein d’amis toujours prêts à faire une partie, ruez-vous sur ce jeu. Ce n’est pas nouveau, Mario Kart est un concept qui ne marche qu’à plusieurs, et dans ce cas, la durée de vie est infinie ! Vous y jouerez jusqu’à la sortie d’un prochain Mario Kart, je peux vous le garantir. Mais en ce qui concerne le mode Solo, c’est inutile, vous en ferez vite le tour et n’y reviendrez plus…

En bref…

J’en vois d’ici quelques-uns qui seront indignés de voir que je mets 9 à ce jeu, surtout après les nombreux défauts évoqués plus haut… Certes, le mode Solo est moyen, certes, il n’y a pas beaucoup de circuits, certes, le mode Bataille est raté, certes les musiques ne sont pas transcendantes, certes, on voit pas Mario en slip de bain, certes, le mode LAN est moyen, certes, ça sent le réchauffé, certes, on n’a pas le droit à un vrai mode Online, certes, il faut avoir une GC, une manette (4 idéalement, si vous avez bien tout suivi), une télévision et de l’électricité pour y jouer (sans oublier le jeu, bien sûr), certes aussi, on n’a pas le droit à un gâteau au chocolat en achetant le jeu… Mais c’est un Mario Kart, et un Mario Kart digne de ce nom, avec un mode Multi dément ! Désormais, ce jeu est un incontournable pour vos soirées, oubliez les T-shirts mouillés, les discothèques, les manifestations, les grèves générales, les concerts, les rendez-vous galants… S’il n’y a pas une partie de Mario Kart en Multi à un moment donné, tout ceci est totalement dépassé…

Les plus

+ Le mode Coop.
+ Les graphismes qui ne sont pas bâclés
+ Quelques circuits vraiment bien foutus
+ Il n’y a pas Pikachu (Mathieu Ménard peux dormir tranquille)
+ Les bonus à débloquer

Les moins

– Seulement 16 circuits

– Mode Solo sans réelles innovations

– Mode LAN bâclé

– Pas d’Online officiel

– Mode Bataille raté

La note

9/10


Par The_lascar
Le 15 décembre 2003 | Catégories : Analyses

Moi j'aime pas les citations ! :grognon:
Voir les articles de The_lascar

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 414 : du 1er au 7 mars 2021
Le 7 mars 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 413 : du 22 au 28 février 2021
Le 28 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal