C’est pas une liste, c’est un cimetière.

- Mortal quand on lui présente la liste des jeux SEGA

Articles
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 575 : du 1er au 7 avril 2024
Le 7 avril 2024, par Gueseuch


Dojo Hebdo 574 : du 25 au 31 mars 2024
Le 31 mars 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 573 : du 18 au 24 mars 2024
Le 24 mars 2024, par Gueseuch

Vite vu : Mother Russia Bleeds (NS)
Le 18 mars 2024, par Mortal

Dojo Hebdo 572 : du 11 au 17 mars 2024
Le 17 mars 2024, par Gueseuch


Dojo Hebdo 571 : du 4 au 10 mars 2024
Le 10 mars 2024, par Gueseuch





Edito : Revue de presse, semaine 7

Nouveau rendez-vous hebdomadaire, vous aurez droit désormais à un éditorial chaque dimanche, portant sur une ou plusieurs actualité de la semaine écoulée. Et au programme de cette semaine : les nouvelles annonces de Nintendo pour la 3DS, les licenciements chez Valve, l’annonce de Destiny et la baisse de prix de la Vita au Japon. Après […]

Cet article Edito : Revue de presse, semaine 7 est apparu en premier sur Chiffres et meilleures ventes de jeux vidéo — GamesCharts.fr.

Nouveau rendez-vous hebdomadaire, vous aurez droit désormais à un éditorial chaque dimanche, portant sur une ou plusieurs actualité de la semaine écoulée. Et au programme de cette semaine : les nouvelles annonces de Nintendo pour la 3DS, les licenciements chez Valve, l’annonce de Destiny et la baisse de prix de la Vita au Japon. Après ça, rendez-vous dimanche prochain pour évoquer le cas de la conférence Sony qui aura lieu le 20 février et qui devrait logiquement être consacrée à l’annonce de la PlayStation 4.

Nintendo Direct : des nouveaux jeux pour la 3DS

Perspicace, l’emblématique patron de Nintendo Satoru Iwata jugeait que les résultats décevants de la 3DS dans les pays anglophones s’expliquaient par une situation où l’essentiel des jeux vendeurs de la machine étaient des Mario. Et pour cause : aux Etats-Unis, les 4 meilleures ventes de la 3DS en 2012 sont des Mario, et on en compte au total 6 dans le top 10. Pourtant, deux semaines plus tard, le constructeur annonce un Mario & Luigi 4 et un Mario Golf 3DS, tentant comme il peut de justifier ça par le prétexte d’une année consacrée à Luigi, ce qui ne dupe personne.



Pour autant, le résultat de cette émission-conférence est plutôt satisfaisant. Le constructeur semble donc s’appuyer sur ses studios second-party pour alimenter le calendrier des sorties 3DS avec des titres au potentiel non-négligeables. Le troisième jeu annoncé, un portage de Donkey Kong Country Returns, va également dans ce sens : il offre un retour du célèbre singe sur la console portable et un nouveau jeu de plate-forme vendeur sans nécessiter un développement conséquent. Ce qui laisse du coup aux studios les plus importants de la société la perspective de se concentrer sur la Wii U, qui en a bien besoin.

Planning des sorties Nintendo sur 3DS en Occident

Même si le programme manque toujours d’originalité, la 3DS a du coup un catalogue bien plus satisfaisant que l’an passé en occident, jusqu’au point d’orgue de la sortie du nouveau Pokémon en octobre prochain. En revanche, on n’a toujours absolument aucun élément de réponse quant à ce qui pourrait sortir ensuite, et donc sur les jeux prévus pour la fin d’année en dehors de Pokémon. Gageons qu’il faudra attendre encore quelques Nintendo Direct pour en savoir plus à ce sujet.

Des remous chez Valve

C’est Gamasutra qui a révélé cette information pour la moins inattendue : le développeur des Half-Life et du portail Steam a licencié du personnel. Le site évoque, sans le certifier, un nombre de 25 personnes concernées, ce qui représenterait un peu plus de 6 % de l’effectif total de la société. Visiblement énervé par les suppositions que cela a entraîné  le grand manitou Gabe Newell a tenu, par l’intermédiaire d’Engadget, d’assurer que cela ne changeait rien aux projets et activités de Valve, toujours attendu au tournant en ce qui concerne ses ambitions en matière de hardware.


Gabe Newell


Cela permet néanmoins de relativiser un peu la situation de la société, qui fait figure d’exemple de réussite depuis le lancement de Steam. Car après tout, Valve a cette particularité de ne pas être côté en bourse, et n’a ainsi jamais publié ses résultats, ce qui empêche de pouvoir mesurer sa santé financière. Néanmoins, passé ce rappel à considérer, il faut reconnaître à Newell qu’il ne serait pas judicieux d’arriver à une quelconque conclusion quant à cette mini-vague de licenciement qui restera probablement très mystérieuse. Valve avait déjà surpris auparavant en choisissant de se séparer du studio Turtle Rock – pourtant responsable de l’énorme succès Left 4 Dead – seulement 2 ans après l’avoir acheté.

Destiny, la nouvelle série phare d’Activision

Chez Activision Blizzard, le credo est clair : marche ou crève. La société avait été parfaitement clair là-dessus depuis la fusion entre Vivendi Games et Activision qui avait accouché du leader mondial actuel : « désormais, on ne veut que des séries qui cartonnent, avec une suite par an, le reste n’est pas digne de nous » (ce n’était pas dit tel quel, mais c’est en substance ce qu’expliquait Kotick à l’époque). C’est ce qui a donné la mort de Guitar Hero, la mise en touche de Crash Bandicoot ou encore l’hécatombe de studios au moindre faux pas comme Bizarre après l’échec de Blur ou, plus récemment, Radical Entertainment après l’échec de Prototype 2. Pourtant, l’affranchi Bungie, galvanisé par le succès de sa série Halo, a choisi de s’associer avec cet éditeur pour tenter d’imposer son nouveau bébé, et il faut reconnaître qu’Activision semble considérer le projet comme suffisamment prometteur pour y mettre les moyens nécessaires.



Et au terme de cette annonce officielle orchestrée le 17 février, on en sort un peu déçu. La plupart des informations données avaient filtré depuis longtemps, et les journalistes conviés n’ont pas pu en voir grand-chose. Le constat est clair : Activision bride l’information pour mieux la maîtriser, et témoigne d’une opération marketing qui a pleinement débuté, preuve en est que cette annonce s’est immédiatement accompagnée de l’ouverture des précommandes pour le jeu. Cachottiers  les développeurs et publicitaires auront malgré tout choisi de proposer une vidéo sur le modèle des carnets de développeurs pour cette première présentation, ce qui est assez inhabituel pour une annonce où les trailers bien rythmés sont plus souvent privilégiés. Et si cette vidéo ne rentre pas dans les détails qui permettraient de bien cerner le titre, il faut lui reconnaître une évidente efficacité pour donner l’impression qu’il s’agit là d’un des projets les ambitieux de l’histoire. En termes de créativité, cela reste à prouver. Mais commercialement, ça l’est bel et bien.

La Vita concentre ses forces au Japon

Pour la deuxième fois, Sony organise un Vita Heaven, ce principe d’émission clairement inspiré des Nintendo Direct. Au programme, une présentation des plus gros jeux attendus sur la console au Japon, à savoir les Monster Hunter-like Phantasy Star Online (free to play), Soul Sacrifice (de Sony) et God Eater 2 (qui sortira simultanément sur PSP) avec un rapide point sur quelques titres plus lointains, dont le fameux Final Fantasy X HD qui a eu droit, pour la première fois, à des images. Mais le clou du spectacle était en réalité au début avec l’annonce d’une baisse de prix de la console, de quelques bundles intéressants et d’édition collector. La machine va donc passer 25 000 ¥ (199 €) à 20 000 ¥ (159 €) tandis que le modèle 3G passera lui de 30 000 ¥ à 20 000 ¥. Ce n’est pas très cohérent, mais soit.



La baisse sera effective le 28 février prochain, en même temps que la sortie de Phantasy Star Online 2, qui sera d’ailleurs fourni dans un bundle collector proposé au même tarif de que la console seule. Une semaine plus tard, Sony sort Soul Sacrifice, et offre dans le même temps tout un tas de promotions digitalisés, comme un téléchargement gratuit du Torn (équivalent de Play TV pour la PS3), 200 ¥ à utiliser sur le Store, ou encore, et surtout, 7 jours gratuits de PlayStation Plus, qui permettront notamment de jouer gratuitement à Uncharted : Golden Abyss, Ridge Racer et 2 autres jeux. L’objectif est clair : cumuler habilement les plus grosses cartes actuelles du constructeur, tout en encourageant les joueurs à investir dans ce qui est le plus rentable pour Sony. Le résultat va être intéressant à suivre, et il est clair que les ventes vont bondir, mais cela reste difficile de les imaginer atteindre des sommets.

TwitterFacebookGoogle GmailPartager

Cet article Edito : Revue de presse, semaine 7 est apparu en premier sur Chiffres et meilleures ventes de jeux vidéo — GamesCharts.fr.


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !




Émission s22e07 − On fait le bilan !
Le 23 décembre 2023, par Mortal

Émission s22e06 − Super Mario RPG
Le 9 décembre 2023, par Mortal






Émission s21e09 − Chrono Trigger
Le 26 juin 2023, par Mortal



Émission s21e06 – Pot-pourri
Le 13 mai 2023, par Mortal





Émission s21e01 − Tactical Nintendo Direct
Le 22 février 2023, par Mortal

Émission s20e08 − Bilan de l’année !
Le 24 décembre 2022, par Mortal


Articles
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 575 : du 1er au 7 avril 2024
Le 7 avril 2024, par Gueseuch


Dojo Hebdo 574 : du 25 au 31 mars 2024
Le 31 mars 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 573 : du 18 au 24 mars 2024
Le 24 mars 2024, par Gueseuch

Vite vu : Mother Russia Bleeds (NS)
Le 18 mars 2024, par Mortal

Dojo Hebdo 572 : du 11 au 17 mars 2024
Le 17 mars 2024, par Gueseuch


Dojo Hebdo 571 : du 4 au 10 mars 2024
Le 10 mars 2024, par Gueseuch