Le podcast est quand même vachement moins sympa à regarder…

- Gallaxys, toujours aussi pertinent

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Yamauchi parle encore plus

Yamauchi, le bien aimé président de Nintendo, semble vouloir faire part de ça présence. Il est presque toujours d’accord de faire des entrevues avec plusieurs journaux du Japon. La dernière publication financière outre-mer de Zaikai a été traduite grâce à la courtoisie du site Video Senki. Dans l’entrevue, Yamauchi discute au sujet de tout ce qui touche la prochaine bataille de l’industrie des jeux vidéos.

Il est intéressant de constater que Yamauchi ne voit pas nécessairement l’arrivée des nouvelles consoles de prochaine génération en tant que bonne chose. Il suggère davantage que cela pourrait blesser l’industrie de courir pour que les développeurs se hâtent à produire des jeux de qualité cinématographique plutôt que de mettre l’accent sur l’expérience de jeu. Il affecte le nouveau fondement de créer des logiciels plus cher aux nouveaux ignorants du monde des jeux vidéos. « Là on voit un grand nombre de gens qui ne connaissent rien du monde des jeux vidéos. » a dit Yamauchi. « Le domaine des jeux vidéos est difficile, et est tout récent, il y a donc des gens qui trouvent cette industrie très intéressante. Des capitalistes aventureux, en particulier. C’est pourquoi ces gens sont maintenant en train de mettre de l’argent dans ce champ d’activité« 

Le président de Nintendo croit que cette philosophie derrière la conception des jeux vidéos est mauvaise, et pointe de l’index vers les capitalistes aventureux qui ont trop d’argent à dépenser et ont peu le sens de ce qui rend un jeu amusant. « Ils [les capitalistes aventureux] donnent de l’argent aux gens qui devraient être sans emplois, et ils enrôlent des amis, partent une compagnie et commencent à créer des logiciels. Mais est-ce vraiment la meilleure façon d’y arriver de nos jours ?« 

« Plus vous placez des graphiques et des musiques incroyables, plus ça va prendre du temps à achever le jeu. Pas juste un an, mais maintenant un an et demi, voir même deux ans. Et alors votre développement coûte cher et lorsque vous sortez le jeu, vous avez aucune garantie qu’il va bien se vendre. C’est comme ça que l’industrie du jeu est aujourd’hui. À cause de tout ça, j’étais en train de dire depuis l’an passé que cette industrie va décliner entre maintenant et l’an prochain. Le public en général ne le réalise pas encore, mais la plupart des gens de l’industrie savent que c’est en train de se faire. Je le disais depuis très tôt, même le public va être forcé de le reconnaître que c’est en train de se produire.« 

Yamauchi dit que la vie pourrait très bien fonctionner sans l’industrie des jeux vidéos, ce n’est pas une partie essentielle de la vie de tout le monde. « Si l’industrie du jeu cessait d’exister, les gens ne vont pas se tordre de douleur et mourir dans les rues. Si les gens commencent à dire ‘Ces jeux sont tous stupides, je dois arrêter d’y jouer tout le temps.’ alors, que pensez-vous qu’il va arriver ? Vous n’avez pas besoin de jeux pour vivre après tout, donc ce marché pourrait tout aussi bien s’écrouler ! Ça pourrait même devenir indifférent aux yeux d’un adolescent.« 

Le président coulé dans l’acier croit que « Les jeux n’ont rien à voir avec les graphiques » et retourne sur son opinion en pointant les ventes massives d’un titre développé par Enix nommé Dragon Quest VII au Japon — un jeu qui a surpassé en vente tout les autres malgré son manque de beaux graphiques comparés aux jeux de Playstation et de Playstation2. « Le phénomène le plus impressionnant qui est survenu l’an dernier, selon mon opinion, était quand Enix a lancé Dragon Quest VII sur Playstation, et pas sur le Playstation 2. C’était le nouveau jeu de la série, mais il a finit par se vendre bien plus que j’aurais pensé — autour de trois millions de copies.« 

Au sujet du GameCube, Yamauchi répète la tentative de Nintendo de lui créer des titres originaux – lesquels, il affirme, seront lancés plus tard cette année. « Le travail de Nintendo est de faire des jeux qui pourront seulement être joués sur la console de Nintendo. Les jeux de Nintendo roulent seulement sur la console de Nintendo et donc sur aucune autre. Notre objectif est de faire penser aux gens que les jeux de Nintendo sont les plus grand et les meilleurs du monde. » commente Yamauchi. « Nous sommes en train de miser nos effort sur ça maintenant, et nous seront capables de montrer nos efforts au monde entier cette année. Nous verrons ce qui va en advenir après le temps des fêtes ou autour de dix ou onze mois à partir de maintenant.« 

À visiter:
Source: Video Senki


Par Kokuro
Le 24 février 2001 | Catégories : Nouvelles

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Kokuro n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 481 : du 13 au 19 juin 2022
Le 19 juin 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 480 : du 6 au 12 juin 2022
Le 12 juin 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 479 : du 30 mai au 5 juin 2022
Le 5 juin 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 478 : du 23 au 29 mai 2022
Le 29 mai 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 477 : du 16 au 22 mai 2022
Le 22 mai 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 476 : du 9 au 15 mai 2022
Le 15 mai 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 475 : du 2 au 8 mai 2022
Le 8 mai 2022, par Gueseuch


Dojo Hebdo 473 : du 18 au 24 avril 2022
Le 24 avril 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 472 : du 11 au 17 avril 2022
Le 17 avril 2022, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal