De ce point de vue, Doom est un bien meilleur Overwatch

- Gallaxys, expert en FPS

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s23e04 − Unicorn Overlord
Le 22 avril 2024, par Mortal




Émission s22e07 − On fait le bilan !
Le 23 décembre 2023, par Mortal



LA position

Le directeur de la compagnie Japonaise Squaresoft, monsieur Akitoshi Kawazu, crééra en Mars 2002 une nouvelle compagnie de développement du nom de Game Designers’ Studio, à Tokyo, Japon. Ce monsieur Akitoshi sera donc chef de l’équipe de production seconde au coeur de Squaresoft lui-même et sera responsable de porter quelques titres existant déjà, signés Square, sur l’inégalée GameBoy Advance. Mais ce n’est pas tout. D’autres plans sont aussi présents. Plusieurs choses sont à considérées; plusieurs faits sont là pour le prouver. Les voici.

Une des choses importantes qu’on ne doit pas oublier, c’est que Sony Corportation possède 19 % des parts de Squaresoft, acquisition que Sony fit en 2001, Square devenant ainsi le second-party le plus important pour Sony. En octobre de la même année, quand Square décide qu’il veut refaire business avec Nintendo, Sony le laisse aller de son propre gré pour qu’il y développe chez Biggie ‘N’, mais avec des conditions: que ces développements avec Nintendo n’influencent d’aucune façon les travaux sur la PS2 pour la série des Final Fantasy. Donc pour être sûr de ne pas se faire achaler par Sony, Square se voit dans l’obligation de former cette nouvelle compagnie, indépendante bien sûre. Les parts sont réparties d’une manière à ce que Squaresoft possède 49% de Game Designers’ Studio et Mr. Kawazu lui, 51%. Il est donc évident que ce dernier a le contrôle total.

Mais cette compagnie ne sera nulle autre que de l’encre sur du papier car le développement, comme mentionné tout à l’heure, viendra directement de la seconde équipe de production chez Square, équipe composée d’environ une dizaine de personnes.

Maintenant, la question à 1000$: pourquoi est-ce que Squaresoft a soudainement décidé de se remettre aux affaires avec Nintendo, et vice-versa? Final Fantasy: The Spirit Within le film, mit Square dans une position à l’alerte-rouge côté financier. Le président à donc vite réalisé que sans aucun doute, se réconcilier avec Nintendo était un must dans la situation actuelle. Nintendo de son côté, a maintenant une des meilleures opportunités qui soient de vraiment se faire un succès assuré dans la guerre des consoles next-generation, plus financer une partie de la nouvelle boîte du directeur de Square devait être une chose assez tentante merci pour le Japonais.

Sûrement voulez-vous savoir ce qui s’est passé si vous ne le savez pas déjà concernant le « split-up » entre Square et Biggie ‘N’. Square a vu le jour en 1986 comme développeur de jeux chez Nintendo. En 1996, Square annonçait qu’il ne supporterait plus Nintendo, et développerait Final Fantasy VVII pour la PlayStation. Panique totale chez les fans. Suite à cet annoncement, le président qui était assis sur la chaise officielle de Square en ce temps se mit à critiquer le moyen de statégie de Nintendo, ce qui le livra à une rupture avec le géant.

On sait ainsi que dans le passé, les créateurs de jeu chez Square qui étaient spécialisés en animation et en jeux 2D voulaient vraiment continuer d’y développer pour Nintendo. Il y eut donc beaucoup de ces gens qui quittèrent le navire qu’était maintenant devenu Squaresoft. C’est une autre bonne raison qui fait que le président a voulu se réconcilier rapidement avec Biggie ‘N’. Mais cette réconciliation n’aurait jamais eu lieu si la relation entre Nintendo et Sony n’avait pas changé. De la part de Nintendo, son rival Sony a tout simplement creusé sa propre tombe, même si aux yeux de Nintendo, Sony reste un compétiteur formidable. C’est avec l’arrivée d’un ordinateur comme celui de la X-Box que la relation Sony – Nintendo s’est maintenant plus que calmée.

Le monde du jeu vidéo n’a jamais fait parlé autant de lui auparavant. Ce qui s’en vient et que la plupart des gens n’ont pas encore remarqué, c’est que tout (ou presque) est donné à Nintendo pour qu’il puisse faire ce dont il veut. Sega se réconcilie et vivement, au tour de Square, Sony qui ne crache plus sur Nintendo (façon de parler) et puis Microsoft qui fait un flop esque-général avec la X-Box. Le monde est à l’envers. Tout les yeux sont rivés sur Nintendo. Et c’est tant mieux pour nous et le reste de cette industrie qu’est celle du jeu vidéo.


Par SaMuS
Le 11 mars 2002 | Catégories : Nouvelles

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de SaMuS n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de Joy-Con (qui drift) dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 589 : du 8 au 14 juillet 2024
Le 14 juillet 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 588 : du 1er au 7 juillet 2024
Le 7 juillet 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 587 : du 24 au 30 juin 2024
Le 30 juin 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 586 : du 17 au 23 juin 2024
Le 23 juin 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 585 : du 10 au 16 juin 2024
Le 16 juin 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 584 : du 3 au 9 juin 2024
Le 9 juin 2024, par Gueseuch


Dojo Hebdo 583 : du 27 mai au 2 juin 2024
Le 1 juin 2024, par Gueseuch


Dojo Hebdo 582 : du 20 au 26 mai 2024
Le 26 mai 2024, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s23e04 − Unicorn Overlord
Le 22 avril 2024, par Mortal




Émission s22e07 − On fait le bilan !
Le 23 décembre 2023, par Mortal