La, la, la, la, la le sexe qui chante !

- Zegema en plein essai micro

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


[Industrie] Interview avec Yves Guillemot de Ubi Soft!

Si on vous disait que la vie est un rêve… Est-ce que vous pourriez rêver de vivre?

Voici un entretien posté sur CanalChat le 09/07/2003, avec Yves Guillemot le président de Ubi Soft!

Q: Le développement de votre "GTA killer" potentiel "Loose Canon" continue-t-il ? Ghost Recon 2 sortira-t-il lors de cet exercice fiscal ?

YVES: Lose Canon est toujours en cours de développement et sortira dans l’exercice prochain. Pour ce qui concerne Ghost Recon II il sortira aussi dans l’exercice prochain. Mais Ghost Recon Island Thunder sortira lui cette année. Il est multi-joueurs et magnifique !

Q: Vous avez annoncé un CA au 1er trimestre compris entre 60 ME à 65ME au 1er trimestre. Pouvez-vous nous dire si cet objectif sera dépassé ? De plus quels sont les titres qui vont sortir durant votre 2ème trimestre ? Quel est votre objectif de CA sur ce deuxième trimestre ?

YVES: Nous annoncerons cet objectif lors de l’annonce du premier trimestre. Nous sommes très confiants vis-à-vis des chiffres que nous vous avons donné pour les prévisions du premier trimestre.

Q: A quand des dividendes pour les petits porteurs ?

YVES: Nous avons organisé un BSA cette année qui a permis d’une certaine façon d’avoir une petite plus value supplémentaire sur l’action. Il n’y a pas de dividende prévu pour l’instant.

Q: Bonjour, y aura t-il une suite à Rayman ?

YVES: Oui Rayman 4 est en cours de développement ; il sortira courant 2005.

Q: N’est-il pas dangereux de miser tout un exercice fiscal sur un ou trois jeux ?

YVES: Cette année nous misons sur huit jeux principaux. Nous avons XIII, Prince of Persia, Ghost Recon Island Thunder, Beyond Good and Evil, la suite de Spinter Cell, Far Cry et Myst (Uru), Rainbow SIx III. C’est très bien réparti entre ceux-ci et de nombreux autres.

Q: Le BSA a marché comment ?

YVES: Le BSA a très bien marché. Beaucoup de volume et il est aujourd’hui très bien valorisé.

Q: Une cotation à Wall Street ne serait-elle pas favorable au titre ?

YVES: Les doubles cotations ne fonctionnent pas très bien. Le marché américain est très tonique. Mais la Bourse de Paris suit assez les tendances américaines.

Q: Avec la remontée des cours, n’êtes-vous pas tenté de réaliser une augmentation de capital ?

YVES: Je trouve notre cours encore très déprécié par rapport à son potentiel. Donc ce n’est pas d’actualité.

Q: Vous avez impacté 66,1 millions d’euros des charges d’amortissement de développements internes, soit, mais pour quoi ?

YVES: Cela correspondait à l’amortissement normal de produits créés dans nos studios.

Q: Le marché français est-il vraiment intéressant ou faites-vous une grosse part de votre CA à l’étranger ? USA, etc.

YVES: On fait 86 % de notre CA hors France et 40 % aux Etats-Unis. Le marché français reste un marché très profitable.

Q: Apparemment, les sociétés misent de plus en plus sur des stars ou des séries à succès : XIII, Chiara MAstriani dans un jeu, etc. Est-ce pour vous la meilleure manière de vendre ?

YVES: C’est une tendance mais pas une tendance de fond. On utilise beaucoup plus les voix des acteurs. L’acteur a beaucoup moins de force dans un jeu vidéo que dans un film.

Q: Pouvez-vous me dire quel est l’intérêt pour Ubi Soft d’être sur le marché ?

YVES: La Bourse a beaucoup aidé à la croissance forte de la société. C’est pour l’instant moins le cas mais j’ai beaucoup de confiance dans le fait que cela va revenir très vite. Le fait d’être coté est très positif pour l’ensemble des personnes travaillant dans l’entreprise car c’est un moyen de nous positionner par rapport à notre environnement direct (jeux vidéos) ou indirect (autres sociétés de l’entertainment).

Q: Quel est le jeu qui s’exporte le mieux ? Quel est le jeu vidéo le plus vendu en France ?

YVES: Nous créons nos jeux un petit peu partout dans le monde donc il est difficile de dire que ce sont des jeux français spécifiquement. Si l’on regarde maintenant les meilleurs jeux venant de nos studios français, Rayman III était la meilleure vente française dans le monde. XIII sera probablement la meilleure vente en France d’un produit créé dans le pays en 2003.

Q: Comment comptez-vous vous implanter sur le secteur des jeux de stratégie dont vous êtes quasiment complètement absent ? En interne, par acquisitions ?

YVES: Nous avons un produit en cours qui s’annonce très bien dans ce domaine qui est Settlers, nous recherchons activement des marques qui nous permettront de mieux pénétrer ce marché.

Q: Depuis le début de l’année, le titre ne cesse de grimper, selon vous, c’est spéculatif ou y a de vraies raisons ?

YVES: Il n’est pas encore à son potentiel. Oui il y a de vraies raisons, nous sommes une société qui a une croissance régulière de son CA et de ses résultats. Il est donc logique que sa valeur s’apprécie régulièrement. Nous créons aussi régulièrement de nouvelles marques mondiales qui donnent à Ubi Soft une valeur de plus en plus importante. Nous avons aussi des prévisions de croissance du CA de 17 à 22 % à taux constants prévus cette année (mars 2004) et une croissance de à peu près 20 % du résultat d’exploitation.

Q: Comment comptez-vous maintenir votre niveau de marge brute ?

YVES: En sortant beaucoup de blockbusters (huit cette année).

Q: Vous allez sortir un jeu basé sur la licence Matrix, ne craignez-vous pas l’effet négatif que vous pourriez subir suite à l’effroyable jeu balcé sorti par votre concurrent Infogrames?

YVES: Il y a toujours un risque mais notre jeu est un MMO. Donc il s’adresse à une clientèle différente.

Q: Le secteur du jeu est très mouvementé, exemple, Cryo a fermé. Pour vous, quelles sont les garanties de survie d’Ubi Soft ?

YVES: Le métier du jeu a subi des transformations dans les trois dernières années. Le marché est devenu beaucoup plus sélectif ce qui a impliqué la disparition de beaucoup de petites sociétés qui n’étaient pas parvenues à créer des blockbusters. Ubi Soft a depuis dix ans constitué des studios qui lui ont permis de créer des titres compétitifs avec ceux des meilleurs de la profession. Le futur d’Ubi Soft dépend de sa capacité à continuer à faire mieux que les meilleurs au monde dans chaque segment de marché que l’on couvre ou que l’on veut conquérir. Et nous sommes aujourd’hui avec nos 1300 créatifs dans le monde à même d’en battre encore beaucoup.

Q: Envisagez-vous d’acquérir les droits européens de Shadowbane auprès de Swing qui est quasiment en faillite ? Envisagez-vous d’autres acquisitions en Allemagne après Blue Byte en 2001 ? Merci

YVES: Je ne peux vous répondre aujourd’hui. Nous sommes en discussion. Nous n’avons pas à ce jour d’autres acquisitions imminente en Allemagne.

Q: Quelles sont les différences au niveau qualité qui démarquerait Ubi Soft de ces concurrents ?

YVES: Aujourd’hui nos concurrents sont américains et japonais. Ils produisent généralement leurs produits au Japon ou en Amérique à des coûts plus élevés que les nôtres, ce qui nous permet pour un même produit de mettre jusqu’à 40 % d’effectifs supplémentaires et donc d’atteindre un niveau de qualité plus important. D’autre part, le fait d’avoir des studios importants (1 300 personnes) nous permet de faciliter la communication des savoirs, et donc d’aider chacun d’entre aux à être toujours au top.

Q: Essayez-vous de développer l’interactif dans les jeux ou d’autres produits ? Je parle de l’interactivité en général jeux pour plusieurs, jeux on line, etc.

YVES: Oui la stratégie d’Ubi Soft est de favoriser le plus possible le multi-joueur et l’interactivité pour donner le plus possible de sensations et d’émotions au joueur.

Q: Comment gérez-vous vos campagnes de communication lors des lancements ? Il me semble que vous privilégiez-peu le net !

YVES: C’était un peu vrai. Nos campagnes utilisent maintenant beaucoup plus le net.

Q: Quel rôle joue le fonds Oppenheimer au sein d’Ubi ?

C’est un actionnaire comme les autres. Il n’a pas plus d’influence.

Merci beaucoup Yves Guillemot, le mot de la fin ?

YVES: Ubi Soft travaille d’arrache pied pour créer les meilleurs jeux de la terre afin de vous donner le plus d’émotions et de plaisir. Merci pour vos questions. Surveillez bien les prochaines nouveautés elles vont vous surprendre par leur haut niveau de qualité. Merci encore.

Nos remerciements à Orin sur le forum de NintendojoFR pour l’info.


Par SaMuS
Le 10 juillet 2003 | Catégories : Nouvelles

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de SaMuS n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés


Dojo Hebdo 434 : du 19 au 25 juillet 2021
Le 25 juillet 2021, par Gueseuch


Satellaview : Special Tee Shot
Le 19 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 433 : du 12 au 18 juillet 2021
Le 18 juillet 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 432 : du 5 au 11 juillet 2021
Le 11 juillet 2021, par Gueseuch


Satellaview : Tamori no Picross
Le 5 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 431 : du 28 juin au 4 juillet 2021
Le 4 juillet 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal