Il ne faut pas désespérer des imbéciles. Avec un peu d'entraînement, on peut arriver à en faire des militaires.

- Pierre Desproges

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


GameCube en Europe : J-5

Bonjour et bienvenue pour ce J-5, consacré aujourd’hui à un des jeux les plus attendus sur la nouvelle console de Nintendo : Eternal Darkness : Sanity’s Requiem.

La nouvelle avait sensation lors de l’annonce officielle du jeu : Nintendo voulait faire un survival-horror et enfin tout le monde sentait qu’ils allaient s’adresser à un public adulte. Mais comme Nintendo ne fait décidément rien comme les autres, en confiant le développement à Silicon Knight, ils ont transformé ce survival-horror en original du genre, presque un modèle dans ce genre très peu renouvelé. Vous pourrez toujours explosé des zombies à tour de fusil, mais le jeu ne se limitera pas à ça ! Le scénario nous ramène au premier temps de notre planète : un peuple bien mystérieux, les Anciens (dont on ne sait pas grand chose pour le moment), domine la planète. Ce peuple a des pouvoirs mystiques très particuliers. Malgré tous leurs pouvoirs, les Anciens ne vont pas se maintenir sur Terre : ils entrent dans une sorte de profond sommeil, de sorte que personne ne puisse les retrouver. Quelques millénaires plus tard, dans l’Antiquité, ils se réveillent et décident de reprendre ce qui leur ait du, la Terre. Mais le hic, c’est que désormais, la Terre est dominé par les êtres humains ! Vous vous doutez bien que cette histoire va tourner court entre les 2 peuples et que les négociations ne sont pas envisageables : 13 guerriers sont donc choisis parmi les hommes, 13 combattants que vous incarnerez à treize époques différentes et que vous devrez mener vers leur destin : éliminer toute la racaille « Ancienne » de notre belle planète.

Evidemment, présenté comme ça, ça a l’air très basique, mais en réalité, tout est rempli de subtilités. La première, ce sont les époques traversées : elles sont extrêmement variées et rendent bien compte de l’ampleur du jeu ! Depuis le centurion romain, dans la Rome antique, jusqu’au soldat des Forces Spéciales à notre époque, en passant par le chevalier du moyen-âge, tout y passe ! Et toutes les époques sont reproduites le plus fidèlement possible.

Le système de jeu est très classique : la plupart du temps, vous vous déplacerez dans les décors avec une arme au poing, mais pas toujours. En fait, là où ça devient vraiment génial (et là où on voit la patte Nintendo) c’est dans un détail qui pourrait à première vue paraître totalement obsolète, mais qui en fait est essentiel dans le jeu : la barre de santé mentale. Il est très rare qu’un jeu fasse état de la santé mentale du personnage principal (je me demande même si ce n’est pas la première fois) et on pourrait se dire que dans un survival-horror, c’est complètement inutile. Détrompez-vous, toute la finesse du scénario est en marche. Au fur et à mesure que vous combattez les zombies et que vous résolvez des énigmes, la barre de santé mentale s’altère… Jusque là, rien d’extraordinaire… Mais le problème, c’est que plus votre barre de santé mentale est basse, moins vous êtes sûr de ce que vous voyez ! Et ce n’est pas seulement le personnage qui commence à ne plus pouvoir se fier à la vue, mais vous aussi ! Ainsi, il peut arriver que vous tiriez sur un zombie et que vous vous aperceviez qu’en réalité, il n’y avait rien et que vous avez tiré dans le vide. Surprenant ? C’est tout à fait le mot ! A partir du moment où vous n’avez plus les moyens de restaurer rapidement votre santé mentale, vous ne pouvez être sûr de rien et vous pourrez très bien confondre un être humain avec un zombie ! Mais cette innovation va encore plus loin (et si, c’est possible) : lorsque la barre est au plus bas, et que vous n’avez vraiment plus les yeux en face des trous, il se pourrait bien que vous soyez projeter dans une séquence totalement imaginaire !!! Vous êtes dans les sous-sols du Colysée à Rome, et vous ouvrez une porte.. Tout-à-coup, un zombie vous saute dessus, vous n’avez pas le temps de réagir et vous vous voyez mort au milieu de la pièce… Là, dans n’importe quel autre survival-horror, vous auriez jeté rageusement votre manette et éteint la console. Mais nous ne sommes pas dans n’importe quel survival-horror. Jetez à nouveau un coup d’œil sur l’écran : vous êtes toujours vivant, devant la même porte et vous n’êtes jamais entré dans la pièce ! Etait-ce un cauchemar ? Une hallucination ? Une prémonition ? A vous de le deviner !

Fans de Resident Evil, rassurez-vous ! Tout ne se passe pas toujours comme ça… Ces petites séquences ne sont là que pour jeter le trouble sur l’histoire, vous faire avoir une bonne pétoche et vous faire demander si vous êtes devenu fou. Pour le reste, c’est du très classique (ou presque) : vous découper, brûler et exploser du zombie tout le temps. La petite subtilité réside dans le fait que tout ce qui n’est pas zombie, n’est pas forcément ami : de temps en temps, pour mieux infiltrer les sociétés humaines, les Anciens n’hésiteront pas à se cacher sous les traits d’un homme ou d’une femme… A vous de savoir qui est un traître et qui ne l’est pas…

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui, j’espère que ce J-5 vous aura mis l’eau à la bouche. Je vous dis à demain pour le J-4 !


Par Mortal
Le 28 avril 2002 | Catégories : Nouvelles

En tout cas, moi, si j'étais une fille, je serais facile.
Voir les articles de Mortal

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés


Satellaview : Special Tee Shot
Le 19 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 433 : du 12 au 18 juillet 2021
Le 18 juillet 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 432 : du 5 au 11 juillet 2021
Le 11 juillet 2021, par Gueseuch


Satellaview : Tamori no Picross
Le 5 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 431 : du 28 juin au 4 juillet 2021
Le 4 juillet 2021, par Gueseuch

Satellaview : Kaizō Chōjin Shubibinman Zero
Le 28 juin 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 430 : du 21 au 27 juin 2021
Le 27 juin 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal