Vaut mieux une petite chaque jour qu'une grosse tout les 6 mois.

- Gné, à propos des news de Smash Bros. Ou d'autre chose...

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s20e05 − Sparks of Bayonetta 3
Le 11 novembre 2022, par Mortal



Émission s20e02 − NDirect + Splatoon 3 !
Le 4 octobre 2022, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


NintendojoFR teste la Wii !

Pas de Mario Galaxy, ni de Zelda Twilight Princess, de Metroid Prime 3 ou encore Excite Truck.

Après l’E3, comme chaque année, a lieu le petit salon privé organisé par Nintendo France présentant généralement le même contenu que celui du salon de Los Angeles. Sauf que cette fois-ci, pas de Mario Galaxy, ni de Zelda Twilight Princess, de Metroid Prime 3 ou encore Excite Truck. Juste les démos les plus basiques, avec des concepts faisables sur Wii, et pas ailleurs. Avec pour l’accompagner, la DS – format Lite – nous offrant ainsi des jeux plus traditionnels. Première approche avec la Wii, découverte de quelques-uns des plus prometteurs jeux DS à venir, et buffet de luxe, c’est suffisant pour faire oublier la déception de l’absence de Mario et Link.

Cliquez

Zelda Phantom Hourglass

The_lascar : J’étais franchement dubitatif à la maniabilité au stylet, et ce nouveau Zelda me faisait plutôt peur. Finalement, la démo fut bien rassurante, au moins concernant la maniabilité. Link répond bien et tapoter sur les ennemis pour voir Link leur sauter dessus et les assener d’un violent coup d’épée a quelque chose d’assez jouissif… Du reste la 3D cell-shadé du jeu est particulièrement efficace, et le principe de pouvoir gribouiller à sa guise sur la carte du jeu est assez intéressant. La forme est donc en fin de compte impeccable, reste à voir sur le fond, difficilement testable sur une démo aussi courte, en espérant avoir un level design qui ne fait pas trop dans le copier/coller des précédents volets…

Cliquez

Yoshi’s Island 2

The_lascar : Trois niveaux disponibles, et l’occasion de retrouver le charme de Yoshi’s Island. Les graphismes tout aussi réussis que l’original, et un level design efficace, en tout cas bien plus que celui des niveaux inédits à la version GBA, malgré tout le mal qu’on pense d’Artoon. Il ne faudra pas attendre de révolution, la seule véritable originalité trouvée dans ces trois niveaux est l’utilisation de l’ombrelle de Baby Peach pour planer grâce aux vents violent (chose en tout cas moins gadget que prévu, c’est déjà ça). Le reste, c’est juste un prolongement de Yoshi’s Island, et c’est déjà beaucoup.

Cliquez

Mario vs. Donkey Kong 2

The_lascar : À première vue, l’utilisation du stylet paraît suspecte. On doit tout gérer au touché, et on s’emmêle vite les pinceaux. Puis on finit par s’y faire et le stylet finit par se justifier dans le fait qu’on doit cette fois-ci non plus faire amener Mario d’un point à un autre, mais le faire avec plusieurs « Minis » ce qui d’ailleurs renforce l’aspect puzzle au détriment de l’aspect plate-forme du titre. Pour le reste, c’est du classique avec un level design toujours aussi ingénieux comptant quelques éléments nouveaux tel des ascenseurs (à la différence de Mario, les Minis ne sont pas très adapté à faire de grands sauts) ou des tubes, ce qui pour le coup rappel un peu le concept du fameux Bugs Bunny Crazy Castle sur Game Boy. Avec un scénario toujours aussi simpliste en guise d’excuse pour l’aventure, on devrait avoir droit à la même recette que le précédent, saupoudré d’un poil d’originalité. Si la durée de vie, le challenge, et l’éditeur de niveau suivent, ce titre s’annonce comme un nouveau bijou pour les courtes sessions, si chères à la portabilité.

Cliquez

Wii Sports Tennis

The_lascar : Il n’y a pas grand-chose à dire sur un tel titre si ce n’est que ça marche. La reconnaissance de mouvement impeccable suffit à faire de ce jeu à l’aspect ultra simpliste, une merveille du multijoueur, et sans nul doute quelque chose dont on a du mal à se lasser. Il ne manquait au jeu qu’un poil de complexité, tel le système de point (les matchs se faisaient en un jeu, mais gageons que c’était pour entretenir les petites sessions afin de passer rapidement la manette aux autres testeurs).

Cliquez

Wii Sports Baseball

The_lascar : Sans doute moins attirant que le Tennis, ne serait-ce que par la popularité moindre de ce sport chez nous, le baseball était encore plus stupéfiant sur le point de vue de la reconnaissance de mouvements. On prend la télécommande en main, et on prend la pose d’un batteur, manette prise à deux mains, placée derrière la tête, les coudes relevés, puis on frappe. Et à l’écran, la batte reproduit tous les mouvements à l’identique. Toutefois, la lassitude viendra bien plus vite qu’avec le tennis. Et c’est là la conséquence logique de l’absence de multijoueur. Alors lorsque Eguchi nous promet d’inclure dans la version finale une confrontation, avec l’un des joueurs qui pourrait lancer la balle tandis que le deuxième joueur devra taper dedans, on ne peut qu’attendre le résultat avec impatience.

Shooting Demo

The_lascar : Inspiré du célèbre Duck Hunt, cette démo transformait nos manettes Wii en de basique gun, comme pour n’importe quel jeu à la Time Crisis, dans un simple exercice de tir multijoueur (avec pigeon d’argile, ballon, vaisseaux extra-terrestre et enfin des oiseaux, référence à Duck Hunt (mais aucun chien à l’horizon)). Et pour le coup, ce qui surprend, c’est ce à quel point la manette semble encore plus pratique que les nombreux pistolets pour console mis sur le marché. Sa capacité à reconnaître les mouvements et son faible poids aidant cela. Alors, après quelques secondes d’adaptation à la sensibilité, on devient d’un coup redoutable. Et on n’a plus qu’a espérer que ce qui n’est qu’une basique démo se concrétisera en de véritables jeux, Duck Hunt/Time Crisis-like.

Wii Music Orchestra

The_lascar : Deux musiques disponibles : le thème de The legend of Zelda et Carmen. Le principe, déjà largement expliqué par les différentes vidéos, consiste à jouer au chef d’orchestre, la manette Wii incarnant la baguette. Il nous reste alors plus qu’à l’agiter, sans la moindre indication à l’écran. Et on finit vite par se rendre compte que ce n’est pas du chiquée : la difficulté est redoutable alors qu’on a droit a des musiques connues. D’autres personnes s’en sont sorties bien mieux, et cela s’entend nettement au son. La peur du ridicule doit y être pour quelque chose… C’est en tout cas un formidable potentiel qui est là, en espérant que de nombreux morceaux classiques seront présents.

Cliquez

Wario Ware

The_lascar : Pas de surprise, c’est le concept classique de la série, à la sauce Wii. Et pas de surprise, ça marche à brio. On enchaîne les situations ridicules, les gestes basiques à accomplir et on jubile de bonheur à chaque épreuve réussie, et on peste contre sa maladresse lorsqu’on échoue, pourtant sur quelque chose de simple. Les objectifs sont toujours aussi stupides, mais désormais bien plus variés. On n’attend plus qu’un mode multijoueur digne de ce nom, chose qui manquait cruellement à la version DS, et qui était si réussie sur Game Cube.


Bonjour, je suis le professeur Péhénisky, au cours de ce salon nous avons remarqué que The Lascar avait des troubles du comportement. Analysons la situation.



(The Lascar)



( Agent Angel 069 ) ( O.P Devil HxH )

The Lascar a comme, tout individu, une bonne et une mauvaise conscience. C’est grâce à la confrontation de ces deux entités qu’il a pu se forger son opinion à propos des jeux. Voici ce qui s’est passé.

The Lascar s’approche de Wii Tennis…

Agent Angel 069 : C’est quand même vachement intuitif ce jeu, on a juste à donner des coups de raquettes et hop le perso donne un coup de raquette. Et le fait que le perso suive tout seul la balle permet d’en faire un jeu très accessible, au bout de 2 secondes on sait jouer. Cette facilité d’accès facilite grandement le multijoueur.

O.P Devil HxH : Le jeu est loin d’être beau, les développeurs n’ont fait aucun effort sur les graphismes. De plus on est trop assistés, le personnage ne peut même pas se déplacer lui-même, on a juste a bouger la télécommande au bon moment, ce qui rend le jeu très limité. Autant jouer au vrai tennis.

Il est ensuite passé à Wii Orchestra.

Agent Angel 069 : Une approche révolutionnaire du rythmn game. Au lieu d’avoir une bête partition à apprendre par cœur, on agit ici directement sur la musique. Car ici il faut donner le tempo en battant la mesure avec la télécommande tel un véritable chef d’orchestre. Mais on peut aussi danser et créer ses propres chorégraphies à la manière d’un DDR, regarder quelqu’un jouer à Wii Orchestra est aussi amusant que d’y jouer.

O.P Devil HxH : Reproduire la musique parfaitement s’avérant difficile, on entendra toujours une musique défigurée, qui sera aussi fatiguante pour les oreilles que pour les bras, comme le jeu se résume à gesticuler la télécommande, ce qui est très vite inintéressant. Et cela n’excuse en rien la pauvreté graphique, qui est à peine digne d’un jeu Nintendo 64.

Cliquez

Puis il s’est dirigé vers Wario Ware.

Agent Angel 069 : Wario Ware est typiquement le genre de concept adapté à la Wii. Des jeux tous aussi délirants les uns que les autres et aucun ne se ressemble. En même pas une minute, on fait du Hoola Hoop, on conduit une voiture, on aide une grand-mère à mettre son dentier, on cuit un œuf. Que du bonheur !

O.P Devil HxH : On a déjà vu ce que ça donnait avec les quatre précédents épisodes, une suite de mini-jeux débiles sans intérêt qui se fini en quelques dizaines de minutes, avec un principe transposé et jamais amélioré. On veut nous faire gober qu’il y a une grande variété de gameplay, alors qu’en fait c’est une richesse surperficielle, cela se limite à quelques mouvements.

C’est au tour de Wii Baseball de subir l’esprit tourmenté de The Lascar.

Agent Angel 069 : Dans la même lignée que Wii Tennis, Wii Baseball est hyper accessible, on ressent bien la batte, le capteur de mouvement repond à merveille, en quelques essais on se devient un pro du home run. La reconnaissance de mouvement est très impressionnante, la batte affiché à l’écran reproduit à l’identique les mouvements du joueurs.

O.P Devil HxH : Encore un jeu kleenex, le principe se limitant à tapper au bon moment sur la balle pour la renvoyer. Ce jeu ne porte pas bien son nom, seul le batteur existe dans ce sport pour Nintendo.

The Lascar continue sur le sport avec Wii Golf.

Cliquez

Agent Angel 069 : Contrairement aux autres jeux, Wii Golf est assez complet, on peut choisir sa trajectoire, il y avait plusieurs trous différents. Comme dans Wii baseball la reconnaissance de mouvement est excellente.

O.P Devil HxH : Le jeu demande un temps d’adaptation qui n’est pas justifié, on ne choisit pas son club, les courbes ne sont pas prises en compte, le vent non plus, ni son terrain et ni son personnage, avec tout ça on est en droit de se demander si c’est vraiment un jeu de golf.


: Parfois, il arrive que les consciences soient tellement absorbées par leurs débats qu’elles oublient leur rôle premier. Lors de l’échange endiablé entre ses deux consciences sur Wii Golf, The Lascar à réussi à s’en détacher, parce qu’une chose plus captivante a attiré son attention :


La créature se déplaçant vers le stand de Duck Hunt, c’est tout naturellement que The Lascar la suit.


Putain on s’est encore fait niquer ! Va falloir qu’il pense à défourailler un peu ce branleur, ça fait ça à chaque nana qui passe. Il faut reprendre le contrôle de son esprit.


Mais Wii Golf c’est quand même un jeu complet quoi.

C’est seulement après quand il arrive sur le stand DS que les deux consciences reprennent leurs fonctions.

The Lascar se jette violement sur Zelda Phantom Hourglass.

Agent Angel 069 : Le jeu est drôlement agréable à jouer au stylet, le tout s’enchaîne naturellement. Link se dirige la où on pointe le stylet à la manière d’Animal Crossing et d’Another Code. En pointant sur un ennemi on le frappe, en pointant sur quelqu’un on peut lui parler, etc… Ca reste un Zelda donc c’est un excellent jeu, seulement l’intérêt est relancé (même si il n’en avait pas vraiment besoin) et bénéficie aussi de l’apport du double écran : on peut écrire sur la carte.

O.P Devil HxH : Jouer uniquement avec le stylet conduit à cacher l’écran, ce qui rend difficile la progression dans le jeu. C’est un Zelda normal, donc un énième remake, et sur la longue, on se fatigue à tenir continuellement le stylet en plus de la monotonie de cette série, ce qui le rend moins abordable. Le fait de dessiner sur la carte n’apporte rien, à moins de reproduire fidèlement au dessin son pénis. Techniquement il est contestable, notamment sur le framerate et sur les gros plans, qui montrent que le cell shading n’était pas du tout nécessaire.

Yoshi’s Island 2 :

Agent Angel 069 : Faire une suite à Yoshi’s Island pouvait être insurmontable, il n’en est rien ! Cette suite est digne de son prédécesseur, en reprenant tous les mécanismes que faisait la qualité de Yoshi’s Island, et plus encore ! L’ajout des différents bébés permet de multiplier des situations de nouveaux gameplay, il est agréable à jouer et en plus c’est la suite du gagnant du Dojo VS 2004 !

O.P Devil HxH : Nintendo a amoché la tronche de Yoshi, l’animation n’est pas terrible, le level design n’a pas du tout le talent du premier opus, l’ajout des bébés est complètement anecdotique et ennuie le joueur des allés et retour inutiles au cours du niveau. Les musiques sont également décevantes, une vitrine sans le talent en somme.

Mario VS Donkey Kong 2.

Agent Angel 069 : Malgré le 2 à la fin du nom, ce jeu n’a rien d’une bête suite, en effet là où le premier épisode mélangeait plateforme et puzzle. Le jeu se joue intégralement avec l’écran tactile et est très agréable. Un jeu qui ravira à coup sûr les amateurs de Lemmings.

O.P Devil HxH : Graphiquement c’est pas la joie et le deuxième écran est absolument inutile, en même temps on y est habitué sur DS. On assiste encore une fois à une surexploitation honteuse de la licence Mario. Le jeu se terminera en quelques heures et on le paiera 40€ comme d’habitude, merci Nintendo.


Alors que The Lascar tente désespérément de terminer le premier niveau de Mario VS Donkey Kong 2, un charmant gentleman lui propose une coupe de champagne. Et l’invite à le rejoindre à l’extérieur.



( Regginovsky, le Gentleman )



( The Lascar ne cache pas son enthousiasme )


The Lascar accepte l’invitation sans s’apercevoir que Regginovsky est un gros pédophile. Nous ne le reverrons plus de la soirée. Coquin va. The Lascar s’en va, mais ses consciences professionnelles restent.


Enfin libres ! Il nous faisait chier, en plus il servait à rien. A nous les débats endiablés à présent !


Il avait l’air charmant ce Reggi …


Bon aller, fini la branlette, faut qu’on retourne bosser ! Allons jouer à Mario Hoops.

Cliquez

Agent Angel 069 : Un jeu de basket sur l’écran tactile, beau, fluide et bien pensé, ce jeu a toutes les qualités. On drille en tapotant sur l’écran tactile. Le jeu répond vraiment très bien. Vous aurez bientôt tout les détails sur la jouabilité dans une prochaine preview. Pour l’instant retenez juste que c’est bien pensé et bien foutu.

O.P Devil HxH : Le jeu est fatiguant, on doit constamment tapoter sur l’écran tactile, quelque soi l’action. Les bonus du jeux (carapaces, bombes, etc) que l’on utilise au cours de la partie servent à rien et le jeu est d’une facilité désolante, telle que l’on peut jouer les yeux fermés.


Oups, il faut absolument qu’on aille tester Starfox Command, sinon le Colonel O’Neill risque d’être déçu.

Agent Angel 069 : J’ai beaucoup aimé la fluidité et la précision des contrôles qui ne sont pas sans rappeler ceux de Metroid Prime Hunter, sauf qu’ici on a moins de crampe aux doigts vu qu’il y a moins de commandes. L’écran tactile et le double écran permettent de bénéficier d’un radar de tailles conséquentes, et d’accéder très vite aux options telles que le looping ou le demi tour. La démo testé était en version japonaise, et je dois avouer que je n’ai pas du tout compris à quoi ca sert de choisir son chemin, etc… Mais ca à l’air d’être génial.

O.P Devil HxH : Haha ! Moi je sais à quoi ça sert, j’te dirai pas, niark niark ! Le jeu présenté se déroule que dans des arènes, ce qui est regrettable. La jouabilité au stylet est quelque peu imprécise, surtout qu’on ne peut pas du tout jouer avec la croix. L’intérêt du jeu se limite à détruire tout ce qui bouge, ce qui n’est pas pour me déplaire, mais c’est mal dosé et ça devient assez rapidement ennuyant. Encore un jeu qui profite d’une licence juteuse.


Allez viens on va jouer à Red Steel !


Non, j’ai bien trop peur, je déteste la violence.


Fais pas chier on y va !

Cliquez

Red Steel :

Agent Angel 069 : Ben j’aime pas du tout, mais alors pas du tout, déjà la jouabilité est bizarre. Les contrôles sont vraiment difficiles à appréhender. En plus la démo est trop longue, et on a attendu des heures pour jouer ! En ce qui concerne le gameplay l’IA n’a rien de sensationnelle, les persos sont trop résistants (2-3 headshot pour tuer de simples ennemies). En ce qui concerne les graphismes ce n’est pas la joie non plus, on a l’impression d’être sur Xbox, il y a trop d’effets spéciaux mais les textures et la modélisation n’est pas toujours satisfaisante, ça pixélise pas mal, surtout sur un gros écran plasma. Bouh, c’est nul la violence !

O.P Evil HxH : Alors moi j’ai adoré, enfin un jeu pour les vrais hommes ! Avec de la violence, des armes, des couteaux, des voitures qui brûlent ! La jouabilité offre de nouvelles sensations dans le genre qu’est le FPS, on a une nouvelle approche très intéressante, on se sent vivant quand on joue à ce jeu, d’autant plus que le niveau présenté était bien conçu, les décors sont très interactifs, c’était le seul vrai jeu Wii sur ce salon, et c’est un jeu français !


Ainsi s’achève cette psychanalyse comportemental psychyo-skyzophrèno-psychédélique. Tout ceci ne serait pas arrivé s’il s’était régulièrement entrainé à Cérébrale Académie.

Restez sur le Dojo, pour retrouver des aperçus plus complets et moins lascardien prochainement.


Par Cyrare
Le 23 juin 2006 | Catégories : Editos

NDFR V7 : Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.
Voir les articles de Cyrare

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 504 : du 21 au 27 novembre 2022
Le 27 novembre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 503 : du 14 au 20 novembre 2022
Le 20 novembre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 502 : du 7 au 13 novembre 2022
Le 13 novembre 2022, par Gueseuch


Dojo Hebdo 500 : du 24 au 30 octobre 2022
Le 30 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 499 : du 17 au 23 octobre 2022
Le 23 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 498 : du 10 au 16 octobre
Le 16 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 497 : du 3 au 9 octobre 2022
Le 9 octobre 2022, par Gueseuch

Vite vu : Severed Steel (NS)
Le 3 octobre 2022, par Mortal



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s20e05 − Sparks of Bayonetta 3
Le 11 novembre 2022, par Mortal



Émission s20e02 − NDirect + Splatoon 3 !
Le 4 octobre 2022, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal