Chara-design à chier et textures pauvres dans un RPG qui semble super classique, avec encore et toujours la même histoire, les mêmes style de persos…

- Chat-Minou définissant le RPG

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s20e05 − Sparks of Bayonetta 3
Le 11 novembre 2022, par Mortal



Émission s20e02 − NDirect + Splatoon 3 !
Le 4 octobre 2022, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Nintendo History, acte I – Since 1889 –

Car la première chose que l’on retiendra de cette année-là, c’est la naissance de l’actuel leader mondial dans le domaine vidéo ludique, numéro 1 en terme de software au Japon, numéro 2 dans le monde, numéro 1 en terme de hardware, numéro 2 en terme de consoles de salon et numéro 1 en terme de consoles portables, Nintendo.

L’année 1889 fut marquée par de nombreux évènements : des personnes incroyablement célèbres naquirent cette année, comme Charlie Chaplin, remarquable acteur vedette du cinéma muet, mais aussi Adolf Hitler, sans doute le pire dictateur que la Terre ait jamais porté. C’est également cette année que notre bonne vieille Tour Eiffel fut inaugurée, que Benjamin Harrison prit le poste de président des Etats-Unis et que se déroula cet incroyable match de boxe, où, en finale du dernier championnat discuté poings nus, John L. Sulivan obtint la victoire en battant Jake Kirian en 75 rounds.

Mais tout ça, on s’en moque pas mal. Car la première chose que l’on retiendra de cette année-là, c’est la naissance de l’actuel leader mondial dans le domaine vidéo ludique, numéro 1 en terme de software au Japon, numéro 2 dans le monde, numéro 1 en terme de hardware, numéro 2 en terme de consoles de salon et numéro 1 en terme de consoles portables, Nintendo. C’est donc en cette belle année de 1889 que le japonais Fusajiro Yamauchi créa, à Kyoto, au Japon, la société "Nintendo Koppai", que l’on peut vulgairement traduire par "laissons les dieux en décider".

Nintendo,_une_société_qui_traverse_les_ages

Dès sa naissance, Nintendo était une compagnie dédiée au loisir et au divertissement. A l’époque, la société fabriquait des cartes à jouer, les Hanafunda, qui sont également nommées "Daitoryo" ou "President". Les paquets contiennent 48 cartes, divisées en 12 séries de 4 cartes, chaque séries représentants à la fois un mois de l’année et un symbole végétal. Par exemple, le mois d’octobre représente l’Erable. Dès lors, et suivant des règles extrêmement complexes (surtout pour l’époque), on doit former des combinaisons en réunissant plusieurs symboles, afin d’obtenir le plus de points possibles. Les cartes eurent un succès énorme, notamment parce que la mafia locale, les célèbres Yakuza, utilisèrent ce jeu pour leurs paris. Et, pour éviter les tricheries, les participants aux paris exigeaient un jeu neuf. De ce fait les demandes atteignirent des proportions gigantesques et M. Yamauchi avait du mal à satisfaire tout le monde. Anecdote amusante, les premiers sous que récolta l’entreprise étaient donc en grande partie de l’argent sale…

Cliquez_pour_agrandir Cliquez_pour_agrandir Cliquez_pour_agrandir

Quelques années plus tard, en 1907, les Hanafunda étaient en train de devenir un des plus gros phénomènes de l’époque au Japon. Pour le coup, Yamauchi s’associa à la Tobacco & Salt Public Corporation, entreprise qui permit à Nintendo de devenir une multinationale, chose assez rare pour l’époque, et donc de sortir des cartes à jouer en Occident. Puis, en 1929, 40 ans après la date la plus ancienne en rapport avec l’histoire du jeu vidéo (soit la création de Nintendo), Fusajiro Yamauchi prit une retraite bien méritée. N’ayant pas de fils, il nomma à la présidence de la société son gendre, le mari de sa fille Tei Yamauchi, Sekiryo Kaneda, qui changera son nom en Sekiryo Yamauchi pour pouvoir accéder à la tête de l’entreprise leader en matière de cartes à jouer. Sekiryo n’offrit pas grand-chose à la société, excepté de nombreuses alliances avec d’autres entreprises, qui permirent de changer le nom de la firme en Yamauchi Nintendo & Co. Plus tard, Sekiryo diversifia un peu plus les activités de la firme en créant une compagnie interne à Nintendo dans le but de distribuer des jeux de cartes autre que les Hanafunda comme des jeux de poker. Deux ans plus tard, Sekiryo divorça, avant de disparaître mystérieusement.

C’est donc en 1949 que Hiroshi Yamauchi, petit-fils du fondateur Fusajiro Yamauchi, prit la tête de l’entreprise. Faisant suite à la disparition de Sekiryo qui suivit son divorce et qui provoqua l’arrivée d’Hirochi, l’arrivée de ce dernier fut très mal vue par les nombreux employés de Nintendo. Pour ce débarrasser de cette image, Hiroshi n’hésita pas à virer pas mal de dirigeants qui ragotaient à son sujet, afin de montrer qu’il possédait une certaine autorité et qu’il n’avait pas obtenu un vulgaire poste de transition (et sur ce point, il avait raison !). En 1951, il changea le nom de la société en Nintendo Playing Cards Co. Ltd. pour ensuite provoquer, en 1952, un nouveau déménagement vers la rue Tamatsu-cho, toujours à Kyoto, avec la création de nouvelles chaînes de fabrications (de cartes, toujours). Enfin, en 1953, les cartes furent encore améliorées en étant plastifiées.

Cliquez_pour_agrandir Cliquez_pour_agrandir Cliquez_pour_agrandir

Hiroshi continua à faire preuve d’ambition en 1959 en signant une alliance avec Disney. L’association fut faite dans le but d’utiliser les personnages de Disney, un peu comme pour Kingdom Hearts avec Squaresoft. Hiroshi misa le paquet sur cette alliance, et y ajouta une campagne marketing agressive qui eut un très bon résultat pour les deux sociétés : rien que la première année, 600 000 cartes trouvèrent preneur, chiffre assez hallucinant. Suite à ces succès de plus en plus importants, la société finit par être cotée aux bourses de Kyoto et Osaka en 1962.

Après ces nombreuses victoires, Hiroshi commença à faire un peu n’importe quoi en lançant, pour la première fois de son histoire, la société dans d’autres domaines que les jeux de cartes. Et forcément, pour le coup, la compagnie changea de nom en 1963 en adoptant le "Nintendo Co. Ltd." qui est aujourd’hui encore le nom de l’entreprise. Ainsi, Nintendo devint alors un véritable marchand divers en se lançant dans la vente de riz à cuissons rapide, jusqu’aux "Love Hotels", qu’on peut également appeler "Baisodromes" (pour la petite histoire, Hiroshi Yamauchi en est lui-même un fidèle client, il est marié, mais c’est sa vie après tout…). Tous ces projets eurent plus ou moins de succès, à l’exception d’une compagnie de taxis, qui s’arrêta suite à des problèmes avec le syndicat des chauffeurs. Notons qu’à ce moment-là, seules les cartes Hanafunda étaient encore en fabrication, et à petite dose, uniquement par pure nostalgie.

Voilà pour ce qui est des grandes lignes de l’histoire de Nintendo, juste avant de se lancer dans les jeux vidéo. Pour clore la première partie de cette grande épopée, il est, je pense, important de parler un tant soi peu d’événements qui sont liés à Nintendo de par diverses manières. En fait, de parler des autres grandes sociétés qui deviendront plus tard soit des alliés de Nintendo, soit des adversaires, soit même les deux dans le cas de Sega.

Après la création de Nintendo en 1889, on peut noter l’apparition de la société Philips, créée par le néerlandais Gerard Philips en 1891, à l’époque spécialisé dans le domaine des lampes électroniques. Konosuke Matsushita, lui, intervint en 1918 en créant la Matsushita Electric Housewares Manufacturing Works. Cette société, qu’on appellera Matsushita, existe encore et possède de nombreuses filiales, comme Panasonic. Matsushita est aujourd’hui un allié de Nintendo et un des plus importants concurrents (d’ailleurs actuellement gagnant) de Sony dans le domaine de l’électroménager.

Panasonic,_precieux_allié_pour_Nintendo_à_l'origine_de_la_console_hybride_GC/DVD_le_Panasonic_Q

Suivirent la création de Coleco en 1932 et de Mattel en 1945. Deux années plus tard, en 1947, deux japonais, Akio Morita et Masaru Ibuka fondèrent la Tokyo Télécommunications Engineering Company. En 1952 ils créèrent le premier poste de radio portable (à piles) qui fut un énorme succès. La société devint une multinationale, du coup elle changea de nom, plus court, tiré du latin sonus (son) pour donner le mot "Sony"…

Sony,_actuel_leader_des_consoles_de_salon

J’ajouterai enfin l’acte de Ralph Baer, ingénieur travailleur chez Loral qui, à la demande de son employeur, tenta de créer une télévision révolutionnaire en 1951. Il eut l’idée de créer une télé permettant à ses possesseurs de jouer, en incluant un module interactif de jeu dans le récepteur. Mais les patrons de chez Loral n’approuvèrent pas et rejetèrent l’idée. Ralp Baer fut néanmoins le premier à avoir eu l’idée de créer un appareil pour jouer à des "jeux vidéos", sans qu’il n’ait jamais pu le faire.

Ralph_Baer_et_sa_famille.

En 1954, l’américain David Rosen créa Service Games. L’entreprise était japonaise, et les Japonais employés dans l’entreprise raccourcirent le nom en Se-Ga, avant que l’entreprise ne se nomme plus tard (et officiellement) Sega. Ainsi, si Sega est une société japonaise, il est tout de même à noter qu’elle a été fondée par un américain.

Sega,_des_milliers_de_fans_pour_le_géant_de_l'arcade

Voilà pour les premiers pas de Nintendo. Rendez-vous la semaine prochaine pour découvrir ses premiers mouvement dans les jeux vidéo, et le début de l’histoire d’un certain Yokoi…


Par The_lascar
Le 26 juillet 2004 | Catégories : Editos

Moi j'aime pas les citations ! :grognon:
Voir les articles de The_lascar

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés


Dojo Hebdo 504 : du 21 au 27 novembre 2022
Le 27 novembre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 503 : du 14 au 20 novembre 2022
Le 20 novembre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 502 : du 7 au 13 novembre 2022
Le 13 novembre 2022, par Gueseuch


Dojo Hebdo 500 : du 24 au 30 octobre 2022
Le 30 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 499 : du 17 au 23 octobre 2022
Le 23 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 498 : du 10 au 16 octobre
Le 16 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 497 : du 3 au 9 octobre 2022
Le 9 octobre 2022, par Gueseuch

Vite vu : Severed Steel (NS)
Le 3 octobre 2022, par Mortal


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s20e05 − Sparks of Bayonetta 3
Le 11 novembre 2022, par Mortal



Émission s20e02 − NDirect + Splatoon 3 !
Le 4 octobre 2022, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal