Vaut mieux une petite chaque jour qu'une grosse tout les 6 mois.

- Gné, à propos des news de Smash Bros. Ou d'autre chose...

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s20e05 − Sparks of Bayonetta 3
Le 11 novembre 2022, par Mortal



Émission s20e02 − NDirect + Splatoon 3 !
Le 4 octobre 2022, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Nintendo France présente ses jeux !


C’est désormais devenu classique, chaque année Nintendo France organise son E3 local, où la presse est invitée dans un petit salon afin de tester les quelques démos jouables les plus intéressantes qui se trouvaient, quelques jours plus tôt, à Los Angeles. Invités à participer à ce très sympathique évènement, situé au MK2 de la Bibliothèque François Mitterrand avec buffet, serveur et agents de sécurité placés dans les recoins (rien à voir avec la salle obscure de l’année dernière), nous avons donc eu le privilège de tester certains des projets les plus prometteurs sur GameCube et Nintendo DS, et en bonus un premier contact avec la Game Boy Micro. Compte-rendu d’une journée laissant des impressions prometteuses.

Vidéos du salon

The Legend of Zelda : Twilight Princess


The_lascar : Disponible sur quatre niveaux (village, bataille équestre, donjon et combat contre un boss) la démo permettait de se rassurer sur quelques points douteux, tout en promettant de l’excellent pour ce prochain Zelda. La phase à cheval notamment, permettait de se familiariser avec ce gameplay assez frais dans la série et particulièrement efficace, faisant totalement oublier les déboires à ce sujet dans Ocarina of Time où seul l’arc était accessible une fois sur le dos d’Epona. Le village quant à lui permettait de se rassurer sur quelques points, comme le charisme des personnages secondaires, telle cette bande de gamins qui vous apprennent les différents coups à l’épées et qui s’animent dans des mouvements particulièrement attachants. Que ceux qui avaient des doutes se rassurent, ce nouveau Zelda garde tout le charme propre à la série, tout en apportant un vent de fraîcheur. Cette démo a révélé un excellent potentiel, nous n’avons plus qu’à attendre et espérer une aventure longue et surtout qui ne baisse pas en qualité à mi-chemin, comme avec Wind Waker.

O.P HxH : Tout le monde attend The Legend of Zelda : Twilight Princess, et il mérite tout cet engouement. L’aspect "mature" du jeu est en fait une belle tromperie, en effet on retrouve la patte assez bon enfant des Zelda, que ce soit au niveau des personnages comme des missions à accomplir. Le jeu est vraiment super classique dans son déroulement et son gameplay, il n’y a pas de grande surprise, à part les batailles à cheval qui paraissent plutôt compliquées à gérer au premier abord, mais en fait il n’en est rien, rien de plus simple. Ce qui pourrait être critiqué d’après ce que l’on ressent serait un manque d’idées et d’évolutions au fil de l’aventure. Mais le jeu est encore en développement et tout est sur la bonne voie pour succéder à Ocarina of Time !

New. Super Mario Bros.


The_lascar : Ici, c’étaient trois niveaux qui étaient jouables, pas franchement longs. La première chose qui choque, et assez agréablement, c’est la maniabilité. Permettant pas mal de prouesses pour un Mario en 2D, héritées des Mario en 3D avec des roues, des rebonds sur les murs et tout un tas d’actions aisées dans Mario Sunshine mais inaccessibles dans les Mario Bros. d’antan. Rien de révolutionnaire dans tout ça, ni dans le reste, mais un level design qui, sans impressionner, reste efficace. Un titre qui ne doit pas vraiment être attendu au tournant comme une killer app d’exception, mais qui est bien parti pour tenir ses promesses de s’imposer comme le meilleur jeu de plate-forme 2D de la console. Avec en prime un mode deux joueurs assez prometteur et bien implanté dans l’architecture des niveaux, débordant d’éléments parfaits pour amener un peu de piment dans une course entre deux adversaires.

O.P HxH : Field, Desert et Fortress, voici les trois niveaux du New. Super Mario Bros. qui étaient proposés. Ce Mario est assez beau et les animations des personnages et des décors en général sont très présentes. Comme l’ami Lascar, on peut dire qu’on a été vraiment surpris par cette maniabilité mélangeant le gameplay 2D et 3D des Mario. Vraiment génial, on reprochait aux Mario 3D de ne plus avoir cette maniabilité si "vive" des Mario 2D, c’est maintenant corrigé. Quelques nouveautés dans le décor comme les tuyaux-canons, qui projettent Mario dans le ciel ou bien les cordes qui permettent de se balancer pour accéder à de hautes plates-formes. Par contre l’utilité de Mario transformé en géant ne m’a pas semblé indispensable, en fait c’est juste qu’on dégomme tout ce qui bouge quand on avance, espérons que plus tard dans le jeu cette fonction ait un sens utile au gameplay. En tous cas ce jeu s’annonce comme une merveille, et cela pourrait même être le premier Mario à plaire à la fois aux Mario 2Dfans (qui n’adhèrent pas aux Mario 3D) et aux Mario 3Dfans (qui ne jouent pas aux Mario 2D parce qu’ils sont dépassés) pour les réunir enfin sur un jeu et les mettre d’accord sur LE Mario. Rien que ça, c’est absolument dément !

Mario Kart DS


The_lascar : Deux coupes étaient proposées à l’essai, une coupe nommée Nitro, en référence au nom de code de la DS, avec 4 tracés inédits, tandis que l’autre coupe, du nom de Retro, offrait 4 circuits des versions précédentes de la série, Snes, N64, NGC et GBA. Au niveau du gameplay, et principalement de la conduite, on se retrouve plus dans un style Mario Kart 64, oubliant pas mal les quelques apports de Double Dash, peu appréciés. Au niveau des armes, on se retrouve aussi avec un mix des différents épisodes, avec quelques armes oubliées de la version 64, et quelques ajouts apportés par la version GC, comme la bombe, qui ne se limite plus à Wario. Ce fut en tout cas un réel plaisir dans le gameplay comme dans le level design, qui, ajouté au possibilités multijoueur de la console – que ce soit dans le sans-fil local ou dans le online – devrait permettre à ce Mario Kart de se hisser en haut des marches des titres indispensables de la console.

O.P HxH : Mario Kart DS a tout pour plaire pour tout bon fan de Mario Kart qui se respecte : Beau, jouable, reprenant des anciens circuits tel que Mario Circuit 1 sur Snes ou Moo Moo Farm sur N64. A 8 joueurs, c’est vraiment la pure folie, l’écran du bas est très efficace pour voir l’attaque de vos adversaires, grâce à sa carte très représentative bien que très schématique. Il arrive même de ne regarder que cet écran quand beaucoup d’objets dangereux se pointent vers vous ! En fait il n’a presque pas de défaut majeur, seul le fait d’accélérer avec le bouton A et d’activer les items avec X. J’aurai préféré la combinaison B+A, beaucoup plus agréable pour la prise en main de la console.

Pac’n’Roll


The_lascar : Fait rare pour être signalé, Pac’n’Roll est un Pac-Man en 3D qui semble franchement réussi. Empruntant au passage le concept de Marble Madness tout en gardant les objectifs d’un Pac-Man (gober un maximum de points en évitant les fantômes), le jeu jouit à la fois d’un univers 3D qui sied parfaitement au concept ainsi que d’une maniabilité plutôt pratique grâce au stylet. Reste à Namco de bien bosser sur la qualité du level design, les niveaux testés démontrant un excellent potentiel, mais ayant peut-être l’air un peu trop simplistes. Si en plus de ça la durée de vie suit, le jeu pourrait alors bien mieux justifier son prix que Pac-Pix.

O.P HxH : Pac’n’Roll est vraiment un jeu très fun et très accessible, se jouant totalement au stylet. Le but est simple : A la manière d’un Super Monkey Ball vous devez finir le niveau sans tomber tout en essayant au maximum de récupérer les boules jaunes. En effet durant les niveaux, une sorte de machine à la fin de chaque sous-niveau vous indiquera votre nombre de boules jaunes collectées. Pour pouvoir accéder au niveau suivant, si vous n’avez pas le nombre de boules requis, vous ne passerez pas. Certaines phases du jeu seront bien sûr plus difficiles pour obtenir les boules jaunes et tomber dans le vide pourra au fil du jeu devenir une habitude. Que dire si ce n’est que c’est certainement l’une des meilleurs surprises de la Nintendo DS à l’E3, le level design bien que classique est vraiment efficace, on a vraiment un grand plaisir à y jouer.

Dance Dance Revolution Mario Mix


The_lascar : L’essai de ce DDR Mario se résume à une bonne nouvelle : les musiques ne sont pas toutes sorties de l’univers Nintendo, et on retrouve des thèmes bien disco, la difficulté n’étant heureusement pas simplissime. Le reste, c’est du DDR ultra classique, avec cette fois la bande à Mario qui bouge à l’écran, ce qui se révèle plutôt sympathique, tandis que les quelques minis jeux exploitant le tapis apportent également un peu de fraîcheur. S’il sera loin d’être une merveille pour les fans du genre, déjà bien rodés, il n’en reste pas moins un alternative réussie, qui ravira les non connaisseurs.

Super Mario Strikers


The_lascar : Du football très arcade, assez déjanté et coloré. Bien dans l’esprit Soccer Slam, puisque par les même développeurs, mais dans un aspect un peu plus footballistique. Même si pas mal de règles sont oubliées pour respecter le mot d’ordre du fun à tout prix. Au programme, un gameplay simple et efficace avec quelques originalités comme la présence d’armes spéciales à la Mario Kart. L’idée est là, si les développeurs travaillent bien pour nous offrir du grand contenu, le jeu devrait alors, malgré son aspect très commercial, devenir un des grands jeux multijoueur de la console, un peu plus nouveau que les réédition 64 de Mario Golf et Mario Tennis.

O.P HxH : Super Mario Strikers est assez simple d’accès : A pour faire des passes, B pour les tirs (et pour ralentir le jeu en appuyant plus longuement) coups spéciaux avec X et Y… Seulement voilà, le jeu n’a l’air pas très consistant d’après la démo, ça reste assez minimaliste comme gameplay, et un peu à la manière de Mario Tennis GC, on reste vraiment déçu par sa pauvreté. De plus, de grosses saccades assez présentes gênaient le déroulement du jeu. Les animations des coups spéciaux à la longue "cassent" un peu la fluidité du jeu. Cependant j’ai confiance, le jeu est loin d’être terminé, et tous ces défauts peuvent très bien être corrigés pour avoir un jeu de foot arcade vraiment déjanté et nickel sur le plan de la réalisation comme sur la profondeur du gameplay.

Trauma Center : Under the Knife


The_lascar : Un des jeux à succès de l’E3 qui le méritait bien. Le titre a beau avoir des allures de simulation barbante, il se révèle finalement posséder un excellent gameplay baignant dans l’esprit chirurgien. On ouvre le corps du patient après avoir bien désinfecté, on retire une tumeur, on met une compresse, on recoud, on met un pansement, etc… Les options sont nombreuses et le titre reste très accessible tout en étant diaboliquement efficace. L’ambiance manga en prime nous laisse espérer du très bon pour un des jeux les plus novateurs de la console.

O.P HxH : Trauma Center : Under the Knife, on pourrait l’appeler "Stress Game" ! C’est vraiment un jeu qui nous met dans la peau d’un chirurgien ! Les différents outils sont affichés sur les deux côtés de l’écran, suivant la blessure sur le corps du patient, tel ou tel outil sera disponible pour effectuer les opérations. Le tout bien sûr doit être fini dans un temps limité. Ce qui frappe vraiment, c’est la musique qui devient de plus en plus stressante au fil des secondes, on a vraiment l’impression d’être un vrai chirurgien avec une vraie opération qui peut choquer certains joueurs, malgré le fait que l’univers manga du jeu ne se veut pas du tout réaliste. Vraiment très bon, ce jeu est stressant mais bien jouissif !

Advance Wars Dual Strike


The_lascar : Nous n’avons pas vraiment eu l’occasion de découvrir toutes les nouveautés du jeu, mais les quelques missions essayées dans le mode Campagne ont permis de se convaincre de la qualité héritée des deux volets sur GBA. Sans franchement apporter son lot de nouveautés, et l’absence remarquée d’un mode on-line, le tactile reste parfaitement employé pour proposer un confort indéniable au jeu. Jeu qui semble tout de même bénéficier de quelques innovations comme le mode STR ou le principe de double carte, deux choses que nous n’avons malheureusement pas eu l’occasion de tester. La principale bonne nouvelle reste l’apparition de quelques nouvelles unités, dont la liste semble heureusement bien plus longue que pour Advance Wars 2.

Mario & Luigi 2


The_lascar : Trois petits donjons étaient jouables, chacun proposant un style parfaitement dans l’esprit du premier volet. En fait, même si le double écran permet quelques fantaisies bien sympathiques, les fonctionnalités DS sont loin d’être véritablement exploitées, ce qui est plutôt dommage pour les possibilités tactiles qui auraient pu offrir des choses assez plaisantes au niveau de l’interactivité du jeu concernant les différentes attaques des combats. En priant pour que de telles idées apparaissent sur la version finale. C’est finalement grâce aux deux boutons supplémentaires de la DS par rapport à la GBA, X et Y, qu’on se retrouve avec un peu de nouveauté : en l’apparition de Baby Mario et Baby Luigi, apportant encore plus de complexité dans le système de coopération de personnages. Une suite logique en somme, peut-être un peu trop, mais qui promet tout de même.

Touch ! Golf


The_lascar : Si le golf est loin d’être mon dada, il faut reconnaître que ce jeu avait de la gueule. Possibilité de naviguer avec aisance sur le green, au stylet, et ainsi pouvoir plus facilement jauger l’objectif et élaborer la manière de l’atteindre ; c’est surtout le concept de simuler le swing au stylet, sur l’écran tactile, qui permet d’apporter de la franche sympathie au jeu. Forcément peu attendu, sans l’univers Mario pour aider, si le jeu se révèle bien complet il devrait alors sans le moindre problème devenir indispensable à tout amateur du genre, le gameplay au stylet – bien plus appréciable qu’au pad – faisant la différence.

Mario Baseball


The_lascar : On jette la balle, on tape dedans, et on attend. Ils font comment, les japonais et les américains, pour aimer ce genre de jeu ?

O.P HxH : Mario Baseball… Un bon petit jeu de Baseball, mais rien de transcendant. C’est vraiment le jeu basique de Baseball qui a juste les personnages de l’univers Mario en plus. A moins d’être Mariofanboy, il n’y a aucun intérêt à l’avoir, il existe des jeux de Baseball beaucoup plus élaborés, si ce n’est qu’il peut faire aimer ce sport en douceur par le côté Marioesque.

Mario Party 7


The_lascar : Difficile de donner un avis intéressant sur une démo jouable du prochain Mario Party… D’un côté, ce n’est pas vraiment en testant le jeu l’espace de quelques minutes dans un salon qu’on pourra se faire une véritable idée, alors qu’une véritable partie dure bien une demi-heure, au minimum. Et en même temps on sait déjà tous à peu près à quoi s’attendre avec ce jeu. Les quelques minis jeux testés ne nous ont en tout cas pas vraiment accroché… Le filon s’épuise…

O.P HxH : Mario Party 7, 6 fois qu’on se tappe un add-on du jeu précédent au prix fort ! Je dis NON à cette saga qui ne se renouvelle strictement jamais, avec des pseudos innovations ridicules comme le fait de jouer à 8 où l’on doit être 2 par manette… Vraiment à conseiller si l’on n’a jamais touché à un Mario Party, ou alors si on est un pur fan de la mort qui tue de ouf à donf !

Geist


The_lascar : Jouable sur deux parties différentes, je me suis retrouvé à tester uniquement un passage servant de prologue au jeu, ne permettant donc pas vraiment de découvrir le concept de prendre possession de tout un tas de corps différent, mais parfait pour se faire une idée de la qualité du FPS pur. Et de ce côté, c’est assez laborieux. Entre une qualité graphique – ce n’est un secret pour personne – franchement moyenne, une sensibilité du viseur mal dosée et une I.A assez limite, on se retrouve avec un ensemble plutôt catastrophique pour plus de trois ans de développement (le jeu a en tout cas vécu trois E3…). Il faut vraiment que le concept du jeu fondé sur la diversité des corps jouables soit de l’ordre de l’exceptionnel pour réussir à justifier l’achat du produit.

O.P HxH : Contrairement à Lascar, je trouve que Geist a vachement évolué graphiquement (faut dire que les premières versions du jeu ressemblaient à des jeux PSone…) il est assez clean maintenant, agréable à regarder. Il ne reste plus qu’à voir si le gameplay en vaut la chandelle, le fait de s’intégrer dans différents corps c’est vraiment être quelque chose d’intéressant dans le gameplay, mais pour le moment je n’ai pas vu quelque chose qui soit valable. Laissons lui encore sa chance jusqu’à sa sortie.

Chibi-Robo


O.P HxH : Développement mouvementé ; le jeu sous l’éditeur Bandai a dû être annulé, Nintendo a repris en main les choses pour créer un jeu assez sympathique. Rien de vraiment génialissime, le jeu consiste à faire les tâches ménagères de la maison, faire tout pour rendre heureux la famille qui y vit, pouvoir se recharger de temps en temps pour ne pas s’éteindre, mettre des câbles dans des prises, mettre des costumes d’animaux… La prise en main est vraiment instinctive, mais l’horrible défaut du jeu, c’est la LENTEUR du personnage. Vraiment, ça casse tout le rythme du jeu. De plus, l’intérêt des missions est assez limite, il n’y a pas vraiment d’objectif accrocheur. Pourtant la réalisation est exemplaire, l’univers graphique est absolument sublime, tout est vraiment attachant dans ce jeu, on se sent vraiment emporté ailleurs. Le jeu sort le 23 juin au Japon, je doute que le problème de lenteur soit réglé, très dommage.

Scratch ! Viewtiful Joe


The_lascar : Graphiquement, sans le moindre doute, le jeu le plus impressionnant du salon sur DS. Profitant d’un cell-shading très proche des versions consoles de salon, le titre apporte un peu de nouveauté en exploitant avec brio de l’écran tactile de la machine. On se retrouve avec un nouveau pouvoir qui consiste à, au toucher, couper puis déplacer les décors du jeu. Le passage devant soi est en flammes et une douche coule à flot un peu avant ? Qu’à cela ne tienne, on attrape la douche et on la déplace au dessus de l’incendie, pour l’éteindre et ainsi permettre à Joe de progresser vers l’avant. Le reste, c’est du Viewtiful Joe classique, se dotant donc de ces quelques nouveaux pouvoirs propres à la DS, de quoi ravir les fans des anciens volets.

Killer7


O.P HxH : Le jeu SPACE ! par excellence ! Tous ceux qui ont pu jouer à ce jeu sont devenus fous ! C’est simple, quand on joue à Killer7, notre inconscient sadique qui sommeille en nous se réveille brusquement ! Le gameplay du jeu est simple : A pour avancer, B pour faire retour arrière, R pour apparaître en mode visée FPS, L pour repérer visuellement les ennemis (Heaven Smile). Ces derniers émettent de petits cris de malade pour signaler leur présence. Pour les tuer en un coup, rien de vraiment difficile, il suffit de repérer sur le corps une lumière jaune (qui peut être placée n’importe où) et tirer dedans, à ce moment là l’Heaven Smile s’éparpille en morceau. Pour les déplacements, quand vous arrivez à une intersection dans un couloir par exemple, l’écran affiche directement en se coupant en plusieurs parties les différents endroits que vous pouvez choisir pour avancer, il suffit alors avec le stick de choisir et confirmer avec A. Différents personnages non jouables sont présents, ces derniers auront différents rôles, comme le fait de donner des renseignements importants, de pouvoir sauvegarder, de pouvoir regarder son inventaire… Quant aux personnages jouables, les Killer7 donc, vous pouvez aussi les changer, pour cela une petite manip barbare sur le bouton A pour remplir la barre vous sera nécessaire, c’est pas utile mais c’est marrant. Bien sûr chaque personnage possède sa particularité, certains plus rapides, d’autres plus efficaces face aux ennemis… Killer7 souffre d’une grosse linéarité, il n’y a vraiment aucune liberté, cependant l’ambiance est tellement dingue, les musiques et bruitages tellement envoûtants, le style graphique tellement spécial, le scénario tellement psycho qu’on passe outre certains défauts du jeu tellement c’est génial. Si vous voulez voir quelque chose d’unique, avec un univers "SPACE ! chelou psycho sadique pépère", Killer7 est l’EXPÉRIENCE à vivre au moins une fois dans sa vie de joueur.

Game Boy Micro


O.P HxH : Nous avons pu tester la GameBoy Micro en long et en large, dans toutes les positions, telle une belle femme, nous l’avons même mise autour de notre cou comme les purs VIP de Nintendo ! La classe ! Ce qui frappe dans cette console, c’est vraiment la qualité exceptionnelle de l’écran. C’est simple, le mot "rétro éclairage" a enfin un vrai sens chez Nintendo. Même en plein soleil, on voit très bien ce qui est affiché à l’écran. De plus on oublie que l’écran est plus petit que la GBA/SP/DS, au contraire c’est mieux parce qu’on ne voit plus les pixels des jeux, ce qui les rend très lisses. Avec cette nouvelle console on a l’impression de redécouvrir tous nos jeux GBA ! Vraiment extra. Niveau ergonomie, la console est sensationnelle, on a droit à une prise en main vraiment efficace. Même pour ceux qui ont de grosses mains de basketteur ça reste confortable. La croix tient bien le pouce, contrairement à celle de la SP qui a tendance à être trop glissante. Les boutons A et B sont également agréables au toucher. Les boutons L et R quant à eux sont assez discrets mais épousent très bien les index, en fait on a l’impression que nos doigts sont en symbiose et qu’ils ne font qu’un avec la machine ! C’est beau tout ça ! Par contre les boutons START et SELECT ne sont pas assez instinctifs, mettre le jeu en pause peut au début être un petit apprentissage, on a toujours le réflexe d’avoir ces boutons sur la même surface que les autres, là ils sont un peu décalés vers le bord.


Ces deux boutons sont les témoins lumineux de la console, en effet une lumière bleue dans chacun des deux boutons montre si la console se charge ou si la batterie devient faible. Sur le côté du bas de la console, on a sur la gauche l’interrupteur qui est assez petit faut le dire, il peut arriver de ne pas éteindre du premier coup, il faut savoir maîtriser le bouton, mais rien de gênant ça reste du chipotage. Le port cartouche placé juste à côté, ainsi que le port des écouteurs. Le câble link ainsi que la prise du chargeur se branche en haut de la console. Pour régler le volume il faut aller sur le côté droit de la console, la forme n’est ni une "roulette" (comme les anciennes GameBoy) ni un "ascenseur" (comme la SP et la DS) mais un nouveau système que j’appellerai "chameau", les deux bosses symbolisant le + et le -, c’est plus confortable mais on a du mal à sentir notre degré de pression. On pourra également à sa version finale régler la luminosité de la console. Enfin on pourra changer la façade de la console pour pouvoir personnaliser le look de notre GameBoy Micro chérie, et tous les jeux GB/GBColor/GBA seront compatibles avec cette nouvelle console. La DS et la PSP c’est vraiment has been face à cette console à la fois classe, petite et terriblement charmante !

Top des démos jouables les plus plaisantes sur le salon

The_lascar

Pos.
Nom du jeu
Csl.
Editeur
Sortie (Pal)
Sortie (US)
1
The Legend of Zelda Twilight Princess
NGC
Nintendo
Novembre
Novembre
2
Mario Kart DS
NDS
Nintendo
Novembre
Q4 2005
3
New. Super Mario Bros.
NDS
Nintendo
NC
NC
4
Trauma Center : Under the Knife
NDS
Atlus
NC
Q4 2005
5
Super Mario Strickers
NGC
Nintendo
NC
NC
6
Advance Wars Dual Strike
NDS
Nintendo
30 sep
22 août
7
Dance Dance Revolution Mario Mix
NGC
Nintendo
Octobre
Octobre
8
Pac’n’Roll
NDS
Namco
Q3 2005
Q3 2005
9
Mario & Luigi
NDS
Nintendo
NC
Q4 2005
10
Scratch ! Viewtiful Joe
NDS
Capcom
NC
NC

Cyrare

Pos.
Nom du jeu
Csl.
Editeur
Sortie (Pal)
Sortie (US)
1
Game Boy Micro
GBA
Nintendo
NC
NC
2
New. Super Mario Bros.
NDS
Nintendo
NC
NC
3
Mario Kart DS
NDS
Nintendo
Novembre
Q4 2005
4
The Legend of Zelda Twilight Princess
NGC
Nintendo
Novembre
Novembre
5
Mario Baseball
NGC
Nintendo
NC
29 août

O.P HxH

Pos.
Nom du jeu
Csl.
Editeur
Sortie (Pal)
Sortie (US)
1
Killer7
NGC
Capcom
15 juillet
7 juillet
2
Game Boy Micro
GBA
Nintendo
NC
NC
3
New. Super Mario Bros.
NDS
Nintendo
NC
NC
4
Pac’n’Roll
NDS
Namco
Q3 2005
Q3 2005
5
Mario Kart DS
NDS
Nintendo
Novembre
Q4 2005
6
The Legend of Zelda Twilight Princess
NGC
Nintendo
Novembre
Novembre
7
Trauma Center : Under The Knife
NDS
Atlus
NC
Q4 2005
8
Scratch ! Viewtiful Joe
NDS
Capcom
NC
NC
9
Super Mario Strickers
NGC
Nintendo
NC
NC
10
Geist
NGC
Nintendo
Octobre
15 août

Par The_lascar
Le 10 juin 2005 | Catégories : Editos

Moi j'aime pas les citations ! :grognon:
Voir les articles de The_lascar

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 504 : du 21 au 27 novembre 2022
Le 27 novembre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 503 : du 14 au 20 novembre 2022
Le 20 novembre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 502 : du 7 au 13 novembre 2022
Le 13 novembre 2022, par Gueseuch


Dojo Hebdo 500 : du 24 au 30 octobre 2022
Le 30 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 499 : du 17 au 23 octobre 2022
Le 23 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 498 : du 10 au 16 octobre
Le 16 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 497 : du 3 au 9 octobre 2022
Le 9 octobre 2022, par Gueseuch

Vite vu : Severed Steel (NS)
Le 3 octobre 2022, par Mortal



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s20e05 − Sparks of Bayonetta 3
Le 11 novembre 2022, par Mortal



Émission s20e02 − NDirect + Splatoon 3 !
Le 4 octobre 2022, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal