Le podcast est quand même vachement moins sympa à regarder…

- Gallaxys, toujours aussi pertinent

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !





Émission s16e01 − C’est la reprise !!
Le 6 octobre 2020, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Mais Où Est Passé le Fun ?

Peut-on accuser Sony ? » Hé hé hé ! Réponse immédiate : Non. (Merde !)

Un constat malheureusement vrai : Le fun est parti, c’est un fait, et ce, depuis l’arrivée des consoles de génération 32/64 bits. Alors je me suis mis à réfléchir… (tous ceux qui doutent de la véracité de cette phrase sont libres de ne pas lire la suite !) Pourquoi ? Mais pourquoi les jeux sont-ils de moins en moins passionnant ? Et plusieurs raisons me sont venues à l’esprit. Je n’ai pas la prétention de connaître la vraie solution de ce mystérieux problème qui ne doit intéresser personne.

La première question qui m’est venue à l’esprit : « Les jeux sont-ils moins passionnant ou sommes-nous moins passionnés ? » (Alors ? Qui doutait de ma capacité à réfléchir ?) Eh oui, nous sommes de plus en plus difficiles au fur et à mesure que nous jouons, les jeux qui nous amusaient autrefois ne nous amusent guère aujourd’hui, preuve en est, la bande d’arcade du jeu Donkey Kong 64, ce jeu devait passionner les joueurs à tel point qu’ils usaient leur argent à chaque partie. Pour ceux qui ont eu la chance (?) d’essayer ce mini-jeu, combien de fois avez-vous recommencé, et au bout de combien de parties en avez-vous eu marre ? Pour ma part, la lassitude est arrivée TRES rapidement, pourtant ce jeu devait vraiment être le plus fun, à cette (lointaine) époque. Alors, sommes-nous moins passionnés ? Je ne crois pas. Sommes-nous plus difficile ? Assurément. A chaque jeu que nous considérons comme un hit, nous plaçons la norme de « bon jeu » à sa hauteur. De ce fait, un jeu légèrement en dessous de cette norme se verra rejeté par certains ou traité de brouillon par d’autres. (:oD) Cependant, je crois pouvoir affirmer que, soit le fun est là, soit il ne l’est pas, peu importe la qualité technique du jeu, et qu’en ce moment, il n’est pas là, ou en tout cas de moins en moins. Alors que ce passe-t-il ?

Ma deuxième question fût : « Peut-on accuser Sony ? » Hé hé hé ! Réponse immédiate : Non. (Merde !) S’il est vrai que la plupart des jeux PlayStation sont dénués de fun, cela ne regarde pas vraiment les jeux de Nintendo et pour Nintendo. Sony a sorti une console qui ne peut faire que du bien au joueur dans le sens où Nintendo veut repasser n°1 en nous fournissant une qualité exceptionnelle. (Mais, ça, c’est une autre histoire) Cependant, il est vrai que Sony a adopté une politique privilégiant la quantité plutôt que la qualité, que les éditeurs tiers ont suivi cette directive et l’ont adapté au marché de Nintendo. Cependant, la perte de fun se retrouve dans les jeux de Nintendo même, et ça c’est inquiétant.

Et c’est pourtant réalité… Wave Race 64, Yoshi’s Story, 1080° Snowboarding sont des jeux que je trouve plats. Peut-être êtes-vous de ceux qui pensent que Super Mario Kart était bien plus fun que Mario Kart 64, j’en fait parti et j’ai essayé de voir ce qui clochait dans la version 64 bits. Et je me suis rendu compte que la version SNES était beaucoup plus technique que la version 64. Pourquoi ? Je pense vraiment que c’est à cause de la 3D, les reliefs apportés aux surfaces de course et de combat ont fait perdre énormément au jeu. Et alors qu’étant plus jeune, je passais des journées entières à faire des « Battle mode » avec un pote, je ne fais plus qu’une partie de temps en temps, histoire de changer un peu. C’est malheureux mais c’est comme ça.

L’autre grand exemple que j’utiliserai sera Bomberman. Qui ne s’est pas amusé avec un bon vieux Super Bomberman, et a amèrement regretté les adaptations faites sur Nintendo 64 ? Mais alors, j’en vois qui sont là en train de me dire : « Eh, espèce de crétin, pourquoi tu joues pas à Super Mario Kart et tu la fermes pas ? » Pour ce qui est de la première question, je dois avouer que je suis coupable, comme beaucoup d’entre nous, mais les graphismes de Super Mario Kart me répugnent et sa mauvaise jouabilité me déstabilise ! Et pourtant n’était-ce pas ce jeu que l’on qualifiait de beau et à la jouabilité parfaite ? Et bien si, c’est d’ailleurs malheureux. Le joueur actuel à donc besoin de beauté et de gameplay pour profiter du fun d’un jeu. On comprend alors mieux l’échec de la Saturn.

Mais je crois pouvoir dire sans trop me tromper que Wave Race 64, Yoshi’s Story, 1080° Snowboarding sont de très beaux jeux, possédant un gameplay hors du commun, alors qu’est ce qui cloche ? Je crois que les programmeurs se sont bien plus concentrés sur l’aspect graphique du jeu que sur le fun, fini le temps où il suffisait de faire un jeu amusant pour faire un hit, non, maintenant, il faut qu’il soit beau, fluide, démuni de tout défaut d’animation, ayant de superbes musiques, un gameplay irréprochable, une durée de vie exemplaire et là s’arrête la liste, que manque-t-il ? Le fun ! C’est malheureux mais c’est cette génération qui veut ça, les développeurs ont du mal à passer le cap sur cette 3ème dimension et se concentre plus sur la difficulté qu’est le moteur 3D que le fun. Seules quelques entreprises se démarquent du lot, principalement Rareware (cher à mon cœur) et Nintendo mais aussi des entreprises comme Squaresoft, Hudsonsoft, Ubi-Soft, j’en oublie sûrement pas mal… Bien sûr, il arrive que ces entreprises fassent des erreurs, toutes, sans exception, personne ne peut leur en vouloir car elles ont le mérite de se donner du mal pour faire un bon jeu (voir : Le marketing a-t-il gagné ? par Axel Lebrun – 25 novembre 1999)

Que faut-il en conclure ? Le fun est-il mort ? Non, je ne crois pas, du moins, j’espère seulement qu’il n’est que malade, et qu’il va vite guérir. La 3D a amené un obstacle aux développeurs, qu’il a fallu surmonter, jamais, plus jamais, un obstacle comme celui là ne sera à surmonter, la 4D ne sera jamais à atteindre, les quelques innovations graphiques n’auront pas un tel effet. Espérons que la future génération de console amènera un bon fun comme dans le passé, ainsi que des programmeurs plus conscients de ce qu’est un jeu de qualité et du temps et de l’argent qu’il faut pour le faire… Espérons…


Par Cyrare
Le 27 décembre 1999 | Catégories : Editos

NDFR V7 : Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.
Voir les articles de Cyrare

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés


Dojo Hebdo 400 : du 23 au 29 novembre 2020
Le 29 novembre 2020, par Gueseuch


Dojo Hebdo 399 : du 16 au 22 novembre 2020
Le 22 novembre 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 398 : du 9 au 15 novembre 2020
Le 15 novembre 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 397 : du 2 au 8 novembre 2020
Le 8 novembre 2020, par Gueseuch


Dojo Hebdo 395 : du 19 au 25 octobre 2020
Le 25 octobre 2020, par Gueseuch

Horace : le monde à l’envers
Le 18 octobre 2020, par Gallaxys

Dojo Hebdo 394 : du 12 au 18 octobre 2020
Le 18 octobre 2020, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !





Émission s16e01 − C’est la reprise !!
Le 6 octobre 2020, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal