Les avocats portent des robes pour mentir aussi bien que les femmes.

- Sacha Guitry

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s20e05 − Sparks of Bayonetta 3
Le 11 novembre 2022, par Mortal



Émission s20e02 − NDirect + Splatoon 3 !
Le 4 octobre 2022, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


L’industrie du jeu vidéo : Passé, présent et futur

Je suis conscient qu’avec toutes ces technologies, la PS3 ne peut pas vraiment être offerte à un prix grand public, même si je continue à penser que tous ceux qui voudront l’acheter pourront s’en donner les moyens. Mais nous visons un public très large, et nous allons donc devoir faire de notre mieux [pour contenir les coûts]. Je ne vais pas annoncer un prix aujourd’hui. Je dirai juste que la PS3 sera chère. (Ken Kutaragi)

Huit jeux vendus à la seconde, deux titres qui dépassent les 4 millions d’exemplaires vendus en moins de deux mois, une bataille impitoyable entre Take Two et Electronic Arts pour la simulation de football américain, et un top 100 du mois de décembre dont pas un seul jeu descend en dessous de la barre des 100 000 exemplaires vendus. NPD et les autres sont tous formels : 2004 fut l’année de tous les records aux Etats-Unis dans le domaine vidéoludique, preuve d’un marché en pleine expansion outre-atlantique. Au Japon, c’est l’inverse, le CESA parle de ventes software en chute, Famitsu dévoile une courbe inquiétante, les grandes séries s’effondrent et les nouveautés ont du mal. Et dans tout ce beau bordel, Namco se fait récupérer par Bandai, Sega rachetée par Sammy, Squaresoft et Enix fusionnées, Hudson devient une filiale de Konami, SNK absorbée par Playmore, tandis que même en Occident des éditeurs comme Acclaim ferment, d’autres comme Eidos ou Majesco sont au bord du gouffre, la liste des studios qui perdent vie ou indépendance ne se compte plus, et certains grands, comme UbiSoft, se voient menacés par le géant américain Electronic Arts. Le NintendojoFr revient sur ce marché, ses meilleures ventes, son état au Japon, son deuxième trimestre, et son futur, entre la bataille qui oppose la PSP à la DS, l’arrivée de la X-Box 360, et les prochaines Revolution et PlayStation 3. Sortez les boissons et le pop-corn, le feuilleton est loin d’être terminé et promet d’être agité.

Microsoft et la X-Box 360

Pour Microsoft, le constat semble clair : la X-Box a fermé le clapet de tous ses détracteurs, l’incrustation dans le marché est un énorme succès, et il ne fait aucun doute que la Revolution et la PS3 se vendront moins bien que la fameuse 360, puisque c’est ainsi qu’il a été décidé de la nommer, en raison du fait que la nommer "X-Box 2" pourrait donner une impression de faiblesse face à la PlayStation 3. Et pourtant, les dires de Billou et de Ballmer (actuel PDG de Microsoft) sont tout de même assez loin de la réalité. NPD compte dans les 29 millions de PlayStation 2 vendues aux Etats-Unis, contre une douzaine de millions de X-Box. Au rang mondial, c’est plus 90 millions de PS2 qui ont été distribuées, aux dires de chez Sony, contre dans les 20 millions de X-Box. Le gouffre reste énorme, et il n’y a aucunement de quoi dire "la X-Box est considérée au même rang que la famille PlayStation", comme on laisse entendre chez Microsoft. Par contre, s’il y a quelque temps encore la bataille pour la seconde place était largement discutée, il ne fait désormais plus aucun doute que Nintendo arrive en dernière position – ou troisième devant Sega si l’on considère encore le bide de la Dreamcast. Aux USA, désormais le plus important des trois marchés, ce sont près de 3 millions de consoles qui séparent le total NGC et le total X-Box.

Pos.
Nom de la console
Ventes US
Ventes Jap
Ventes Monde
1
PlayStation 2
29,3 millions
+ de 19 millions
+ de 80 millions
2
X-Box
12,3 millions
460 000
NC
3
GameCube
9,7 millions
3,8 millions
18,5 millions

Les ventes US sont selon NPD. Concernant la X-Box, dont Microsoft se fait bien discret au sujet de ses ventes mondiales ces derniers temps, sa sortie tardive nous permet d’avoir les données de Media Create pour cette console. Pour ce qui est de la GameCube, les ventes japonaises et mondiales sont selon Nintendo. Quant aux ventes PS2, Sony ne donne que les exemplaires distribués et non vendus, ce qui embrouille pas mal la vérité…

A l’inverse, au Japon, le constat est sans appel : c’est un échec cuisant. Même pas 500 000 exemplaires vendus selon Media Create, alors qu’on compte plus de 15 millions de PS2, et ce malgré le soutient de Tecmo qui a apporté la dévotion de son plus talentueux studio, la Team Ninja, qui offrit notamment l’exclusivité de la franchise Dead or Alive, exclusivité qui se poursuivra sur 360. Alors quid d’un succès de la X-Box 360 là bas ? Evidemment, avec le soutien de Sakaguchi (créateur des Final Fantasy, dirige aujourd’hui le studio Mistwalker) et de Mizuguchi (créateur de Rez, dirige aujourd’hui le studio Q Entertainment), Microsoft a fait fort. Mais est-ce là suffisant ? Le RPG de Mistwalker, Lost Odyssey, reste dans l’apparence une œuvre classique, et la qualité ou le staff prestigieux changeront peu de choses à un succès potentiel risquant d’être condamné en sortant ailleurs que sur PlayStation, un peu comme Baten Kaitos qui au Japon ne s’écoula qu’à environ 100 000 exemplaires. Finalement, c’est surtout Blue Dragon qui a de quoi retenir notre attention, alliance inattendue de Sakaguchi et de Toriyama, dont le design se reconnaît au premier coup d’œil. Il paraît clair que là, quoi qu’il arrive, on tient sans doute la meilleure vente de la console au Japon.


La sortie de la X-Box 360 en décembre au Japon.

Aux USA, les efforts sont aussi très nets, avec Halo, la société a touché le gros lot, et se retrouve avec une franchise extrêmement vendeuse, tandis qu’avec des Gears of War et autres Perfect Dark Zero, il y a là aussi de quoi vendre pas mal de consoles. Le problème, c’est que ces titres ne seront pas pour la période de lancement. Et c’est là que semble se trouver la faille de la stratégie Microsoft. Il ne s’agit pas de partir le premier ou le dernier dans le bataille, il s’agit de trouver la date idéale, et en choisissant de rentrer dans l’arène de la troisième génération 3D dès cette année, Microsoft prend un gros risque, similaire à celui de Sega qui lançait sa Dreamcast alors que l’on était encore à parler de Zelda Ocarina of Time et Metal Gear Solid sur N64 et PlayStation. Aujourd’hui, c’est à Twilight Princess et à Final Fantasy XII que le public s’intéresse, en tout cas plus que le line-up de lancement de la 360. Car sortir cette console à peine 3 ans après la X-Box, c’est quand même offrir à sa machine, censée avoir parfaitement rempli son contrat, une très courte durée de vie. L’E3 a démontré la chose, si déjà on évoquait les jeux de la prochaine génération, la liste des jeux X-Box était particulièrement faible et trouver un "meilleur jeu X-Box" semblait être une sacrée épreuve, que certain ont réussi à contourner en mettant un jeu multi plate-forme ou un jeu déjà disponible sur PC (Half-Life 2) à cette place.

Alors quoi ? Trop tôt ou non ? Ça, on le verra bien, mais déjà la bataille s’annonce compliquée pour Microsoft en ce Noël 2005 où, malgré l’absence de la PlayStation 3 et de la Revolution, la 360 devra surtout affronter un line-up chargé sur les consoles de la génération actuelle. Et c’est surtout au Japon que ça va faire mal, où même les jeux typiquement japonais auront difficulté à affronter les quelques mastodontes tels que Twilight Princess, et surtout les jeux PS2 comme Tales of the Abyss ou Rogue Galaxy, RPG des créateurs de Dragon Quest VIII au programme particulièrement ambitieux. Oh bien sûr, il ne s’agit pas de désigner Microsoft comme le perdant de la prochaine bataille, mais surtout de constater qu’un départ prématuré n’assurera pas tant que ça un avantage conséquent pour la 360. La bande à Billou semble aller quelque peu trop vite, et cet abandon hâtif de la X-Box offre en tout cas une ouverture pour Nintendo et sa GameCube. Car quoi qu’on en dise, la génération actuelle n’est pas terminée, et si l’avance de la PS2 paraît irrattrapable, les seconde et troisième places ne sont toujours pas totalement déterminées…

Les consoles portables

Dans ce domaine, actuellement, les choses ne sont pas identiques sur les trois marchés. Au Japon d’abord, la DS remporte un vif succès face à la PSP avec plus d’un million d’avance pour Nintendo, malgré une sortie presque simultanée pour les deux camps. Aux USA, la DS reste actuellement la plus vendue, mais cela est bien plus complexe. Nintendo a sorti sa console bien avant Sony, et ce dernier a fait un meilleur démarrage malgré une période bien moins propice aux ventes. Actuellement, on dit que la Game Boy Advance SP persiste à mieux se vendre que la DS. Bref, la nouvelle portable de Nintendo est encore loin d’être imposée aux Etats-Unis, la où la PSP s’en sort plutôt bien. En Europe, la DS semble mieux se vendre comparativement à l’ancienne machine portable de Nintendo, et la PSP n’est pas encore venue noircir le tableau de la compagnie, même si ça ne saurait tarder.

Pos.
Nom de la console
Ventes US
Ventes Jap
Ventes Monde
1
Nintendo DS
1,9 millions
2,7 millions
+ de 5 millions
2
PSP
1,5 millions
1,5 millions
+ de 3 millions

Les ventes des deux consoles, selon NPD (USA) et Media Create (Japon). En Europe, où la PSP n’est pas encore disponible, il s’est écoulé plus de 500 000 exemplaires de Nintendo DS, en un peu plus de deux mois. Si l’on prend en compte les informations livrées par Sony, la PSP a été distribuée (et non vendue) à plus de cinq millions dans le monde.

Au Japon, Sony reste franchement mal parti. L’arrivée très proche de Jump Super Stars risque fort d’enfoncer le clou, tandis que la fin de l’année, logiquement composée de Mario Kart, Animal Crossing, Mario Bros. et autres Mario & Luigi 2, de quoi facilement attendre jusqu’aux nouveaux Pokémon, qui devraient creuser un écart largement plus conséquent qu’aujourd’hui entre les deux machines. Sur PSP par contre, le line-up ne s’annonce pas très folichon pour le marché japonais, ce n’est pas un Winning Eleven 9 et un Gran Turismo 4 (dont on entend d’ailleurs plus du tout parler), disponibles sur PlayStation 2, qui risquent de changer les choses.

Pos.
Nom du jeu
Csl.
Editeur
Sortie
Score
1
Wario Ware Touched !
NDS
Nintendo
Décembre 04
748 691
2
Super Mario 64 DS
NDS
Nintendo
Décembre 04
721 616
3
Nintendogs
NDS
Nintendo
Avril 05
494 330
4
Everybody’s Golf Portable
PSP
Sony
Décembre 04
362 921
5
Pokémon Dash
NDS
Nintendo
Décembre 04
328 216
6
Dynasty Warriors
PSP
Koei
Décembre 04
267 512
7
Ridge Racer
PSP
Namco
Décembre 04
265 994
8
Kirby Canvas Curse
NDS
Nintendo
Mars 05
208 408
9
Nintendo DS Brain Training
NDS
Nintendo
Mai 05
204 948
10
Naruto 3
NDS
Tomy
Avril 05
173 737

Les meilleures ventes DS et PSP au Japon, selon Famitsu. Les ventes s’arrêtent au 26 juin. Si l’on prend les récents rapports de Media Create, Brain Training dépasse les 320 000 exemplaires, et Logic Puzzles dépasse les 260 000 exemplaires.

Le fait est que dans l’ensemble, la PSP est une console portable capable d’offrir une 3D de grande qualité, là où la DS reste principalement dédiée à de la 2D. Et c’est là qu’on arrive à une situation assez nouvelle dans le domaine. Preuve en est des meilleures ventes GBA, où l’on retrouve, venant des éditeurs occidentaux, essentiellement des adaptations de grands succès de l’animation (Les Indestructibles, Bob L’Eponge… la plupart de THQ). Prenons comme exemple Electronic Arts, l’éditeur américain typique, et surtout le leader mondial actuel. Si cette société accumule un nombre exceptionnel de jeux millionnaires aux USA, surtout sur PS2, les succès sur Game Boy Advance n’ont jamais été légion. Pour ne pas dire, il n’y en a jamais vraiment eu. Tandis que sur PSP, en même pas trois mois, EA a réussi plus de succès qu’elle n’en a jamais eu sur GBA. Il faut dire que c’est bien depuis l’avènement de la 3D que Electronic Arts a commencé à vraiment briller, et que le domaine de la 2D n’a jamais été son fort. C’est là que se trouve tout l’essentiel de la différence entre la console de Sony et celle de Nintendo, et qui fait l’actuel succès de la PSP aux USA et son échec face à Nintendo au Japon. Les œuvres Américaines trouvent bien plus leur plaisir sur PSP, où apparaît enfin de la 3D, de la vraie, sur console portable. Et finalement, entre ces deux consoles, la différence des line-up, c’est un peu les éditeurs occidentaux (PSP) contre Nintendo (NDS).

Pos.
Nom du jeu
Csl.
Editeur
Sortie
Score
1
Super Mario 64 DS
NDS
Nintendo
Novembre 04
1 062 549
2
Spiderman 2
NDS
Activision
Novembre 04
318 549
3
Need for Speed Under. Rivals
PSP
EA
Mars 05
300 259
4
Wario Ware Touched !
NDS
Nintendo
Février 05
289 547
5
Twisted Metal : Head-On
PSP
Sony
Mars 05
275 402
6
Untold Legends
PSP
Sony
Mars 05
260 135
7
Asphalt Urban GT
NDS
UbiSoft
Novembre 04
211 518
8
Wipeout Pure
PSP
Sony
Mars 05
195 993
9
Ridge Racer
PSP
Namco
Mars 05
185 951
10
Metal Gear Acid
PSP
Konami
Mars 05
184 202

Les meilleures ventes DS et PSP aux USA, selon NPD. Les ventes s’arrêtent au 30 juin. Comme au Japon, la DS domine le haut du classement, mais à la différence de l’archipel, on trouve une majorité de jeux PSP.

Alors la question est de savoir si Sony va réussir son coup. Car il ne faut pas se voiler la face, en Occident ce sont essentiellement les (très) jeunes qui forment le public pour les consoles portables. Et c’est l’exploit PlayStation que la société tente de réussir à nouveau : conquérir le grand public ado/adulte et non plus le grand public enfant ou la minorité de passionnés que nous formons. Un grand public plutôt réfractaire à l’idée de jouer sur un support portable. Alors bon, les Need for Speed, Tony Hawk et autres Twisted Metal permettent à la PSP de carburer au démarrage pour les USA, face à une DS au catalogue de jeu plutôt faible pour le moment, excepté un Mario 64 culte et donc forcément très vendeur. Reste que pour ce Noël, la DS semble bien partie pour récupérer son public GBA. THQ commence déjà à sortir son attirail d’adaptation de dessin-animés, de quoi faire patienter les plus jeunes jusqu’à l’arrivée des Pokémon, tandis que Nintendo sort l’artillerie lourde avec son on-line, à commencer par Mario Kart, promis à un très gros succès ; ce qui a de quoi donner un énorme avantage à Nintendo pour la confrontation face à la PSP en cette fin d’année. Evidemment, Sony aura tout de même un gros joker de son côté avec GTA. La grande question est donc de savoir si cette série, actuellement la plus vendeuse aux USA, arrivera à s’implanter dans le marché portable. Pour la PSP, ce sera donc quitte ou double, ce GTA semblant être la seule arme digne de ce nom face au line-up bien plus convaincant qu’auparavant de la DS. En tout cas, une chose est sûre, la confrontation de cette fin d’année sera cruciale dans la désignation du vainqueur final, entre la PSP et la DS.

PlayStation 3

Que dire d’une telle console ? Au Japon, l’avenir est déjà tracé, Sony fera assurément un carton. Et pour cause, Metal Gear Solid 4, Ni-Oh et autres Tekken 6 lui assurent déjà quelques valeurs sûres, que dire quand l’on voit que Square-Enix est bien parti pour sortir ses prochains Final Fantasy XIII et Dragon Quest IX sur cette console. La PlayStation 3 récupère donc en fin de compte son attirail de grosses franchises qui ont fait le succès de la PlayStation 2, et accessoirement de la PlayStation. Sur ce point, pas d’inquiétude donc, on peut déjà facilement prévoir un gros carton au lancement, de même aux USA avec le prochain GTA qui devrait également arriver dans les alentours du lancement de la console aux Etats-Unis. Alors en fin de compte, la PlayStation 3, c’est ça. Il y a au Japon deux franchises qui font des scores de l’ordre de l’exceptionnel (sur console de salon), Dragon Quest et Final Fantasy, ces deux franchises continueront apparemment leur chemin sur la console de Sony. Il y a aux USA deux franchises qui font des scores de l’ordre de l’exceptionnel (sur console de salon aussi, et sans compter Madden, multi support), qui sont GTA (surtout) et Halo. Et c’est là que soudainement les choses s’équilibrent bien plus. Car si on met de côté le Japon, on voudra bien accorder ça à Billou, la X-Box s’est parfaitement implantée sur le territoire américain. Et c’est en fin de compte sur ce territoire que les choses sont les moins prévisibles, et c’est également sur ce territoire que se jouera l’essentiel, vu que les Etats-Unis représentent désormais, rappelons-le, le marché prioritaire.


A priori on pourrait la jouer facile, faire comme tous les instituts d’analyse du marché, et dire que la PlayStation 3 sera leader, puis que la 360 sera en seconde position, et enfin la Revolution en dernier, en s’appuyant sur le fait que la PlayStation 2 est actuellement la console leader, que la X-Box arrive seconde, et la Gamecube dernière (si si, on paye des gens pour dire des trucs comme ça). En ajoutant que Sony va perdre des parts de marché, parce que tout de même, la 360, elle a fait la couverture du Times et elle a eu droit à sa présentation officielle sur MTV. Reste que si on prend exemple sur le passé, ça nous montre aussi que les grandes séries vendeuses d’autrefois ne sont pas restées les grandes séries vendeuses de la génération d’après. En témoigne le tableau ci-dessous, où l’on constate que les ventes de Tekken ont pas mal baissé, tandis que les ventes de GTA ont sacrément augmenté. Dès lors, dire que la PS3 va mieux se vendre que la X-Box 360 parce qu’il y aura GTA sur PS3, ça n’a plus tant de fondements que ça. Certaines séries perdent leur effet de mode (Tekken ?) d’autres profitent de nouvelles technologies pour exploser (GTA, dont le véritable phénomène a commencé grâce à la 3D), et d’autres apparaissent et deviennent d’un coup un succès (Halo).

Nom du jeu
Csl.
Editeur
Sortie
Score
Grand Theft Auto 3
PS2
Take Two
Octobre 01
5,6 millions
Grand Theft Auto 2
Play
Take Two
Octobre 99
1,2 millions
Tekken 3
Play
Namco
Avril 98
2,7 millions
Tekken 4
PS2
Namco
Septembre 02
1,2 millions
Super Mario 64
N64
Nintendo
Juin 96
5,9 millions
Super Mario Sunshine
NGC
Nintendo
Août 02
2 millions
Super Smash Bros. Melee
NGC
Nintendo
Décembre 01
2,8 millions
Super Smash Bros. 64
N64
Nintendo
Avril 99
2,5 millions

Quelques comparatifs d’évolutions de séries. En ce qui concerne les titres Nintendo, la comparaison entre les deux Mario représente surtout les différences entre la N64 et la GameCube, cette dernière s’étant bien moins vendue, et surtout, ce dernier Mario apparaissant comme une œuvre mineure dans la série. Par contre, les ventes plus fortes du dernier Smash Bros. malgré un parc de console bien moins important, prouve le fait d’une série en plein essor, qui pourrait bien prendre un sacré envol avec un mode on-line…

Alors bon, reste qu’en se basant sur une certaine logique, avec un panel de séries connues, une interactivité multimédia qui peut fonctionner, un nom toujours aussi vendeur, et des graphismes qui en ont mis plein la vue au dernier E3, malgré une polémique à ce sujet, la PS3 semble être la mieux partie. Mais il vaudrait mieux attendre un peu pour commencer à véritablement pronostiquer, alors qu’on ne connaît pas encore la moindre date de sortie à son sujet. On pourra aussi parler du Blue-Ray, qui devient finalement l’équivalent du DVD pour la PS2. La question est de savoir si cela intéressera vraiment le public, alors que le format DVD vient à peine d’être véritablement installé dans les chaumières. Et il n’est pas dit que, comme pour la PS2 avec la possibilité de lecture DVD, le public acceptera l’excuse du fait qu’il y a une lecture de BRD (Blue-Ray Disc) pour justifier le prix particulièrement élevé que n’arrête pas d’évoquer Kutaragi…

La Revolution

Voilà la partie qui nous intéresse. Et des trois, la console dont on en sait le moins. Je vais le dire tout de suite, le peu qu’on en sait sur la console a de quoi me rendre optimiste – en tout cas sur le plan commercial. Reste que toute prévision faite à son sujet sera de toute manière chamboulée par le sujet du dit "révolutionnaire" de la console. Après, rien que le design de la console, bien que pas franchement original, offre déjà un aspect bien plus vendeur. Pour le reste, c’est surtout avec le côté du téléchargement de vieux jeux que Nintendo fait fort. Cela a beau apparaître comme une broutille pour la plupart, c’est surtout un formidable coup marketing, et une ouverture vers une énorme source de revenu, pour la société comme pour les tiers.

Nom du jeu
Csl.
Editeur
Sortie
Score
Pokémon Fire Red & Leaf Green
GBA
Nintendo
Septembre 04
2 806 823
Super Mario World (SMA2)
GBA
Nintendo
Février 02
2 457 195
Namco Museum
GBA
Namco
Juin 01
2 118 376
Super Mario Advance
GBA
Nintendo
Juin 01
2 058 370
Super Mario Bros. 3 (SMA4)
GBA
Nintendo
Octobre 03
1 809 791
Pac-Man Collection
GBA
Namco
Juillet 01
1 429 209
Zelda : A link to the Past
GBA
Nintendo
Décembre 02
1 372 029

Parmi les 10 meilleures ventes Game Boy Advance aux USA, 7 sont des rééditions ou des compilations…

Car les ventes de quelques titres assez récents nous l’ont prouvé, les vieux jeux font vendre, d’une manière parfois presque scandaleuse (Namco Museum, meilleure vente d’un tiers sur GBA aux USA, les Famicom Mini ou Classics NES Series, écoulés à des millions d’exemplaires, etc…). Et que ce soit au Japon ou aux USA, un catalogue aussi grand de valeurs sûres risque d’attirer un paquet de clients, encore plus si Nintendo prend la peine d’apporter des améliorations, comme rajouter un mode on-line, chose évoquée par Iwata lors d’un récent entretien avec les journalistes du magazine américain EGM. Sans oublier qu’un tel système reste surtout des plus alléchant pour Nintendo et les tiers. Car vendre un jeu à ne serait-ce que 3€, prix suffisamment bas pour ne pas stopper le client, pour une œuvre comme Super Mario Kart, qui jouira peut-être d’un mode on-line en prime (!) et soyez sûr que Nintendo a de quoi écouler quelques centaines de milliers de Super Mario Kart à 3€, sans aucun frais de production…


Les ventes mondiales des 4 grandes consoles de salon de Nintendo, en véritable chute libre depuis la Nes, qui détermina les bases des consoles actuelles. Une révolution similaire à cette console avec la prochaine ? Cela semble difficile à croire…

Ajoutons à cela le fait que Nintendo entre dans la partie du on-line, et là on se retrouve avec des jeux aux potentiels très forts, à savoir un Super Smash Bros. Online (déjà confirmé) un Mario Kart Online et un Mario Party Online. Et pour de tels jeux, il apparaît clair qu’un mode on-line non négligé suffira à assurer de très gros succès. Et parlons-en du on-line, puisqu’on semble rentrer dedans pour de bon. Car malgré ce que disent la plupart, les justifications de Nintendo, comme quoi l’heure n’était pas encore au jeu en ligne à cette génération, semblent on ne peut plus vraies. En témoignent les ventes catastrophiques de Final Fantasy XI par rapport aux autres épisodes de la série, en particulier au Japon. Quant aux dires de Microsoft, fier d’annoncer que son service X-Box Live compte 2 millions d’abonnés, on reprendra le magazine Edge, qui souligne que cela ne représente que 10 % des possesseurs de X-Box. Toutefois, la "révolution" du on-line reste une réalité, et a déjà largement fait ses preuves dans le monde du PC. Alors côté consoles, le boom dans ce domaine se fait toujours attendre. Et Nintendo semble finalement mieux parti que Microsoft pour l’apporter, avec son aspect gratuit avant tout, et un panel de jeux (cités plus haut) particulièrement propices au genre. Nintendo reste à ce jour, un ténor du jeu multijoueur.


Désormais, il ne nous reste donc plus qu’à attendre, encore et encore. Nintendo nous a promis plus d’informations, dont la manette dévoilée, avant la fin de l’année. Il semble clair qu’avant tout, c’est plus d’informations concernant la concurrence qu’attend Nintendo. On pourra espérer ce qu’on veut, il n’y a quasiment aucune chance de connaître prix et date de sortie de la Revolution avant de connaître ceux de la PS3. Pour ce qui est du prix, on peut l’imaginer relativement bas connaissant Nintendo. Quant à la date de sortie, Nintendo nous avait assuré se calquer sur la sortie de la PS3 ; depuis quelque temps, le doute plane tout de même concernant ces paroles. A défaut d’avoir ces détails rapidement, on est déjà assuré d’en savoir plus sur les jeux et la manette d’ici 2006. Comme pour l’année dernière avec la DS, on peut facilement imaginer une conférence de presse importante, qui se tiendra quelques jours après la présentation de la PS3 au Tokyo Game Show, et quelques jours avant la sortie de la X-Box 360 aux USA, en novembre. Le rendez-vous est donc à priori pris pour octobre, en espérant un show aussi réussi que pour la DS l’année dernière, qui avait occulté la présentation de la PSP au TGS 2004 dans la presse…

Japon, début 2005

Comme chaque année, à la même époque, Famitsu propose un récapitulatif des meilleures ventes de jeux vidéo au Japon sur les deux premiers trimestres de l’année. Evidemment, c’est Gran Turismo 4, sorti au tout début de l’année, qui récupère la première place de ce premier semestre 2005. Sur le podium, le dernier Dynasty Warriors fait moins bien que ses prédécesseurs, habitués a dépasser rapidement le million, que ce cinquième épisode aura du mal à atteindre. Puis, dernier du trio de tête, Budokai 3 surpasse quant à lui les deux premiers volets et affirme la supériorité du manga, pourtant plus d’actualité, sur la concurrence en matière d’adaptation en jeu vidéo, même si Naruto est sur la bonne voie pour faire des scores similaires. Dans le tas, on notera que Metal Gear Solid 3 réalise en fin de compte un excellent score avec un total dépassant les 800 000 exemplaires, de quoi réconforter Konami alors que ce troisième volet s’est relativement mal vendu au Etats-Unis, comparativement à MGS 2. Le Japon reste fidèle à la saga de Kojima. Quant à Namco, c’est moins la fête. Tales of Rebirth, dont les attentes de la société s’élevaient à 800 000 exemplaires, n’atteint "que" les 600 000. Tales of Eternia (PSP) s’en tire à 180 000 contre 300 000 espérés, Tekken 5 à 310 000 contre 500 000, Pac-Pix à 90 000 contre 300 000 et surtout Namco x Capcom à 130 000 contre 800 000… On pourrait ajouter également le cas Capcom, avec surtout Resident Evil 4 (220 000) et Devil May Cry 3 (280 000) qui font de véritables bides par rapport aux anciens volets de ces sagas.

Pos.
Nom du jeu
Csl.
Editeur
Score
Total
1
Gran Turismo 4
PS2
Sony
1 051 961
1 051 961
2
Dynasty Warriors 5
PS2
Koei
900 689
900 689
3
Dragon Ball Z Budokai 3
PS2
Bandai
639 950
639 950
4
Nintendogs
NDS
Nintendo
494 330
494 330
5
Winning Eleven 8 Liveware
PS2
Konami
458 626
458 626
6
Romancing SaGa
PS2
Square-Enix
443 005
443 005
7
Wario Ware Touched !
NDS
Nintendo
398 380
748 691
8
Gundam One Year War
PS2
Bandai
384 762
384 762
9
Super Mario 64 DS
NDS
Nintendo
355 013
721 616
10
Tekken 5
PS2
Namco
314 845
314 845

Le top 100 des meilleures ventes des deux premiers trimestres 2005 au Japon, dans son intégralité, est inclus dans le récapitulatif des ventes du second trimestre.

Reste que dans tout ça, malgré quelques déceptions côté GameCube, Nintendo est aux anges. Le demi-million pour Nintendogs, Wario Ware et Super Mario 64 DS bien partis pour atteindre les 800 000 et les Pokémon, toujours exceptionnellement vendeurs, entre un Emerald, sorti en octobre 2004, qui dépasse les 210 000 exemplaires vendus sur ce début 2005, les Fire Red & Leaf Green, sortis au début de l’année dernière, qui s’écoulent toujours à 120 000 exemplaires sur ce début 2005, et surtout les incroyables Rubis & Saphir, sortis il y a 3 ans, avec plus de 70 000 exemplaires vendus, toujours sur ce début 2005, pour un total énorme de 5,3 millions d’exemplaires. Notons aussi la bonne performance du troisième Naruto sur GameCube, qui, en dépassant les 400 000 exemplaires, vole à Resident Evil 0 la place du jeu tiers le plus vendu sur GC. Tomy ayant obtenu l’exclusivité de l’exploitation du manga sur console Nintendo face à Bandai qui a obtenu celle sur les consoles Sony, on peut facilement imaginer que la série continuera sur Revolution, comme les épisodes GBA dont les suites sont apparus sur DS. En attendant, un quatrième épisode sortira à la fin de l’année.

Nom du jeu
Editeur
Score
Jeu comparatif
Score
Resident Evil 4 (GC)
Capcom
220 704
Resident Evil 2 (Play)
2 300 000
Devil May Cry 3 (PS2)
Capcom
278 649
Devil May Cry (PS2)
570 000
Tekken 5 (PS2)
Namco
314 845
Tekken 3 (Play)
1 400 000
DBZ Budokai 3 (PS2)
Bandai
639 950
DBZ Budokai 2 (PS2)
510 000
Gran Turismo 4 (PS2)
Sony
1 051 961
Gran Turismo (Play)
2 540 000
Dynasty Warriors 5 (PS2)
Koei
900 689
Dynasty Warriors 4 (PS2)
1 200 000

Quelques comparaisons (la plupart grâce au Platinium Chart) assez éloquentes…

Pour ce qui est du rapport Enterbrain (qui fait plusieurs dizaines de pages) sur l’état actuel du marché au Japon, Famitsu nous a offert un petit résumé, traduit du japonais au français pas notre cher professeur Thierry. On y parle d’abord de la situation concernant ces deux premiers trimestres pour le marché console. Dynamisées par les récentes Nintendo DS et PSP, les ventes de hardware (consoles) ont augmenté de 50,7 % par rapport à la même période de l’année dernière. A l’inverse, les ventes de software (jeux vidéo) ont chuté de 11,5 %. Le chiffre d’affaires de ces deux premiers trimestres atteint ainsi les 207,14 milliards de yen, dont 134,09 milliards pour le software, et 73,05 milliards pour le hardware.


La fameuse courbe illustrant l’évolution du marché de 1987 à 2004.

Nintendo a sorti la Famicom (Nes) au Japon il y a un peu plus de 22 ans (sortie le 15 juillet 1983 précisément). Considérant à raison que c’est le coup d’envoi du marché console que nous connaissons actuellement, Enterbrain/Famitsu a analysé le marché japonais à partir de ce point de départ. Ainsi, en 1987, trois ans après la sortie de la Nes, le marché affichait un CA de 300 milliards de yen. En 1992, trois ans après la sortie de la Snes, le marché en était alors à un CA de 400 milliards de yen. Puis, en 1996, trois ans après la sortie de la PlayStation, le CA du marché dépassait les 500 milliards de yens (c’était aussi l’époque où naquit le phénomène Pokémon et ses 10 millions d’exemplaires vendus). En 1997, approchant les 550 milliards de yens, le record actuel a été atteint, pour ensuite laisser place à une chute. En 1999-2000, la sortie de la PlayStation 2 a permit de stopper la chute et provoqua un sursaut qui ne dura pas. La "crise" actuelle est ainsi considérée rapport aux chutes constantes – excepté le sursaut PS2 – que connaît le marché depuis le pic PlayStation/Pokémon. Actuellement, on en revient vers un CA similaire à celui de l’époque Snes, même si la situation reste différente (le nombre de jeux a atteindre le million est nettement moins important qu’à l’époque Nes/Snes, mais le nombre de jeux existant est aussi nettement plus important, et surtout, les coûts de développement n’ont pas cessé d’augmenter, eux). C’est en 2006, avec les sorties de la PlayStation 3 et de la Revolution, que devrait arriver une nouvelle hausse, en espérant que celle-ci se maintienne cette fois-ci. S’il brille moins qu’auparavant et s’il s’est fait voler la vedette par l’Amérique, le marché japonais n’est pas mort, loin de là.


La situation a été quelque peu chamboulée par les récents propos du PDG de Square-Enix, évoquant la possibilité que les prochains Dragon Quest et Final Fantasy sortent sur différentes consoles et non uniquement sur PS3, sans rien confirmer toutefois. Soyons clair, si les prochains FF et DQ venaient à sortir sur Revolution, même sans le statut d’exclusivité, c’est permettre à Nintendo de récupérer la place de leader au Japon. Il ne tient qu’à eux de sauter sur l’occasion, car si les jeux Square-Enix ne représentent plus un facteur déterminant dans le choix d’une console par le public japonais (ce qui sera le cas si ces jeux ne deviennent plus exclusifs à une console) alors la Revolution dispose sans doute de plus d’atouts que Sony pour remporter la bataille sur l’archipel…


Comme chaque trimestre désormais, le NintendojoFR vous propose un récapitulatif complet des ventes au Japon et aux USA. Le fichier de ce trimestre, qui pèse environ 0,9 Mo (format PDF) et fait 34 pages, comprend les ventes au Japon semaines par semaines (du 4 avril au 3 juillet), les ventes aux USA mois par mois (avril, mai et juin), un récapitulatif des ventes de la Nintendo DS depuis sa sortie sur les deux marchés, le fameux top 100 Famitsu des ventes au Japon pour les deux premiers trimestre, les résultats détaillés de quelques jeux DS au Japon (Super Mario 64 DS, Wario Ware Touched !, Yoshi Touch & Go, Kirby Canvas Curse, Nintendogs et Naruto 3), le top NPD des 266 jeux ayant dépassé les 500 000 exemplaires aux USA sur cette génération de consoles (salon et portables, Dreamcast exclue) et enfin, les ventes de Nintendo aux USA sur ses trois supports actuels (GameCube, Nintendo DS et Game Boy Advance). Préférez le logiciel Adobe Reader (gratuit et en français) pour le lire plutôt que Adobe Acrobat et ses résultats brouillons. La version du premier trimestre (0,5 Mo) est bien sûr toujours disponible.

Téléchargez ici (clic droit puis "enregistrer la cible sous…")

Sources

Media Create : Pour ses rapports hebdomadaires concernant les ventes au Japon.

Enterbrain & Famitsu : Pour le rapport de l’état et l’évolution du marché au Japon.

Famitsu : Pour son top 100 des meilleures ventes Japon de ce début 2005.

NPD : Pour ses rapports mensuels et ses récapitulatifs aux USA.

Remerciements

Traduction du japonais au français du rapport Enterbrain/Famitsu par le mystérieux Professeur Thierry.

Caricatures dessinées par le talentueux KirbyX.


Par The_lascar
Le 5 août 2005 | Catégories : Editos

Moi j'aime pas les citations ! :grognon:
Voir les articles de The_lascar

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 504 : du 21 au 27 novembre 2022
Le 27 novembre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 503 : du 14 au 20 novembre 2022
Le 20 novembre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 502 : du 7 au 13 novembre 2022
Le 13 novembre 2022, par Gueseuch


Dojo Hebdo 500 : du 24 au 30 octobre 2022
Le 30 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 499 : du 17 au 23 octobre 2022
Le 23 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 498 : du 10 au 16 octobre
Le 16 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 497 : du 3 au 9 octobre 2022
Le 9 octobre 2022, par Gueseuch

Vite vu : Severed Steel (NS)
Le 3 octobre 2022, par Mortal



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s20e05 − Sparks of Bayonetta 3
Le 11 novembre 2022, par Mortal



Émission s20e02 − NDirect + Splatoon 3 !
Le 4 octobre 2022, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal