Vaut mieux une petite chaque jour qu'une grosse tout les 6 mois.

- Gné, à propos des news de Smash Bros. Ou d'autre chose...

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s20e05 − Sparks of Bayonetta 3
Le 11 novembre 2022, par Mortal



Émission s20e02 − NDirect + Splatoon 3 !
Le 4 octobre 2022, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Le jeu vidéo, une forme d’art?

Qui, en jouant à Metal Gear, a eu l’impression d’être Solid Snake ? Pas beaucoup de personnes à mon avis… Et je pense, que la supériorité du jeu vidéo par rapport aux autres formes d’art est évidemment celle-ci : dans un jeu vidéo, le joueur peut devenir le héros.

Deux raquettes verticales, symbolisant les deux joueurs, sont situées à gauche et à droite de l’écran, et peuvent être déplacées verticalement. Une balle évolue sur l’écran en rebondissant sur les bords haut et bas de l’écran ainsi que sur les raquettes. Si un joueur ne parvient pas à renvoyer la balle, l’adversaire marque un point. Voici le principe de Pong, un des premiers jeux vidéo. Et dire que les gens s’amusaient des heures avec ça…

Aujourd’hui, les productions vidéoludiques ne ressemblent plus tellement à ça. Mais qu’en est-il réellement ?

L’ère 8-16 bits

C’est à cette époque que le jeu vidéo a acquis ses lettres de noblesse. A cette époque, de nouveaux concepts furent créés et le jeu vidéo ne ressemblait plus beaucoup à ce qu’il était à l’origine. Les jeux vidéo devenaient de plus en plus complexes et n’étaient plus considérés comme un simple divertissement, mais comme un moyen d’évasion et de rêve… par les vrais joueurs.

Le jeu vidéo, une forme d’art ?

J’en arrive enfin au point où je veux en venir (c’est pas grave si j’ai légèrement zappé les autres étapes, j’ai souffert pour savoir comment introduire ce chapitre ^^)…

Aujourd’hui, de nombreux joueurs considèrent le jeu vidéo comme un art, et même, la nouvelle incarnation de l’art suprême. En vérité, on ne peut plus considérer le jeu vidéo comme un simple divertissement. Le jeu vidéo est devenu, bien plus qu’un simple divertissement, un grand moyen d’évasion.

Malheureusement, le jeu vidéo est toujours considéré par beaucoup de gens comme un simple jouet qui ne fait qu’abrutir les enfants. En vérité, le problème remonte jusqu’au nom même de cette forme d’art : "jeu vidéo" : dans jeu vidéo il y a "jeu" et on arrive à un problème fondamental : comment considérer comme un art ce qui se dit être un jeu ? Je pense que l’on doit absolument changer ce nom débile qui décrédibilise les tentatives des joueurs (et d’ailleurs il faut changer le mot "joueur" ^^) à vouloir affirmer le jeu vidéo en tant qu’art. Il faut bien avouer qu’aujourd’hui, beaucoup de personnes ne cherchent plus seulement qu’à s’amuser en achetant un jeu vidéo.

Le cas Metal Gear

Ce jeu est considéré comme l’une des plus grandes œuvres dans le domaine des jeux vidéo (je ne possède que The Twin Snakes, mais j’ai joué au 2 et c’est pareil ^^). Moi, j’ai trouvé ce jeu assez chiant et je trouve que Kojima se goure sur toute la ligne avec sa vision du jeu vidéo.

Pour moi, Metal Gear n’est pas un jeu vidéo ; Metal Gear est un film interactif. Dans ce jeu, on regarde plus que l’on joue. Et tout le plaisir et l’envie de continuer à jouer sont dus à ce scénario qui est véhiculé par les cinématiques… Mais une question s’impose : est-ce que si Metal Gear était un film on aurait éprouvé la même chose en le regardant ? Je pense que l’expérience aurait été à peu près la même.

Le problème de Metal Gear, c’est que le joueur n’est qu’un spectateur (ce que Mr Kojima rappelle à plusieurs reprises dans son jeu…), et que l’identification est nulle. Qui, en jouant à Metal Gear, a eu l’impression d’être Solid Snake ? Pas beaucoup de personnes à mon avis… Et je pense, que la supériorité du jeu vidéo par rapport aux autres formes d’art est évidemment celle-ci : dans un jeu vidéo, le joueur peut devenir le héros. Et cette spécificité qu’offre le jeu vidéo peut réellement faire passer les messages les plus fous, et créer les œuvres les plus marquantes…

Malheureusement, de nombreux jeux se contentent d’être des films interactifs (ex : Final Fantasy) et c’est pourquoi le jeu vidéo est dans son ensemble une forme d’art sous exploitée, Et je ne parle même des trois quarts des jeux qui se contentent d’avoir un principe aussi simple que Pong…

Je pense que ce que Kojima n’a pas compris, c’est que pour faire passer son message (car il a même dit que c’est pour cela qu’il fait des jeux…), il aurait été bien plus judicieux que le joueur soit Snake, c’est-à-dire, que toutes ces cinématiques soient vues par Snake (chose parfaitement maîtrisée dans Half Life par exemple, où toutes les cinématiques sont interactives et c’est ce qui fait la force de ce jeu). Imaginez par exemple… la mort de Sniper Wolf mais vue par les yeux du héros, la scène aurait été beaucoup plus marquante… le joueur aurait réellement eu l’impression de l’avoir vécue. Faire de cette scène une cinématique, c’est vraiment du gâchis. Ce qu’il faut à tout prix éviter, c’est que l’avenir du jeu vidéo ressemble à ça, à un film interactif.

The Legend Of Zelda : Ocarina Of Time

Voici ce qui est à mon avis, le plus grand jeu de tous les temps. The Legend Of Zelda : Ocarina Of Time est une grande œuvre d’art, qui marque à jamais. C’est en jouant à ce jeu que je me suis rendu compte de l’énorme potentiel artistique que possède le jeu vidéo.

OOT devrait être un modèle pour tous les développeurs. Dans ce jeu, je suis Link, chaque joueur qui y joue est Link, chacun est le héros. Dans OOT, l’identification est poussée au maximum, et c’est pour cela que, malgré le fait que le scénario ne soit pas complexe, le jeu est aussi passionnant. Les cinématiques sont introduites d’une façon exemplaire dans ce jeu. Vous remarquerez que dans toutes les cinématiques Link ne bouge pas, Link ne parle pas, Link ne fait rien. Pourquoi ? Car c’est au joueur de faire tout cela. Par exemple, quand Link rencontre Zelda pour la première fois, la cinématique n’est que le récit de Zelda… vous ne faites qu’écouter la légende… et c’est pour cela que l’immersion est totale. Vous êtes Link et vous écoutez ce que Zelda dit.

Le jeu est tellement bien réalisé qu’une fois le jeu terminé on a l’impression d’avoir réellement vécu l’expérience, que tout ça, c’est nous qui l’avons fait. Et je suis profondément convaincu que l’avenir du jeu vidéo c’est ça. Et cela peut être autant utilisé comme des jeux où le rêve est omniprésent autant que pour des jeux qui veulent faire passer un message très fort.

Imaginez un jeu sur les camps de concentration par exemple, vous êtes un déporté, l’immersion est totale, c’est l’horreur. Le jeu sera assez horrible et aura peu de succès je pense car personne ne désire vivre ça… mais imaginez la puissance du message, aucun livre ou film ne pourra vous retranscrire ce que ces gens ont vécu durant la 2ème guerre mondiale autant qu’un jeu vidéo. Et c’est pourquoi, je pense, que le jeu vidéo va devenir l’art suprême. Mais pour faire vivre de telles expériences au joueur, et que l’immersion soit vraiment totale, il faut inventer de nouvelles façons de jouer (qui a dit casque de réalité virtuelle ?). J’espère que Nintendo nous prépare vraiment une Révolution avec sa future console.

LES LICENCES : LE GRAND POISON DU JEU VIDEO

Aujourd’hui, s’il y a bien quelque chose qui paralyse l’industrie, ce sont bien les licences. Les développeurs prennent de moins en moins de risques, et misent tout sur les valeurs sûres pour gagner un maximum d’argent. De ce fait, la création devient très limitée.

Il faut voir les choses en face, vous pensez vraiment que le futur Zelda ou le futur Mario seront meilleurs que les épisodes N64 ? Ces licences ça fait 20 ans que Nintendo les trimbale et je pense qu’on ne peut plus faire beaucoup mieux. Avec OOT, Nintendo a atteint le summum de ce qui peut se faire avec la licence Zelda. Aujourd’hui, on crée des jeux sur un terrain stérile. Vous imaginez, aller au cinéma, et ne voir que des suites en salles ? Il faut absolument que l’utilisation abusive des licences cesse. Je rêve d’un jour où chaque jeu sera original, une œuvre à part.

Ce que les entreprises ne comprennent pas, c’est qu’un jour l’ennui va s’installer chez les joueurs, et ce jour là, ça sera vraiment problématique, car à long terme cette politique va réellement détruire l’industrie.

CONCLUSION (bah oui, il en faut bien une…)

Le jeu vidéo est certainement une forme d’art, mais sous-exploitée. Si le jeu vidéo continue sur sa lancée d’aujourd’hui, ça risque d’être la catastrophe et ça sera un énorme gâchis, il faut qu’il y ait plus d’artistes, plus de créateurs. Le cinéma aussi, à ses débuts fut diabolisé. J’espère que la forme d’art qu’est le jeu vidéo va s’épanouir.


Par Samy
Le 27 mai 2004 | Catégories : Editos

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Samy n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de Joy-Con (qui drift) dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 504 : du 21 au 27 novembre 2022
Le 27 novembre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 503 : du 14 au 20 novembre 2022
Le 20 novembre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 502 : du 7 au 13 novembre 2022
Le 13 novembre 2022, par Gueseuch


Dojo Hebdo 500 : du 24 au 30 octobre 2022
Le 30 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 499 : du 17 au 23 octobre 2022
Le 23 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 498 : du 10 au 16 octobre
Le 16 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 497 : du 3 au 9 octobre 2022
Le 9 octobre 2022, par Gueseuch

Vite vu : Severed Steel (NS)
Le 3 octobre 2022, par Mortal



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s20e05 − Sparks of Bayonetta 3
Le 11 novembre 2022, par Mortal



Émission s20e02 − NDirect + Splatoon 3 !
Le 4 octobre 2022, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal