Putain d'caisse de meeeeeeeeeeeeeeeeeeeerde !

- John Spartan

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s10e04 − Metroid: Samus Returns
Le 10 octobre 2017, par Mortal

Émission s10e03 − SPLATOOOOOOOOOOOOOOOOON (2)
Le 26 septembre 2017, par Mortal

Émission s10e02 − ARMS !
Le 19 septembre 2017, par Mortal



Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !



Paper Mario − Deux pour le prix d’un !
Le 26 avril 2017, par Mortal


Valeureux n°9 − Mighty No. 9 (WiiU)
Le 28 novembre 2016, par Mortal


La HD ou la goutte qui fait déborder le vase

Au fond, c’est Nintendo qui coûte cher à force d’obliger tout le monde à créer deux jeux – un pour Nintendo et un autre pour la concurrence. Pensez-vous vraiment que les jeux coûteront moins cher sans cette HD ?

En ce qui me concerne, Nintendo est de moins en moins le Nintendo que j’ai connu du temps de la SNES et de la N64 – celui qui dominait, qui offrait la console la plus puissante du marché, qui fonçait en avant toute et qui avait les jeux les plus aboutis et complets. La firme prépare sa nouvelle console de salon, la Revolution, et depuis quelques années, la compagnie semble incapable de ne pas susciter la controverse, de provoquer des débats plutôt nuisibles à son image. Une récente décision de la firme nipponne l’enfonce encore un peu plus dans le ridicule et dans la marginalité. Perrin Kaplan, vice-présidente chez Nintendo of America, a annoncé que la Revolution ne supportera pas la haute définition (HD), un mode d’affichage disponible sur les téléviseurs récents. Kaplan poursuit en disant que la Revolution sera puissante, facile d’utilisation et proposera un développement plus facile. Elle affirme que la HD coûtera trop cher pour les consommateurs, comme pour les développeurs et que les jeux peuvent être très beaux et avoir un bon gameplay sans cette HD.

Une partie de ce qu’avance Nintendo est valable. En effet, un jeu peut être très amusant sans haute définition. Mais recentrons le débat sur les points essentiels de cette question.

Quand on parle de haute définition, on ne fait pas vraiment référence au gameplay ou à la facilité d’utilisation et de développement. Ces points sont extérieurs au problème. Le véritable point ici, c’est si cela vaut la peine, commercialement parlant, de rendre sa console compatible HD. Tout porte à croire que oui, surtout quand comme Nintendo, on affirme vouloir rejoindre le maximum de monde, les joueurs comme les non-joueurs.

La situation actuelle

Les développeurs de jeux sont déjà équipés pour produire en HD, ne serait-ce que pour les PC et cela, sans augmentation significative du prix des jeux (qui est inférieur aux prix sur consoles). Or on peut se demander ce qu’il adviendra des éditeurs tiers sur console Nintendo. On sait déjà que la HD sera la norme sur Xbox 360 et PlayStation 3, que les jeux seront développés avec cette option. Voudront-ils s’embêter encore une fois à brider leurs jeux pour ce marché de plus en plus réduit et absurde ? Il est permis d’en douter. Au fond, c’est Nintendo qui coûte cher à force d’obliger tout le monde à créer deux jeux – un pour Nintendo et un autre pour la concurrence. Pensez-vous vraiment que les jeux coûteront moins cher sans cette HD ? Non, l’absence de jeu en ligne sur GameCube ne nous a rien fait économiser. Cela ne nous a pas permis d’acheter plus de jeux et encore moins de meilleurs titres, plus complets en gameplay. À l’image du jeu en ligne qui a pris de plus en plus de place – et du support des éditeurs tiers sur GameCube qui a suivi une courbe inversement proportionnelle, la HD risque encore une fois de faire mal à notre firme préférée.

Le plus absurde dans cette situation, c’est que la Revolution serait probablement capable d’offrir cet affichage HD. Mais encore une fois, la firme coupe au maximum dans ses coûts et préfère économiser maintenant quelques dollars sur chaque machine en supprimant un connecteur alors que l’argent investi pourrait facilement être récupéré sur la vente de câbles par exemple. Elle affirme que cela coûte cher pour le joueur, or ce dernier a le choix de la HD ou non. Nintendo veut supposément le bien de ses fans mais ces derniers n’ont aucun choix ! Comment l’acheteur Nintendo de toujours, le plus fidèle, celui qui a connu la grande époque, celui qui a aujourd’hui entre 18 et 30 ans, celui qui s’équipe en home cinema et en gadgets de tout genre, peut se sentir à l’aise dans cette situation ? Personnellement, j’ai bien du mal à me persuader du bien-fondé d’un tel retrait alors convaincre mon monde… Pour l’acheteur, le prix n’est pas tellement plus élevé. Il paie pour une HDTV s’il le veut bien (ça viendra en temps et en heure de toute façon), il suffit que la console ait une prise compatible et que le jeu ait été développé pour offrir une meilleure résolution. Mais Nintendo joue un rôle paternaliste, affirme savoir ce qui est bon pour nous et n’offre jamais d’alternative à une ligne de conduite bien précise qu’on devrait tous suivre comme des moutons, les mêmes moutons acheteurs de Sony qu’on dénonçait ! On n’a qu’à penser au retrait des prises composantes des GameCube construites après mai 2004. Même le progressive scan, offert sur presque tous les téléviseurs actuels, n’est plus possible ! Le soutien des tiers pour cette option a franchement baissé depuis, malgré les relations publiques de Nintendo qui se voulaient rassurantes sur ce point. Mais le fait est que tout est une question de confiance. Si la firme principale ne soutient pas une technologie, il est difficile pour ses collaborateurs de persévérer contre la décision de la maison mère. Selon Nintendo, on doit brancher sa console de telle façon – et ça ne doit pas changer, révolution ou pas – en utilisant les mêmes prises depuis la NES ! Or évidemment, le jeu vidéo a évolué depuis. Elle essaie de faire croire que les graphismes ont atteint leur apogée quand on sait qu’il sort constamment un nouveau titre qui oblige tout le monde à retravailler ses moteurs de jeux.

L’avenir de la HD

L’intérêt des éditeurs pour la HD est grandissant car ils voient bien que c’est un tout nouveau marché qui a bien plus d’avenir que les téléviseurs ordinaires. En ce sens, les HDTV sont maintenant la norme dans toute l’Asie. Et en Amérique, c’est un marché en pleine croissance qui remplacera à terme toute les télévisions, comme le DVD achève les cassettes VHS en ce moment. Selon la Consumer Electronics Association, un organisme de consommateurs américains, il y a déjà 12,5 % des foyers qui ont un ensemble HDTV. Ce chiffre va plus que doubler pour les fêtes à venir et atteindre 30%. La Revolution fêtera à peine son premier anniversaire qu’un américain sur deux aura une HDTV. La console sera à son rythme de croisière en 2008, alors que près de 70% des consommateurs auront un téléviseur non compatible !

Si on prend un échantillon plus près du marché des joueurs, IGN a mené une étude qui est encore plus concluante. 30% de son lectorat possède une HDTV, 10% s’en procurera une d’ici un an, 15% d’ici deux ans et 11% d’ici trois ans. Seulement 16% affirment ne pas en vouloir. Pire que cela, la transmission d’ondes télé en analogique cessera le 31 décembre 2008 pour les États-Unis. D’ici là, ce seront des millions de téléviseurs qui seront remplacés. De plus, on sait que le pouvoir d’achat des jeunes et des joueurs est grandissant, que ces derniers sont au courant des technologies et de ce qu’elles apportent. On peut être certain qu’une telle croissance n’est pas due à une mode, que ces gens-là voudront profiter de leur nouvel achat. En clair, en refusant la HD, Nintendo mise sur un marché qui rétrécit de jour en jour.

Le fait est qu’on est en affaires et qu’on doit penser au bien être de l’entreprise avant tout, de façon à ce qu’elle fasse un maximum d’argent et qu’elle puisse investir d’avantage dans ses jeux. Or encore une fois, Nintendo fait preuve de vision à court terme et ne prévoit rien. La compagnie s’obstine à couper au maximum dans ses coûts de production et ce, en se foutant allègrement de la gueule de son public. On n’a qu’à penser aux rééditions à outrance de ses classiques au prix fort, au refus de soutenir le jeu en ligne (même de l’offrir en option aux éditeurs tiers qui développaient déjà du online pour la concurrence), de fournir un lecteur DVD dans sa console, à la décision de retirer les prises composantes du GameCube pour économiser quelques sous sur le dos des joueurs. Mais posons-nous encore une fois la question : « Le prix inférieur du GameCube a-t-il vraiment aidé la cause de Nintendo ? ». Non, les joueurs s’en foutent complètement. Ils connaissent la technologie, savent qu’on en a pour ce qu’on est prêt à payer et ils ne veulent surtout pas qu’on les prenne pour des cons. Maintenant que Nintendo est acculé au pied du mur par la concurrence, elle n’a plus le choix et change allègrement son discours. La Revolution aura un lecteur DVD (strictement inutile si on veut offrir « que du jeu » et sans effet sur le marché en 2006 puisque tout le monde en a un) et du online (supposément non-rentable alors qu’en fait c’est surtout une question d’absence de volonté d’investissement). Il faut se rendre compte que Nintendo n’avance que si on lui donne un coup de pied au c.. ! Mais le plus triste là-dedans, c’est que la firme n’a plus le rôle de leader technologique comme ce fut le cas au temps de la NES, de la SNES et de la N64. Elle n’avance plus et se contente de suivre. Aurions-nous eu une Nintendo DS sans la PSP ? Rien n’est moins sûr. Les exemples du online et du lecteur DVD appuient également cet état de fait.

Technologie ou innovation ? Pourquoi pas les deux !

Autre question sous-jacente à cette décision de Nintendo : « La technologie est-elle l’ennemie de la créativité ? » Nintendo essaie de nous faire croire que oui mais c’est un discours qui tient de moins en moins la route. En quoi la HD nuirait à la créativité des développeurs ? Ils pourront offrir des détails comme jamais, rendre complètement justice aux dessinateurs, aux concepteurs de niveaux et aux créateurs comme Miyamoto qui pourront offrir un monde plus éclatant, plus brillant et détaillé, avec une meilleure lisibilité. La Revolution offrira apparement une manette complètement différente qui renouvellera le jeu vidéo. Super ! Mais pourquoi en même temps se mettre à dos toute une communauté ? En quoi c’est incompatible avec un affichage optimal ? Avec Nintendo, on a toujours le beurre ou le pain, jamais les deux. Permettez-moi de dire que ce n’est pas très vendeur. Un producteur doit offrir ce qu’il y a de mieux parce sinon, son consommateur ira voir ailleurs, à moins que ce dernier lui voue un culte. L’avenir est là. Veut-on vraiment d’une Revolution où Nintendo sera seul avec ses éditeurs seconde partie et ses fans les plus loyaux ? Plusieurs d’entre eux aiment bien les licences Nintendo mais avant tout, ils veulent du choix et il n’est pas certain qu’ils vont en plus renoncer à une HDTV pour investir dans une Revolution avec le prochain Mario.

En conclusion, je me permets de tracer le parallèle avec la vitesse d’une connexion Internet. À la base, sur un 56k comme sur un DSL, on profite du même service. Mais étant moi-même passé au haut débit, je ne reviendrai plus en arrière pour tout l’or du monde. C’est un confort inouï de navigation. Il en va de même avec la HD car les consommateurs comme les développeurs seront moins limités. Soyez certains que dès que je pourrai m’acheter une HDTV, je sauterai sur l’occasion. J’ai vu la différence et elle est remarquable. La clarté, la quantité de détails supplémentaires et la précision ainsi que la stabilité de l’image sont largement supérieures. J’adore toujours Nintendo et mon souhait le plus cher, c’est de pouvoir continuer à en profiter et ce, de la manière la plus optimale. Mais s’il vous plait Monsieur Iwata, n’abusez pas de mon amour pour vos jeux !



Partagez !

Twitter Facebook Google+ e-mail Delicious Digg Reddit Stumble Upon

Réagissez !

Envoyez-nous un commentaire ! Crachez votre venin ! Oh oui ! On aime ça !

Par Martinus
Le 1 juillet 2005 | Catégories : Editos

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Martinus n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigé avec nos petits doigts potelés

Les Mario à la con : Punch Ball Mario Bros.
Le 19 octobre 2017, par Tardigrade

Dojo Hebdo 237 : du 9 au 15 octobre 2017
Le 15 octobre 2017, par Gueseuch

L’histoire des Nintendo World Championships
Le 10 octobre 2017, par Tardigrade

Dojo Hebdo 236 : du 2 au 8 octobre 2017
Le 8 octobre 2017, par Gueseuch


Les Archives de Cranky – L’histoire de Picross
Le 30 septembre 2017, par Tardigrade

Dojo Hebdo 234 : du 18 au 24 septembre 2017
Le 24 septembre 2017, par Gueseuch

Le VS. System de Nintendo
Le 19 septembre 2017, par Tardigrade

Dojo Hebdo 233 : du 11 au 17 septembre 2017
Le 17 septembre 2017, par Gueseuch



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s10e04 − Metroid: Samus Returns
Le 10 octobre 2017, par Mortal

Émission s10e03 − SPLATOOOOOOOOOOOOOOOOON (2)
Le 26 septembre 2017, par Mortal

Émission s10e02 − ARMS !
Le 19 septembre 2017, par Mortal



Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !



Paper Mario − Deux pour le prix d’un !
Le 26 avril 2017, par Mortal


Valeureux n°9 − Mighty No. 9 (WiiU)
Le 28 novembre 2016, par Mortal