Vaut mieux une petite chaque jour qu'une grosse tout les 6 mois.

- Gné, à propos des news de Smash Bros. Ou d'autre chose...

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s16e01 − C’est la reprise !!
Le 6 octobre 2020, par Mortal

Émission s15e10 − Final !!
Le 1 juillet 2020, par Mortal

Émission s15e09 − Metroidvania
Le 21 juin 2020, par Mortal



Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Hyrule Historia, mauvaise relecture typographique

Cet article a été publié pour la première fois sur mon machin en ligne. La réédition du bouquin Hyrule Historia est prévue pour aujourd’hui, le 4 juin 2014. Vu la consensualité de l’internet moderne autour de la première édition (très vite en rupture), ça me paraissait un peu redondant de faire un énième article pour encenser l’ouvrage, d’autant qu’il est perfectible… sous l’angle du respect typographique (« du respect typographique en mode nazi », vous dirait Cyrare). C’est donc sous cet aspect unique qui est abordé ici. Si tu trouves ça étonnant, ton cerveau a un paragraphe de retard : un gros indice caché dans le titre de l’article aurait dû te mettre sur la voie.

En 2010, je publiais Une histoire de mauvaise régionalisation, un article qui explique les imperfections typographiques auxquelles un jeu vidéo peut être confronté lors de son passage d’une langue vers une autre. J’y écrivais notamment ceci :

« Livres, articles de journaux, publicités (à la télé, dans la rue, le métro, le journal), affiches, courriers, sous-titres de film, pochettes de disques, panneaux routiers… La langue française écrite est partout, partout, et s’il est des domaines (l’édition notamment, ouf) où la typographie est préservée, certains cas sont juste désolants. […] On l’a dit plus tôt, dans le fond, on peut largement vivre sans faire de zèle typographique mais, particulièrement dans le domaine artistique, si les créatifs (graphistes, publicitaires, rédacteurs…) ne montrent pas la voie au travers de la multitude de textes qu’ils nous balancent, qui va le faire (vu que l’école ne le fait pas) ? »

Comme beaucoup d’adeptes du garçonnet muet en tunique verte qu’est Link, j’étais ravi d’apprendre la sortie d’une version traduite en français de Hyrule Historia aux éditions Soleil , livre encyclopédique regroupant des tonnes d’illustrations et informations sur The Legend of Zelda, une des séries phares de Nintendo. Aux dire des gens qui sont au plus proche du projet, celui-ci fut une longue aventure (comme chaque Zelda). Je vous recommande à ce sujet les intéressantes entrevues avec Joanna Ardaillon et Florent Gorges, menées par Puissance-Zelda, qui expliquent peut-être un certain manque de finition en raison des exigences de Nintendo of America qu’on imagine chronophages.

Je n’ai pas lu le livre et ne le ferai pas avant d’avoir bouclé tous les jeux qui y sont mentionnés. Je ne m’étalerai donc pas sur le fond ni sur la robustesse et la finition exemplaires de l’objet, mais sur certains choix typographiques ou d’adaptation que je trouve douteux. Ceux-là n’entraveront pas le plaisir de lecture et restent plutôt minoritaires dans les 240 pages de cette encyclopédie ; cependant, comme la citation en début d’article l’indique, dans le milieu de l’édition, on fait généralement un effort. Voici donc un relevé non exhaustif des corrections qui auraient pu être apportées (peut-être dans une réédition future étant donné que le livre est épuisé) dans Hyrule Historia.

Sommaire

La couverture

La première et la quatrième de couverture constituent le premier contact visuel avec un ouvrage. C’est eux qui m’ont décidé à rédiger ce petit article : au premier coup d’œil, j’ai remarqué des soucis de typographie ou de traduction.

Couverture de Hyrule Historia

Sur la première de couverture, la mention « Guide officiel de Nintendo », au-delà du fait que le mot guide est habituellement associé aux livres qui aident le joueur à progresser, serait moins maladroite sans le déterminant de. Dans le cas des guides d’aide Wii et GameCube, la mention en première de couverture est « Guide de stratégie officiel ».

Le sous-titre, lui, est également présenté en lettres capitales : les grandes capitales sont des majuscules, les petites capitales remplacent les caractères normalement en minuscule. Sans les petites capitales, le sous-titre devient « Encyclopédie de the Legend of Zelda ». Or, il aurait fallu choisir entre « Encyclopédie de The Legend of Zelda », avec une majuscule au déterminant anglais the qui aurait confirmé qu’on est face au nom de la saga, et « Encyclopédie de la Légende de Zelda » qui, traduit, ne se réfère non pas au titre de la saga mais à la légende racontée dans les jeux. Là, le lecteur est face à un sous-titre hybride.

Enfin, l’adjectif éditoriale n’aurait pas dû voir sa première lettre mise en majuscule. Dans la mention « Guide officiel », l’adjectif, à juste titre, ne prend pas de majuscule non plus. On devrait donc avoir « Direction éditoriale ».
Dos de couverture de Hyrule Historia

La quatrième de couverture présente pour seule anomalie deux pauvres guillemets droits en lieu et place de la graphie propre aux guillemets français (« Zelda »). Dans le reste de l’ouvrage, les guillemets français sont généralement employés.

Graphie des titres

La très jolie police de caractères d’un nombre conséquent de titres est parfois mise à mal au niveau de l’apostrophe.

L’école de chevalerie (Hyrule Historia – Skyward Sword)

Rien d’incorrect a priori dans le titre « L’école de chevalerie » (p. 22) : par chance, la graphie de la majuscule n’empiète pas sur la ligne inférieure, et l’apostrophe est à la bonne place.

Les élèves de l’école de chevalerie (Hyrule Historia – Skyward Sword)

Cette fois, l’espace avant l’apostrophe est insuffisante. On ne le voit pas sur la photo (c’est en page 24), mais il reste à droite de « chevalerie » suffisamment de place pour décaler l’apostrophe sans tomber dans la marge.

Le Banni et l’Avatar du Néant (Hyrule Historia – Skyward Sword)

On aurait pu déduire du précédent problème présenté que le l minuscule serait systématiquement trop près de l’apostrophe, mais ce n’est pas le cas : il peut aussi être très bien positionné, comme on le remarque dans « l’Avatar ».

L’Arbre géant (Hyrule Historia – Skyward Sword)

Bien que très élégant, l’encombrante majuscule de « L’arbre » déborde sur l’accent de « géant ». Vu que la place disponible sous ce titre (p. 43) doit correspondre à environ six hauteurs de ligne, accroître l’interligne n’empêcherait en rien l’aération de la page. On ne peut non plus expliquer que l’apostrophe soit littéralement collée à la majuscule, dans la mesure où elle ne l’était pas à la page 22 susmentionnée.

Le volcan d’Ordinn (Hyrule Historia – Skyward Sword)

Encore une fois, l’apostrophe est collée à son déterminant.

Les vestiges d’une civilisation ancienne (Hyrule Historia – Skyward Sword)

On trouve en page 65 l’exemple le plus frappant de négligence, avec la majuscule qui colle le l de « civilisation » et déborde en plein milieu du point de son troisième i. Cette fois, l’espace disponible sous le titre est bien plus faible mais permet en augmentant légèrement l’interligne d’éviter que les caractères ne se touchent. On notera contrairement à l’exemple précédent que l’apostrophe ne colle plus ici son déterminant.

L’Histoire d’Hyrule (Hyrule Historia – Skyward Sword)

En page 67, un cas de figure qui théoriquement ne doit pas passer inaperçu à la relecture, puisqu’il s’agit d’une page délimitant une des trois sections du livre. On se trouve donc face à un titre de premier niveau (couverture du livre exclue) où aucune des deux apostrophes n’est épargnée alors que la place disponible autour du titre est, sur cette page, colossale : nous sommes sur la page du livre avec le moins de texte.

En français comme en anglais, on abrège les adjectifs numéraux ordinaux (premier, deuxième, troisième…) en mettant une ou plusieurs lettres en indice au chiffre (1er, 2e, 3e…). Une des erreurs les plus souvent rencontrées – surtout sur des affiches et des courriers – est l’ajout de lettres superflues dans l’indice ; on trouve souvent « 6ème » au lieu de « 6e ». L’emploi d’une abréviation étant destiné à raccourcir un mot, autant le faire de manière aussi efficace, significative et correcte que possible. Dorénavant, chers lecteurs, il conviendra d’adopter une attitude de consternation à chaque fois que vous verrez une affiche blasphématoire envers l’abréviation d’un adjectif numéral ordinal.

En 2011, Nintendo fêtait donc le 25e anniversaire de la plus légendaire de ses créations en publiant notamment Hyrule Historia au Japon, ouvrage qui fait naturellement référence à cet anniversaire.

25e anniversaire (Hyrule Historia)

25e anniversaire (Hyrule Historia)

Le titre et le paragraphe d’introduction de la page 136 du livre, consacrée à quelques objets de collection en rapport avec ce jubilé, respectent la règle évoquée plus tôt. Toutefois, on notera sous le titre l’omission de l’italique sur Ocarina of Time.

25th anniversary (Hyrule Historia)

Sur la même page est mentionnée la console 3DS aux couleurs de The Legend of Zelda. L’abréviation anglaise “25th” est correctement représentée.

25th anniversary (Hyrule Historia)

Toujours en page 136, à quelques centimètres de là, la même abréviation anglaise est erronée : il manque l’indice sur les lettres. Le texte comprend une faute sur « DSiWare » qui doit être écrit en un seul mot, une nouvelle omission d’italique sur A Link to the Past et une imprécision sur les serveurs Nintendo 3DS et DSi : la DSi LL étant une DSi, mais de taille plus importante, la présenter comme sur la photo sous-entend qu’elle est une console différente ; seule la distinction entre la 3DS et la DSi est pertinente.

25e anniversaire (Hyrule Historia)

On retrouve en page 66 l’oubli de l’indice sur l’abréviation ainsi que l’absence d’italique sur les titres The Legend of Zelda et Skyward Sword.

Sauver les apparences

Le jargon vidéoludique, tout comme celui de l’informatique, est emprunt de termes anglais : scrolling, R.P.G., reset, hitbox… Dès lors qu’on pose la question de la transposition linguistique, il convient de faire des choix : doit-on adapter ou non tel mot ou telle notion lorsque le public visé en connaît déjà la signification ? Un cas délicat est celui du mot design. Note : on se penche justement sur ce mot chez NintendojoFR.

Évolution du design des personnages (Hyrule Historia)

Design peut se traduire par conception ou par modèle. Lorsqu’on parle du design d’un personnage (ou de character design, en anglais), on évoque son apparence ou sa représentation. En page 228, à l’exception du titre, les expressions qui renvoient à cette idée dans le paragraphe sous le titre et dans celui en bas à droite sont « apparence physique », « déclinaisons graphiques » et « apparence générale ».

Concevoir Link (Hyrule Historia – Skyward Sword)

En page 8, passons sur une énième omission de l’italique sur un titre de jeu (Twilight Princess) et prenons la phrase « Le design de sa tenue n’a en revanche pas changé ». Passons rapidement sur l’énième omission de l’italique sur un mot anglais (design) ; de toutes façons, il est remplaçable par un des synonymes du paragraphe précédent, comme par exemple modèle ou apparence. Mieux, on pouvait gagner quelques mots en écrivant directement « Sa tenue n’a en revanche pas changé » ou « Sa tenue est en revanche toujours la même ».

Design définitif des boucliers (Hyrule Historia – Skyward Sword)

On retrouve page suivante dans un encart intitulé « Apparence Design définitif des boucliers » le même souci d’adaptation : tantôt design tantôt apparence. Bien entendu, la contrainte de place est cette fois réelle, mais facilement surmontable par une suppression du mot design.

Introduction (Hyrule Historia – Skyward Sword)Je suis sur la page 6 incapable d’expliquer le soulignement du texte. En bas de page, on trouve une nomenclature des commentaires, qui indique pour des citations (dont celle de Kobayashi deux photos plus haut) quel rôle dans la création du jeu exerce la personne citée : D pour director (directeur), P pour planner (planificateur) et De pour designer (concepteur). En contexte, comme vont le montrer les deux photos suivantes, l’anglais alourdit la lecture.

Histoire d’Hyrule de Shigeru Miyamoto (Hyrule Historia)

On notera plusieurs types d’erreurs dans ce tableau en page 3. En bleu à gauche, l’absence de deux-points (« : ») entre The Legend of Zelda et la dénomination de l’épisode. On rencontre habituellement The Legend of Zelda: Link’s Awakening, par exemple. En bleu à droite, le titre de Shigeru Miyamoto en anglais, tel qu’indiqué dans les génériques des jeux. En rouge, quelques fautes en partie déjà connues : la Super Nintendo a été abrégée « SNIN » plutôt que « S.NES », GameCube a été écrit en deux mots au lieu d’un, tout comme DSiWare, et il manque l’indice à l’abréviation 25th.

Après 25 ans de The Legend of Zelda (Hyrule Historia)

En page 2, on remarque le ridicule dans la conservation de l’anglais pour le titre de Miyamoto là où « Producteur général » aurait été plus approprié que “General Producer” (idem pour « Directeur général de Nintendo E.A.D. »). Concernant Kyoto, sans se plonger dans la transcription du japonais, il est important de savoir qu’il existe différentes méthodes et différentes écoles, dont certaines prônant l’utilisation d’un macron ou d’un accent circonflexe pour indiquer une voyelle longue. Ces méthodes sont surtout intéressantes et pertinentes dans le cadre de l’apprentissage du japonais, mais une fois sorti de ces cas spécifiques, on appliquera les recommandations officielles et écrira « Kyoto ». Quant à Super Mario Bros., le mot Bros. étant l’abréviation de Brothers, il se termine très logiquement par un point, mais comme il s’agit de la fin de la phrase, un second point a été ajouté, à tort puisqu’un seul point suffit dans ce cas. Dans le dernier paragraphe, on notera l’italique tout à fait approprié pour un mot étranger (feeling).

Alinéas et alignements

Dans Hyrule Historia, on trouve des paragraphes avec le texte aligné à gauche, d’autres avec le texte justifié ; certains présentent un alinéa, d’autres pas. Là encore, un manque d’uniformisation est à déplorer. Attention, il existe évidemment des contextes où la justification du texte peut primer sur le choix d’un alignement à gauche, mais aucune règle autre que l’arbitraire ne semble se dégager du livre. Même constat pour l’alinéa. Je pense que certaines parties du livre n’ont simplement pas bénéficié de la même attention que d’autres.

Finalement, pour clore ce tour d’horizon des déplorables sacrilèges pour la plupart typographiques de Hyrule Historia, rappelons que ceux-ci ne nuisent heureusement pas au plaisir de lecture et ajoutons que la planète regrette que le livre ait été imprimé en Chine (sans plus de précision), et probablement pas sur du papier provenant de forêts gérées durablement.


Par meduz'
Le 3 juin 2014 | Catégories : Articles, Editos

Je suis en train de nettoyer les toilettes du Dojobar, un mec bourré en a mis partout !
Voir les articles de meduz'

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Horace : le monde à l’envers
Le 18 octobre 2020, par Gallaxys

Dojo Hebdo 394 : du 12 au 18 octobre 2020
Le 18 octobre 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 393 : du 5 au 11 octobre 2020
Le 11 octobre 2020, par Gueseuch



Dojo Hebdo 391 : du 21 au 27 septembre 2020
Le 27 septembre 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 390 : du 14 au 20 septembre 2020
Le 20 septembre 2020, par Gueseuch

Nintendo Direct Mini : Partner Showcase 17/09/2019
Le 17 septembre 2020, par Gallaxys

Dojo Hebdo 389 : du 7 au 13 septembre 2020
Le 13 septembre 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 388 : du 31 août au 6 septembre 2020
Le 6 septembre 2020, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s16e01 − C’est la reprise !!
Le 6 octobre 2020, par Mortal

Émission s15e10 − Final !!
Le 1 juillet 2020, par Mortal

Émission s15e09 − Metroidvania
Le 21 juin 2020, par Mortal



Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal