En parlant d'interface, a propos des ports in/out du systeme digestif, autant le port in a kiffé sa life le combo quick/kebab de ce week-end, autant le out me fait un conflit materiel là

- gné, fan d'Imossel

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s10e08 − Les Mario 3D
Le 7 novembre 2017, par Mortal

Émission s10e07 − Fire Emblem Warriors
Le 1 novembre 2017, par Mortal




Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !



Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal



Compte-rendu de l’évènement Switch au Grand Palais

Nous reviendrons en détail sur tous les jeux présentés et sur les différents accessoires de la Switch dans le prochain Dojobar. En attendant, voici de quoi vous donner l’eau à la bouche…

Paris, 9h20. Après avoir balancé un dernier gazouillis, je m’affaire autour du Grand Palais pour essayer de trouver l’entrée de l’évènement Nintendo dédié à la Switch. Le bâtiment est grand et rien n’est indiqué bien évidemment.

Après avoir fait le tour pratiquement complet du bâtiment principal, je tombe sur une grosse bande de nerds, dans une file d’attente qui semble déjà bien bien longue. En posant deux ou trois questions aux personnes qui m’entourent, je confirme d’abord que je suis dans la bonne queue et ensuite qu’il y a au moins 150 personnes devant moi. Les premiers font apparemment le pied de grue depuis 8h le matin… L’abnégation de certains fans pour Nintendo au détriment de leur bien-être physique, de leur santé et surtout de leur sommeil, continue de m’impressionner encore aujourd’hui.

Alors que je n’aperçois même pas l’entrée de l’évènement, la longue file d’attente continue de s’agrandir derrière moi. Il fallait s’y attendre : Nintendo a ratissé large avec les invitations et les gens ont répondu présent.

Plus de doute possible, c’est bien là…

Vers 9h45, P@B me rejoint, suivi quelques minutes plus tard de Drothgar et d’Olbius. Nous commençons progressivement à avancer vers l’entrée. Une fois que les chiens ont reniflé nos sacs, nos fions et que 3 vigiles m’ont tripoté les tétons et les fesses, nous pouvons enfin pénétrer dans une gigantesque salle et nous précipiter vers les premiers stands.

Du neuf et du vieux

Chez Tendo, on ne rigole pas sur les moyens !

L’évènement est clairement à destination du grand public : Nintendo veut que nous comprenions très rapidement ce qu’est la Switch, impossible de rentrer dans la salle, sans passer à côté de la vitrine explicative avec les différentes configurations de la machine.

Vous avez dit Switch ?

La salle est organisée en 3 grandes parties : la première est dédiée à The Legend of Zelda: Breath of the Wild et ARMS ; la seconde propose de jouer à 8 sur 8 Switch en réseau local à Splatoon 2 sur un premier stand ou à Mario Kart 8 Deluxe juste en face. Pour séparer ces deux premières parties, 6 mini-jeux de 1, 2, Switch sont à disposition dans de toutes petites guérites.

Nintendo montre une nouvelle fois son respect énorme des éditeurs tiers, en les parquant dans le fond de la salle, juste à côté d’une statue géante de Mario devant laquelle on peut se faire photographier et en face de Snipperclips.

Et en plus, c’est compliqué d’y accéder

Démonstration de force

Pendant que Drothgar et Olbius commencent à faire la queue pour Zelda, P@B et moi-même nous dirigeons vers les stands les moins occupés histoire de rentabiliser les 4h de l’évènement et la palpation testiculaire obligatoire à l’entrée. Le premier contact avec les JoyCon se fait donc sur ARMS. On en profite évidemment pour soupeser et même peser : le droit fait 3g de plus que le gauche. C’est parfaitement naturel, il paraît… On avait prévenu : journalisme total.

La partie Motion Control des JoyCon fonctionnent vraiment très bien. ARMS le met bien en évidence : décalage à droite, esquive, balancer un coup de poing, tout se fait super naturellement et la réactivité est tellement efficace qu’on ne sent absolument aucun temps de réponse. Ça rend le jeu ultra nerveux et très compétitif. Et le plus important : j’ai défoncé P@B

Tenus à l’horizontal, avec SnippersClips et la plupart des autres jeux du salon, les JoyCon sont moins confortables mais c’est surtout la position des pouces qui est assez étrange : en fonction de si on tient le gauche ou le droit, le stick et les boutons ne sont pas au même endroit. Par contre, ils tiennent étonnament bien en main et on s’y fait finalement très vite.

On enchaîne assez rapidement avec le jeu-démo, le Wii Sports de la Switch, 1, 2, Switch. La proposition est curieuse : jouer à un jeu vidéo, sans regarder un écran, en se concentrant uniquement sur son adversaire. Tous les jeux se jouent en face à face et les démonstrateurs nous incitent systématiquement à nous regarder dans les yeux, sans nous concentrer sur l’écran. Et ça fait un peu chier de l’admettre, mais ça marche. Les jeux sont ultra rapides (jamais plus d’une minute) mais terriblement efficaces. Impossible de garder son sérieux devant les poses ridicules de Copy Dance, difficile de ne pas tenter un bluff débile dans Quick Draw (le duel au pistolet).

P@B qui danse le disco, un des grands moments de Copy Dance !

Saturday night fever

Mais la grosse sensation pour 1, 2, Switch vient de Ball Count qui fait une démonstration hallucinante du HD Rumble. Pour faire simple : oui, ça marche. Le principe est simple lui aussi, on prend le JoyCon en main et on doit deviner le nombre de billes qu’il y a dans la « boîte ». En inclinant le JoyCon, on sent effectivement des chocs, comme si on tenait vraiment une boîte en bois dans la main avec des billes en métal à l’intérieur. L’effet est complètement bluffant. Pour vous dire, à un moment, j’ai approché le JoyCon de mon oreille, pensant bêtement que je pourrais mieux compter les billes dans la boîte en les entendant.

Ultra Street Fighter II nous permet de prendre en main un Pro Controller : la taille est parfaite, le placement des boutons est idéal et les sticks sont super agréables. C’est très probablement la meilleure manette pour jouer à la Switch !

Mais il aura fallu attendre un tout dernier Mario Kart 8 Deluxe pour pouvoir enfin tenir la Switch complète, JoyCon attachés, et jouer avec son écran et pas une télé. La prise en main est un peu étrange, mais la qualité de l’écran fait vite tout oublier : clair, réactif, c’est vraiment le très gros point fort de la console. Difficile de se faire une idée du poids total de la machine par contre : Nintendo nous a tellement fait confiance qu’il a mis chaque Switch de l’évènement dans une ceinture de chasteté sur mesure…

À quant Switch in Paris ?

14h30, les stands commencent à fermer. Impossible d’aller tatanner Drothgar et Olbius sur Splatoon 2, on se fait refouler à l’entrée comme une kaïra devant une boîte parisienne. Il est temps de plier les gaules et de rentrer chez Mémé.

Voilà, maintenant que vous avez bien salivé, rendez-vous Mercredi soir prochain pour tous les détails croustillants



Partagez !

Twitter Facebook Google+ e-mail Delicious Digg Reddit Stumble Upon

Réagissez !

Envoyez-nous un commentaire ! Crachez votre venin ! Oh oui ! On aime ça !

Par Mortal
Le 15 janvier 2017 | Catégories : Editos

En tout cas, moi, si j'étais une fille, je serais facile.
Voir les articles de Mortal

A voir également
Les trucs qu'on a rédigé avec nos petits doigts potelés


Dojo Hebdo 241 : du 6 au 12 novembre 2017
Le 12 novembre 2017, par Gueseuch





Syberia (Switch)
Le 31 octobre 2017, par Mortal

Les Mario à la con : Super Mario Bros. Special
Le 30 octobre 2017, par Tardigrade

Dojo Hebdo 239 : du 23 au 29 octobre 2017
Le 29 octobre 2017, par Gueseuch

Les Mario à la con : Mario Bros. Special
Le 23 octobre 2017, par Tardigrade


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s10e08 − Les Mario 3D
Le 7 novembre 2017, par Mortal

Émission s10e07 − Fire Emblem Warriors
Le 1 novembre 2017, par Mortal




Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !



Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal