Vaut mieux une petite chaque jour qu'une grosse tout les 6 mois.

- Gné, à propos des news de Smash Bros. Ou d'autre chose...

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s20e05 − Sparks of Bayonetta 3
Le 11 novembre 2022, par Mortal



Émission s20e02 − NDirect + Splatoon 3 !
Le 4 octobre 2022, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Charts : Marchés



Japon


Population : environ 127 millions d’habitants

Prix moyen d’un jeu sur console de salon : 7000 ¥

Prix moyen d’un jeu sur console portable : 5000 ¥

Parution des tops : hebdomadaire

Instituts : Media Create, Famitsu, Dengeki

Leader software : Nintendo

Territoire de base du jeu vidéo actuel, le Japon reste aux yeux de la plupart des éditeurs japonais le marché principal. Les goûts y sont très chauvins, et consoles comme jeux occidentaux sont rarement acceptés : FPS et autres jeux de sport américains ne marchent pas du tout, ne parlons même pas de la X-Box. Il subsiste toutefois quelques rares exceptions, comme Grand Theft Auto, distribué au Japon par Capcom, dont le volet Vice City a dépassé les 400 000 exemplaires, phénoménale pour un titre pourtant purement occidental. Le genre le plus vendeur reste le RPG, qui trône généralement en tête des charts, à commencer par les deux sagas mères de Square-Enix que sont Final Fantasy et Dragon Quest, chaque nouvel "vrai" épisode atteint sans trop de difficulté le double million, faire le triple million est même devenu la moindre des choses pour un Dragon Quest. Mais outre ces deux sagas et leurs impressionnants cartons, la franchise la plus vendeuse reste les Pokémon avec plus de 5 million d’exemplaire pour le duo Rubis & Saphir, les deux premiers volet, Rouge & Bleu ont fait en leur temps 10 millions, ce qui constitue le record historique de vente de jeux vidéo au Japon, toutes consoles confondus.

Au-delà des RPG il reste de nombreuses sagas habitués au mythique million d’exemplaire, tel la série de beat them all Dynasty Warriors, ou encore le jeu de foot Winning Eleven connu sous le nom de Pro Evolution Soccer en Europe. Conséquence de la culture local, les adaptations de mangas en jeux vidéo sont également une valeurs sûr, principalement les Dragon Ball, avec quelques séries plus récentes comme Naruto et One Piece. Mais le Japon c’est aussi le culte de l’étrange, c’est sans conteste le marché où les jeux ayant pour nous aucun potentiel vendeur mais doté d’un concept novateur (et le plus souvent idiot) peuvent le mieux marcher. Des jeux comme Wario Ware ou Katamary Damacy sur PS2 (un jeu où l’on dirige une boule qui s’accroche à n’importe quel objets) peuvent marcher. C’est un marché où le grand public reste un minimum bien informé, des magazine comme Famitsu, hebdomadaires, sont tirés à plus de 200 000 exemplaires un jeu exceptionnellement bon est ainsi certain de se vendre au moins convenablement. Les goûts des japonais toucheront également les jeux de robots (Gundam essentiellement) qui restent aujourd’hui encore à la mode. Les japonais gardent toujours se goût si particulier que nous avons du mal à comprendre, avec des jeux comme Dherby Stellion (simulation de course hippique) qui réalisent d’excellents scores.

Le marché japonais n’en reste pas moins en crise depuis cette génération. Les Final Fantasy, Dragon Quest et Pokémon bien que réalisant toujours des ventes gargantuesques, se vendent moins bien qu’auparavant et dans l’ensemble, un titre a moins de chance de faire un bon score qu’autrefois, alors que les développements deviennent de plus en plus coûteux. Les fans de jeux vidéo sont toujours aussi nombreux et toujours aussi fous, mais l’intérêt du grand public est de moins en moins prononcé, exceptés quelques chanceuses exceptions, la plupart des titres font les ¾ de leur score final sur les trois premiers jours de commercialisation, l’effet du bouche-à-oreille ayant une impacte constamment amoindri. A titre de comparaison, 32 jeux ont dépassé le million sur PlayStation, contre 14 jeux sur PlayStation 2. Les éditeurs prennent alors de moins en moins de risques et usent de dérivés et remixes, à commencer par Nintendo et son Mario décliné en toutes sortes de genres, ainsi que la saga des Mario Advance ou des Famicom Mini uniquement composés de rééditions, réalisant pourtant d’incroyables ventes. La mode est également aux cross-over, avec des œuvres comme Super Robot Taisen, Super Smash Bros. Melee ou encore le prochain Namco x Capcom sur PS2, qui réunit les personnages et univers de toutes les grandes sagas des deux éditeurs japonais.

Etats-Unis


Population : environ 290 millions d’habitants

Prix moyen d’un jeu sur console de salon : 50 US$

Prix moyen d’un jeu sur console portable : 30 US$

Parution des tops : mensuel

Institut : NPD

Leader software : Electronic Arts

Actuellement reconnu comme le plus gros marché mondial, les Etats-Unis sont devenus le berceau du jeu vidéo occidental. Les Super Mario, Legend of Zelda et autre Mario Kart ne sont désormais plus les franchises les plus vendeuse, ce poste est très largement occupé par la série des GTA, totalisant en 3 volet plus de 17 millions d’exemplaires vendus uniquement sur le territoire américain, avec la forte concurrence d’Halo sur X-Box, dont chacun des volets ont dépassés les 4 millions d’exemplaires. Le FPS est devenu, depuis l’évènement Goldeneye un genre à la mode même sur console, et à les licences sont particulièrement vendeuses, essentiellement pour des blockbusters comme Spiderman ou Matrix. Aussi, c’est assurément Electronic Arts qui maîtrise – largement – le marché. Ses jeux de sports, à commencer par les Madden NFL cartonnent, sans oublier ses autres franchises fétiches, comme les Need for Speed, atteignant avec aisance le million d’exemplaire.

Le marché US n’oublie toutefois pas les œuvres japonaises et les grosses pointures Nintendo, Square-Enix, Capcom ou Sony persistent à bien se vendre, mais subissent désormais la lourde concurrence des développeurs et éditeurs occidentaux, prenant de plus en plus d’importance. Sans oublier les Pokémon qui font ici aussi des scores époustouflants. Avec plus de 75 millions de consoles de cette génération vendus, le marché américain est sans conteste celui en meilleure forme.

France


Population : environ 62 millions d’habitants

Prix moyen d’un jeu sur console de salon : 60 €

Prix moyen d’un jeu sur console portable : 40 €

Parution des tops : hebdomadaire (sans chiffres)

Institut : Gfk

Leader software : Electronic Arts

Le France reste très similaire aux Etats-Unis dans le domaine vidéoludique, comme à peu prés tout l’occident. Reste toutefois que si Sony est toujours le leader loin devant avec sa PS2, la GameCube est tout de même une réussite, bien plus que la Nintendo 64 en son temps, et bien plus que l’actuelle X-Box. C’est d’ailleurs un des rares pays occidental où la GameCube se vend mieux que la X-Box. De même, Electronic Arts domine également les tops, accompagné bien évidemment des Grand Theft Auto qui de toute manière persistent à cartonner dans le moindre pays occidental. Mais, à la différence du marché américain et à l’image des pays européens, si Madden NFL ne marche pas le moins du monde, ce sont les jeux de football qui forcément cartonnent, avec, depuis quelques temps déjà, Pro Evolution Soccer qui vole la vedette à FIFA dans les charts. La France reste aussi un pays qui a un minimum de goût, c’est par exemple un des pays occidentaux où des jeux comme Tales of Symphonia ont le mieux marché.

Royaume-Uni


Population : environ 59 millions d’habitants

Prix moyen des jeux sur console de salon : 30 £

Prix moyen des jeux sur console portable : 25 £

Parution des tops : hebdomadaire (sans chiffres)

Institut : ELSPA

Leader software : Electronic Arts

Réputé pour son mauvais goût, le marché anglais montre souvent quelques énormités traîner en haut des charts. Sorte de mélange entre le marché américain et le marché français, on y retrouve également des titres comme Need for Speed, GTA et Pro Evolution Soccer dominer le reste des tops avec un ensemble très PS2. Patrie anti-Nintendo par excellence, seule les plus grosses bombes GameCube parviennent à se vendre, des titres comme Donkey Konga ou Zelda Four Swords Adventure faisant uniquement une brève apparition tout en bas du tableau. Pour couronner le tout, l’ELSPA, institut qui s’occupe des tops anglais, cumule les ventes des plusieurs versions pour les titres multi plate-forme, on se retrouve donc avec des tops de piètre qualité…


Par The_lascar
Le 15 décembre 1998 | Catégories : Editos

Moi j'aime pas les citations ! :grognon:
Voir les articles de The_lascar

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 504 : du 21 au 27 novembre 2022
Le 27 novembre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 503 : du 14 au 20 novembre 2022
Le 20 novembre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 502 : du 7 au 13 novembre 2022
Le 13 novembre 2022, par Gueseuch


Dojo Hebdo 500 : du 24 au 30 octobre 2022
Le 30 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 499 : du 17 au 23 octobre 2022
Le 23 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 498 : du 10 au 16 octobre
Le 16 octobre 2022, par Gueseuch

Dojo Hebdo 497 : du 3 au 9 octobre 2022
Le 9 octobre 2022, par Gueseuch

Vite vu : Severed Steel (NS)
Le 3 octobre 2022, par Mortal



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s20e05 − Sparks of Bayonetta 3
Le 11 novembre 2022, par Mortal



Émission s20e02 − NDirect + Splatoon 3 !
Le 4 octobre 2022, par Mortal


Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal