En parlant d'interface, a propos des ports in/out du systeme digestif, autant le port in a kiffé sa life le combo quick/kebab de ce week-end, autant le out me fait un conflit materiel là

- gné, fan d'Imossel

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Wipeout 64 (N64)

Analyse de Wipeout 64

Cela faisait bizarre à dire : Wipeout 64. Le jeu fétiche des propriétaires de Playstation avait finalement sauté dans le wagon du concurrent numéro un… Est-ce que Psygnosis a su maintenir le calibre de l’un de ses plus gros canons ?

Déjà en allumant mon N64, j’avais reçu une bonne partie de la réponse. Psygnosis n’a pas déroger à sa réputation. Wipeout 64 conserve le même style futuriste – techno qui l’a rendu si populaire auprès des groupies de Sony. Comment aurais-je pu en douter ? La question ne s’est jamais vraiment posée. Tout de même, je n’aurais jamais cru que je ferais cette revue un jour. Psygnosis s’est occupé du développement du logiciel pendant que Midway s’est assuré de le publier (Psygnosis appartient toujours à Sony.)

Psygnosis, avec son attitude rebelle, s’est totalement démarquée du flot de non – originalité qui déferle sur le marché en ce moment. Plusieurs personnes étaient sceptiques à l’annonce de l’ambitieux projet. La version 64 Bits de Wipeout allait-elle avoir une bonne trame sonore ? Est-ce qu’elle sera un simple port rushé de son cousin 32 Bits ? N’ayez craintes, je suis heureux de vous annoncer qu’il porte fièrement le flambeau de ses prédécesseurs.

Graphismes

Je dois vous dire que je ne m’attendais pas à ce que Wipeout soit une révolution côté esthétique. Les ports PSX – N64 ont rarement eu des félicitations pour la qualité de leurs graphiques. Ils étaient trop souvent embrouillés, carré et fades à coté de ceux créés spécialement pour la "Dream machine. " Heureusement pour nous, Wipeout 64 a des effets graphiques surprenants et du moins excitant. L’attention est portée aux petits détails. Contrairement à F-Zero X, où l’emphase était plus du côté de l’animation hyper – rapide (60 fps par secondes), Psygnosis a décidée de mettre un arrière-plan vivant et colorié. Les effets de lumière sont spectaculaires. Les pistes sont bien désignées et toujours intéressantes. Il n’y a pas de pixelisation ni d’embrouillement de couleurs. Bien que les graphiques soient meilleurs qu’au PSX, les explosions sont terribles, les objets apparaissent aussi d’une façon assez soudaine (pop up) et en mode multi-joueurs, c’est à peine si je peux remarquer mon véhicule sur ma petite télévision. C’est de loin ma plus grande plainte ; à cause du nombre de détails, en mode multi-joueurs j’ai beaucoup de difficulté à suivre l’action et c’est frustrant. J’ai joué à trois et c’était par moments infernal. J’imagine ce que ce doit être à quatre personnes.

L’animation fonctionne à merveille. En faits, on a l’impression d’aller plus vite avec W64 qu’avec F-Zero X. Étant donné qu’il y a plus de détails dans l’arrière-plan, on jurerait que l’on va à une vitesse surpassant celle du jeu de courses de Nintendo. Psygnosis a probablement recherché à produire cela. Bravo Psygnosis !

Audio

Avec des musiques de Fluke et de Propellerheads, W64 a tout à gagné. Wipeout au PSX avait bien Prodigy et Chemical Brothers, mais il avait un atout de taille : les DC ! Honnêtement, je trouve la musique très correcte, ni ennuyeuse ni répétitive. Ce n’est pas comme si on avait la qualité digitale, mais c’est digérable. J’aimerais tellement qu’un jour, un jeu aie des chansons de Madonna (j’ai le droit de rêver !)

Pour ce qui est des effets sonores, j’ai à féliciter une fois de plus Psygnosis. Ils sont variés et ils recréent bien l’atmosphère recherchée.

Maniabilité

Ceux qui ont déjà joué aux versions précédentes (soit PSX et PC) savent que Wipeout est totalement un jeu de gameplay. Comme tous autres jeux de courses, vous êtes aux commandes d’un véhicule quelconque et vous faites votre chemin tant bien que mal sur un sentier plus ou moins sinueux. Vous avez aussi le choix parmi une panoplie de vaisseaux ayant chacun leurs forces et leurs faiblesses. Wipeout ne contient pas autant de pistes que F-Zero X, mais ils sont du moins toutes aussi intéressantes. Ce qui diffère des jeux habituels, W64 est dans un univers technologique des années 3000. Les véhicules volent littéralement au-dessus de la piste. Ils vont à une vitesse se rapprochant plus de celle des avions que d’une automobile. De plus, il est possible (et recommandé) d’utiliser des armes tels que des missiles, des mines, etc. Vraiment tout y est pour désintégrer votre adversaire à l’état de poussières cosmiques.

Ceux qui trouvaient que le contrôle de Wipeout au PSX était aussi facile à maîtriser que de faire passer un fil par le chah d’une aiguille, réjouissez-vous ! Grâce au joystick du N64, le contrôle répond parfaitement. Psygnosis a utilisé la manette du N64 d’une façon très intelligente.

Il y a plusieurs modes disponibles afin d’étancher votre soif de qualité. Il y un Time Trial, Weapons et Race. Le mode Weapons consiste à détruire le chef de la bande tandis que Race demande que vous finissiez au moins troisième pour poursuivre votre quête. Vous serez récompenser à la fin de chaques modes avec quelques nouvelles pistes et armes. Si vous voulez prendre une piste précise, vous pouvez toujours choisir les modes Time Trial et Single Race. Le mode multi-joueurs peut être amusant si et seulement si vous avez une grande télévision. Comme je l’ai dit plutôt, ce mode ne m’a pas tout à fait plu. D’après moi Mario Kart 64 a un meilleur mode multi-joueurs.

En bref…

Selon moi, Midway a fait un mouvement des plus intelligents en s’assurant les droits de Wipeout 64. Le jeu a établi le standard en ce qui concerne les jeux de courses au N64. Il est de loin le meilleur jeu de course sur la console et je crois qu’il sera un excellent vendeur. À louer au minimum.

Les plus

Les moins

La note

7/10


Par Carl_Pruneau
Le 9 février 1999 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Carl_Pruneau n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 413 : du 22 au 28 février 2021
Le 28 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal