méchant boum boum gagné

- Mortal résumant le scénario de Kid Icarus: Uprising

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Wario Ware Touched ! (NDS)

Analyse de Wario Ware Touched !

Expérience unique, Wario Ware, Inc. avait imposé un concept particulier qui réside dans la répétition de près de 200 mini-jeux idiots et ultracourts. Après un interlude grand luxe avec Wario Ware Twisted !, également sur GBA, on se retrouve cette fois-ci avec une version DS. Et là, évidemment, le gameplay change totalement – une fois encore – en exploitant les fonctionnalités de la nouvelle console de Nintendo, fonctionnalités que l’on dirait faites pour ce jeu ! Tranchez, pointez, dessinez, soufflez, tournez : après l’aventure du capteur de mouvements, vous n’avez pas fini d’avoir l’air ridicule dans le métro !

Présentation


A la manière de Mawaru (Wario Ware Twisted !), ce Sawaru (Wario Ware Touched !) propose une présentation mettant clairement en avant la particularité du gameplay du jeu en question. Le logo apparaît sur l’écran supérieur, tandis qu’un peu n’importe quoi vient se promener sur l’écran inférieur : des étoiles apparaissent, peuvent être jetées sur le logo, qui peut aussi être gommé, des nez géants débarquent d’on ne sait où, etc… En clair, un grand n’importe quoi qui vous met tout de suite dans l’ambiance. On note aussi que le logo se forme en étant écrit au stylet, apportant une touche d’originalité dans la présentation de l’éditeur, ce qui n’est pas grand-chose mais fait toujours plaisir.

Graphismes

Du Wario Ware, c’est du Wario Ware, et quelle que soit la puissance de la console, ça ne change pas grand-chose. Le style est toujours le même, en plein dans le flou artistique avec des graphismes expressément ringards et techniquement dépassés, pour instaurer une ambiance totalement réussie.

Audio

Là encore, la bande son est parfaitement dans le ton de la saga : des musiques sorties de nulle part, un thème pour chaque micro-jeu et des bruitages extraordinaires, sans oublier cette habituelle accélération de la musique lorsque le jeu lui-même devient plus rapide, ce qui participe grandement au stress qui ne fait qu’empirer lorsque l’on arrive dans les gros scores. Mention spéciale pour la musique d’Ashley.

Maniabilité


On va une fois de plus profiter de cette catégorie pour s’étendre sur l’aspect particulier du jeu. Le stylet est donc votre "arme" dans ce jeu, parfois aidé de votre souffle, mais pas une seule fois vous n’utiliserez le moindre bouton dans le jeu, si ce n’est le bouton "Start" pour faire pause, ou quelques rares exceptions dans les bonus à débloquer. Le menu utilise l’écran tactile, les minis jeux utilisent l’écran tactile, les gadgets utilisent l’écran tactile, l’aventure utilise l’écran tactile, et même le générique de fin utilise l’écran tactile. Si vous cherchiez le jeu qui a été conçu pour la DS, ne cherchez plus, c’est bien lui, et il faut dire que la maniabilité "touch screen" sied parfaitement au genre : couper des légumes qui tombent de nulle part, botter l’arrière-train d’un canasson pour le faire gagner une course, secouer un mouchoir dans la narine gauche d’un nez que l’on doit faire éternuer, dérouler un rouleau de P.Q, la liste des exemples est longue… Et grâce à ce gameplay particulier, on se retrouve avec une variété incroyable de mouvements à effectuer, surtout face à ses prédécesseurs : ce jeu est tout sauf linéaire.

Durée de vie

Pas de surprise, l’aventure se boucle avec une grande rapidité. Mais là où cela déçoit, c’est dans les bonus à débloquer : Wario Ware Touched ! n’hérite malheureusement pas de la longue quête des capsules de Wario Ware Twisted. On se retrouve donc avec un bon nombre de choses à débloquer, mais se basant sur le même système que le premier Wario Ware (à savoir atteindre un score particulier sur tel niveau pour débloquer quelque chose), et le nombre de bonus à débloquer, bien que largement plus important que pour le premier volet, reste bien en dessous de Twisted. Toutefois, il est indéniable que ce Touched fait plus dans la qualité : les mini-jeux sont plus prenants, et les bonus sont assez sympathiques, il y a donc plus de chances de revenir dessus que pour les bonus Twisted, mais ce dernier avait au moins l’avantage de motiver le joueur à jouer plus longtemps, afin de chercher à le finir à 100 %.

Cliquez Cliquez Cliquez

Mais ce qui fait très tâche dans l’histoire, c’est l’absence du mode multijoueurs, car avec une connexion wi-fi qui permet de jouer à plusieurs sans fil, et la présence de mémoire dans la console permettant de jouer à plusieurs avec une seule cartouche, on espérait se retrouver avec quelques modes multijoueurs similaires à ceux de Wario Ware GameCube. Mais que nenni ! A peine un de ces éternels jeux multi sur une seule console, où chacun possède son écran, sympa mais très répétitif, et peu confortable. On avait pourtant de bons espoirs lorsqu’on a appris qu’Intelligent Systems, le studio responsable du Wario Ware sur GameCube, venait aider les gars de Nintendo R&D dans le développement de ce jeu…

Cliquez Cliquez Cliquez

Enfin, et vu le nombre de jeux flash de qualité que l’on peut trouver sur le Net en se baladant vite fait, il est assez regrettable d’avoir ici un nombre plutôt restreint de mini-jeux (les vrais, ceux qui durent, pas les micro-jeux qui s’enchaînent dans le mode "Aventure"), et ce même s’il reste toujours l’indéniable qualité de la course aux records, toujours de mise avec un jeu comme Wario Ware. Et là, la magie est toujours présente : si vous accrochez, vous risquez fort d’y jouer sacrément longtemps. L’esprit Tetris, quoi.

En bref…


A première vue, Wario Ware Touched ! tient toutes ses promesses, et va même au-delà : le concept habituel de la saga est ici retranscrit à brio, la touche DS en plus. Pas le moindre bouton n’est utilisé tout au long du jeu, et le stylet, parfois accompagné du micro, offre – à la manière de Wario Ware Twisted – une petite révolution dans la saga. Les micro-jeux sont toujours aussi nombreux, les thèmes toujours aussi variés et ridicules, l’ambiance toujours aussi extraordinaire, et l’aventure gagne même en diversité. Mais malheureusement, la durée de vie n’est pas assez améliorée : on se retrouve avec quelques jeux parfaitement réussis à débloquer, ainsi que quelques gadgets inutiles et malgré tout amusants, mais il n’est plus là question de la longue quête des capsules de Twisted !, et ça fait mal au coeur de savoir que l’on a tout débloqué alors qu’il suffit de parcourir un peu le net pour trouver un tas de jeux flash qui seraient tellement jouissifs au stylet ! A cela s’ajoute la déception de l’absence du mode multijoueur, et tout cela laisse à penser que le jeu a sciemment été amputé de parties afin de permettre une future suite… Mais voilà, le gameplay reste intense, et parvient peut-être même à dépasser celui de ses prédécesseurs, et ce Wario Ware constitue le jeu parfait pour découvrir sa DS. Espérons que Nintendo ne fasse pas la même erreur qu’aux States et propose ce titre dès le lancement européen de la machine.

Les plus

+ Actuellement, le jeu incontournable de la DS
+ L’ambiance, toujours aussi réussie
+ Le stylet apporte en profondeur et en diversité
+ L’originalité du titre
+ Une œuvre unique
+ Certains mini-jeux particulièrement accrocheurs

Les moins

– Pas de mode mutijoueurs

– On aurait aimé voir plus de mini-jeux hors de l’aventure…

La note

8/10


Par The_lascar
Le 18 janvier 2005 | Catégories : Analyses

Moi j'aime pas les citations ! :grognon:
Voir les articles de The_lascar

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 404 : du 21 au 27 décembre 2020
Le 27 décembre 2020, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal