Les hommes politiques sont marrants. Encore que je ne pense pas qu'ils nous feront un jour autant marrer qu'ils nous emmerdent.

- Coluche

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Wario Ware, Inc. Mega Microgames (GBA)

Analyse de Wario Ware, Inc. Mega Microgames

Après nous avoir habitué à d’excellents jeux de plate-forme 2D, Wario revient sur Game Boy Advance, mais dans un tout autre registre : celui des Mini-jeux ! Un choix un peu étonnant au premier abord, mais cela dit très original. Mais qu’en est-t-il donc du jeu en lui même ??

Présentation

Wario Ware (appelé Made in Wario au Japon), c’est d’abord un concept novateur et qui ne manque pas d’audace.

On avait déjà vu des tas de jeux ayant la même base (des Mini-jeux à foison), comme la série des Mario Party, mais jamais ils n’avaient été utilisés comme dans Wario Ware, ce qui en fait presque un jeu unique en son genre (vous comprendrez ainsi l’absence d’un "Match Contre" dans cette analyse).

Sous forme de petites histoires avec des intros poilantes (à l’image du jeu en lui-même), vous devrez passer des séries de 10 à 25 Mini-jeux, qui ne durent pas plus de 3 secondes chacun, et qui s’enchaînent à toute vitesse. Archi-stressant. Vous disposez de 4 droits à l’erreur par série, ce qui impose une assez bonne connaissance des jeux. Des Mini-jeux parfois complètement débiles et loufoques, qui reposent avant tout sur le réflexe et le timing. On appréciera les nombreuses références aux autres séries phares de Nintendo (Mario Bros, Metroïd, F-Zero pour ne citer qu’eux…). Au début de chaque jeu, une simple indication apparaît (du genre : "Saute !", "Evite !", "Arrête !", "Fuis !", etc.), et vous n’avez ensuite qu’une demi seconde pour comprendre et ainsi réussir le jeu, ce qui s’avère véritablement stressant, mais terriblement fun !

Cliquez Cliquez Cliquez


Un concept qui sort des sentiers battus donc, et qui, avec ses Mini-jeux qui s’enchaînent à un rythme effréné, a le mérite d’être à la fois novateur, drôle, très speed, mais surtout réellement prenant.

Graphismes

On ne peut pas dire que le jeu soit beau, il repose en effet sur des graphismes basiques, dignes d’une SNES en petite forme, au mieux. Cependant, la lisibilité est excellente, et ne nuit jamais au gameplay (dont je vous parle juste après). De toute façon, et vous l’aurez compris, l’intérêt est ailleurs. Et puis, les Mini-jeux s’enchaînent tellement vite ! ^^’

Audio

La musique qui accompagne les jeux est incroyablement stressante, et fait en grande partie le charme du jeu. Elle lui donne son rythme speed et toujours aussi entraînant.

En bref, un très bon point que cette partie sonore.

Cliquez Cliquez Cliquez

Maniabilité

Parfaite, les Mini-jeux ne réclament jamais plus d’un bouton, et il n’y a vraiment aucun souci à ce niveau. Après tout, nous sommes dans un jeu Nintendo, hein ?! ^^’

A noter aussi, la présence d’un mode « Deux joueurs », jouable avec une seule GBA ! Chaque joueur prend une gâchette, à travers plusieurs Mini-jeux très simples et débiles, mais diablement funs et conviviaux.

Le gameplay frais, simple et novateur de Wario Ware se révèle finalement merveilleux, offrant ainsi un plaisir de jeu de haut standing !

Cliquez Cliquez Cliquez

Durée de vie

– Discutable. Le nombre de Mini-jeux est assez élevé, mais étant donné qu’ils ne durent pas plus de 3 secondes… ^^’

Le « pseudo » mode Story n’est pas non plus excessivement long, sans que vous ne puissiez non plus le torcher en un quart d’heure.

Du reste, Wario Ware est le jeu par excellence pour "une p’tite partie de temps en temps", et vous y reviendrez naturellement, surtout si vous aimez battre vos records. Si ce n’est pas le cas, force est de constater que le tout reste un brin "léger".

En bref…

Finalement, Wario Ware est une très bonne surprise. Avec ses 200 Mini-jeux, son concept du tonnerre et son fun incontestable, il se place sans problème dans le cercle des bons jeux sur GBA.

Cependant, l’achat pourra être remis en cause par sa moyenne (voire faible) durée de vie si vous n’êtes pas du genre à persévérer dans l’unique but de battre vos propres records aux différents jeux.

Du reste, voilà une petite perle de concept et d’audace, qui sort de la production courante, et remarquablement prenant.

A vous de voir…

Les plus

+ Un concept audacieux
+ Fun au possible
+ Parfait pour un court temps de jeu
+ Les Mini-jeux, nombreux, drôles et plaisants
+ Maniabilité sans failles

Les moins

– Un peu "léger"

– Intérêt limité si vous ne comptez pas battre vos records

– Faible graphiquement

La note

7/10


Par Jodiroga
Le 8 mars 2004 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Jodiroga n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 414 : du 1er au 7 mars 2021
Le 7 mars 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 413 : du 22 au 28 février 2021
Le 28 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal