En parlant d'interface, a propos des ports in/out du systeme digestif, autant le port in a kiffé sa life le combo quick/kebab de ce week-end, autant le out me fait un conflit materiel là

- gné, fan d'Imossel

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Vite Vu : Graceful Explosion Machine (NS)

Boum, boum, boum, piou, piou, piou, chew, chew, chew, PAF !!

Graceful Explosion Machine est la 33ème sortie de Super Rare Games sur Nintendo Switch et était aussi un des jeux de lancement de la machine, seulement disponible sur eShop jusque là.

C’est un shoot’em up dans lequel les niveaux « bouclent » sur eux-mêmes, à la façon du classique Defender. Comme ce dernier, vous pouvez tourner votre vaisseau dans le sens que vous voulez, vers la gauche ou la droite, et avancez dans le sens que vous voulez, avant ou arrière.

Vous avez 4 armes à disposition :

  • sur B, un blaster avec une portée limitée, qui chauffe et devient donc de moins en moins utilisable à mesure que l’on tire ;
  • sur Y, une « épée », qui peut agir comme un bouclier temporaire ou balayer tous les ennemis proches du vaisseau ;
  • sur X, une salve de missiles à tête chercheuse 
  • sur A, un laser très puissant qui a une portée illimitée.

Mise à part la première, toutes les autres armes sont liées à une seule et même jauge de puissance qui s’épuise très vite et ne se recharge qu’en ramassant les petites orbes laissés par les ennemis après leur mort.

Et c’est là tout le génie de Graceful Explosion Machine : lâché dans un niveau circulaire, assailli par un grand nombre d’ennemis, c’est au joueur de jongler correctement entre les différentes armes, de faire du crowd control, pour éviter de se retrouver débordé et si possible faire monter et maintenir le multiplicateur de scores, tout en gardant constamment un œil sur la surchauffe du blaster et le niveau de la jauge de puissance.

Un jeu simple et hyper jouissif, étonnamment lisible malgré le bordel permanent à l’écran, forçant le joueur à s’adapter en permanence et à prendre 10 micro-décisions par seconde, il est à mettre entre toutes les mains !


Par Mortal
Le 6 juillet 2020 | Catégories : Vite vu

En tout cas, moi, si j'étais une fille, je serais facile.
Voir les articles de Mortal

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 404 : du 21 au 27 décembre 2020
Le 27 décembre 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 403 : du 14 au 20 décembre 2020
Le 20 décembre 2020, par Gueseuch

Dojo Hebdo 402 : du 7 au 13 décembre 2020
Le 13 décembre 2020, par Gueseuch



Dojo Hebdo 400 : du 23 au 29 novembre 2020
Le 29 novembre 2020, par Gueseuch



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal