La boucle de gameplay est simple et cool. Vais faire un test COVID pour clarifier cette perte de goût

- mecton qui lance Sonic Frontiers

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s23e06 − Sea of Stars
Le 25 mai 2024, par Mortal

Émission s23e05 − Rétro Fighterz
Le 1 mai 2024, par Mortal

Émission s23e04 − Unicorn Overlord
Le 22 avril 2024, par Mortal




Vite vu : Burnout Paradise Remastered (NS)

Gare-toi gentiment sur le côté de la route…

Burnout Paradise Remastered est le premier jeu de la franchise Burnout que l’on voit sur une console Nintendo depuis Burnout 2: Point of Impact sur GameCube (non, Burnout Legends sur DS ne compte pas) et c’est surtout le premier jeu Criterion sur console Nintendo depuis Need For Speed: Most Wanted U, qui était dans la même veine mais avait le malheur d’être disponible sur WiiU.

Cette version Switch conserve donc tous les aspects du jeu d’origine (le monde ouvert, les permis, le multijoueur, une bande son qui déchire tout, le framerate parfait) mais a le bon goût d’y ajouter tous les DLC (Big Surf Island, toutes les voitures, toutes les motos, etc…) et bien évidemment de pouvoir être joué n’importe où.

On a donc affaire à un jeu très agréable à parcourir, avec des décors variés (plage, montagne, ville, quartier industriel, etc…) et une conduite hyper arcade très bien calibrée. Il est dommage avec une base de gameplay aussi bonne que le mode solo, qui consiste essentiellement à relever des défis dans toute la ville de Paradise City, fasse autant remplissage : pas de championnat, pas de grande course avec plusieurs tours, non, il faut simplement empiler les défis pour passer des permis et c’est tout.

Alors oui, il y a toujours quelque chose à faire dans Paradise City, oui, le jeu réserve des surprises dans tous les coins de la carte, mais le fait est, passées les premières heures de jeu, et une fois les quelques véhicules essentiels débloqués, on ne persistera pas beaucoup sur ce mode solo. Le multi en ligne devient alors la principale attraction.

Reste la question du prix. 50€ pour un jeu, certes bon, mais qui a 12 ans et qui ne vous tiendra pas longtemps occupé seul, est-ce que ça les vaut vraiment même en considérant le jeu sur petit écran ? Vous seul pouvez en juger…


Par Mortal
Le 25 juin 2020 | Catégories : Vite vu

Je le couperai au montage…
Voir les articles de Mortal

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 584 : du 3 au 9 juin 2024
Le 9 juin 2024, par Gueseuch


Dojo Hebdo 583 : du 27 mai au 2 juin 2024
Le 1 juin 2024, par Gueseuch


Dojo Hebdo 582 : du 20 au 26 mai 2024
Le 26 mai 2024, par Gueseuch

Dojo Hebdo 581 : du 13 au 19 mai 2024
Le 19 mai 2024, par Gueseuch

Vite vu : Morbid – The Lords of Ire
Le 18 mai 2024, par Jean-Fulgence

Dojo Hebdo 580 : du 6 au 12 mai 2024
Le 12 mai 2024, par Gueseuch


Dojo Hebdo 578 : du 22 au 28 avril 2024
Le 28 avril 2024, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !


Émission s23e06 − Sea of Stars
Le 25 mai 2024, par Mortal

Émission s23e05 − Rétro Fighterz
Le 1 mai 2024, par Mortal

Émission s23e04 − Unicorn Overlord
Le 22 avril 2024, par Mortal