Chui sur qu'il cache des armes, de la drogue et des liasses de billet dans son sac a dos bleu.

- Me_Marcadet à propos du nouveau look de Banjo

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Vigilante 8 (N64)

Analyse de Vigilante 8

Sorti il y a environ un an sur Playstation, Vigilante 8 fut salué dans la presse vidéoludique en tant que renouveau d’un genre initié par la série des "Twisted Metal"s et des "Interstate"s : le genre action à voiture. Ce type de jeu, bien représenté sur PC et sur Playstation, était absent sur N64, tout du moins jusqu’au moment où Activision annonça en Septembre 1998 le portage de son hit sur cette dernière (avec moults arrangements, disaient-ils), et c’est en Mars dernier que Vigilante 8 version 64 bits fit surface dans les rayons… Alors, simple adaptation du jeu Playstation ou jeu usant au mieux des capacités de notre belle console ? C’est ce que nous allons voir…

Graphismes

Les menus de présentation sont clair, et on se retrouve vite parmi les différents modes de jeu : en 1 joueur, on a le choix entre les modes Survie, Quête et Arcade. En multi, on a le choix entre les modes Rixe, Equipe, Seul contre tous et Coopération (à 2, en mode Quête ou Arcade). Autrement, pas grand chose à dire, sinon qu’un écran d’options est accessible à tous moments, en appuyant sur Start… Basique, quoi.

Au niveau graphique, c’est vrai que les voitures se déforment suite aux chocs, que les décors sont variés, que les textures sont fouillées, et qu’on peut exploser tout ce qui se trouve à l’écran, mais bon, on ne peut pas dire que la version N64 soit radicalement différente de son homologue Playstation. Si j’étais sévère et non-respectueux, je dirais même que c’est du foutage de gueule de la part des développeurs de chez Luxoflux… J’en entends déjà qui vont me dire : "oui, mais il y a un mode haute-résolution grâce au Ram Pack, et il existe aussi un code pour un mode en extra haute-résolution.". En effet, mais sincèrement, le changement n’est pas flagrant du tout… Ah si, l’animation est ralentit (déjà que c’est pas rapide)… Enfin bref, tout ça pour dire que le Ram Pack est mal utilisé. Mais je suis méchant, il est vrai : quoiqu’on en dise, la version Playstation était plutôt jolie, et ! le petit lifting qu’a subit cette adaptation n’est pas là pour me déplaire, mais bon, la prochaine fois (Second Offense, la suite), il serait de bon goût de la part de Luxoflux de faire une version véritablement mieux réalisée que sur la 32 bits de Sony, ne serait-ce que pour donner l’impression à l’acheteur qu’il se trouve bien sur la console qui fait tourner des jeux comme World Driver Championship… En ce qui concerne les effets spéciaux (explosions et autres jeux de lumière), s’ils ne sont pas les meilleurs jamais vus sur N64, ils ont au moins le mérite d’exister, et de donner un peu de punch au jeu.

Un petit mot sur l’animation, qui laisse franchement à désirer (c’est encore pire avec le Ram Pack) : comment se fait-il que les voitures aillent à une allure de tracteur ? Et avec des ralentissements en plus ! Je ne comprends pas. Que dire de plus, sinon que c’est vraiment dommage, et qe c’était évitable : monsieur Luxoflux, les bêta-tests, vous connaissez ? Enfin, on va pas en faire toute une histoire, car de toutes façons, lorsque l’on est sur les champs de bataille, on n’a pas vraiment le temps de faire attention à l’animation…

Enfin, soulignons quand même l’admirable travaille effectué sur le mode multijoueur (jusqu’à 3 de vos amis pourront participer aux joutes Vigilante 8-esque). En effet, que ce soit à 2, à 3 ou à 4 joueurs, l’animation reste potable (disons qu’elle n’est pas beaucoup plus lente qu’à 1 joueur) et les graphismes ne perdent que peu de détail. Non, là, rien à dire, Luxoflux a fait un effort, encore heureux, me direz-vous !

Audio

J’aime bien la musique de Vigilante 8. C’est un peu disco, un peu pop, enfin, j’aime bien. Bon, il faut bien l’avouer, elle est répétitive à souhait, la qualité sonore est discutable (bonjour les synthé Bontempi ! ), mais elle donne un je ne sais quoi de punch au jeu, d’envie d’aller plus loin dans "l’aventure". Maintenant, les amis avec lesquels je joue n’aime pas du tout, mais après tout, chacun ses goûts, n’est-ce pas ? Bon, c’est pas tout, mais il est temps de parler des bruitages, et là, "Oh miracle", les voix sont en Français… Attention, ne vous emballez pas pour autant, en tout et pour tout, il doit y avoir 30 secondes de paroles dans le jeu : quand vous choisissez votre personnage, et quand vous lancez une attaque spéciale, il dit un petite phrase, pour faire bien : "Attention aux abeilles tueuses !" ou encore "Et qu’ça roule !"… Pas de quoi s’extasier, donc. Enfin, en ce qui concerne les bruits des exp! losions, des chocs violents avec les autres concurrents,etc…, bien qu’ils soient répétitifs, ils sont bien échantillonnés, et donc pas mal réussis, mais bon, pas de quoi casser trois pattes à un canard non plus, il ne faut pas se leurrer… L’aspect sonore du jeu, bien que potable, aurait pu être plus travailler, mais on va pas faire les difficiles, et moi j’aime bien la musique…

Maniabilité

Comme on s’en serait douté pour un jeu de ce type, l’histoire est des plus banales : la crise économique, due à la pénurie de pétrole, touche le monde entier. l’Alliance pour le Monopole du Pétrole (AMP) qui veut détenir le monopole du commerce mondial du pétrole est prête à tout pour faire plier les USA, seul pays à manifester un tant soit peu de résistance face à cette situation, ma foi innaceptable, vus en conviendrez… Donc, l’AMP promet à Sid Burn (un mercenaire) une tonne d’argent s’il arrive à faire couler l’activité économique des Etats-Unis. Sid organise immédiatement ses troupes. Connus sous le nom de Coyote, les gangster à voiture commence dès lors à semer vandalisme, chaos, et panique sur leur passage. De pauvres villageois, éxténués pas ces Coyotes, décident de monter les Vigilantes, équivalent des Coyotes, mais en gentil… Quelle extraordinaire scénario ! Bravo Luxoflux…

Il n’y a pas à dire, c’est le point fort du jeu. La jouabilité est véritablement excellente, et n’importe quel joueur saura jouer en 5 minutes, ce qui est génial pour vos potes, qui pourront ainsi se mesurer à vous sans rougir au bout de quelques parties, chose rare dans beaucoup de jeux… Le but du jeu est de remplir vos missions, qui sont très compliquées : protégez ça, et explosez tous les ennemis présents, détruisez ça, et explosez tous les ennemis présents. C’est le genre qui veux ça, me direz vous… Et vous n’aurez, il est vrai, pas tort ! Les missions se déroulent dans des endroits variés, bien que peu nombreux (environ 8, en comptant les cachés). Ces aires de jeu sont énormes, et c’est encore un bon point à souligner. Les pilotes sont au nombre de 8, mais 5 sont cachés, ce qui nous fait au total 5+8=13 combattants de la route aux capacités diverses, tous plus acharnés les uns que les autres. Il est dommag! e de constater que le jeu est trop facile, et que l’on peut découvrir tous les secrêts du jeu en à peu près 10 heures… Notons aussi les modes de jeu nombreux, et un mode multijoueurs particulièrement fun, qui rajoute au jeu beaucoup d’interêt, tout en rallongeant considérablement sa durée de vie.

En bref…

Oui, Vigilante 8 sur N64 ressemble beaucoup à la version Playstation, mais après tout, c’etait un bon jeu sur cette dernière, alors… Vigilante 8 est un jeu défoulant et très fun en multijoueur, qui vous procurera énormement de plaisir si vous mettez de côté son aspect graphique proche de la version Playstation. En tous cas, je dis à tous ceux qui aiment les jeux bien bourrins, où on peut tout exploser, et où on s’éclate vraiment avec ses potes : VIGILANTE 8, C’EST GENIAL ! Et j’aime bien la musique…

Les plus

Les moins

La note

6/10


Par Axel_Lebrun
Le 12 juin 1999 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Axel_Lebrun n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 413 : du 22 au 28 février 2021
Le 28 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal