C'est une tête brûlée, lui, un déglingo, le genre de mec qui enlève les clés USB sans les éjecter…

- Mortal dépeignant Holaf, plein de fougue.

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


TimeSplitters 2 (NGC)

Analyse de TimeSplitters 2

TimeSplitters 2 vous plonge dans une ambiance aux abords futuristes. Aux abords seulement, car, dans cette aventure, vous traverserez les âges, de la Sibérie de 1990 au Far West, en passant par un Notre-Dame moyenâgeux. En effet, vous poursuivrez les TimeSplitters, sortes d’aliens venus d’on ne sait trop où, qui tentent d’éparpiller au travers des époques les cristaux du temps. Ce qui nous donne alors déjà un mode solo très assuré : une aventure variée, avec autant d’armements que d’ennemis différents. L’aventure, si vous la tentez en mode Facile, sera de courte durée. Mais, dès que l’on passe en Moyen, le challenge est relevé d’un cran : objectifs supplémentaires, ennemis plus habiles… Le mode Difficile, quant à lui, porte plutôt bien son nom. Ce mode solo est donc très fun, et les différents personnages sont très bien présentés, avec une scène cinématique utilisant le moteur du jeu à chaque début de niveau. À ce sujet, ledit moteur permet des expressions très… expressives sur les visages des personnages. Leur look est assez " caricatural ", ce qui correspond assez bien au style du jeu. Voilà donc pour le mode Histoire. Pour le reste, vous pourrez toujours en solo affronter des adversaires dans la Ligue Arcade, c’est-à-dire avec des modes de jeu multijoueurs mais contre des bots.

Passons alors au mode multijoueur. Qu’en est-il du challenge à 4 joueurs (ou moins, le cas échéant…), ou même du solo contre des bots ?

Hé bien ,celui-ci est tout à fait correct. Voire même plus que correct, puisque les différents modes de jeu sont très variés, et vous réserve de nombreuses surprises. De nombreux modes, pour ne pas dire a plupart, sont à débloquer dans les autres modes de jeu, tels que la Ligue Arcade, et le mode Histoire. Vous gagnerez aussi des médailles suivant votre temps de jeu, d’insomnie (si si !), votre kilométrage parcouru, et encore tout un tas de statistiques certainement tout aussi intéressantes. À noter que l’on aurait pu apprécier un nombre de cartes plus conséquent dans le mode Arcade, mais celles présentes sont tout à fait convaincantes, et donc même si elles sont assez " peu " nombreuses on prend plaisir à y jouer. Les bots sont configurables à loisir.

Vous aurez aussi le choix de votre personnage, chacun ayant ses propres caractéristiques : la précision, l’agilité et l’endurance. Vous pourrez ainsi choisir Zigomar le singe, très rapide mais à l’endurance faible ou R-109, robot très solide mais très lent. C’est a votre style de jeu de décider.

Nous avons déjà parlé du mode Histoire. Sachez que ce mode est aussi jouable à 2 joueurs ! Et c’est alors un véritable plaisir d’élaborer des stratégies à deux pour terminer ce satané mode difficile. Rien de plus à dire, si ce n’est que dans certains niveaux les deux joueurs ne débuteront pas de la même façon. Mais je vous laisse la surprise…

Reste alors une des dernières choses dans ce jeu : son éditeur de niveaux. Hé oui, vous aurez effectivement la possibilité de créer vous-mêmes vos niveaux ! Elle est pas belle la vie ? Nous nous retrouvons donc face à un éditeur assez complet, qui fonctionne avec un système de pièces préfabriquées, avec différents thèmes, ce qui rend très simple la création de cartes. Vous pourrez placer toutes sortes d’objets, ennemis etc… une limitation tout de même : vos niveaux ne peuvent pas être très grands, et on se retrouve vite nez à nez avec la limite de taille de cette dernière. Mais si on travaille bien son optimisation, une carte créée via l’éditeur peut être très agréable à jouer. Cet éditeur est donc une réussite.

Présentation

Présentation tout à fait séduisante. Les menus, quant à eux, sont une grande réussite, ils sont très bien rangés et très agréables à regarder.

Graphismes

Les graphismes sont corrects, parfois un peu en dessous de ce qui se fait actuellement, mais restent dans l’ensemble tout à fait sympathiques à regarder, ce qui est bien là l’essentiel. Décors collant à l’ambiance, personnages caricaturaux… graphiquement, TimeSplitters 2 reste séduisant.

Audio

Bruitages dans l’ensemble très convaincant, voix (en anglais, sous-titrées en français) réussies, et musiques bien orchestrées, voilà pour ce qui est de l’audio de TimeSplitters 2. Encore une belle réussite.

Maniabilité

TimeSplitters est maniable au même titre que la plupart des FPS console. Il est configurable quasiment à volonté pour ce qui est des contrôles. C’est assez bien fait dans l’ensemble.

Scénario

Un scénario assez, heu… on ne dira pas qu’il est raté, mais on ne dira pas qu’il est réellement réussi non plus. Au début, c’est un peu dur à suivre, mais une fois qu’on a bien compris l’histoire générale, on est bien pris dans le jeu. Mais ça reste du grand classique, ne vous attendez pas à de spectaculaires rebondissements, ni quoi que ce soit du genre…

Durée de vie

Excellente durée de vie pour TimeSplitters 2. Il vous faudra pas mal de temps pour arriver à bout du mode Histoire en solo, en coopératif, et des différents modes Arcade, dont la difficulté est savamment dosée. Bref, un titre qui vous tiendra en haleine pour pas mal de temps.

En bref…

TimeSplitters, personnellement, m’a beaucoup rappelé la bonne vieille ambiance de GoldenEye et de Perfect Dark dès le premier niveau, ce qui n’a rien d’étonnant puisque ses créateurs faisaient autrefois partie de l’équipe qui avait mis au monde GoldenEye. Il n’y a pas à dire, ce jeu est impeccable sous bien des aspects. Seul son manque de cartes en multi peut s’avérer lassant à la longue. Mais, il n’y a pas à dire, bien que datant un peu, TimeSplitters 2 est réussi, aussi bien techniquement que dans son idée.

ERRATUM : j’ai oublié de préciser dans ce test, que les niveaux en multijoueur sont peu nombreux AU DÉBUT. La plus grande partie est à débloquer, ce qui fait que l’on doit beaucoup s’investir dans le jeu en solo pour en profiter en multijoueur. Mais cela rallonge la durée de vie du jeu…

Les plus

– Tout ce qui concerne l’audio. – La durée de vie. – L’idée de passer d’époque en époque, qui permet une grande diversité dans le jeu. – Le mode coopératif. – L’éditeur de niveaux.

Les moins

– Scénario très (trop ?) classique…

– Nombre de niveaux en multi un peu trop limité, manque en partie comblé par l’éditeur de niveaux…

La note

8/10


Par kmx
Le 31 juillet 2003 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de kmx n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 404 : du 21 au 27 décembre 2020
Le 27 décembre 2020, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal