C'est une tête brûlée, lui, un déglingo, le genre de mec qui enlève les clés USB sans les éjecter…

- Mortal dépeignant Holaf, plein de fougue.

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


The Legend of Zelda: Link’s Awakening DX (GBC)

Analyse de The Legend of Zelda: Link’s Awakening DX

A moins que vous vivez dans une grotte dans le fin fond du monde, vous avez sûrement entendu parler d’au moins un jeu dans la série de Zelda (5 en tout, plus 2 vraiment mauvais pour le CD-i mais on les comptes pas). Et bien il y a un certain temps, Nintendo avait mis sur le marché Zelda: Link’s Awakening pour le Gameboy. Et bien, voici maintenant la version couleur (et avec un tout nouveau donjon) !

Graphismes

Ici je dois féliciter Nintendo pour leurs efforts. Ils auraient pu juste mettre un peu de couleur partout et, s’en sortir, mais non, ils sont allés jusqu’à refaire certains graphiques. Les arbres, par exemple, dans la forêt sont beaucoup plus beaux qu’avant. Les couleurs sont belles et les graphiques sont très intéressants parmi les meilleurs sur le Gameboy couleur jusqu’à présent. Dans le nouveau donjon la plupart des casse-têtes sont même faits pour utiliser les couleurs (c’est pour cette raison qu’il est seulement présent dans la version couleur). J’ai quand même remarqué certains "bugs" graphiques mais rien de trop grave.

Audio

Personnellement j’ai toujours aimé la musique de la série, alors j’étais aux anges d’entendre le bon vieux thème de Link (contrairement à la version du N64). Les effets sonores sont tout aussi intéressants, dans les donjons les sons restent les mêmes: un son pour vous indiquer un trésor dans la pièce, un son pour indiquer l’ouverture d’une porte, le fameux bip bip bip quand votre énergie est presque à zero, etc…

Maniabilité

Dans Link’s Awakening DX les contrôles ressemblent beaucoup au premier Zelda (NES) et à The Legend of Zelda: A Link To The Past (SNES). La vue est située au-dessus du personnage (un peu comme les 4 Final Fantasy GB). Les boutons A et B peuvent être assignés à n’importe quels objets que vous avez présentement dans votre inventaire. Le bouton Select vous permet de voir une carte de l’île et de voir ce que vous avez déjà visité (dans les donjons vous voyez plutôt la carte du donjon). Finalement le bouton Start vous permet d’avoir accès à votre inventaire.

Au cours de votre périple, les objets que vous trouverez sont très fidèles à la série: bracelet de force pour lever les pierres, plume pour sauter par-dessus les trous, différentes épées magiques, des bombes, etc… Aussi je dirais que Link’s Awakening est le plus dur Zelda de la série (oui oui même après Zelda 64). Certains casse-têtes demandent beaucoup de réflexion mais ils sont toujours logiques et bien structurés.

À oui, si vous jouez sur un Gameboy couleur avec la nouvelle version de Link’s Awakening vous avez accès à un tout nouveau donjon (pas évident à trouver). À l’entrée 2 squelettes vous demandent la couleur de leurs vêtements, mais même si vous avez la bonne réponse sur un Gameboy de poche les squelettes ne vous laissent pas entrer.

Scénario

Link, notre célèbre héros, décide un bon matin qu’il veut partir à l’aventure (pour faire changement). Il amarre donc un joli petit bateau de pêche et prend le large. Mais voilà, au beau milieu de son voyage, une tempête éclate, l’embarcation de Link chavire et il perd connaissance. Quelque temps plus tard il se réveille dans une petite cabane où une jeune fille l’a ramené après l’avoir trouvé inconscient sur la plage d’une île mystérieuse. Il ne tarde pas à apprendre que l’île où il a atterri est gardée par un poisson magique (Wind Fish) et que, s’il veut retourner chez lui, il doit réveiller ce fameux poisson à l’aide de 8 instruments de musique. Au cours de votre aventure vous allez même rencontrer une certaine chouette qui est présente aussi dans Zelda: The Ocarina Of Time.

En bref…

La fameuse question à 100 000$: si j’ai déjà Link’s Awakening en noir et blanc est-ce que je devrais acheter la version couleur ? Hmmm pas vraiment, le nouveau donjon est intéressant mais de la à payer 40$, hmm non. Si au contraire vous n’avez jamais joué à Zelda’s Awakening (ou vous êtes un maniaque comme moi) et que vous cherchez quelque chose à faire après Zelda 64 et bien n’allez pas plus loin ce jeu est pour vous, il est fantastique !

Les plus

Les moins

La note

9/10


Par Simon_Larouche
Le 31 décembre 1998 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Simon_Larouche n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 413 : du 22 au 28 février 2021
Le 28 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal