Blubulbulbuliblulblilxlbluli

- Gluigi dans le corps de Mortal

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Swords & Soldiers (Wii)

Analyse de Swords & Soldiers

Ce qu’il y a de bien avec le WiiWare, c’est qu’on peut trouver des petits jeux tout bêtes, sans prétention, mais bien marrant quand même. Dans ce monde du fast-food du jeu vidéo, les petits gars de chez Ronimo Games, créateurs originaux de The Blob, nous avance un Swords & Soldiers de bien bonne facture.

Et tu tapes, tapes, tapes…

Swords & Soldiers est un jeu de stratégie en temps réel un peu particulier : vous ne contrôlez pas directement les unités, mais seulement leur construction. De la même manière, probablement dans un but de simplification, il n’y a qu’un seul bâtiment disponible (la tour qui peut avoir différentes fonctions dépendamment de la civilisation jouée) que l’on ne peut construire qu’à des endroits bien précis sur les cartes. D’ailleurs ces dernières se déroulent sur un seul plan (avec parfois un chemin alternatif), dans un scrolling horizontal complet : une équipe d’un côté, une équipe de l’autre et la castagne au milieu&nsbp;!

Alors évidemment, présenté comme cela, ça n’a pas l’air bien attirant… Et pourtant, l’aspect stratégique du jeu se situe justement dans le fait que l’on ne contrôle pas les unités : elles avancent toutes seules et tapent sur le premier truc ennemi qui se présente à elles. Il faut donc contrôler un flux continu d’unités de combats (au corps-à-corps ou à distance) et d’unités de support (nécromanciens, magiciens, etc…) pour pouvoir maîtriser l’arrivée du flux adverse, tout en optimisant et en gérant les différents pouvoirs magiques mis à la disposition du joueur.

C’est dans les vieux pots…

Bien que gardant des aspects finalement très classiques pour le genre, Swords & Soldiers innove donc dans sa manière d’approcher le jeu de stratégie : en empêchant le joueur de contrôler directement les unités, l’aspect micro-gestion et macro-gestion passent à un tout autre niveau.

Le management de la bataille (il n’y a généralement qu’un seul endroit où les unités se battent, puisque la carte est une simple ligne droite entre les deux camps ennemis) se fait essentiellement au niveau des pouvoirs magiques de chaque civilisation : lancer du poison pour ralentir les unités ennemis, soigner les siennes ou encore envoûter les unités ennemis pour les faire passer dans son camp, voici quelques unes des possibilités offertes au joueur. Concernant la partie macro, c’est plus sur une bonne gestion de la production de ses unités et du développement de nouveaux soldats et pouvoirs qu’il faudra compter.

Avec tous ces paramètres à prendre en compte, il faudra que le joueur soit très attentif et concentré d’autant plus que la taille des cartes rend souvent le rythme de jeu épileptique : les parties durent rarement plus de 15 minutes et la moindre erreur peut faire perdre du terrain à ses unités, ce qui est bien souvent fatal.

Pour ne rien gâcher, Swords & Soldiers se paye le luxe d’afficher une 2D fort jolie et fort bien animée, cadencée par une musique agréable et baignée par un sens de l’humour fin et discret, des plus agréables.

En bref…

Pour un premier essai, Ronimo Games nous pond une production tout-à-fait honorable, bien dans l’esprit WiiWare. Avec un principe de jeux tout simple à assimiler mais bien plus profond qu’il n’y paraît, trois campagnes solos pour une durée de vie d’environ 5h, plus un mode deux joueurs franchement bien foutu qui permet de prolonger le plaisir, le tout pour un petit prix, il n’y a vraiment pas de quoi hésiter !

Les plus

  • Joli et bien animé
  • Parties rapides et prenantes
  • Campagnes sympathiques
  • Mode multi

Les moins

  • Pas de mode en ligne
  • Pas toujours très bien équilibré (les Aztèques AARRRRGH)
  • On en viendrait presque à regretter que le jeu ne sorte pas sur DS tellement le concept se prête bien à de petites parties rapides

La note

7/10


Par Mortal
Le 25 mai 2009 | Catégories : Analyses

En tout cas, moi, si j'étais une fille, je serais facile.
Voir les articles de Mortal

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 413 : du 22 au 28 février 2021
Le 28 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal