Il ne faut pas désespérer des imbéciles. Avec un peu d'entraînement, on peut arriver à en faire des militaires.

- Pierre Desproges

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Super Smash Bros. Melee (NGC)

Analyse de Super Smash Bros. Melee

Super Smash Brothers (SSB dans la suite du texte) sorti à l’époque sur N64, sauva l’honneur de la 64 bits concernant les jeux de baston. HAL laboratory introduisait avec ce jeu un nouveau genre de jeu de combat. On peut comparer SSB à un Mario Kart du jeu de combat, au fun et technique le jeu prenait toute sa dimension avec son mode multi-joueurs où jusqu’à quatre joueurs pouvaient combattre simultanément. Super Smash Bros Melee (SSBM dans la suite du texte, c’est que c’est long à écrire ;o)) est le deuxième épisode de la série et cette fois ci le jeu tourne sur GameCube. Attachez vos ceintures et accrochez-vous bien, vous entrez dans la mêlée.

Graphismes

Les graphismes de SSBM sont très inégaux. Si les différents personnages sont parfaitement modélisés, ils contrastent avec des décors pouvant sembler désuets pour un jeu tournant sur NGC. Parlons-en de ces décors, une bonne partie de ceux-ci reprennent les graphismes de jeux sortis sur des consoles antérieures à la GameCube (ou au GameCube c’est comme vous le sentez…). Ainsi un niveau reprend les graphismes de Super Mario Bros sorti sur NES, un autre niveau est carrément une représentation d’un Game And Watch. Vous l’aurez compris SSBM joue la carte de la nostalgie et voir Link évoluer dans le royaume champignon et cherchant à tout prix à donner des baffes à Pikachu donne un fun incommensurable au jeu pour le moins que l’on soit un fan de Nintendo. L’animation de SSBM est parfaite, le jeu ne connaît aucun ralentissement même lors des déluges d’effets pyrotechniques très présents dans le jeu. En effet il n’est pas rare que l’écran soit saturé d’effets spéciaux à un tel point que l’on ne sache plus où est passé notre personnage mais rassurez-vous, bien qu’assez fréquente cette situation ne dure pas plus de quelques dixièmes de secondes. Coté animation des personnages c’est un véritable bonheur. Les personnages ont des mouvements très fluides et détaillés et le travail de motion capture à dû être conséquent pour arriver à un tel résultat (la position des doigts a fait preuve d’un travail assez conséquent) mais le jeu est tellement rapide et la caméra tellement éloignée du personnage pendant les combats que vous ne verrez pas grand chose de l’énorme travail de Hal labotary dans le feu de l’action ; heureusement que l’on peut zoomer sur les personnages pendant la pause pour admirer nos héros dans toute leur splendeur ;o). Pour résumer le tout, SSBM n’est pas le plus beau jeu du cube mais il bénéficie d’une réalisation technique de haut vol servie par une bande sonore qui est tout bonnement… hum… réponse dans la partie suivante !

Audio

Attention les oreilles SSBM ne propose pas moins que les thèmes les plus connus de l’univers Nintendo en version orchestrale ! Résultat ? C’est tout bonnement magnifique, jamais jeu développé par Nintendo n’avait bénéficié d’un tel florilège de thèmes ultra connus pouvant mettre la larme à l’œil à quelques nintendo-maniacs trop sensibles :’). Coté bruitages c’est du Nintendo et la distribution joyeuse de baffes en tout genre sera accompagnée de bruitages bien connus et d’exclamations du public qui n’hésitera pas à encourager certains personnages ayant réalisé un beau coup ou étant très endommagé. Coté voix on pourra regretter que celles-ci soient en anglais et non en français alors que la version N64 avait bel et bien bénéficié de la traduction dans la langue de Molière ! C’est un comble alors que le support est maintenant le mini-disque optique !

Maniabilité

Voici le gros (mais alors très gros) point fort de ce SSBM. Fini les manipulations ultra compliquées à retenir des autres jeux du genre ici un seul bouton et le stick analogique suffisent à effectuer une bonne dizaine de coups ! La maniabilité mise en place par Hal labotary est d’une géniale simplicité : il suffit de bouger plus ou moins rapidement le stick pour effectuer un coup plus ou moins puissant. En gros, si vous ne bougez pas le stick et appuyez sur A votre personnage effectuera une attaque faible mais très rapide, si par contre vous bougez rapidement le stick et appuyez sur A il effectuera un coup smash dévastateur mais plus lent à sortir et si vous déplacez le stick lentement il effectuera une attaque de puissance moyenne ! Ce système marche pour toutes les directions et de nouveaux coups apparaissent lorsque vous êtes en l’air. Les coups spéciaux s’effectuent à l’aide du bouton B et de la direction du stick analogique, chaque personnage dispose de 4 coups spéciaux ( à part Zelda si l’on veut chipoter ;o)) qui peuvent avoir plusieurs variantes selon que vous êtes en l’air ou non. Les prises de corps s’effectuent avec le bouton Z, et les sauts avec les boutons X ou Y. Un système à la fois extrêmement simple et complet à la fois donc.

Le but de SSBM est d’expulser ses adversaires hors de l’arène de combat afin de leur faire perdre une vie. Lorsque vous frappez quelqu’un, son pourcentage de dégâts augmente. Et plus il augmente, plus il vous sera facile d’éjecter l’adversaire. Il n’y pas de limites de dégâts mais quand votre personnage est à 300% de dommages le moindre petit coup l’envoie voler au loin. Lorsque vous êtes éjecté vous pouvez revenir sur l’aire de jeu grâce à votre double saut et l’attaque spéciale B + haut, le tout étant de savoir quand utiliser ses sauts et son attaque pour gagner le plus de terrain possible vers un rebord salvateur. Bien sur une tonne d’objets seront là pour vous aider à éjecter votre adversaire hors du ring. Ces objets sont pour la plupart issus de SSB mais quelques petits nouveaux comme le dévastateur super scope (le pistolet de la SNES ^^) ou l’inutile Mr Saturn font leur entrée de même que de nouveaux pokémons (dont certains font très très mal ;o)). Bien sûr, ces objets jettent un vent de folie sur les combats et vous ne regarderez plus de la même manière un adversaire devenu invincible. Un certain nombre de niveaux de SSBM seront sans cesse en mouvement et en plus de vous battre vous devrez faire attention de ne pas tomber malencontreusement dans le vide ou dans la lave, tout en essayant bien sûr d’y pousser les autres. Ces niveaux mouvants donnent un aspect assez stratégique à SSBM : faut-t-il se battre au péril de faire un faux pas ou crapahuter dans le niveau à attendre le moment ou pousser un adversaire dans le vide ? De même il existe deux façons de jouer à SSBM : il y’a le bourrin (ça marche assez bien dans les mêlées à 4) et le technique (très efficace en duel), de même certains perso comme Donkey sont accès bourrinage et certains autres comme Zelda accès technique.

Durée de vie

Vous aurez vraiment du mal à le finir à 100% car entre les personnages et niveaux cachés, les tonnes de modes un joueur, l’infini mode multi-joueurs et les 300 trophées à collectionner, SSBM à une durée de vie quasi illimitée !

En bref…

A l’instar d’un Mario Kart, SSBM est un jeu ultra fun à la durée quasi infinie qui vous fera passer des dizaines d’heures de bonheur doublé d’un véritable musée sur Nintendo. SSBM est l’un des meilleurs jeux actuellement disponible sur GCN et si vous ne l’avez pas déjà, courez l’acheter vous ne le regretterez pas !

Les plus

Les moins

La note

9/10


Par Golden_cube
Le 7 septembre 2002 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Golden_cube n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 434 : du 19 au 25 juillet 2021
Le 25 juillet 2021, par Gueseuch


Satellaview : Special Tee Shot
Le 19 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 433 : du 12 au 18 juillet 2021
Le 18 juillet 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 432 : du 5 au 11 juillet 2021
Le 11 juillet 2021, par Gueseuch


Satellaview : Tamori no Picross
Le 5 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 431 : du 28 juin au 4 juillet 2021
Le 4 juillet 2021, par Gueseuch

Satellaview : Kaizō Chōjin Shubibinman Zero
Le 28 juin 2021, par Tardigrade


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal