méchant boum boum gagné

- Mortal résumant le scénario de Kid Icarus: Uprising

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Super Mario 64 (N64)

Analyse de Super Mario 64

Fin Septembre 1996, Nintendo sort enfin sa console 64Bits, et avec celle-ci, seulement deux titres: Super Mario 64 et Pilotwings 64. Bon, ça nous donne un choix limité mais le jeu vedette de Nintendo a-t-il été à la hauteur des attentes?

Étant donné qu’il est sorti au début du règne de la console, Super Mario 64 n’est pas compatible avec le Rumble Pak ni la cartouche de sauvegarde, mais il en a pas besoin, étant donné que l’on peut sauvegarder 4 parties différentes.

Graphismes

Pour un titre de première génération, les graphiques sont excellents. Pas de brouillard, une fluidité excellente, de bonnes textures, des ennemis et des personnages qui prennent vie grâce au puissant N64. Bon, il y a quelques lacunes, comme du pop-up abondant, des textures un peu répétées et des effets de transparences dans l’eau inexistantes. Donc, dans les niveaux sous-marins, on a l’impression que le perso flotte dans le vide. À part cela, félicitations, il y a une grande attention aux détails et beaucoup de promesses.

Audio

Les effets sonores sont aussi de bonne qualité. Les ennemis font des bruits, les expressions de Mario sont hilarantes, et on a même droit à une finale où Peach entamne une conversation avec Mario–et on peut l’entendre! Une très bonne clarté pour les effets sonore variés.

La musique est excellente, Mr. Kondo fait vraiment des merveilles avec le peu d’espace réservé pour la musique! Comme on peut s’y attendre, elle est joyeuse et entraînante. On s’en rappelle facilement, Certaines vous rappeleront les premiers jeux et certaines ont même des changements subtils (comme celle dans l’eau).

Maniabilité

Peach (car la princesse Toadstool a un nouveau nom désormais), invite Mario à manger un bon gâteau, mais quand le plombier arrive au château, il le trouve vide. Alors, on entend Bowser: il n’y a plus personne ici, alors allez-vous en! Il apprend des serviteurs de Peach que les habitants sont pris dans les murs du château et Bowser espère conquérir le monde des chmapignons à l’aide de ses alliés dans les tableaux. Mario entreprend sa longue quête pour sauver la princesse, une fois de plus.

On est dans le standard de Miyamoto: super intuitif, très bien pensé, instinctif… la variété de mouvements est impressionante. Des backflip, des sauts en longueur par là, un petit coup de poing. Aussi, les joystick analogue est une très bonne idée… plus il est poussé loin, plus on avance vite; chose que Sony et Sega ont copié pour le Dual Shock et la manette du Dreamcast. Un contrôle excellent.

La caméra aussi est bien pensée. Possibilité de zoom avant et arrière, rotation, etc… il y a aussi une vue proche et une caméra fixe. Par contre, on peut parfois perdre des ennemis de vue et la trouver peu utile dans les coins et recoins plus élaborés où elle reste collée sur les murs.

Avec 15 tableaux, quelques bonis, 120 étoiles à retrouver, Mario est sûr de vous occuper pour longtemps. Avec les glissades et les objectifs bien pensés, il y a aussi une bonne valeur de rejoue. Vous allez sûrement affronter Bowser plus d’une fois, juste pour le plaisir de le faire tournoyer comme une vieille chaussette. Preuve que le jeu est vraiment pour tout le monde: même mes parents ont osé l’essayer… et ont adoré!

En bref…

Finalement, Super Mario 64 est un jeu de très grande qualité, mais aussi un jeu innovatif qui formera les génération suivantes de jeux de plate-formes. Si vous avez une console N64, vous avez sûrement Super Mario 64. Sinon, c’est un achat reccommandé!

Les plus

Les moins

La note

9/10


Par Mathieu_Menard
Le 31 décembre 1999 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Mathieu_Menard n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 404 : du 21 au 27 décembre 2020
Le 27 décembre 2020, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal