En parlant d'interface, a propos des ports in/out du systeme digestif, autant le port in a kiffé sa life le combo quick/kebab de ce week-end, autant le out me fait un conflit materiel là

- gné, fan d'Imossel

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Star Wars: Rogue Squadron (N64)

Analyse de Star Wars: Rogue Squadron

Moi, tout ce qui est Star Wars, j’adore. Alors autant vous dire tout de suite que ce Rogue Squadron m’a énormément plu, car un shoot dans l’univers de Star Wars est sûr de présenter une ambiance hors du commun. Il n’y a qu’à voir la série des X-Wing, sur PC ! Bien évidemment, ce Rogue Squadron ne change rien à la règle, et c’est avec un immense plaisir que j’ai constaté qu’il était un pur chef d’oeuvre… Mais bon, trêve de bla-bla, et place au test ! Et que la force soit avec moi (j’étais bien obliger de la placer, cette phrase…) !

Graphismes

La présentation est excellente, avec des menus clairs, mais peu nombreux (options ou jeu). Tous les tableaux de présentation sont en haute résolution, même sans Ram Pak, ce qui explique tout. Enfin bref, la présentation du jeu est bien dans l’esprit Star Wars, et c’est bien ce qui importe le plus !

Au niveau des graphismes, Rogue Squadron est un régal pour les yeux, surtout si vous possédez l’extension Ram, mais même sans, le jeu fait partie des plus belles réalisations sur N64. Encore une fois, l’univers Star Wars est magnifiquement respecté, et c’est ave plaisir qu’on reconnaît rue par rue la ville de Tatoine, ou la ville natale d’Han Solo. Les textures sont bien choisies, et les architectures sont imposantes, malgré le fait qu’un brouillard outrancier soit omniprésent. Mais on s’y fait, ne vous inquiétez pas ! Quant aux ennemis, et à vos vaisseaux, leur modélisation est parfaite, et leurs animations tout aussi bonnes. On regrette cependant quelques aberrations, comme les B-Wing posés au sol, alors qu’ils doivent normalement être largués par un vaisseau… Mais encore une fois, on passe l’éponge, étant donné le niveau de qualité général du jeu. Maintenant, il faut avouer qu’il y a un gros défaut : vos vaisseaux se traînent lamentablement ! La vitesse maximale semble stagner à 35 kilomètres/heure, quand elle devrait atteindre 200 km/h ! C’est d’autant plus embêtant que les ennemis, eux, avancent à vitesse "réelle", vous compliquant alors inutilement la tâche… C’est dommage, tout de même !

Audio

En trois mots, je dis bravo. Voilà sans contestations possibles la meilleure ambiance sonore jamais créée sur un soft N64. Imaginez : plus de 45 minutes de dialogues, parfaitement échantillonnés, et qui feraient rougir de honte une playstation ! Et la musique, mon dieu la musique ! Les mélodies du film sont respectées à la note, et leur qualité n’a d’égal que leur échantillonnage ! Mais, comment une telle qualité est-elle possible sur N64 ? Et bien le développeur, Factor 5, a développé une nouveele technologie de compression de son dénommée moSyS FX system, et le résultat est tellement réussi que Resident Evil 2 64 utilisera ce système… On en bave d’avance… Mais pourquoi Lucas Arts n’a pas utilisé le moSyS pour son dernier jeu, Racer ? Souvenez-vous, l’ambiance sonore du jeu est à chier…

Maniabilité

Dans une galaxie lointaine, très lointaine… Après la destruction de l’Etoile Noire, toute l’Alliance rebelle est en fête, mais les réjouissances sont de courte durée… L’Empire rassemble ses dernières forces pour lancer un assaut d’envergure contre les rebelles… Pour défendre l’Alliance, Luke Skywalker et Wedge Antilles forment le Squadron Rogue, groupe constitué des douzes pilotes les plus talentueux de la rebellion…

Comme vous venez de le constater, Rogue Squadron se déroule après "le retour du Jedi", car l’étoile noire est anéantie. Le scénario est très poussé pour un jeu de tir, et c’est une bonne nouvelle. En plus, de nombreux rebondissements parsèment l’histoire…

STAR WARS : ROGUE SQUADRON vous met dans la peau du légendaire Luke Skywalker, héros des épisodes 4, 5 et 6 de STAR WARS (les prochains seront les épisodes 1, 2 et 3). Glissé dans la carlingue d’un des cinq, plus quatre cachés, avions disponible (le très célèbre X-wing, le moins connu A-wing, le peu connu Y-wing, le très populaire Airspeeder, ou Snowspeeder, et enfin l’inédit V-wing), vous devrez réaliser différentes missions aux quatre coins de l’univers… Le principe du jeu est le même que celui du premier niveau de STAR WARS : SHADOW OF THE EMPIRE le mal-aimé, c’est à dire qu’aux commandes de votre appareil, vous devrez réaliser les objectifs narrés au début de chaque mission. Par exemple, un de vos objectifs dans la bataille de Talorande sera de détruire les réserves de gaz Tibanna de l’Empire. Ca a l’air simple, dit comme cela, mais c’est vraiment dur dans le jeu…

La maniabilité est excellente, et de nombreuses vues sont disponibles, dont une vue "à l’intérieur" très réaliste. Cependant, la lenteur de votre chasseur peut, dans de rare cas, énerver. Bref, à par ça, pas de problèmes de jouabilité, et c’est génial. De plus, votre vibreur peut-être utilisé ! Des sensations en perspective…

En bref…

La durée de vie est longue, et chacune des 16 missions (plus 3 cachées) apportera son lot de surprises, et de magie… Mauvais point, cependant, pour la difficulté de certains passage, et la quasi-impossibilité d’avoir toutes les médailles d’or… Mais vraiment, quel jeu ! L’ambiance des STAR WARS est ici vraiment respectée, et la réalisation de pointe permettra à tout le monde d’apprécier cet excellent crû qu’est ROGUE SQUADRON… Une suite, une suite ! ! !

Les plus

Les moins

La note

7/10


Par Axel_Lebrun
Le 24 mai 1999 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Axel_Lebrun n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés


Pokémon Unite : étude comparative
Le 3 août 2021, par MectonLaFlemme



Dojo Hebdo 434 : du 19 au 25 juillet 2021
Le 25 juillet 2021, par Gueseuch


Satellaview : Special Tee Shot
Le 19 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 433 : du 12 au 18 juillet 2021
Le 18 juillet 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 432 : du 5 au 11 juillet 2021
Le 11 juillet 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal