My name is Reggie, I'm about kicking ass, I'm about taking names, and WE'RE about making games!

- Reggie Fils-Aimé

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


South Park (N64)

Analyse de South Park

Qui n’a jamais entendu parlé de South Park ? Diffusé en France par Canal Plus, South Park est un dessin animé mal… Dessiné, mal animé, et mal intentionné : les dialogues des trois jeunes américains héros de la série (Cartman, Kyle, Stan… Ah oui, il y a Kenny aussi, mais il est déjà mort ;-) ) sont fort violents, et souvent (tout le temps) grossiers. "J’vais t’latter les couilles !" et autres "T’as un gros cul Cartman" sont courants… Sans oublier de nombreuses enculades de poules…

Bon, tout ça pour dire que c’est Acclaim qui nous pond le jeu tiré de la série, et que la qualité du jeu est bien lointaine de celle d’un Turok II, par exemple… Néanmoins, le jeu possède quelques bons points, rares, mais présents, qui pourraient vous décider à acheter ce jeu… Attention mes amis, la poésie peut commencer !

Graphismes

Aie aie aie… Utilisant le moteur 3D de Turok II, South Park aurait dû être sacrément beau : perdu ! Si ce n’est le brouillard (c’est un défaut, n’oubliez pas), rien ne semble provenir de Turok II. En voulant rester fidèle à la série, acclaim a fait l’erreur de mettre des décors vides, texturés d’une façon certainement très South Parkienne, mais pas du tout adaptée au goûts des joueurs que nous sommes.

Le brouillard, omniprésent, est vraiment énervant : autant la qualité graphique de Turok II expliquait un tel procédé (pour cacher le clipping des décors grandioses), autant le brouillard est totalement superflu dans South Park. Avec des décors moches comme ceux de ce jeu, le brouillard ne fait qu’empirer les choses, surtout lorsqu’on sait que même sans cet artifice, le jeu aurait pu marcher convenablement : Quake II, beaucoup plus beau, ne possède pas une trace de brouillard !

La ville de South Park est plutôt bien réalisée, dans le sens où elle reste fidèle à l’esprit de la série. D’ailleurs, tous les sites que vous visiterez dans South Park 64 sont fidèles à l’esprit originel. Mais voilà, déjà que South Park est un dessin animé très laid, le jeu vidéo s’en sort tout aussi mal ! Les personnages sont fidèlement modélisés en 3D, et c’est avec un plaisir non dissimulé qu’on balance dans la gueule de Kenny des boules de neige, et autres ballets à chiottes, ou qu’on parle au Chef dans l’espoir d’avoir quelques informations. Les ennemis sont plutôt bien modélisés eux aussi, sans toutefois atteindre des sommets… Encore une fois, le moteur de Turok II est donc bien mal utilisé. Mais ce n’est pas fini…

L’animation est infâme. Rarement un jeu n’a été aussi mal animé, au niveau des personnages s’entend. Les paternes d’animation sont les même pour tous les personnages. Les ennemis aussi ont les même animations. Avec, de temps en temps, quelques mouvements annexes, comme Cartman mangeant une dinde, ou encore les ennemis du dernier niveau, qui diffèrent un peu des autres… Ah oui, chaque niveau possède un ennemi distinct. Là où le bas blesse, c’est que les niveaux sont peu nombreux, énormes, et donc que les ennemis ne varient jamais (ou presque) dans le même niveau : horreur ! Des dindes pendant plus de trois heures de jeu !

Sinon, l’animation générale du soft (en anglais, on dit Frame Rate) est assez moyenne, compte tenu des graphismes de seconde zone… Les ralentissements sont nombreux, et le nombre d’images par seconde descend régulièrement en dessous de 20 i/s. C’est assez faible.

Le seul bon point de la réalisation, c’est le mode multi joueur, qui, bien que noyé dans le brouillard, est plutôt fluide, pas plus moche qu’en un joueur, et finalement très fun… Ah oui, ce jeu est compatible avec le Ram Pak, mais les différences sont… Inexistantes !

Audio

Alleluja ! Le gros point fort du jeu, sans aucun doute. Les musiques sont vraiment réussies, bien qu’un poil répétitives, et collent bien à l’action. L’introduction du jeu est la même que celle de la série animée, c’est à dire que vous voyez un bonhomme qui joue de la guitare, tout en chantant la chanson "officielle", devant une présentation fort bien faite des personnages… Il est dommage que ça n’ait pas été traduit en français !

Les bruitages sont eux aussi très bien réalisés, surtout le bruit des armes d’ailleurs… Ainsi, le lance-œufs de poules envoie des œufs (et oui) et fait un bruit "cotcot" lors du tir : c’est en fait une poule dont vous tirez la queue pour qu’elle lance ses œufs ! Les vaches tirées avec le bazooka à vaches font des "meuh" saisissants de réalisme… Bref, des bruitages délires, et je ne vous ai pas parlé du Tourne-Disque extra-terrestre ! Les voix sont celles du dessin animé, mais comme je l’ai dit auparavant, elles ne sont pas doublées, et donc restent en anglais ! Dommage ! Enfin, vous l’aurez compris, le côté sonore de South Park est très réussi, heureusement pour lui, car le reste est nettement moins bien fait…

Maniabilité

South Park est un Doom-Like bien bourrin, super marrant, voir quasi parodique, d’une part avec son scénario, où les habituelles fins du monde et autres invasions extra-terrestre sont remplacées par l’arrivée sur South Park d’une météorite géante, qui fera tout d’abord se révolter les dindes de thanksgiving, puis fera débloquer (elles deviennent agressives) les vaches des fast-food, ou même encore créera des clones des habitants les plus connus de la ville… Voyez ?

L’autre élément parodique, c’est bien entendu l’univers en lui-même, totalement décalé par rapport à ce qu’on voit habituellement. La violence est là, mais surtout verbale. South Park, le dessin animé, est très réputé pour sa vision du peuple américain, qui, qu’on ose me dire le contraire, ressemble bien à ça ! Ca doit d’ailleurs être pour cela que les américains l’aiment tant, cet animé…

South Park 64 se joue comme Turok II, ou pour plus d’aisance, vous pouvez choisir de configurer votre manette "à la" Goldeneye. Vos différentes missions se déroulent par objectifs, comme l’extermination totale des dindes révoltées, ou encore l’annihilation des extra-terrestres fouteurs de troubles. Vous pouvez choisir votre personnage en début de partie, mais sachez qu’à chaque arme correspond un des enfants, donc vous serez aléatoirement dans la peau de "Tu respectes mon AU-TO-RI-TE !" Cartman, de "Oh mon dieu ils ont tué Kenny !" Stan, de "Espèce d’enfoirés !" Kyle et de "Hummmmfmfmfufufmmf" Kenny…

Enfin, la présence du mode multi-joueur sauve le jeu. Avec la possibilité de choisir entre un grand nombre de personnages (à débloquer, cependant) et de terrains de massacre, le fun se trouve être parti intégrante de vos joutes entre amis, et ce même si dans le même genre, Goldeneye ou plus récemment Quake II sont largement meilleurs… Enfin bref, un grand moment tout de même, surtout si vous êtes fan de South Park (et vos amis aussi) !

En bref…

Malgré sa réalisation d’un autre âge, cette mouture 64 bits du célèbre dessin animé de Comedy Central pourrait bien être assez indispensable pour les fans, grâce surtout à son ambiance sonore délirante, et à son fun (à plusieurs) sans limite. Par contre, le joueur seul sera extrêmement déçu, car la répétitivité des actions, et le peu de variété dans les ennemis plongent vite dans l’ennui… Vous voilà prévenu ! Allez, on attend avec impatience les deux prochains jeux basés sur South Park (Racing et Chef’s Luv’ Shack)…

Les plus

Les moins

La note

5/10


Par Axel_Lebrun
Le 2 octobre 1999 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Axel_Lebrun n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 443 : du 20 au 26 septembre 2021
Le 26 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 442 : du 13 au 19 septembre 2021
Le 19 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 441 : du 6 au 12 septembre 2021
Le 12 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 440 : du 30 août au 5 septembre 2021
Le 5 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 439 : du 23 au 29 août 2021
Le 29 août 2021, par Gueseuch

Ghostrunner (NS)
Le 27 août 2021, par Mortal

Dojo Hebdo 438 : du 16 au 22 août 2021
Le 22 août 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 437 : du 9 au 15 août 2021
Le 15 août 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 436 : du 2 au 8 août 2021
Le 8 août 2021, par Gueseuch



Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal