Un train en retard ne rend pas le service rendu.

- KirbyX, dont la routourne a visiblement tourné

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Soul Calibur II (NGC)

Analyse de Soul Calibur II

Et voilà, première analyse de SoulCalibur II… on aura mis le temps c’est vrai, surtout que vu le succès qu’il a eu c’est à se demander s’il existe des lecteurs qui n’ont pas le jeu. Le pire reste que c’est moi qui fais le test… Moi qui hais les jeux de baston 3D… Mais cet avis a changé il y a quelques temps. Hum, vous m’avez tout de suite vu venir avec cette intro à deux balles pour dire que j’ai acheté ce jeu rien que pour Link. Et ben non!!!! Ahahahaha cassé! (Hum je fais pitié là) Non, la réalité c’est que je suis tombé amoureux de ce jeu rien qu’en voyant le trailer de Namco présenté pendant l’E3 2002. Un p’tit coup d’infos annonçant un mode dans le style des events de SSBM, un Link en plus et pour finir le fait que c’est la suite d’un jeu de légende (40/40 dans Famitsu…) et doté d’un scénario alléchant et je me retrouve à me jeter sur le jeu dès sa sortie…

Commençons par le commencement (c’est con ce que je dis là…). SoulCalibur II est tout d’abord la suite de SoulCalibur (heureusement que je suis là) sorti exclusivement sur Dreamcast qui est lui-même la suite de SoulBlade sorti exclusivement sur Playstation. Je ne parlerais pas de SoulBlade dont je ne connais pratiquement rien mais je vais un minimum parler de SoulCalibur auquel je n’ai jamais joué… Si on devait retenir des jeux dans le domaine de la baston 3D il y a la saga Virtua Fighter (Sega), Tekken (Namco), Dead or Alive (Tecmo) et Bloody Roar (Hudson Soft). Tekken et VF sont sûrement les sagas les plus célèbres, de grande qualité. Les DOA et Bloody Roar possèdent chacun une originalité (Respectivement meufs a moitié nues et transformations en animaux) mais restent en dessous des autre productions. SoulCalibur est un mélange du domaine arcade et simulation (styles qui distinguent les deux rivaux de Tekken et VF) et propose surtout l’originalité que chacun des combattants possède une arme blanche. Ah, j’oubliais, outre ceci, SoulCalibur possède le détail d’être tout simplement la référence des jeux de combats, et ce depuis sa sortie sur Dreamcast en 1998, malgré l’arrivé de DOA 3, VF4 et Tekken 4… Du moins jusqu’a l’arrivé de SoulCalibur II…

Cliquez Cliquez Cliquez

Tout d’abord on notera les nombreux modes disponibles. Même si ça reste plutôt du classique pour un jeu de baston, ça fait toujours plaisir (Survie, Contre la montre, Entraînement, Arcade, VS…). Puis on découvre le mode Maître d’arme, se basant sur le même genre de principe que les Events de SSBM mais entièrement scénarisé. Petit à petit, on fait divers combats dans des conditions spécifiques. Ca peut être un combat contre trois persos à la suite, un labyrinthe avec un combat a chaque salle, un combat contre des persos invincibles (ring out…) et pleins d’autres… Chacune des missions, une fois finie, permet d’obtenir de l’argent et de l’expérience. Les points d’expérience permettent évidemment de monter de niveau, tel un RPG, tandis que l’argent permet d’acheter des costumes, galeries d’images et surtout armes en tout genre…

Chacun des persos (sauf Charade et les trois persos bonus – j’y reviendrais) peut contrôler plusieurs armes. Bien sûr les armes restent très similaires aux armes de base mais ont des différences dans leurs apparence et efficacité. A titre d’exemple, la Soul Edge complète avec Nightmare est très puissante mais draine votre vie petit à petit, tandis que la Soulcalibur reste puissante tout en remontant constamment (mais petit à petit) votre vie. Bien évidemment les armes sont plus ou moins chères et ne sont accessibles qu’a un certain stade du jeu. Cela met une dose d’originalité sympathique même si les armes sont peut être trop nombreuses (ça devient un défaut dans la mesure ou on n’a pas le temps d’utiliser une arme qu’on en a déjà acheté une plus puissante) et trop facilement récupérables. Notons également que la dernière série d’armes propose une arme dite "ridicule" (comme un balai pour Sung Mina) qui à l’avantage de mettre en confiance l’adversaire qui verra en vous un perso inoffensif (l’habit ne fait pas le moine…) et cet effet marche sur l’IA. Chacun des modes (Arcade, VS, Survie…) sont disponible en deux versions : normal et bonus, permettant de choisir votre arme.

Cliquez Cliquez Cliquez

Enfin, avant de partir sur les différentes catégories du jeu, j’aimerais vous parler de Link. Ce personnage a provoqué bien des impressions différentes. La majeure partie des fans sont contents, certains trouvent que Link n’a pas sa place dans un tel jeu, d’autres étaient tellement frustrés de ne pas avoir eu l’occasion de pouvoir contrôler un Link adulte ou en version "réaliste" sur leur GC qu’ils ont acheté ce jeu rien que pour la présence de Link. Comme quoi, ils sont forts niveau marketing chez Namco et Nintendo ! Bref, en tant que fan de Nintendo je ne pouvais pas ne pas vous en parler. Link est très fidèle à son image, et la majeure partie des attaques classiques de Link sont présentes. Un des grands intérêts du perso réside dans le fait qu’il a la possibilité de lancer des flèches, des bombes et son boomerang, ce qui en fait un perso très équilibré et le seul qui peut attaquer à bonne distance. Son enchaînement de base permet également d’éjecter un perso dans la plus grande facilité. Niveau arme, ça reste également très fidèle : bouclier miroir, l’épée de Majora’s Mask, l’épée Bigoron, le Marteau, l’épée des fées (de Majora’s Mask)… Néanmoins je reste très déçu par le manque d’originalité de ses différents costumes : tunique Zora et Goron plus une tunique Violette assez moche. Je trouve vraiment dommage d’avoir zappé l’apparence de Link lorsqu’il possède le masque de puissance des fées dans Majora’s Mask… ainsi que son épée… Dans l’ensemble Link est une réussite, et reste un de mes persos préférés… qui ne fait néanmoins pas l’unanimité…

Présentation

Un jeu de baston se doit d’avoir une belle présentation. Celle-ci est très belle, bien qu’inférieure aux anciens volets d’après ce que j’ai entendu dire. Pour plus de précision je vous renvoie à la rubrique vidéo où vous trouverez la scène d’intro en question grâce à l’ami SaMuS. Pour le reste c’est du très bon, même si je suis déçu de ne pas avoir de scènes cinématiques mais juste des images fixes en guise de fin de perso pour le mode arcade.

Cliquez Cliquez Cliquez

Graphismes

Très bons, grandioses même ! Les persos sont d’une grande qualité, l’animation est parfaite, aucun ralentissement ni bogue, des effets spéciaux magnifiques et des décors à tomber par terre ! On pourrait rester longtemps à admirer ces magnifiques décors, le plus souvent animés (en mode maître d’arme, certains sont dotés d’effets comme des sables mouvants ou des sols gelés qui glissent…). Les effets de foudre et de feu sont fréquents avec les persos et rajoutent de l’action aux combats. Bref ce côté est vraiment réussi, Namco a fait du très bon boulot!

Audio

Grandiose ! Tout comme pour les graphismes, c’est à se demander si ce n’est pas parfait. Les musiques sont entraînantes et certains thèmes (notamment la présence du thème de Zelda) sont sublimes. Les bruitages sont également très réussis et deviennent presque essentiels, et les voix des persos sont aussi de bonne qualité. De plus, Namco a eu la bonne idée de laisser le choix entre les voix japonaises ou américaines. Mais il n’y a vraiment QUE des voix japonaises ou américaines (sauf pour les persos, comme Link, qui ne parlent pas). Et c’est là que sur certains points ça devient ridicule : entendre Raphaël, personnage français, crier comme un babouin avec une voix typiquement Japonaise c’est à mourir de rire ! Et ça s’applique à pas mal d’autre persos…

Cliquez Cliquez Cliquez

Maniabilité

Etonnement bonne. Namco a su faire une maniabilité qui ne pose pas de problèmes malgré la manette GC très mauvaise pour les jeux de combats… A sert à assener un coup horizontal, Y un coup vertical, B sert à se protéger, X à donner un coup de pied. Après, de nombreuses combinaisons sont possibles. La direction du stick importe également, tout comme la position de votre perso par rapport à l’adversaire… SCII est Arcade dans le fond mais devient très tactique une fois bien lancé dans le jeu. Ce qui donne un avantage aux débutants et aux confirmés : après plus de deux semaines de jeu bien exploré, un débutant pas trop nul à ses chances face à moi, mais si je me penche bien sur la maniabilité, je deviens vite invincible…

Scénario

Très bon, le mode maître d’armes est entièrement scénarisé, avec pleins de textes (traduits) et une fois le mode arcade fini avec un perso, on obtient la biographie du perso en question, pour connaître ses motivations. On à même des infos sur les différentes arènes. L’histoire se base sur la Soul Edge, épée maléfique aux propriétés exceptionnelles, qui donne à son possesseur une force démentielle. Cervantès, un pirate, a découvert cette épée il y a longtemps. Il est devenu plus démoniaque qu’il ne l’a jamais été : l’épée ayant elle-même une âme, elle prend le contrôle de celui qui la possède… Ainsi, différentes personnes tentèrent d’anéantir le mal causé par la Soul Edge. Parmi eux, Siegfried qui réussi à vaincre Cervantès et récupéra alors la plus grosse partie de la Soul Edge qui fut divisée en de nombreux morceaux, dispersés un peu partout sur la planète. Ce personnage devint Nightmare. Ca c’est la base. Dans ce nouveau volet il n’y a pas de méchant à proprement parlé, l’ennemie est la Soul Edge elle-même. Cette arme est tout simplement invincible, seulement la SoulCalibur, épée également très puissante, mais représentant le bien plutôt que le mal, est apparue pour détruire la Soul Edge. Je ne vous en dévoilerais pas plus, il est tellement plus intéressant de le découvrir au fur et à mesure…

Cliquez Cliquez Cliquez

Durée de vie

Excellente ! Sûrement un des meilleurs points du jeu. En tant que jeu de combat, le mode maître d’armes offre une durée de vie gigantesque. Finir entièrement ce mode, finir le mode arcade avec tout les persos et découvrir toutes les armes offre déjà une durée de vie énorme. Ajoutons à cela le mode VS, qui, grâce à la diversité des armes, proposera également une durée de vie peut-être plus longue que la moyenne. Et n’oublions pas qu’en tant que jeu de combat, les records auront leur place, tout comme les modes survie et contre la montre. Sans compter que si vous vous mettez a vraiment apprécier le jeu, vous êtes parti pour tenter de maîtriser à la perfection chacun des persos, ce qui fait tendre la durée de vie quasiment vers l’infini. Il n’en reste pas moins qu’on détectera tout de même quelques défauts. D’abord pour la facilité trop importante, le mode arcade se termine les doigts dans le nez, le mode maître d’armes aussi (on ne reste bloquer que très rarement). Il n’y a pas de véritable défi. Même si vous pouvez toujours augmenter le niveau de difficulté dans les options, le jeu n’est pas parfait du côté de la difficulté.

En bref…

C’est tout simplement une bombe ! Que vous soyez amateurs du genre ou pas, il vous faut au minimum impérativement le tester ! Link apporte un bonus non négligeable pour les fans et l’ambiance est magnifique ! Si vous êtes fans du genre, comptez 10/10 pour ce jeu, autrement, 8/10. Donc pour faire une moyenne…

Les plus

+ Des graphismes hors du commun
+ Une bande son qui met le feu !
+ Link ! Raphae l! Nightmare !!!!
+ Jouabilité étonnamment bonne pour le genre
+ Le mode maître d’armes
+ Le scénario
+ Les armes
+ Le gameplay !!!

Les moins

– C’est quoi ces voix?

– L’histoire de Link

– Trop facile

– Pas de scènes cinématiques pour les fins de jeu

– Je veux la tenue du masque de puissance des fées!

La note

9/10


Par The_lascar
Le 15 octobre 2003 | Catégories : Analyses

Moi j'aime pas les citations ! :grognon:
Voir les articles de The_lascar

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 404 : du 21 au 27 décembre 2020
Le 27 décembre 2020, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal