My name is Reggie, I'm about kicking ass, I'm about taking names, and WE'RE about making games!

- Reggie Fils-Aimé

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Shaun White Snowboarding: Road Trip (Wii)

Analyse de Shaun White Snowboarding: Road Trip

Envie de poudreuse ou de pentes vertigineuses ? Annoncé en grande pompe pendant une historiquement vide conférence de Nintendo, Shaun White Snowboarding: Road Trip est le premier jeu de snowboard à mettre à profit la Wii Balance Board. Alors, ça farte ?

Pour être fun et bigarré, frais et bien formé, faut faire comme Shaun !

L’argument de vente n°1 de Shaun White Snowboarding sur Wii est sa compatibilité avec la planche multi-millionaire de Nintendo. Oubliez tout de suite le gameplay "classique" à la Wiimote : vous n’y trouverez rien d’excitant ou d’exceptionnel.

La seconde option est donc la Wii Balance Board et son apport est absolument indéniable : prise en main ultra-simple et ultra-intuitive (à quelques figures près), immersion complète et inédite pour un jeu de snowboard et, pour finir, l’aspect terriblement fun et "hype" qui se dégage de ce mode de contrôle. Après 5 à 10 minutes d’essais sur les premières pistes, qui font aussi office de tutorial, on a compris comment le personnage se contrôlait, aussi bien sur la terre ferme (enfin sur la neige ferme) que dans les airs. Quelques heures de pratique plus tard, on se surprend à tenter des figures complètement délirantes, contorsionné comme un malade sur la planche de la Nintendo Wii !

Parce que, même si la sensibilité de la board est très bien réglée par défaut (se pencher simplement en avant ou en arrière suffit pour faire tourner le surfer ou faire des tours sur soi-même lorsqu’on est dans les airs), on a rapidement envie d’exagérer le mouvement le plus possible pour tenter d’exécuter plus vite les figures, pour se simplifier les enchaînements ou tout simplement parce qu’on est trop pris au jeu ! Je peux vous garantir que les autres jeux de snowboard font bien fades après avoir goûté à la jouabilité de celui-ci.

Pourtant… Que la montage est BÈÈÈÈÈÈLLLLLEEEEUUUU

En fait, c’est essentiellement en terme de level design et de construction globale du mode solo que le jeu d’UbiSoft pèche. La jouabilité à la Wii Balance Board a beau être terriblement prenante et relativement précise, les game designers sont partis du principe que l’on ne pouvait pas tourner facilement sur la planche (ce qui est faux, c’est tout à fait contrôlable et ça réagit suffisamment rapidement) et les pistes sont donc très larges avec très peu de virages difficiles à négocier.

Il est donc assez regrettable que, dans l’ensemble, les différents parcours soient assez simples. La vraie difficulté du jeu viendra plus dans les challenges proposés que dans les parcours eux-mêmes, et encore seulement à partir de la seconde série. Fort heureusement, les figures sont beaucoup plus mises en avant que la vitesse dans tout le jeu.

Dans le même ordre d’idée, on pourra regretter le fait que beaucoup de personnages ne servent à peu près à rien : avec seulement 2 ou 3 types de courses (vitesse, relativement rare, exploration ou encore tricks), on se concentrera essentiellement sur un ou deux riders et un ou deux cameramen dont le bonus apporte un réel plus pour compléter un défi.

En bref…

Même s’il n’est pas exempt de défauts, notamment au niveau level design, il faut bien reconnaître que Shaun White Snowboarding: Road Trip apporte au joueur des sensations nouvelles et franchement jouissives. Pour un premier essai dans le domaine, UbiSoft a réussi son pari : une jouabilité parfaitement réglée, des pistes très agréables à parcourir et où l’on se prend vraiment au jeu. Si l’on ne transpirait pas autant en gesticulant sur la planche, on en viendrait presque à enfiler un bonnet et des gants, histoire de renforcer encore plus l’immersion.

Les plus

  • Graphiquement au top
  • Bande-son très sympa et très variée
  • Une jouabilité trippante à la Wii Balance Board

Les moins

  • Certains parcours sont un peu simplistes…
  • Pas de mode en ligne

La note

8/10


Par Mortal
Le 18 mai 2009 | Catégories : Analyses

En tout cas, moi, si j'étais une fille, je serais facile.
Voir les articles de Mortal

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 414 : du 1er au 7 mars 2021
Le 7 mars 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 413 : du 22 au 28 février 2021
Le 28 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal