Je prends tout moi, je suis un vraie pute de la DS

- MatMac

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Ridge Racer 64 (N64)

Analyse de Ridge Racer 64

Un des jeux de courses, qui a fait les beaux jours de la PSX, arrive sur N64. Il s’agit de RIDGE RACER 64… Initialement développé par Namco cet opus, réservé à la N64, a été entièrement programmé par Nintendo. Ce qui laisse donc présager le meilleur…

Graphismes

L’intro a été vraiment bien soigné, sa réalisation vous plonge direct au cœur du sujet. Bien qu’il ne bénéficie pas de la cartouche de 4MB, RR64 offre de bien jolis graphismes. Les véhicules sont correctement modélisés et les fans de Namco reconnaîtront aisément les peintures Pac-man, Xevious et autre Galaga qui ornent les voitures. Les circuits sont beaux et complexes à la fois, ils fourmillent de détails qui donnent un certain charme et renforce l’ambiance. Le véritable point fort du jeu vient en fait de l’animation. Prés de 12 véhicules sont à l’écran et ce sans le moindre ralentissement. La vitesse quand à elle égale tout simplement F-zero X, c’est à dire ahurissante. Ce n’est pas la vitesse de votre véhicule qui vous scotchera à l’écran, mais le flux en lui-même. Les concurrents vous entraînent dans une course folle, du jamais vu sur N64.

Audio

Du pur Ridge Racer. De la techno plutôt speed mais, il faut l’avouer, de moyenne qualité. Les effets sonores s’en tirent vraiment mieux, surtout lors des dérapages ou des entrées dans les tunnels. Encore une fois c’est l’intro qui rehausse le tout.

Maniabilité

C’est le point fort de tous les Ridge Racer, l’épisode N64 n’échappe pas à la règle. J’explique pour les retardataires, l’essentiel de la conduite de RR consiste à maîtriser les dérapages. Cet opus à la bonne idée d’offrir plusieurs style de conduite, reprenant ainsi le contrôle de base des anciens épisodes ainsi qu’un nouveau mode RR64. Une fois les véhicules bien en main, vous allez vous surprendre à réaliser des courbes parfaites dans les virages et ce à plus de 250km/h. Ici c’est l’arcade qui prime, surtout avec le mode de conduite 64. Avec ce dernier vous pouvez réaliser des dérapages à 360°, ce qui pourrait paraître futile. Détrompez-vous grâce à une telle conduite vous gagnez en vitesse. Nintendo est donc passé par-là… RR64 propose 3 circuits avec, pour chacun, 3 tracés différents. Ce qui fait donc 9 circuits. Deux circuits sont tirés d’ancienne version et un seul est vraiment nouveau. Les compétitions vous obligent à finir premier sur 3 courses. Ceci étant fait vous passez à la vitesse supérieure, 3 nouvelles courses sont disponibles, leurs tracés sont plus long et sinueux et les adversaires de plus en plus coriaces. Chaque fois que vous finissez une compétition, le mode car battle fait son apparition. Ce dernier vous propose de battre une voiture sur un circuit défini par la machine, si vous gagnez le véhicule est à vous. Le jeu devient vraiment palpitant à partir du mode expert. Aucune erreur n’est permise et l’I.A. des concurrents est parfaite. Le mode multi-joueur ne souffre pas des défauts majeurs habituellement rencontrés dans ce genre de jeux. Il propose même des scénarios (battle mode, stage mode, team mode) Une fois la technique des dérapages maîtrisés, la prise en main ne pose aucun problème. Accélérateur, frein rien de plus simple… A noter que vous pouvez jouer soit avec le stick analogique soit avec la croix multi-directionnelle.

En bref…

Vu le petit nombre de jeux de course sur N64, RR64 se hisse parmi les plus grands. Il est vraiment plus fun que World driver mais moins intéressant que Excitebike. N’oubliez pas que c’est un jeu NINTENDO, vous pouvez donc vous jetez dessus sans crainte…

Les plus

Les moins

La note

7/10


Par Waru
Le 30 juin 2000 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Waru n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 434 : du 19 au 25 juillet 2021
Le 25 juillet 2021, par Gueseuch


Satellaview : Special Tee Shot
Le 19 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 433 : du 12 au 18 juillet 2021
Le 18 juillet 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 432 : du 5 au 11 juillet 2021
Le 11 juillet 2021, par Gueseuch


Satellaview : Tamori no Picross
Le 5 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 431 : du 28 juin au 4 juillet 2021
Le 4 juillet 2021, par Gueseuch

Satellaview : Kaizō Chōjin Shubibinman Zero
Le 28 juin 2021, par Tardigrade


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal