En parlant d'interface, a propos des ports in/out du systeme digestif, autant le port in a kiffé sa life le combo quick/kebab de ce week-end, autant le out me fait un conflit materiel là

- gné, fan d'Imossel

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Pokémon Stadium (N64)

Analyse de Pokémon Stadium

Je plonge encore une fois à l’intérieur du phénomène Pokémon, avec la sortie toute récente de Pokémon Stadium. Attention, c’est avant tout un jeu de combat. Deux pokémons qui se font face dans l’arène et s’attaquent à coups de magie dans le seul but de déterminer quelle équipe gagne, vous suivez? Si comme moi, vous entrez dans la vingtaine, ne vous surprenez pas de voir des mini-jeux dignes de la maternelle. Cela dit, gardons l’esprit ouvert, question de savoir si le thème Pokémon peut encore surprendre.

Graphismes

La qualité graphique est suffisante. Rien d’époustouflant, mais un style simple qui convient bien au jeu. L’accent est évidemment mis sur les pokémons eux-mêmes, c’est-à-dire que les éléments de décor sont présents mais jamais importants. Quelques textures qu’on ne remarque pas vraiment.

Visuellement, les monstres de poche sont ceux de Pokémon Snap. Ils sont facilement reconnaissables et particulièrement bien animés, surtout quand on les voit entrer et sortir du combat. Les mimiques sont convaincantes, les mouvements sont fluides et les pokémons sont sympathiques. Les multiples prises de vues compensent pour le peu d’éléments à regarder.

Audio

Vous connaissez le genre. Un jeu pour enfants implique une musique joyeuse et juste assez répétitive et aggressante pour rendre les parents fous. Le but est de créer une ambiance joyeuse sans trop qu’on remarque la musique elle-même. On peut dire que Nintendo a compris la recette.

Tout au long des combats, un commentateur décrit l’action (ou le manque d’action). Contrairement à plusieurs jeux sportifs (ce qui ne manque pas sur N64), cette fois la voix est plutôt sympathique, les commentaires assez variés et ses interventions peuvent s’avérer utiles. De leur côté, les pokémons ne nous assomment pas de pika!pika!, détail que j’apprécie particulièrement, et les bruits sont parfaits lors des combats.

Maniabilité

Les contrôles sont faciles, et la stratégie de combat l’est aussi. Il suffit d’observer un peu pour savoir quel pokémon est vulnérable à quel type d’attaque. Avoir regardé Pokémon à la télé aide tout de même. Les menus sont simples et le principe est basé sur celui des RPGs, ce qui devrait faire plaisir aux nostalgiques.

Il faut le dire tout de suite, il n’y a aucune histoire ou mise en situation. Simplement des mini-jeux où le seul but est de pouvoir dire : «c’est moi qui ai gagné!». Après une heure on s’en lasse déjà, ce jeu n’a pas de fin et les seules conditions qui peuvent motiver quelqu’un à y jouer, c’est voir de jolis pokémons ou, plus vraisemblablement, de donner une raclée à l’adversaire.

Par contre, le jeu renferme plusieurs possibilités intéréssantes pour le mode multi-joueur. Un combat à quatre joueurs est forcément plus divertissant qu’un duel avec l’ordinateur. Il est possible de s’organiser en équipe ou de changer les règles des compétitions. Évidemment il y a des mini-jeux pour les enfants au cours desquels on doit faire courir Rattata ou faire creuser Sandshrew. Question de se reposer du combat.

Le jeu est prévu pour s’associer avec la cartouche game boy, ce qui permet de capturer des pokémons. Apparemment, le jeu s’améliore grandement en s’associant au game boy, il y a des trucs secrets à découvrir, l’accès à de nouveaux modes de jeu, bref, je regrette vraiment que mon game boy soit mort et enterré.

En bref…

Pokémon Stadium est cohérent; il reprend avec exactitude les éléments de la série télévisée, des jeux de cartes ou de game boy, et de Pokémon Snap sur N64. Ceux qui sont déjà entichés des petites bestioles auront forcément du plaisir. Une recette commerciale, rien de bien innovateur, mais une bonne option pour les enfants. Et pour ceux qui possèdent Pokémon sur game boy, évidemment.

Les plus

Les moins

La note

3/10


Par Genevieve_Robert
Le 16 mars 2000 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Genevieve_Robert n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés


Pokémon Unite : étude comparative
Le 3 août 2021, par MectonLaFlemme



Dojo Hebdo 434 : du 19 au 25 juillet 2021
Le 25 juillet 2021, par Gueseuch


Satellaview : Special Tee Shot
Le 19 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 433 : du 12 au 18 juillet 2021
Le 18 juillet 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 432 : du 5 au 11 juillet 2021
Le 11 juillet 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal