En parlant d'interface, a propos des ports in/out du systeme digestif, autant le port in a kiffé sa life le combo quick/kebab de ce week-end, autant le out me fait un conflit materiel là

- gné, fan d'Imossel

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Phantasy Star Online (NGC)

Analyse de Phantasy Star Online

Voici la deuxième partie du test de PSO traitant du mode online, cette partie comme vous allez le voir ne traite pas vraiment des aspects techniques et sonores du jeu et pour cause vu qu’ils ont déjà été traités dans la première partie. Je vous rappelle que si vous voulez jouer à PSO en online il faudra vous procurer un des deux modems NGC vendus séparément du jeu ainsi qu’un HUB pour connecter le modem haut-débit à votre ordinateur, pour le modem 56K ce sera plus simple vu qu’il vous faudra juste le brancher à votre prise téléphonique. L’accès à Internet se fera grâce à votre fournisseur d’accès habituel (sauf AOL avec qui ça ne marchera pas) et vous devrez débourser 8.95 € par mois pour pouvoir bénéficier de votre Hunter Licence. Maintenant voyons un peu ce qu’a PSO dans le ventre en online.

Présentation

La présentation est exactement la même que celle du mode solo, pour ce qui est du jeu en lui même, les écrans d’information et de navigation sur le réseau PSO sont clair et compréhensibles aucun problème de ce coté là donc.

Graphismes

Les graphismes sont les même qu’en solo et le jeu ne lague que très rarement même avec un 56K, il n’y que les boîtes d’items qui mettent un certain temps à disparaître quand vous les ramassez.

Audio

Aucun changement pour les musiques par rapport au mode offline.

Maniabilité

On retrouve ici tous les éléments principaux du mode offline mais avec des joueurs du monde entier pour coéquipiers ! Pour commencer votre quête en ligne vous devrez tout d’abord choisir le serveur sur lequel vous voulez aller : serveur européen américain et japonais. Il est à noter qu’il vous faudra mettre le jeu en mode 60 Hz pour jouer sur les serveurs américains et japonais ainsi que sur le plus grand nombre des serveurs européens. Après avoir choisi votre serveur vient le choix de votre vaisseau puis du block dans lequel vous voulez aller. Vous serez ensuite téléporté dans le premier lobby virtuel de ce block, vous pourrez choisir ensuite parmi d’autres lobbies. Mais qu’est ce qu’un lobby au fait ? Un lobby est une salle thématique dans laquelle sont réunis les joueurs avant de commencer une quête, c’est ici que vous pourrez converser et faire des rencontres avant de partir à l’aventure par groupes de quatre.

Vous pouvez communiquer soit en tapant vos messages à la manette ou au clavier, soit choisir parmi plusieurs phrase pré-définies qui seront traduites en anglais, espagnol et japonais. Vous pouvez aussi créer vos propres smileys et les afficher pour décrire vos émotions et enfin attribuer des raccourcis à des phrases que vous aurez préalablement enregistrées. Vous pourrez ainsi grâce à ce système élaborer des stratégies d’attaques, appeler vos équipiers à la rescousse si vous mourrez etc. Vous pourrez aussi vous échanger des objets via un menu spécial ou tout simplement les poser au sol mais gare aux voleurs !

Et oui j’ai bien dit voleur car PSO est un véritable monde en online avec ses personnages plus ou moins recommandables, il y a ceux qui vous aideront au péril de leur vie de leur personnage et ceux qui attendrons que vous ayez massacré les monstres avant de vous rafler les items qu’ils auront laissé tomber. Mais rassurez vous rares sont les personnes malhonnêtes et c’est plutôt l’entraide entre les joueurs qui prime dans PSO. Ne vous attendez pas à vous enrichir en online car les items comme les mesetas seront pour vous et vos coéquipiers, le pire reste l’apparition d’une arme rare où tous les joueurs se ruent sur l’objet précieux. Il s’est d’ailleurs développé un véritable marché noir d’objets rares et ceci dans plus ou moins d’honnêteté. En effet certains joueurs dupliquent des objets rares et les diffusent souvent gratuitement ce qui a pour effet de tuer le jeu et de nombreuses parties sont maintenant protégées par des mots de passe pour éviter que des personnes possédant une arme dupliquée ou des pirates viennent saboter la partie.

En effet quoi de plus râlant quand vous êtes niveau 40 de voir qu’un niveau 20 fait trois fois plus de dommages que vous car il possède une arme qui lui est normalement impossible d’obtenir honnêtement ? Ceci est un des deux gros problèmes du jeu online, quel est le deuxième me direz vous ? Et bien il s’agit des FSOD (Frozen Screen Of Death) c’est-à-dire des problèmes inhérents au réseau lui même qui font planter votre NGC en figeant votre écran. Les conséquences des ces FSOD peuvent être catastrophiques puisqu’elles vont de l’effacement de tous vos objets non équipés dans votre inventaire à la corruption de votre carte mémoire entraînant la perte de toutes les données que celle ci contient lorsqu’un FSOD survient lors d’une sauvegarde. Je n’ai personnellement jamais été victime d’un de ces tant redoutés FSOD mais je préfère vous mettre en garde sur ce point. Les jeux online en sont à leurs balbutiements sur console et il est presque normal que ce genre de problèmes survienne au début, Sega devrait sans doute avoir réglé le problème d’ici quelques mois.

Malgré ces deux défauts de jeunesse dirons nous, le mode online est une expérience unique se basant sur la coopération entre joueurs du monde entier et possède de nombreux atouts par rapport au mode offline. Le premier consiste dans les objets rares, en effets certains de ceux ci sont disponibles seulement en online, des quêtes sont aussi spécifiques au online et de nouvelles quêtes sont ajoutées de temps en temps par Sega, c’est donc un jeu constamment en évolution auquel nous avons affaire pour le mode online. Un monde a part entière même.

Scénario

Suite à la destruction imminente de leur planète, une civilisation évoluée a désespérément envoyé un immense vaisseau spatial à la recherche d’une nouvelle planète. Ce vaisseau : Pionner 1 annonce qu’il a trouvé une planète idéale : Ragol et commence la construction du « Central Dome » et de la colonie. 7 ans après, un second vaisseau Pionner 2 arrive en orbite autour de Ragol et ouvre la communication avec Pionner 1, mais une énorme explosion survient et Pionner 1 ne répond plus, c’est alors que les dirigeants de Pionner 2 font appel à la guilde des hunters regroupant en son sein tout les chasseurs de primes de Pionner 2 pour enquêter sur les évènements s’étant déroulés sur Ragol et c’est à vous que l’on confie cette dure tâche.

Durée de vie

Infinie étant donné que de nouvelles quêtes sont ajoutées presque tout les mois.

En bref…

Un univers à part entière s’ouvrira à vous dès que vous franchirez les portes du mode online, avec ses qualités et ses défauts, c’est avant tout une expérience unique sur console que je vous conseille vivement d’essayer pendant les 30 jours d’essai gratuits avec le modem d’un de vos potes, vous risquez bien de vouloir continuer l’aventure après coup.

Les plus

  • Les échanges entre joueurs.

  • L’aspect technique des combats.

  • Un monde à part entière sur votre console.

Les moins

  • Les problèmes de serveurs.

  • Les petits malins qui trichent tant qu’ils peuvent.

  • Il faut payer pour y jouer !

La note

9/10


Par Golden_cube
Le 21 avril 2003 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Golden_cube n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés



Dojo Hebdo 434 : du 19 au 25 juillet 2021
Le 25 juillet 2021, par Gueseuch


Satellaview : Special Tee Shot
Le 19 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 433 : du 12 au 18 juillet 2021
Le 18 juillet 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 432 : du 5 au 11 juillet 2021
Le 11 juillet 2021, par Gueseuch


Satellaview : Tamori no Picross
Le 5 juillet 2021, par Tardigrade


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal