Windows n'a détécté aucun clavier. Appuyer sur entrée pour continuer.

- ...

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Nintendogs (NDS)

Analyse de Nintendogs

La politique actuelle de Nintendo vise à attirer les non joueurs afin d’agrandir le public du jeu vidéo. Constituée essentiellement de personnes n’ayant jamais touché à un jeu de leur vie, du public féminin et même des réfractaires au jeu vidéo, la cible demande des jeux intuitifs et facilement assimilables. Nintendogs est le jeu DS qui correspond le plus au profil type de ce qui pourrait attirer un nouveau public. Force est de constater que Nintendo ne s’est pas planté, en témoignent les ventes mondiales de ce titre pouvant être comparé à un tamagotchi évolué. Le succès est au rendez-vous mais le jeu est-il vraiment indiqué pour un joueur confirmé ?

Présentation

La présentation générale du titre se fait dans un style simple et épuré très agréable à l’œil, ce qui facilite une navigation aisée dans les différents menus du jeu. Petite originalité du titre, ici pas d’écran titre on accède directement au jeu lui même, ce qui est logique vu qu’il n’existe qu’une seule sauvegarde sur la cartouche.

Cliquez Cliquez Cliquez

Graphismes

Les graphismes de Nintendogs sont dans une 3D supérieure à ce qu’il se fait sur DS habituellement. Les chiots sont parfaitement modélisés et profitent même d’un lissage des pixels. Les décors quant à eux ne sont pas aussi soignés niveau lissage mais leur modélisation est aussi de bonne qualité. On notera une sorte de brouillard blanc au niveau du sol à partir d’une certaine distance et surtout le fait que lorsque l’on promène son chiot en extérieur le fond change sans complexe devant nos yeux. On passe donc par exemple d’un fond avec des gratte-ciels à un fond avec une forêt sans transition, ce qui fait un peu tâche. Les développeurs auraient pu faire en sorte que le changement se fasse lorsque l’on passe devant une maison. Le rendu n’en aurait été que meilleur.

Cliquez Cliquez Cliquez

Niveau animation c’est tout du bon, les chiots bougent avec un naturel déconcertant et le tout se passe sans accrocs si ce n’est quelques bugs de collision lors des joutes intercanines de vos protégés.

Le tout rend donc extrêmement bien à l’écran et les chiots feront craquer n’importe quelle personne un tant soit peu sensible à ce genre de chose (qui a dit les filles ? ^^). De ce coté là, le pari est réussi et Nintendogs s’en sort à merveille.

Cliquez Cliquez Cliquez

Audio

Pas grand chose à signaler de ce coté là : peu de musiques qui plus est sont anecdotiques et des bruitages de bonne qualité. Par contre si vous ne supportez pas les aboiements de chien, coupez le son sous peine d’énervement rapide.

Maniabilité

Laissez tomber vos boutons ici tout se joue au stylet et à la voix.

Votre voix vous servira à appeler vos chiots individuellement et à leur donner des ordres tels que « assis », « couché » et autres du même genre. Le système de reconnaissance vocale, bien qu’assez efficace, n’est pas parfait : vous devrez toujours prononcer vos ordres sur le même ton sous peine de n’avoir aucun résultat ou de regarder votre chiot vous donner la patte au lieu de se coucher, ce qui pourra vous énerver lors des concours de dressage. De plus il vous faudra impérativement articuler clairement vos ordres quand vous les apprendrez à vos chiots sinon vous risquez de les voir s’embrouiller assez fréquemment. De même, appeler vos chiots Riri, Fifi, et Lili n’est pas une bonne idée car les noms sonnent à peu près pareil ce qui peut avoir de néfastes conséquences sur le système de reconnaissance vocale. Cependant le système de celui-ci marche généralement très bien, ne vous inquiétez pas de ça. Une fois qu’on a compris comment s’en servir optimalement, c’est nickel.

Le stylet quant à lui vous servira à caresser votre chiot ou à manipuler toutes sortes d’objets en plus de naviguer dans les menus.

Cliquez Cliquez Cliquez

Le jeu n’a pas de but précis. Il vous faudra juste subvenir aux besoins de vos chiots, les faire participer à des concours pour gagner de l’argent, passer du temps avec eux afin d’augmenter votre complicité et leur faire effectuer des tours plus complexes. Vous pouvez avoir jusqu’à 8 chiots, 3 chez vous et 5 dans une pension pour chien. Vos chiots peuvent apprendre jusqu’à 12 tours, vous pouvez les entraîner pour les trois sortes de concours du jeu. Agility dans un stade prévu à cet effet accessible via le mode promenade. Disque dans le parc lui aussi accessible via vos promenades dans la ville. Enfin Obéissance en répétant vos tours chez vous. Le système montre cependant rapidement ses limites. on en viendra rapidement à jouer 20 minutes par jour le temps de nourrir, sortir, et faire participer les chiots à des concours histoire de gagner des points dresseur qui serviront à débloquer des chiots et des décorations diverses pour votre intérieur tout les 2000 points. Une fois ces 20 minutes passées on a plus vraiment grand chose à faire si ce n’est jouer avec les chiots… Le jeu en devient donc assez rapidement lassant si on cherche un tant soit peu de profondeur.

Cliquez Cliquez Cliquez

Scénario

Pas de scénario dans ce jeu. Je pourrais vous sortir une des vannes pourries de Thomas Biquet mais je m’abstiendrais par respect des âmes sensibles.

Durée de vie

La durée de vie du soft est assez conséquente à partir du moment où l’on cherche à le finir à 100%. En effet il vous faudra au moins 28000 points dresseur pour débloquer toutes les races disponibles si vous ne rencontrez personne avec des chiot que vous ne pouvez toujours pas acheter. Il y a aussi un paquet d’accessoires pour votre chiot que vous pourrez trouver au cours de vos balades dans la ville. Enfin pour en faire le tour vous devrez y passer de longues heures.

En bref…

Nintendogs est principalement un jeu ciblant les publics ne jouant pas ou peu aux jeux vidéo, cependant l’originalité du titre dans son gameplay en fait une expérience intéressante pour tout type de joueur. Si vous êtes du genre à devenir gâteux devant des chiots ce jeu est fait pour vous. Vous voulez un peu de fraîcheur sur votre DS ? Ce soft est pour vous aussi. En somme un jeu rafraîchissant qui se veut vraiment tout public.

Les plus

  • La modélisation et l’animation des chiots.

  • Une utilisation intelligente de toutes les spécificités de la DS.

  • Un jeu pouvant plaire à ceux qui ne jouent pas en temps normal.

Les moins

  • Peut se révéler rapidement rébarbatif pour un joueur conventionnel.

  • Le système de reconnaissance vocale n’est pas parfait.

  • On se retrouve trop rapidement à ne rien pouvoir faire à part jouer avec les chiots.

La note

7/10


Par Golden_cube
Le 6 novembre 2005 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Golden_cube n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 429 : du 14 au 20 juin 2021
Le 20 juin 2021, par Gueseuch

Satellaview : UNDAKE30 Same Game
Le 18 juin 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 428 : du 7 au 13 juin 2021
Le 13 juin 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 427 : du 31 mai au 6 juin 2021
Le 6 juin 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 426 : du 24 au 30 mai 2021
Le 30 mai 2021, par Gueseuch

Satellaview : Sutte Hakkun
Le 25 mai 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 425 : du 17 au 23 mai 2021
Le 23 mai 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 424 : du 10 au 16 mai 2021
Le 16 mai 2021, par Gueseuch

Satellaview : Kirby’s Toy Box
Le 10 mai 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 423 : du 3 au 9 mai 2021
Le 9 mai 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal