J'ai qui dans ma bouche là ?

- Une demoiselle dans la pub pour New Super Mario Bros. Wii :vice:

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s18e02 − NDirect + Smash Direct
Le 17 octobre 2021, par Mortal

Émission s18e01 − Jeux de l’été
Le 3 octobre 2021, par Mortal

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal



Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Mortal Kombat: Deadly Alliance (NGC)

Analyse de Mortal Kombat: Deadly Alliance

Il est arrivé un jour de novembre ; tout le monde l’attendait avec impatience. Mortal Kombat a toujours été une série à mourir pour les fans. Une saga qui, à ce que vous pourrez voir dans cette analyse du cinquième opus, Mortal Kombat : Deadly Alliance, n’est pas prête de disparaître.

Présentation

L’intro débute immédiatement avec une vidéo magnifique, qui nous explique clairement où l’histoire du titre en question en est rendue. En s’échappant du Netherealm, Quan Chi a découvert un des plus grands secrets : une armée de squelettes, nommés Dragon Kings, qui n’attendent que de nouvelles âmes pour pouvoir revivre et ainsi aider Shang Tsung à une fois de plus conquérir la Terre. Après que les deux démons se soient alliés et aient discutés de la situation, ils décident d’en finir avec le grand Shao Khan, l’ennemi numéro un de Mortal Kombat II, pour pouvoir ainsi régner à leur guise. Comme vous l’avez certainement deviné, Shang Tsung a une fois de plus un plan machiavélique en tête : capturer des âmes de grands combattants pour se maintenir en vie et arriver à ses fins. Mais cette fois-ci, son plan est de plus grande envergure. Pour se faire encore plus puissant, Shang Tsung décide d’aller se chercher une âme de plus, une âme de valeur inestimable : celle de Liu Kang. À l’aide de Quan Chi, il ouvre un portail magique et voyage jusque la Terre. Il prend la forme de Kung Lao pour approcher Liu Kang, et pendant ce temps, Quan Chi en profite pour lancer une attaque sur Liu qui lui coûte cher: la mort par le biais de Shang Tsung, ce dernier qui lui prend évidemment son âme.

Mais le Dieu du tonnerre Rayden s’aperçois bientôt que Shang Tsung est de retour. Il rassemble les meilleurs combattants de la Terre : Jax, Sonya, Kung Lao, pour ne citer qu’eux. Une fois de plus, il vous faut sauver la Terre des forces du mal, et c’est ainsi que votre aventure sanglante commence…

Graphismes

La première chose qu’on note aussitôt que l’on commence un combat, c’est la vitesse du jeu et la beauté des personnages ainsi que leurs mouvements. On se sent vraiment dans l’action dès les premières secondes, tout est très plaisant à regarder, on est vraiment prêt à s’engager au Kombat contre Quan Chi et Shan Tsung. Bienvenue aux 60 images par seconde, on ne peut demander mieux. C’est fluide et il y a du sang partout. L’esprit de la série est entièrement conservé, mais il y a aussi des nouveautés. Par exemple, chaque litre de sang que votre adversaire et vous avez perdu restera sur le sol. Si vous êtes au 4ème round d’un combat, le sang du premier round y est encore : très impressionnant ! Il y a aussi des décors interactifs avec le jeu : si vous êtes dans une arène où il neige et qu’il fait froid, des stalagmites de glace se trouvent sur le plancher et vous pourrez les détruire d’un seul coup de pied en vous déplaçant vers eux ou tout simplement les éradiquer après avoir donné une bonne raclée à votre adversaire et l’avoir envoyé balader dans les airs pour qu’il atterrisse sur le pilier de glace. Une superbe arène entourée d’acide est aussi très cool. Quand vous allez près de deux statues qui sont équipées d’une bedaine remplie d’acide, la substance en question se déversera sur vous ou votre adversaire.

Chaque personnage a des effets très beaux et leur rapidité au combat est toujours très belle à contempler. Par exemple, la princesse Kitana, toujours aussi belle, est probablement l’un des persos les mieux modélisés. Ses seins, ses cheveux, tout son corps s’enlacent bien au fur et à mesure des mouvements que vous exécutez. C’est vraiment un plaisir de voir comment Midway a su bien se débrouiller dans le domaine et sait encore nous épater, notamment après un énième opus.

Les arènes et leur background sont d’une beauté incroyable. Comme vous avez pu le voir, tantôt de la neige, tantôt de l’acide, mais plus tard de la poussière qui se promène sur le plancher aux coups du vent, des cavernes, des tombes encore plus sombres que dans les épisodes précédents, des palais magnifiques, sans compter la superbe arène où lorsque vous êtes au combat, des âmes se promènent partout dans l’écran de chaque côté de votre tête pour aller rejoindre la grande colonne des âmes capturées dans le fond.

Audio

MK a toujours été réputé pour ses voix digitalisées bien réussies, et avec Deadly Alliance, c’est encore de la partie. Plusieurs expressions sont présentes à chaque coup reçu et donné, et ces derniers sonnent toujours comme si le tonnerre vous explosait derrière les oreilles durant le combat. Grimpez le volume, il ne faut pas avoir peur ; si vous êtes équipés d’un sub-woofer, vous serez plus que satisfaits. On a tellement l’impression de donner les coups et aussi de les recevoir, c’est excellent. Les effets du sang quand on marche dans les flaques sont dégoutants, sans parler des fatalités. Par exemple, la fatalité de Scorpion va comme suit : il lance son scorpion et vous le recevez en plein crâne, et juste avant de vous arracher le tout, il tire un peu sur la tête juste pour son plaisir et le vôtre. Le son qui sort pendant cet événement est vraiment bien réussi, c’est morbide, appeurant, dégueulasse dans le sens le plus littéral qu’il est possible de décrire.

La musique est bien réussie aussi, très techno, et colle bien à l’ambiance comme d’habitude. Entre les combats, lorsque vous verrez le prochain ennemi que vous combattrez, vous reconnaîtrez des notes du thème de Mortal Kombat II en musique de fond. Très nostalgique sur ce point.

Maniabilité

Midway a su ici innover et en grand. 4 modes de jeu sont au rendez-vous.

Arcade : Ce mode vous sera très familier. Il s’agit tout simplement de vous engager au Mortal Kombat pour défier les ennemis du mal, y compris les boss Shang Tsung et Quan Chi. Vous aurez parfois l’occasion de tester votre dextérité et votre force entre les combats, phases bonus de Mortal Kombat premier du nom.

Versus : On a ici le mode deux joueurs. Engagez-vous au combat avec un ami (ou un ennemi hehe). C’est aussi ici que vous pourrez réaliser vos tournois entre potes, car Midway n’a malheureusement pas pris l’initiative de nous offrir ce mode qui aurait apporté vraiment plus de valeur au jeu.

Practice : C’est dans ce mode que vous pourrez pratiquer tous les mouvements et combos de vos personnages favoris. L’I.A. s’occupera d’être votre ennemi, que vous pourrez choisir à l’écran de sélection de votre combattant avant de commencer un combat. Si vous appuyez sur Start, il vous sera possible de voir tous le mouvements de base ainsi que les combos de base également à votre disposition. Dans Deadly Alliance, vous avez trois styles de combat : 2 styles de fighting, comme karate et haikido, et le troisième sera l’arme qui est propre à chaque personnage. En mélangeant ces trois styles de combats (à l’aide du bouton L pour naviguer dans chacun d’entre eux), vous pouvez exécuter des combos extraordinaires de la mort qui tue (comme dirait Mortal lui-même!). Et en plus, chaque style a ses propres combinaisons pour des mouvements aussi excitants les uns les autres. Vous pouvez exécuter des combos assez puissants juste avec un seul style, mais vous vous apercevrez très vite qu’il est vraiment plus satisfaisant et efficace de mélanger les trois.

Konquest : ce mode est tout nouveau dans la série. Il vous permet vraiment d’apprendre la base et tous le mouvement de chaque personnage. Le mode konquest est aussi très intéressant, puisqu’il vous divulgera l’histoire complète (ou presque) de la série. Vous y apprendrez à faire les combos, à utiliser vos armes efficacement et à maîtriser plein de mouvements, comme les « power-up » et les « reversal ». Ce mode s’avère obligatoire si vous voulez avoir accès à des persos cachés. Si vous apprenez le training de chaque combattant, vous gagnerez de l’argent qui vous permettra de débloquer plus de personnages et un paquet, un gros paquet de goodies, plus que vous ne pourrez jamais imaginer.

Après les 4 modes de jeux, viennent aussi d’autres sélections, mais attardons-nous sur la prochaine, The Krypt, que je nommerais la place aux trésors.

Dans la Krypt, vous avez un tas de tombeaux identifiés par des lettres et des chiffres. Il en va comme suit : AA, AB, AC, AD… tout l’alphabet, jusqu’à ZZ! Ce qui fait en tout 676 tombeaux à ouvrir! Vous y découvrirez un paquet de goodies, c’est ce qui fait toute la force de ce titre. Les chiffres indiqués vous disent combien de pièces de monnaie vous devez posséder pour ouvrir le tombeau sélectionné. Vous avez 6 sortes de monnaie représentées chacune par une couleur, que vous pouvez ramasser au fur et à mesure des combats que vous gagnerez : Sapphire, Onyx, Jade, Ruby, Gold et Platinum. Jusque là, vous avez une durée de vie du jeu incroyablement longue. C’est ici que vous pourrez débloquer de nouveaux personnages, le 2e costume de chacun d’entre eux, de nouvelles arènes, des photos des développeurs, des arts de tous les titres Mortal Kombat existants, enfin la liste est presque illimitée. Vous pouvez aussi trouver des tombeaux comprenant une tonne de pièces de monnaie, mais attention, vous pouvez aussi tomber sur un tombeau complètement vide qui vous aura coûté 1000 pièces Platinum (très difficiles à obtenir soit dit en passant!).

Continuons jusqu’au menu suivant, Player Profile. On y découvre un des éléments essentiels : votre profil. Vous pouvez créer, voir, ou effacer un profil déjà existant. À chaque profil créé, le jeu vous demande d’entrer un code de 6 entrées à l’aide de n’importe quels boutons de la manette GameCube. Souvenez-vous tout simplement de votre code, et ce dernier vous aidera à sauvegarder tous les objets, personnages, arènes, etc., que vous avez découvert. À chaque fois que vous retournerez au jeu, vous n’aurez simplement qu’à appuyer sur le bouton L pour charger en mémoire votre profil et le tour est joué. Un côté très cool aussi, avant d’engager un combat avec un ami, vous pouvez gagner des pièces de monnaie, et si vous gagnez, votre adversaire perdra ce qu’il a reçu et vous garderez les vôtres. Si vous perdez le combat, vous imaginez la suite…

La dernière sélection, mais non la moindre, Kontent. Vous pourrez ici y voir tout ce que vous avez débloqué dans la Krypt. Quand vous choisissez ce menu, un sous-menu apparaîtra et vous donnera le choix de voir des persos, des arènes, des concepts artistiques, des extras, des vidéos et j’en passe. Même un clip de musique vous attend !

Durée de vie

MK : DA avec tout ce que je vous ai décris dans la maniabilité, a comme vous pouvez le constater, une durée de vie incroyable pour un jeu Mortal Kombat. Il est impossible de tout débloquer en une semaine par exemple. Vous devrez pratiquer pendant de nombreuses semaines, même peut-être jusqu’à deux mois pour pouvoir ouvrir toutes les tombes. Sans compter qu’apprendre tous les mouvements, combos et fatalités de tous les personnages est un challenge encore plus importants que pour n’importe quel Mortal Kombat sorti à ce jour.

En bref…

Vous êtes fans, vous achetez les yeux fermés. Mortal Kombat : Deadly Alliance est incomparable à Mortal Kombat 4, tout est en 3D et l’ambiance est respectée, gardée et franchement améliorée. Si vous êtes nouveau dans l’univers de MK, je vous conseille tout autant ce titre. Il y a tellement de choses à découvrir, tellement de combos à apprendre, tellement de belles animations que vous ne pourrez que l’aimer dès la première heure de jeu. Ne pensez surtout pas qu’il s’agit d’un Tekken ou d’un Virtua Fighter ; Mortal Kombat est unique en son genre, il n’y a pas de contrôle extra compliqué et tout est bien balancé sur n’importe quel point. Excellent achat pour Noël et une addition infernale à votre ludothèque GameCube.

Les plus

12 persos pour commencer, 9 à débloquer + 2 cachés, tout à découvrir dans la Krypt, ainsi qu’un costume de plus pour chaque personnage vous gardera en haleine pour un bon moment. Le mode Konquest est aussi très intéressant et la Krypt est d’une extrême récompense. Aussi, LE SANG, LE SANG!!

Les moins

Seulement une fatalité par personnage. J’aurais certainement aimé revoir les friendships du 2e revenir.

La note

9/10


Par SaMuS
Le 11 décembre 2002 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de SaMuS n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 446 : du 11 au 17 octobre 2021
Le 17 octobre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 445 : du 4 au 10 octobre 2021
Le 10 octobre 2021, par Gueseuch


Satellaview : BS Super Mario Collection
Le 1 octobre 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 443 : du 20 au 26 septembre 2021
Le 26 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 442 : du 13 au 19 septembre 2021
Le 19 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 441 : du 6 au 12 septembre 2021
Le 12 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 440 : du 30 août au 5 septembre 2021
Le 5 septembre 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 439 : du 23 au 29 août 2021
Le 29 août 2021, par Gueseuch

Ghostrunner (NS)
Le 27 août 2021, par Mortal


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s18e02 − NDirect + Smash Direct
Le 17 octobre 2021, par Mortal

Émission s18e01 − Jeux de l’été
Le 3 octobre 2021, par Mortal

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal



Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal