méchant boum boum gagné

- Mortal résumant le scénario de Kid Icarus: Uprising

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Mission: Impossible (N64)

Analyse de Mission: Impossible

Enfin Mission : Impossible est dehors ( les programmeurs originaux le sont aussi ! )

Mission: Impossible est un des premiers jeux à avoir été annoncé pour la Nintendo 64. Malgré ce fait, nous n’avons pu que le découvrir, après trois longues années en développement, le 20 juillet dernier. Il a même déja été considèré comme mort par certains. Bien si c’est le cas, il est de retour parmi nous et plus vivant que Red Baron, Top Gun ou Unreal 64. Après trois années entre les mains bienveillantes d’Infogrames, est-ce que Mission : Impossible se révèle être un chef d’oeuvre ?

Graphismes

C’est la place ou MI échoue. C’est vrai que le délai, si long soit-il, n’a pas aidé. En fin de compte, ils sont comparables à ceux de GoldenEye. L’animation est ordinaire et les effets de lumière ne sont pas les plus réussis. Mais une chance que l’interactivité grandiose sauve la face. De toute façon, les graphismes ne sont pas SI laid, mais il n’y a pas grand chose a dire dessus. Une chose que j’ai été particulièrement content, par contre, c’est que MI n’a pas le même problème que Banjo-Kazooie. La caméra est toujours à la bonne place, elle ne se fracasse pas contre les parois et il n’y a jamais de murs entre le personnage que vous controllez et la caméra.

Audio

Le thème musical du film et les autres sons associés se retrouvent tous dans le jeu. Ils sont de très bonne qualité comparé aux autres essais des compagnies tierces , MI se démarque. Je crois que le son est aussi important que les graphismes ou même la publicité, si un logiciel du genre tient à avoir du succès.

Pour ce qui est des effets sonores, MI, encore là est impressionnant pour un jeu exclusif au 64. Il y a beaucoup de voix pré-enregistrées et de son comme : « HAAA ! HOOOOO ! » Finalement, le côté audio de MI est impeccable.

Maniabilité

Si vous avez déja vu le film de 1996 avec Tom Cruise et Emmanuelle Béart, et bien sachez que la belle Claire ( Emmanuelle Béart ) a été remplacée par une inconnue se nommant Candice ;-(. Malgré ce fait, Ethan Hunt (Tom Cruise) et Jim Phellps (John Voight) sont restés les mêmes. Donc, l’histoire (du film) commence dans une embassade à Prague ou Ethan a pour mission de s’infiltrer dans le sous-sol de l’édifice pour subtiliser une liste (NOC). La mission tourne mal et Ethan se retrouve malgré lui à être le dernier survivant de son équipe avec Claire. La CIA le soupçonne donc d’être à la solde de l’ennemis. Il devra donc trouver un moyen de berner la CIA, un marchand d’armes illégales dénommé Max et finalement de trouver le vrai traître. L’histoire du jeu s’en inspire beaucoup mais parfois, elle change en y ajoutant de petits détails ou en en enlevant.

C’est LA chose de MI. Elle est la meilleure interaction que j’ai vu depuis des siècles, des millénaires, des millions d’années…hum hum bon. D’après moi, MI dépasse largemment GoldenEye sur ce point . Tout dépend de ce qu’on fait, comment on le fait, quand on le fait, etc. Je me suis même dit à un moment donné : « Bon sang ! Il est intelligent ce jeu ! ». Je vous le dit, c’est surprenant ! Il ne s’agit plus d’être bon pour appuyer sur les boutons rapidement, mais d’être intelligent (bref, femmes blondes, vous abstenir SVP ;-) ). Comme dans Star Wars : SotE, nous avons droit dans MI à plusieurs sorte de jeu. Dans un tableau, nous sommes simplement Ethan habillé en Inuit pour saboter une base mais dans un autre, nous nous retrouvons à être un tireur d’élite ayant le devoir de prôtéger Ethan des méchants qui l’entoure. Vraiment, Ocean réussi un coup de maître avec MI et l’interactivité

Pour ce qui est du contrôle avec la manette, Infogrames a bien fait ses devoirs. Le jeu répond bien à la manette et le contrôle est intuitif.

En bref…

MI ne bat peut-être pas GoldenEye, Mario et Banjo, mais d’après moi ça reste un jeu à essayer et pour ceux qui adorent le genre, MI est à acheter. Il est pas mal !

Les plus

Les moins

La note

7/10


Par Carl_Pruneau
Le 18 juillet 1998 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Carl_Pruneau n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés

Dojo Hebdo 412 : du 15 au 21 février 2021
Le 21 février 2021, par Gueseuch

Nintendo Direct 18/02/2021 – Le résumé un peu concon
Le 20 février 2021, par MectonLaFlemme

Dojo Hebdo 411 : du 8 au 14 février 2021
Le 14 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 410 : du 1er au 7 février 2021
Le 7 février 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 409 : du 25 au 31 janvier 2021
Le 31 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 408 : du 18 au 24 janvier 2021
Le 24 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 407 : du 11 au 17 janvier 2021
Le 17 janvier 2021, par Gueseuch

Dojo Hebdo 406 : du 4 au 10 janvier 2021
Le 10 janvier 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 404 : du 21 au 27 décembre 2020
Le 27 décembre 2020, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !







Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal