Il ne faut pas désespérer des imbéciles. Avec un peu d'entraînement, on peut arriver à en faire des militaires.

- Pierre Desproges

Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal


Metroid Fusion (GBA)

Analyse de Metroid Fusion

Après une longue absence, Samus Aran, désormais célèbre chasseuse de Prime (tiens, comme Metroïd GC…ok, pas de problème, je sors ^^) revient pour un opus GBA qui sera le quatrième de la série et qui succèdera au mytique Super Metroïd.

La question est : sera-t-il le digne successeur de cette merveille ? Réponse dans cette analyse.

Présentation

Au cas où vous auriez hiberné cette dernière dizaine d’années, rappelons le contexte. Vous êtes Samus et vous débarquez sur SR-388, mais très vite vous vous apercevez que cette planète est infestée de virus, les "X", et que malheureusement, la belle Samus a été contaminée et a perdu tous ses pouvoirs.

Vous êtes donc vêtue d’une toute nouvelle combinaison, qui si elle n’égale pas la classe de celle de base (l’orange) (à mes yeux tout du moins) reste assez jolie.

Vous arrivez donc sur cette planète sans rien, à la recherche de plus d’infos sur ces "X". Rapidement, vous trouverez un ordinateur qui vous guidera dans votre quête en vous expliquant clairement ce que vous avez à faire et pourquoi. Et on aborde là la principale différence par rapport à Super Metroïd : vous serez ici bien plus guidé que dans ce dernier où il fallait arpenter un nombre incalculable de fois les longs couloirs glauques du jeu. Avec Metroïd Fusion, l’ordinateur sera toujours là pour vous donner des indications et des conseils si vous ne savez pas où aller.

Mais ce n’est pas pour autant que les phases d’exploration/recherche, si passionantes et chères à la série seront avortées. Bien au contraire, elles s’avèrent toujours aussi tripantes (bien que plus faciles que celles de son aîné, ordinateur oblige), tout comme l’excellente évolution du personnage.

On retrouve donc tous les éléments d’un bon Metroïd, et ce n’est pas pour nous déplaire =)

Cliquez Cliquez Cliquez

Graphismes

Très bons, un régal pour les yeux. Certes la GBA est certainement capable d’un peu mieux, mais la lisibilité est au top, les couleurs pètent, alors que demander de plus ? Pas grand chose.

Audio

Excellente bande son, elle n’est d’ailleurs pas étrangère à l’ambiance glauque et géniale qui se dégage du titre. Du tout bon, encore une fois.

Maniabilité

Maniabilité – Alors là, chapeau bas ! Malgré la panoplie d’action incroyable de Samus (surtout à la fin du jeu) le tout est géré à merveille et d’une manière très intuitive. Ainsi, vous sauterez avec le bouton A, tirerez avec le bouton B, en diagonale en maintenant la gâchette L (gauche), et en maintenant la gâchette R (droite), vous aurez la possibilité de tirer des missiles.

La jouabilité est donc idéale, tout simplement, comme dans tous les jeux Nintendo =)

Cliquez Cliquez Cliquez

Durée de vie

Le seul aspect qui n’est peut-être pas au niveau du reste. Cela dit, il ne faut pas oublier que malgré tout, la durée de vie de Metroïd Fusion reste dans la moyenne des jeux actuels, c’est-à-dire une dizaine d’heures, ce qui n’est pas énorme en soit ; mais elle augmentera grandement si vous chercher à finir le jeu à 100 % et à débloquer toutes les fins possibles. Et puis, c’est tellement bon que vous y reviendrez!

Cliquez Cliquez Cliquez

En bref…

Metroïd Fusion est donc une perle à acheter les yeux fermés. Un jeu incroyablement prenant, au moins autant que son fantastique aîné (c’est dire !). Ne le laissez pas passer, vous rateriez un grand moment. Une tuerie digne de cette série définitivement culte.

Merci à IGNpocket pour les médias

Les plus

+ Metroïd ! + L’évolution de Samus + Le système d’upgrades + La jouabilité + L’ambiance + Les boss

Les moins

– l’ordinateur qui ne plaira pas à tout le monde

– La durée de vie pas extraordinaire…

La note

9/10


Par Jodiroga
Le 23 juillet 2003 | Catégories : Analyses

Mamma mia !! OMG ! Cet enfoiré de Jodiroga n'a même pas rempli son profil ! Il sera sévèrement puni avec du goudron, des plumes et un coup de wiimote dans le ***censuré*** !

A voir également
Les trucs qu'on a rédigés avec nos petits doigts potelés


Satellaview : Special Tee Shot
Le 19 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 433 : du 12 au 18 juillet 2021
Le 18 juillet 2021, par Gueseuch


Dojo Hebdo 432 : du 5 au 11 juillet 2021
Le 11 juillet 2021, par Gueseuch


Satellaview : Tamori no Picross
Le 5 juillet 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 431 : du 28 juin au 4 juillet 2021
Le 4 juillet 2021, par Gueseuch

Satellaview : Kaizō Chōjin Shubibinman Zero
Le 28 juin 2021, par Tardigrade

Dojo Hebdo 430 : du 21 au 27 juin 2021
Le 27 juin 2021, par Gueseuch


Dojobar
L'émission de radio déjantée qui revient toutes les deux semaines !

Émission s17e10 − Final !
Le 7 juillet 2021, par Mortal

Émission s17e09 − Enfin l’E³ !
Le 30 juin 2021, par Mortal





Dojodirect
Des jeux de merde joués par des connards en direct !




Darksiders (WiiU) − One last ride…
Le 30 octobre 2017, par Mortal

Mario Kart 8 Deluxe − Piste, piste, rage !
Le 26 octobre 2017, par Mortal